Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Faire du WWOOFing au Canada: le guide



WWOOFing au Canada
Vous aimez la nature et les grands espaces ? Et bien pour l’anecdote le Canada contient plus de 31 700 lacs, ce qui en fait le pays possédant parmi les plus grandes réserves d'eau douce du globe.

En été comme en hiver, l’ancien territoire français accueille des Wwoofers par tous les temps. Ainsi, vous souhaitez approfondir votre anglais au fin fond de l’Alberta, découvrir l’accent charmant des Québécois, ou connaître tous les secrets du Maple syrup (sirop d’érable) ?

Nous allons donc vous démontrer que ce pays historiquement riche est une destination incroyable pour y découvrir des trésors cachés, en étant au plus proche des locaux et de leur pratique. Inscrivez-vous d’abord sur le site officiel, Wwoof Canada afin d’y voir toutes les propositions et rentrer en contact avec les hôtes. Contre toute attente, le visa n’est pas obligatoire si vous séjourner moins de 6 mois, alors vous partez quand ?

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre dossier sur le WWOOFing à l'étranger !

Et pourquoi pas partir en WWOOFing au Canada ?



Un peu d’histoire-géographie avant de commencer... Le pays est composé de dix provinces et trois territoires, pour une superficie qui s'étend sur 10 millions de kilomètres carrés, ce qui en fait le deuxième pays le plus grand du monde en superficie après la Russie ! En 2019, il compte plus de 37 millions d'habitants qui parlent anglais et français et qui utilisent comme monnaie le dollar canadien.

Sachez tout de même que la capitale fédérale est Ottawa, et que les villes les plus denses en nombre d’habitants sont Toronto, Montréal, Calgary ou encore Edmonton. D’abord peuplé par des tribus amérindiennes puis inuites, la découverte se fait d’abord par les français, notamment Jacques Cartier au XVIème siècle, puis s’intensifie avec la fondation de la ville de Québec en 1608 et la colonisation de la Nouvelle-France. Par la suite, le Canada devient britannique car la France cède tout le territoire à la Grande-Bretagne avec le Traité de Paris en 1763.

Concernant la partie touristique (soit celle qui vous intéresse le plus en tant que Wwoofer) le Canada est réputé pour être un paradis de plein air en hiver comme en été, et qui rivalise avec la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud et le Brésil pour sa beauté naturelle spectaculaire. Des habitants comme des touristes, le pays des caribous est une destination de ski et de sports d'hiver populaire, tandis qu’en été, la randonnée, le VTT, le rafting, le canoë-kayak et les campings sont les activités préférées.

Niveau quotidien, le Canada est considéré comme libéral, tolérant et sûr. Plusieurs aspects du Canada plaisent également au voyageur indépendant car le pays est peu peuplé à l'extérieur des grandes villes et sortir des sentiers battus n'est pas du tout difficile si vous aimez un peu l’aventure... Néanmoins, ne soyez pas trop enthousiaste car vous ne pourrez pas parcourir toute la longueur du pays en une seule fois, à moins d’avoir entre 6 et 8 semaines, et un bon budget ! Ce grand pays est aussi très chaleureux car les Canadiens sont fiers de montrer leurs spécialités locales, et prêts à vous aider si besoin.

Les démarches pour partir en WWOOFing au Canada 


 

C’est sûrement une des premières questions à se poser : ai-je besoin d’un visa ? Et bien tout dépend de la durée de votre aventure ! Au Canada, votre mission chez un Host ne peut officiellement pas dépasser 4 semaines si vous êtes un étranger sans permis ou visa de travail. C’est-à-dire que 3 options s’offrent à vous.

