Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comprendre le système universitaire au Canada : mode d'emploi


 

Le système universitaire au Canada

 

Avant de postuler aux formations au sein des établissements canadiens, il est indispensable de se familiariser avec le système universitaire sur place et les différentes possibilités qui vous sont offertes.

 

Le système universitaire anglo-saxon est différent du système français bien que de nombreuses similitudes existent, et vous ne retrouverez pas nécessairement les mêmes dénominations, cursus et parcours.

 

Nous vous proposons donc ce guide détaillé sur le système universitaire canadien pour obtenir une vue globale de sa structure et de ses opportunités.

 

Sommaire : Le système universitaire au Canada

1 - Les différents cycles universitaires et leurs formations

2 - Le cycle Undergraduate (Premier cycle) et ses formations

3 - Le cycle Postgraduate (Second cycle) et ses formations

4 - À quel niveau d'études est-il possible d'étudier au Canada ?

5 - Les universités au Canada : les infos principales

6 - Le déroulement de votre cursus universitaire au Canada

 

Les différents cycles universitaires au Canada


 

Le Canada suit le système universitaire anglo-saxon avec néanmoins quelques spécificités qui lui sont propres. Tout comme en Europe, vous retrouverez donc trois grands cycles universitaires majeurs, accompagné de formations universitaires courtes et des formations spécialisantes de tous niveau.

 

Les principaux cycles universitaires sont les suivants :

 

  • Le cycle Undergraduate : Certificate, Diploma, Associate Diploma et Bachelor’s Degree en 3 à 4 ans

  • Le cycle Postgraduate : Graduate Certificate, Master’s Degree en 1 an à 2 ans, PhD et recherches Post-Doctorales

 

Le cycle Undergraduate : le premier cycle universitaire canadien


 

 

Certificate, Diploma et Advanced Diploma

 

Les Community College et Institutes of Technology canadiens proposent de nombreuses formations spécialisées et professionalisantes dès la sortie des études secondaires.

 

On retrouve ainsi trois catégories de formation basée principalement sur la durée de celle-ci :

 

  • Certificate : 1 an d’études / 2 semestres

  • Diploma : 2 ans d’études / 4 semestres

  • Advanced Diploma : 3 ans d’études / 6 semestres

 

Ces formations peuvent être réalisées en parallèle d’une formation à l’université et/ou améner à une poursuite d’études en premier cycle universitaire directement en 2ième ou 3ième année de Bachelor’s Degree.

 

Bachelor’s Degree (Cycle Undergraduate)

 

Le Bachelor’s Degree est la formation accessible dans toutes les universités du Canada après l’obtention du diplôme de fin d’études secondaires.

 

Similaire à la Licence française, il s’effectue en 3 à 4 ans selon l’université, les modules choisis, la spécialisation, et la volonté de l’étudiant. Les modules proposés lors de la première année proposent génèralement un enseignement général, qui se spécialisera à partir de la deuxième année en fonction des choix de l’étudiant.

 

C’est en troisième voire quatrième année que la ou les spécialisations majeures et les potentielles spécialisations mineures se feront, avec à la clé une formation générale et spécifique à un ou deux domaines. Il est ainsi parfaitement possible de continuer les études par la suite ou bien de rentrer sur le marché du travail avec votre diplôme en poche.

 

À lire : "Faire un Bachelor’s Degree au Canada"

 

Le cycle Postgraduate : le second cycle universitaire canadien


 

Master’s Degree (Cycle Postgraduate)

 

Le Master’s Degree est la formation accessible après l’obtention d’un diplôme de premier cycle universitaire afin de continuer sur un second cycle universitaire qui approfondira un domaine d’études ou une spécialisation.

 

L’accès à un Master’s Degree au Canada est conditionné par les résultats académiques obtenus lors du premier cycle universitaire, et il est indispensable pour les étudiants Canadiens d’obtenir un GPA remplissant les pré-requis de la formation. Pour les étudiants internationaux, une sélection sur dossier académique est aussi effectuée.

 

Le Master’s Degree canadien se déroule sur une période comprise entre 1 et 2 ans, et permet de sortir du diplôme avec une formation de spécialiste valorisée sur le marché du travail canadien, ainsi que de continuer les études pour certains Masters vers la recherche à travers un PhD.

 

À lire : "Faire un Master’s Degree au Canada"

 

Master of Business and Administration (MBA)

 

Le MBA est une formation spécifique dispensée au sein des facultés de commerce au Canada. Celui-ci permet de se spécialiser dans l’un des domaines liées au monde de l’entreprise, du commerce et de l’administration.

 

On retrouve notamment des MBA en Finance, Commerce International, Marketing ou encore en Management. Les MBAs représentent une formation de qualité reconnue par les entreprises, particulièrement lorsque ceux-ci sont dispensés par un établissement renommé. Ainsi, la compétition entre les universités et les pays pour proposer les meilleurs MBA en Amérique du Nord, voire dans le monde est forte.

