Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Le niveau d’anglais requis pour étudier au Canada


 

Les requis d'anglais pour vos études au Canada

 

Le Canada propose majoritairement des formations dispensées intégralement en anglais à travers tout son territoire. Seul le Québec et ses provinces avoisinantes proposent en partie des formations en français.

 

Au-delà de la renommée de ses diplômes, c’est donc une opportunité de maîtriser parfaitement l’anglais à travers ses études supérieures qui attirent les étudiants internationaux vers le Canada.

 

Pourtant, n’espérez pas rejoindre une formation avec un mauvais niveau d’anglais ! Comme nous allons le voir, sans un minimum de maîtrise, les portes des universités canadiennes vous resteront fermées.

 

Sommaire : Le niveau d'anglais requis par les universités canadiennes

1 - Un bon niveau d'anglais est-il nécessaire ?

2 - Comment mon niveau est-il évalué par les universités canadiennes ?

3 - Quels sont les requis des universités canadiennes ?

4 - Comment se préparer aux examens du TOEFL ou de l'IELTS ?

5 - Comment partir au Canada sans un bon niveau d'anglais ?

 

1 - Est-il nécessaire d’avoir un bon niveau d’anglais pour étudier au Canada ?


 

 

Oui, il est indispensable d’avoir un « bon » niveau d’anglais pour espérer rejoindre une formation au Canada. Par bon, on entend un niveau acceptable en Terminale avec une moyenne d’anglais au minimum de 14/20, bien que ce n’est pas celle-ci qui rentrera en ligne de compte lors de l’admission.

 

Pourquoi un bon niveau d'anglais est-il requis ?

 

Les universités canadiennes attendent de leurs étudiants internationaux qu’ils soient capables de suivre un cursus en anglais et valider leurs crédits dès le premier semestre.

 

S’il est naturel d’avoir des difficultés dans les premiers mois, il est indispensable d’être à un bon niveau dès la fin du premier semestre.

 

Peut-on partir avec un niveau d'anglais très faible et l'améliorer pendant ses études sur place ?

 

L’une des attentes majeures souvent formulée par les étudiants français qui souhaitant étudier au Canada est la possibilité d’améliorer drastiquement leur anglais sur place.

 

Une part non négligeable d’entre eux fait alors face aux requis d’anglais des universités canadiennes bien trop élevés pour leur niveau. Certains n’hésitent pas à dénoncer « des requis inacceptables » alors qu’ils souhaitent simplement « étudier au Canada pour améliorer leur anglais sur place ».

 

Si elle est parfaitement compréhensible et dénote du courage et une volonté claire de progresser, cette approche n’est cependant pas la bonne. L’objectif principal des universités est de vous former dans un domaine d’études, et non de vous donner des cours de langue. Elles attendent donc un niveau minimum pour suivre le cursus qui s’améliorera avec le temps.

 

De nombreuses méthodes existent pour améliorer votre anglais en quelques mois afin de vous garantir d’atteindre les minimums requis, comme nous allons le voir par la suite.

 

2 – Comment est évalué mon niveau d’anglais par les universités canadiennes ?


 

Pour évaluer votre capacité à suivre un cursus en anglais, les universités canadiennes se tournent vers les examens d’anglais officiels : IELTS, TOEFL, et Cambridge.

 

Ces examens évaluent votre compétence en anglais à travers 4 axes : la compréhension écrite et orale, et l’expression écrite et orale.

 

Ils sont accessibles partout dans le monde à travers des centres d’examens accrédités. La France en compte plusieurs centaines répartis sur l’ensemble du territoire. Il vous suffit de vous rendre sur le portail officiel de chaque examen pour découvrir les centres à votre disposition dans votre ville.

 

Les universités canadiennes acceptent les trois tests, bien que le TOEFL et l’IELTS soient beaucoup plus régulièrement mis en avant de par leur reconnaissance et le nombre de centres d’examen bien plus important.

 

À lire : Nos guides et conseils sur "L'examen du TOEFL", "L'examen de l'IELTS" et "L'examen de Cambridge".

 

Traduction assermentée de diplôme canada

Bon à savoir : Préparation aux examens TOEFL et IELTS

 

Il existe de nombreuses méthodes pour se préparer aux TOEFL ou à l’IELTS, parmi lesquelles les stages de préparation au sein d’un organisme en France.

En plusieurs semaines, vous êtes remis à niveau en anglais et êtes préparé spécifiquement à un examen afin d’en connaître tous les pièges, astuces, et méthodes pour obtenir un score maximum. Si votre niveau d’anglais est faible, pensez-y ! Car sans les scores minimums, pas d’admission au sein des universités canadiennes.

          

 

3 – Quels sont les requis des universités canadiennes ?


 

Les universités canadiennes ont des requis d’anglais relativement similaire d’une formation à l’autre, seules quelques universités ou formations d’exception demanderont des requis plus importants.

 

Où trouver les requis de langue des universités canadiennes ?

 

Les universités canadiennes publient généralement leur requis de langue auprès des étudiants internationaux dans leur rubrique « Entry Requirements », « English Language Proficiency » ou « Admission Requirements ».