Premièrement, si vous changez de Wwoofing toutes les 4 semaines et restez moins de 6 mois au Canada, le Wwoofing est donc considéré comme un travail bénévole, c’est l’équivalent d’un séjour touristique. C’est-à-dire que si vous restez moins de 6 mois, il n’y a pas d’obligation de visa de travail pour les ressortissants français. Cependant, vous aurez besoin d’une AVE (Autorisation de Voyage Electronique) pour prendre votre vol à destination d’un aéroport canadien. Le coût est de 7$ CAN (environ 4,80€) et l’AVE est liée électroniquement à votre passeport. Généralement, la demande est approuvée par email en quelques minutes. Toutefois, le traitement de certaines demandes peut prendre plusieurs jours si vous devez fournir des documents à l’appui.

Deuxièmement, si votre séjour dure plus de 6 mois, vous devez obtenir un permis travail. Ainsi, vous aurez le droit de faire du Wwoofing avec tous les hôtes, et même ceux qui opèrent à des fins commerciales. En effet certains agriculteurs tiennent leur propre business et vendent ensuite leurs produits. Grâce à votre permis, vous êtes en règle et n’avez pas à craindre une amende.

La troisième et dernière solution est de demander un Permis Vacances-Travail (PVT) qui vous autorise grâce à un accord franco-canadien de « travailler » dans le pays des Caribous. Vous êtes éligible si vous avez entre 18 et 35 ans, une preuve que vous détenez suffisamment de fonds pour subvenir à vos besoins (700 € ou 1 000 $ CA en moyenne par mois) et que vous ayez déjà votre billet de retour.

Quoi qu’il en soit, il est important de savoir que le coût de la vie est relativement élevé donc pensez à mettre de côté pour vivre décemment avant de partir. Dans un ordre d’idée pour couvrir le coût de vos dépenses pendant votre séjour, il est recommandé d’avoir entre 20$CA à 30$CA (environ 17€) par jour, même si cela varie suivant votre voyage, la saison, et l’endroit.

Si vous souhaitez plus de détails en tant que citoyen d’un pays étranger, n’hésitez pas à visiter le portail du Gouvernement canadien, Immigration et Citoyenneté pour savoir si vous avez besoin d’un visa ou non. De même que la Diplomatie Française, qui vous indique plus précisément les procédures officielles.

Votre mission de WOOFing une fois au Canada 


 

Comme nous l’avons mentionné plus haut, le territoire est vaste, mais n’ayez pas d’inquiétude car si vous voulez voyager une fois sur place le réseau de transport interne est excellent. Le site Wwoof dédié au Canada vous montre même le détail par région, avec des cartes pour chaque province. Vous avez autrement plusieurs solutions pour vous déplacer, entre la voiture, le train, l’autocar ou l’avion.

  • La voiture. Les Canadiens possèdent presque tous une auto, comme les québécois le dise, c’est le moyen de locomotion le plus utilisé. Pour vous Wwoofer, vous pouvez premièrement faire une location de voiture mais sachez qu’il faut être âgé d'au moins 21 ans et posséder une carte de crédit à votre nom pour la caution. Une autre solution plus économique est l’auto-stop que vous pouvez pratiquer directement dans les stations-services, dites « truck stops » : vous y rencontrer facilement des chauffeurs qui font de très longues distances. Cependant, il est strictement interdit de vous mettre sur l’autoroute pour des raisons de sécurité. Le covoiturage est également une possibilité, n’hésitez pas à checker le 1er site du pays, covoiturage.ca.


  • Le train, beaucoup moins utilisé qu’en Europe. Ceci-dit, il existe des Pass sur une certaine durée de jours illimités, comme Viarail le propose.


  • Le car. Aussi efficace ou presque que le train car les liaisons sont plus fréquentes, n’hésitez pas regarder les solutions proposées par un comparateur de bus, Checkmybus.


  • L’avion. Presque nécessaire si vous souhaitez passez de l’Est à l’Ouest sans prendre une semaine... Westjet et Canjet sont les principales compagnies qui offrent des vols internes.


Outre vous déplacer, n’oubliez pas l’essence même du Wwoofing qui consiste à partager et échanger. Il n’est pas impossible que l’hôte vous propose de visiter un endroit avec vous lors du weekend, de vous y emmener, et de vous faire découvrir ! 

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre dossier sur le WWOOFing à l'étranger !