Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comment faire un stage au Mexique ? Notre guide


 
Faire un stage au Mexique: le guide

L’Amérique latine attire chaque année de plus en plus d’étudiants curieux de découvrir une autre culture tout en approfondissant leur niveau de langue étrangère. Le Mexique ne fait pas exception et de nombreuses opportunités s’offrent aux étudiants intéressés par un stage dans le pays hispanique.

Réglementation, portails de recherche d’emploi, visa, système de santé, cet article met en lumière les différents points importants à prendre en compte avant de commencer à chercher un stage au Mexique.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre guide complet pour faire un stage à l'étranger.

Pourquoi faire un stage au Mexique ?


 

Le Mexique est un pays en développement qui a connu une forte croissance au cours des 20 dernières années, notamment grâce à sa proximité avec les États-Unis. C’est un des pays les plus peuplés d’Amérique et un des plus dynamiques. Le pays est devenu une grande destination touristique, attirant 40 millions de touriste en 2017.

Les visiteurs sont attirés par la riche histoire du pays, ses beaux paysages mais également sa nourriture. Faire un stage au Mexique est donc l’opportunité de développer sa carrière tout en découvrant une culture riche et des sites incroyables. De plus, vous pourriez profiter d’un stage au Mexique pour parfaire votre niveau d’espagnol.

La réglementation des stages au Mexique


 

La réglementation mexicaine n’oblige pas à payer les stagiaires. Elle oblige toutefois à signer un contrat spécifiant les conditions de travail. Ces conditions doivent être en accord avec le droit du travail mexicain. Une semaine de travail classique est de 48 heures à raison de 8 heures par jour du lundi au samedi.

Toutefois vous serez surement amenés à avoir plutôt des semaines de 45 heures de travail. Si cela vous paraît beaucoup, sachez que le Mexique est le pays avec la plus longue durée de temps de travail annuelle selon une étude de l’OCDE.

Ce rythme paraît difficile à maintenir comparé à une moyenne de 39 heures de travail par semaine en France mais les Mexicains rendent ces horaires soutenables en prenant de nombreuses pauses au cours de la journée et en étant très détendus au travail. Ainsi vous pouvez vous attendre à prendre votre petit déjeuner au travail et à prendre trois autres pauses au cours de la journée.

Bien que l’ambiance de travail soit détendue et bienveillante au Mexique, il est toutefois assez mal vu de partir tôt et de prendre des vacances. Ainsi même si vous avez accès à seulement 6 jours de congés payés par an au Mexique lorsque vous commencez à travailler contre 5 semaines en France, il n’est pas bien vu de prendre de nombreux congés sans solde.

Comment trouver un stage au Mexique ?


 

Pour trouver un stage au Mexique, vous pouvez envoyer des candidatures spontanées aux entreprises françaises implantés au Mexique. Vous pouvez consulter la liste des entreprises sur le site de la chambre franco-mexicaine de commerce et d’industrie. Vous devez postuler en envoyant votre CV en espagnol.

La rémunération des stages n’étant pas obligatoires, les entreprises acceptent plus facilement les candidatures spontanées qu’en France. Toutefois les chances de réussir restant limitées, nous vous conseillons également les solutions suivantes pour trouver un stage au Mexique.

Les principaux portails pour chercher un stage au Mexique


 

Trovit : La plateforme propose de nombreuses offres d’emploi et de stage et vous pouvez filtrer selon vos préférences de secteur, de localisation, d’entreprise et de temps de travail.

Computrabajo : La plateforme mexicaine est simple d’utilisation. C’est le leader en Amérique latine. Elle propose, en plus des filtres classiques, un filtre sur le salaire.

Bumeran : Le site recense moins d’offres de stage mais ce sont surtout des offres dans de grandes entreprises.

OCCMundial : De nombreuse offres de stage en espagnol sont proposées sur ce site qui représente le plus grand portail d’offres d’emploi au Mexique.


Passer par un organisme de placement au Mexique


 

Vous pouvez passer par une agence de placement pour vous aider dans votre recherche de stage. Les services de ces agences ont un coût non négligeable mais cela peut valoir le coup si vous avez du mal à trouver un stage et que vous êtes pressés.
.

