Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Index de l'article

Jérôme, étudiant à Ottawa au Canada depuis plus de 3 ans :


 

Jérôme, étudiant à Ottawa au Canada

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?


Jérôme, 24 ans - Étudiant en communication et création multimédia. Je suis originaire de la région Rhône-Alpes en France et je vis à Ottawa (Ontario, Canada) depuis 2008. Mon histoire est assez atypique puisque je n’aurais jamais dû partir à l’étranger (notes insuffisantes, niveau d’anglais trop faible, quotas déjà remplis, etc.).

 

Je suis finalement parvenu à passer entre les mailles du filet en partant au Canada dans le cadre d’un échange académique d’un an à la suite duquel j’ai décidé de rester vivre au Canada. Je suis d'ailleurs l'auteur du site Blog-Canada.com et d'un guide pratique pour préparer un départ au Canada !


Quand es-tu parti au Canada ?


Je suis parti au Canada pour la première fois en août 2008 grâce au programme d’échange ORA et grâce à la bourse de la région Rhône-Alpes. J’étais censé reprendre mes études en France dès mon retour, mais le sort en a décidé autrement.

 

Je suis retourné au Canada l’année suivante avec un permis Vacances-Travail d’un an, suite à quoi j’ai décidé de finir mon cursus universitaire au Québec en tant qu’étudiant international. Je suis désormais dans l’attente d’une réponse à ma demande de résidence permanente.


Qu’est ce qui t’as incité à partir ?


Je souhaitais partir dans un pays anglo-saxon pour améliorer mon anglais, voyager et découvrir un nouveau mode de vie. Je voulais également sortir des sentiers battus pour vivre une expérience hors de l’ordinaire.

 

Apprendre l’anglais en immersion a toujours été ma première source de motivation, malheureusement, pour partir apprendre l’anglais à l’étranger, il faut déjà savoir parler et comprendre l’anglais à un niveau intermédiaire, ce qui n’était pas mon cas. Pour l’anecdote, j’ai opté pour des cours en français dans une université canadienne bilingue (c’était ma seule option) et j’ai découvert sur place qu’une fois inscrit, il est possible de changer la langue de ses cours sans passer de test de langue... Chose que j’ai bien évidemment faite. :D


Études à Ottawa au Canada

 

Les démarches pour partir étudier à Ottawa :


 

Quelles ont été tes démarches avant et une fois sur place ?


Avant le départ il faut demander un passeport, obtenir un visa/permis d’étude ou de travail*, souscrire une assurance, rechercher un logement et trouver un billet d’avion.
Une fois sur place il faut ouvrir un compte en banque, s’inscrire à ses cours (pour les étudiants) et faire son CV, demander un numéro d’assurance sociale et trouver un job (pour les Pvtistes).


*Pour partir en échange académique, il faut se renseigner directement auprès du responsable des relations internationales de son université. Pour le PVT, il suffit de faire une demande à l’ambassade du Canada grâce à la trousse de demande de participation et aux instructions disponibles sur leur site internet. Pour partir en tant qu’étudiant international, il faut faire une demande d’admission auprès d’une université canadienne, puis obtenir un CAQ (pour les études au Québec) et un permis d’études.


As-tu trouvé les formalités difficiles ?


Les démarches ne sont pas nécessairement difficiles, elles sont surtout longues et stressantes, car il faut passer des heures à lire la documentation et les guides de l’université canadienne d’accueil, ainsi que ceux de l’ambassade du Canada et du Québec. Malheureusement, personne n’est là pour vous prendre la main et vous rappeler de faire ceci ou cela avant le départ ou dès de votre arrivée. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai décidé de créer un guide pratique du départ au Canada.


Comment s’est déroulée ton arrivée ?


Je suis descendu de l’avion à l’aéroport de Toronto avec un mélange d’excitation et d’angoisse. Je me suis rendu compte que j’étais lâché dans la nature sans avoir été préparé à ce qui allait arriver. Après une semaine à Toronto, j’ai pris un bus pour Ottawa où j’ai commencé ma recherche de logement depuis mon auberge de jeunesse.

 

J’ai eu beaucoup de difficulté à parler et à comprendre l’anglais durant les premiers mois, mais j’ai eu la chance de rencontrer des personnes qui m’ont apporté une aide précieuse lors de mon installation.

 

consultez notre forum