 

Et le Canada s’en sort bien, avec 3 écoles de commerce ayant classé leur MBA dans le top 100 mondial en 2020 selon le Financial Times.

 

À lire : "Faire un MBA au Canada"

 

Graduate Certificate - Spécialisation

 

Le Graduate Certificate est une formation dispensée au sein des Colleges canadien afin de réaliser un complément de formation ou de spécialisation après l’obtention d’un Bachelor’s Degree et/ou d’un Master’s Degree.

 

Il est ainsi possible d’approfondir un domaine particulier et de justifier de votre nouvelle compétence auprès des employeurs à travers le « Certificate ».

 

Contrairement au Master’s Degree qui permet à l’étudiant d’obtenir 30 crédits universitaires, le Graduate Certificate en offre en moyenne une quinzaine. Il peut parfois permettre de continuer par la suite vers un cycle Master complet afin d’obtenir un Master’s Degree, mais les équivalences ne sont pas automatiques.

 

PhD (Cycle Postgraduate) - Recherche Doctorale

 

Le PhD est la formation accessible après l’obtention d’un Master’s Degree orienté vers la recherche. Il s’agit du diplôme « ultime » de fin d’études supérieures qui offre le titre de docteur. Il se déroule sur 3 à 6 ans selon le sujet de votre thèse et votre avancée. 

 

Vous complétez au fur et à mesure une thèse avec l’aide d’un tuteur académique. Le rendu final de votre thèse doctorale sera l’élement principal pour votre évaluation et l’obtention ou non de votre diplôme, bien que certaines formations fassent passer des examens intermédiaires pour évaluer votre avancée et vos connaissances.

 

À lire : "Faire un PhD au Canada"

 

Autres formations à connaître : les Bridging Programs

 

Ces programmes sont des formations professionnelles principalement à destination des expatriés souhaitant « faire le pont » entre leurs compétences et qualifications acquises à l’étranger pour qu’elles soient valides et reconnues au Canada.

 

Ils permettent notamment de faire le point sur vos compétences, obtenir une aide pour trouver un poste, développer de nouvelles compétences, améliorer son anglais et se mettre à niveau des attentes du marché de l’emploi canadien.

 

En aucun cas obligatoire pour la majorité des profils, ils sont néanmoins utiles et peuvent adresser de nombreux domaines et professions dont notamment la comptabilité, la finance, l’architecture, le commerce, la construction, l’ingénierie, la gestion de projets, etc …

 

A quel niveau d’études est-il possible d’étudier au Canada ?


 

 

Si vous souhaitez rejoindre une formation au Canada alors que vous avez déjà débuté vos études en France ou à l’étranger, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

 

1. Dès le Bac : Le Baccalauréat français vous donne accès à l’intégralité des formations au Canada sous réserve de résultats académiques suffisants.

Voir « Étudier au Canada après le Bac »

 

2. Après un BTS ou DUT : Rejoindre un programme Bachelor’s Degree directement en troisième année est parfaitement faisable, mais cela dependra principalement des matières étudiées en France ainsi que de la qualité de votre dossier. C’est aussi l’un des processus les plus complexes, car il vous faudra trouver un établissement canadien acceptant ce type d’entrée en cours de cursus avec votre diplôme français. (Nous vous conseillons de vous faire accompagné dans vos démarches).

Voir « Étudier au Canada après un BTS ou DUT »

 

3. Après une Licence : La Licence présente l’avantage de vous ouvrir les portes de la majorité des « Master’s Degree »  et « Graduate Certificates » canadiens correspondant à votre domaine d’études sous réserve de résultats académiques suffisants.

Voir « Étudier au Canada après une Licence »

 

4. Après un Master : Il est possible de poursuivre vos études dans la recherche à travers un « PhD » ou vous tournez vers un « Graduate Certificates » pour vous spécialiser dans un domaine précis.

 

Study Experience

Bon à savoir : Obtenir un accompagnement personnalisé

 

Quelque soit le niveau d'études supérieures déjà acquis, il est possible de partir étudier au Canada. Cependant, la tâche est plus ou moins facile selon votre parcours et les équivalences possibles. C'est là qu'une agence spécialisée et son réseau d'universités partenaires rentre en jeu.

Notre agence partenaire Study Experience propose un accompagnement personnalisé payant afin de vous permettre de choisir les formations correspondant à votre profil et vous permettant si possible de bénéficier d'équivalences adéquates.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à contacter Study Experience !

          

 

Les universités au Canada : les infos à connaître


 

Les universités au Canada correspondent à l’ensemble des formations académiques de l’enseignement supérieure et sont les seules à délivrer des diplômes de types Bachelor’s Degree, Master’s Degree ou PhD. Elles sont découpées en facultés qui gérent chacunes un ou plusieurs domaines d’études.

 

Mais comment déterminer quelles universités vous conviendra le mieux ? De nombreux critères sont à prendre en compte ! Si les classements nationaux sont un excellent moyen de débuter vos recherches, ils ne doivent en aucun cas être votre seule source de décision, tant de nombreux facteurs rentrent en ligne de compte pour sélectionner le meilleur établissement pour votre formation.