 

Par exemple : La page d’admission de la Bishop University ou encore de la Concordia University.

 

Quel est le score moyen requis aux examens par les universités canadiennes ?

 

Il existe ainsi un score minimum à atteindre à l’examen, ainsi qu’un score minimum à atteindre pour chacune des épreuves.

 

En règle générale, pour les programmes Undergraduate, les résultats suivants sont requis par les universités canadiennes :

 

Examen

Score global Min.

Score Min. par épreuve

IELTS

6.5 / 9

6.0 / 9

TOEFL (iBt)

90 / 120

20 / 30

 

Ainsi, si vous obtenez un score de 94 au TOEFL iBt mais que vous n’obtenez que 15 / 30 à l’épreuve d’expression orale, l’université canadienne pourra ne pas admettre votre dossier malgré un score global supérieur aux requis.

 

Pour les programmes Postgraduate (second cycle), il est possible que les requis soient plus élevés. Certaines universités vont alors demander des scores minimum de 100 au TOEFL iBt ou 7.0 à l’IELTS pour rentrer au sein d’un Master’s Degree ou d’un PhD. Ces requis varient d’un programme d’études à l’autre, et il est conseillé de se rendre directement sur la page du programme vous intéressant pour en savoir plus.

 

Il y a-t-il des universités canadiennes avec des requis supérieurs ?

 

Il existe des universités voire spécifiquement certaines facultés au sein d’une université qui requièrent des scores supérieurs à la moyenne sans pour autant que l’augmentation soit significative.

 

On parle souvent de requis 3% à 5% plus élevés, dont voici quelques exemples :

 

Université et/ou faculté

TOEFL

IELTS

John Molson School of Business

95/120

7.0

McGill University

94 / 120

7.0

University of British Columbia

90/120

7.0

 

4 – Comment se préparer aux examens d’anglais de type IELTS ou TOEFL ?


 

Si vous souhaitez obtenir le meilleur score possible, une préparation aux examens de langue est indispensable. Prévoyez au moins 2 semaines à 3 mois selon votre niveau d'anglais pour vous familariser avec les questions de l'examen et être capable de passer le test dans de bonnes conditions.

 

Au niveau des outils à la préparation, quatre méthodes principales sont disponibles :

 

1. Les ouvrages officiels et non officiels : De nombreux ouvrages sont disponibles pour pratiquer des tests blancs et se familiariser avec la structure des épreuves. Pour quelques dizaines d’euros, ils sont un moyen rapide et efficace de réviser, et ils devraient suffire pour les étudiants disposant déjà d’un bon niveau d’anglais.

 

2. Les applications de langue : Des dizaines d’application existe aujourd’hui pour apprendre l’anglais ou se perfectionner en ligne, depuis un ordinateur ou un smartphone. Nous recommandons personnellement Babbel et Busuu qui disposent d’une structure intéressante qui parvient à maintenir l’intérêt sur le long terme.

 

3. Les stages de préparation en France : De nombreux organismes proposent aujourd’hui des stages de préparation aux examens de type TOEFL et IELTS s’étalant sur quelques jours ou semaines. Efficace pour une remise à niveau rapide et pour connaître toutes les astuces afin d’obtenir un score élevé.

 

4. Faire un séjour linguistique au Canada … ou ailleurs ! Il existe des centaines d’écoles de langue dans le monde vous permettant d’améliorer votre anglais de 1 semaine à plusieurs mois. Que vous passiez à travers un organisme de séjour linguistique ou directement auprès d’une école de langue, vous trouverez un programme qui vous convient.

N’hésitez pas à consulter les séjours de notre partenaire Voyage-Langue.

 

5 – Comment partir étudier au Canada sans un bon niveau d’anglais ?


 

Il est difficile de partir étudier au Canada sans un bon niveau d’anglais, mais pas impossible. Si votre niveau d’anglais est moyen, plusieurs solutions s’offrent à vous :

 

1. Repasser les examens de langue :

 

Vous pouvez passer plusieurs fois par an le TOEFL ou l’IELTS, la seule conséquence étant le coût supplémentaire de chaque examen.

 

Si vous avez manqué de peu le score requis, ou que vous pensez pouvoir faire beaucoup mieux quelques semaines plus tard, retentez votre chance ! Il suffit d’un seul score au-dessus des requis pour que votre dossier soit acceptable.

 

2. Rejoindre une Foundation Year :

 

Cela correspond à un programme spécial de remise à niveau proposé par les universités canadiennes. En 6 mois à 1 an, vous pouvez vous remettre à niveau en anglais tout en rejoignant une université canadienne. Ces programmes vous préparent en plus à suivre un cursus académique au sein d’une université canadienne, et vous permettront de débuter vos études sereinement.

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à consulter notre partenaire spécialisé dans les études à l’étranger : Study Experience.

 

3. Partir avec un autre programme :

 

Les séjours linguistiques, le programme PVT, le programme Au Pair, le WWoofing, ou encore les stages en entreprise sont autant de possibilités accessibles au Canada et qui vous permettront d’améliorer votre anglais.