IES Consulting : IES Consulting propose un service similaire et vous devez payer uniquement si vous avez une réponse favorable d’une entreprise où vous avez postulé avec le service. Le coût varie entre 590 et 2300€ en fonction du temps de stage.

Alzea : Alzea propose de vous trouver un stage et de vous proposer un logement pour la somme de 590€. Les stages proposés sont généralement entre 3 et 6 mois.

Obtenir un Visa pour un stage au Mexique :


 

Un citoyen d’un pays membre de l’espace Schengen n’a pas besoin d’un visa pour un séjour temporaire allant jusqu’à 180 jours.

A votre arrivée, vous devez simplement avoir un passeport valide, un billet d’avion aller-retour et un formulaire appelé FMM (Formulaire Migratoire Multiple) qui vous sera délivré à votre arrivée sur le sol mexicain et que vous devrez remplir et présenter aux autorités migratoires. Ceci est valable pour les stages non rémunérés de moins de 180 jours.

Toutefois, si vous souhaitez faire un stage rémunéré, vous devez obtenir un visa. Dans ce cas, vous devez faire une demande de visa, soit unvisa en tant que visiteur avec permission d’exercer une activité rémunérée, soit un visa en tant que résident temporaire, soit un PVT (Permis Vacances Travail).

Le visa de visiteur avec permission d’exercer une activité rémunérée dure maximum 180 jours. Vous devez avoir une offre d’emploi ou de stage rémunéré pour pouvoir postuler.

Si vous souhaitez faire un stage de plus de 180 jours, vous devez alors faire une demande de visa de résident temporaire. Ce visa est valable pour une durée maximum de 4 ans. Vous devez avoir une offre d’emploi ou de stage rémunéré pour pouvoir postuler.

Vous devez déposer votre dossier au consulat de Paris (au 4 rue Notre Dame des Victoires, 75002 Paris) pour faire votre demande de visa de visiteur ou de résident. Pour cela, vous aurez besoin de votre formulaire de demande rempli, d’un passeport valide, d’une photo d’identité, de votre convention de stage signée, d’une attestation de capacité financière (faite par votre banque) ainsi que des frais de visa de 36$.

Vous pourrez récupérer votre visa au consulat ou bien joindre à votre dossier une enveloppe Chronopost pour recevoir le visa chez vous si vous n’habitez pas en région parisienne.

Depuis 2016, il existe une autre solution pour ceux qui souhaitent faire un stage rémunéré au Mexique : le PVT. Vous devez avoir entre 18 et 30 ans pour être admissible à ce programme. Ce permis vous permet de rester au Mexique pendant une période maximum d’un an. Le PVT vous donne le droit d’exercer une activité rémunérée au Mexique pour subvenir à vos besoins.

Vous devez être en possession d’un billet de retour (ou des ressources financières pour vous payer un billet de retour) et prouver que vous disposez de minimum 2 500€ sur votre compte bancaire pour votre séjour. Vous devez également prouver que vous êtes couverts par une assurance privée couvrant tous les risques (maladie, maternité, invalidité, rapatriement).

Vous ne pouvez bénéficier que d’un seul PVT au Mexique. Vous devez postuler auprès de la représentation diplomatique ou consulaire en France ou au Mexique. Le PVT est toutefois soumis à un nombre limité de participants (300 au Mexique en 2019).

Le système de santé et l'assurance pendant votre stage au Mexique


 

Il existe un système de sécurité sociale publique au Mexique : l’IMSS (El Instituto Mexicano del Seguro Social). Votre employeur doit vous inscrire au service de sécurité sociale. Vous recevrez alors un numéro de sécurité sociale. Ce numéro vous sera utile lorsque vous aurez besoin de la couverture maladie.

La couverture maladie procure des prestations préventives et curatives. Toutefois ce système de base ne remplit pas les normes internationales et l’attente dans les hôpitaux publics est importante.

Seul le PVT oblige à prendre une assurance privée mais il est vivement conseillé de prendre une assurance privée qui vous couvrira lors de votre séjour au Mexique pour tous les types de visa. Si vous ne prenez pas d’assurance, vos frais médicaux pourraient être rapidement très élevés si vous êtes hospitalisés.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre guide complet pour faire un stage à l'étranger.

consultez notre forum