 

Pour aller plus loin : "Les universités au Canada : le guide"

 

Dans les deux cas, les frais d’inscription aux formations sont bien plus importants qu’en France, et rejoindre un cursus au Canada représentera un investissement important se chiffrant en plusieurs dizaines de milliers d’euros.

 

Pour aller plus loin : "Les frais d’inscription aux universités canadiennes"

 

Comment se déroule un cursus universitaire au Canada ?


 

Vous vous demandez à quoi ressemblera votre cursus une fois au sein d’une université canadienne ? Nous avons repris les points importants à connaître pour vous faire une idée de ce qui vous attend.

 

L’année universitaire

 

Elle se déroule sur deux semestres, avec une première rentrée en Septembre et une seconde en Janvier de l’année suivante.

 

Pour connaître les dates clés, nous vous invitons à consulter notre article "Le calendrier universitaire au Canada".

 

La rentrée universitaire

 

Chaque année, une semaine d’intégration est proposée dès la rentrée aux nouveaux étudiants afin de faire des rencontres avec les étudiants de l’université venus du monde entier.

 

À cette semaine s’ajoutent génèralement des évènements dédiés aux étudiants internationaux afin de les aider dans leur intégration dès leur arrivée.

 

Le choix des modules de cours

 

Il se fait génèralement dans les trois premières semaines suivant la rentrée du semestre en cours à travers une plateforme en ligne, avec une possibilité de changer durant cette période si le module ne correspond pas à vos attentes et en fonction des places disponibles.

 

La charge de travail

 

Extrêmement variable selon les formations, les spécialisations, et les modules de cours choisis ! Il faut compter génèralement entre 8 heures et 15 heures de cours magistraux et tutoriaux durant la semaine, auxquels s’ajoutent entre 8 heures et 40 heures de travail personnel.

 

La fourchette est large, mais il n’est pas rare qu’au sein d’une même université, certaines formations soient bien plus intensives que d’autres. Même au sein d’un cursus identitique, le choix de certains modules de cours peut doubler voire tripler votre charge de travail par rapport à d’autres.

 

Il se peut ainsi que des groupes se créés sur les réseaux sociaux afin de permettre les échanges entre étudiants et d’en apprendre plus sur la complexité et la charge de travail de chaque module.  Les réseaux sociaux permettant alors de discuter de points plus officieux n’apparaissant pas forcémment dans le syllabus ! Cela permet par la suite d'orienter son choix afin de se garantir un volume de travail soutenable et des résultats satisfaisants.

 

La maîtrise de l’anglais

 

Pour les étudiants internationaux, une formation dispensée en anglais peut être un véritable challenge les premiers mois, et beaucoup se demandent comment améliorer leur niveau de langue et survivre le premier semestre. Les établissements proposent généralement des cours d’anglais gratuits à leurs étudiants tout au long du semestre qui s’avèreront salvateurs pour certains.

 

Cependant, gardez à l’esprit que vous avez été accepté dans une université canadienne sur la base de vos résultats au TOEFL ou à l’IELTS, et que vous êtes normalement capable de suivre un cursus entièrement enseigné en anglais sans trop de difficultés.

 

Plus d'information : "Les requis d'anglais des universités canadiennes"

 

Les examens et vos résultats

 

Les examens se déroulent à la fin de chaque semestre, génèralement en Décembre et en Avril de l’année universitaire après 12 cours pour chaque module.

 

Ils servent à valider vos acquis, et vous permettront la poursuite d’études vers d’autres modules ou diplômes les années suivantes. Attention, ne pas valider certains modules pendant votre cursus peut vous empêcher d’accéder à certaines spécialisations offertes, les rattrapages devenant alors votre seule solution.

 

La vie étudiante et associative

 

Toutes les universités canadiennes disposent d’une vie étudiante active mélant étudiants canadiens et internationaux à travers des associations, clubs, et "Society".

 

De nombreuses soirées, voyages et autres évènements organisées par les associations étudiantes se mêlent à des projets privés organisés par les étudiants. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de consulter les pages dédiées à la vie associative des universités canadiennes. Vous y retrouverez alors l'ensemble des associations étudiantes, avec leurs objectifs et potentiellement leur site web ou leur présence sur les réseaux sociaux.

Exemple : Concordia University Students Groups, University of Toronto Clubs and Groups, Simon Fraser University Student Society.

 

L’environnement international

 

Les universités canadiennes disposent d’une excellente réputation à l’international qui attire des étudiants du monde entier. Il n’est ainsi pas rare que les effectifs des universités soient à 20%, 30% voire plus de 40% internationaux !

Qu’ils soient présents pour un semestre ou pour un cursus entier, vous n’aurez en génèral aucune difficulté à rencontrer des étudiants internationaux sur le campus des universités canadiennes.

 

Nous venons de faire le tour de l'ensemble des points importants à connaître sur le système universitaire canadien. Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter « Le calendrier universitaire au Canada » et « S’inscrire aux universités au Canada ».