Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Index de l'article

Julie est partie pendant un semestre à Hanovre en Allemagne :



Témoignages Julie à HanovreJe m’appelle Julie, j’ai 23 ans et je suis actuellement étudiante au sein d’une école de commerce dans le nord de la France. Dans le cadre de mon programme Master, je suis partie en échange pendant 4 mois en Allemagne au sein de l’université d’Hanovre. 


Pourquoi être partie en Erasmus en Allemagne ?



Le choix était assez logique par rapport à mon parcours académique : j’ai fait allemand première langue dès le collège, et j’étais en classe européenne option allemand au lycée. Par la suite, j’ai poursuivi en Licence LEA anglais – Allemand à l’université.

A l’époque, j’avais choisi la LEA car je voulais faire un métier qui me mettait en contact direct avec l’international et qui me garantissait la pratique régulière de plusieurs langues étrangères. Je me suis rendue compte par la suite que la majorité des offres d’emplois de ce type étaient adressées aux étudiants en école de commerce.

J’ai donc préparé les concours en admissions parallèles (Tremplin 2) des écoles « Ecricome », et j’ai réussi à intégrer la Neoma Business School, qui s’appelait Rouen Business School à l’époque.

Une fois dans le cursus, le choix du pays pour mon échange s’est alors posé au deuxième semestre. Au vu de mon passé avec l’allemand, il me paraissait essentiel de partir en Allemagne pour pouvoir communiquer de manière beaucoup plus fluide. Dès le départ, Berlin était mon premier choix, alors que Hanovre arrivait en second. Malheureusement, l’échange avec l’université de Berlin a été annulé pendant l’année en cours, et j’ai donc obtenu mon deuxième choix et je suis partie à Hanovre.

Comment se sont déroulées les démarches pour l’inscription ?



Au sein de l’école de commerce, l’ensemble de la promotion doit effectuer un séjour d’au moins 3 mois à l’étranger. Plus de 95% de la promotion choisit donc de partir étudier à l’étranger à travers l’un des nombreux partenaires de l’école.

 

Au sein de Neoma, c’est plus de 150 pays qui sont représentés. Les étudiants ont donc un choix conséquent, mais l’attribution des échanges se fait selon le classement au sein de l’école. L’école nous demande donc de faire 50 choix différents à travers un portail en ligne afin de s’assurer que l’on obtienne au moins l’un de nos choix.

Dans mon cas, je faisais partie des 10% les mieux classés de l’école, et j’avais la quasi-garantie d’obtenir mon premier choix.

La liste de choix devait être soumise avant la fin Février, et les étudiants étaient informés de leur affectation début Avril. Une fois l’affectation reçue, on a été très guidés par l’école pour les démarches qui permettaient de valider l’échange. Concernant le niveau de langue, Il était indispensable d’avoir un bon niveau en allemand pour pouvoir étudier là-bas, car la majorité des cours étaient en allemand.

Dans les faits, il suffisait d’être certifié niveau B2 par l’un des enseignants de l’école pour pouvoir partir.

Quelques semaines après l’obtention de mon affection, j’ai aussi reçu un mail général de la part de l’université d’Hanovre. On devait remplir sur leur site internet des formulaires pour le logement, les démarches à faire avant la rentrée, le choix des cours, et les documents à préparer pour notre départ.

J’ai aussi eu l’occasion de remplir un formulaire pour avoir un « Buddy », pour bénéficier de l’aide d’un étudiant allemand à mon arrivée et pendant tout mon séjour.

As-tu réussi à obtenir une bourse d’études pour ton séjour en Allemagne ?



J’ai juste obtenu la bourse Erasmus pour laquelle mon école de commerce a fait les démarches. Elle représentait 200 euros par mois, mais je n’ai reçu l’argent qu’à la fin de mon Erasmus en Février, juste après avoir quitté l’Allemagne. C’est un peu dommage de l’avoir récupéré après, car je l’aurai bien utilisée pendant mon séjour pour voyager un peu plus !

 


Comment as-tu choisi tes cours au sein de l’université?



J’ai d’abord dû sélectionner mes cours avant mon départ, depuis la France. Le choix des cours a été vraiment compliqué dans la mesure où leur site n’était pas clair et assez peu ergonomique.

 

J’ai eu beaucoup de questions car je ne comprenais pas comment l’utiliser, mais grâce aux autres étudiants qui partaient avec le même échange, on a finalement réussi à s’inscrire en ligne. Sauf qu’une fois arrivés sur place, tous les étudiants internationaux se sont rendus compte que les cours qui étaient affichés sur le portail en ligne étaient les cours du semestre d’été, et que l’on devait recommencer l’ensemble des démarches pour choisir les cours du semestre d’automne.

Une fois inscrite à nouveau, j’ai commencé avec 6 cours répartis du Lundi au Jeudi. L’université nous a informés que l’on disposait de 4 semaines pour changer en cas de besoin. J’ai commencé avec l’intégralité des cours en Allemand, mais je manquais de vocabulaire et la charge de travail devenait trop importante. J’ai donc préféré changer pour une partie des cours en anglais afin de réduire ma charge de travail et pouvoir profiter de mon échange. Au final, j’avais 3 cours en Allemand et 3 cours en Anglais.

Globalement, les cours en anglais étaient assez génériques et assez peu intéressants. En revanche, les cours en allemand étaient bien plus agréables et avaient un véritable contenu.

Julie, Erasmus à Hanovre


Comment as-tu trouvé ton logement à Hanovre ?



J’ai rempli un formulaire sur le site de la fac avant mon départ pour dire ce que je recherchais. On pouvait choisir si l’on souhaitait être en résidence étudiante, ou trouver un appartement en colocation dans un logement privé.

J’ai voulu être en colocation avec des allemands, et j’ai donc choisi cette option. Ils m’ont recontacté avec une solution une semaine après. Soit je la prenais et c’était validé définitivement, soit je devais chercher par moi-même par la suite. J’ai donc accepté la proposition pour être sûre d’avoir un logement sur place.

L’offre provenait d’une étudiante qui sous-louait sa chambre, et l’école l’avait aidé à trouver un locataire.

 

Quelles étaient les démarches lors de ton arrivée en Allemagne ?



Il y a eu assez peu de démarches une fois que j’étais à Hanovre. Au final, on m’a demandé de :

1. Payer les frais d’inscription à l’université pour environ 200 euros. Ces frais comprenaient également l’accès aux activités sportives de l’université ainsi que les transports dans tout le « Lander », il était donc possible de voyager jusqu’à Hambourg gratuitement par la suite.

2. M’inscrire à la mairie de la ville pour confirmer que je serai en Allemagne pour l’ensemble du semestre.

3. Payer la redevance télévision même si je n’en avais pas ! On m’a demandé près de 90 euros dans la mesure où tous les foyers doivent payer cette taxe. Au final, mon colocataire avait déjà payé la taxe, et je n’ai pas eu à le faire.

Bon à savoir, une taxe est aussi demandée si tu es adepte d’une religion pour couvrir les dépenses de la ville par rapport à l’entretien des infrastructures et la pratique de celle-ci.

Comment se sont passées tes premières semaines à Hanovre ?



Mon premier jour, mon colocataire est venu me chercher dans la journée à l’aéroport. On a été à la fête de la bière dans la soirée, et il m’a aidé lorsque l’on visitait Hanovre. Lors de ma première visite, on en a aussi profité pour prendre une carte SIM.

Le lendemain j’ai rencontré ma Buddy, elle m’a montré le campus et m’a présenté l’université.

Les étudiants de mon école sont arrivés en Octobre alors qu’une majorité des étudiants internationaux étaient arrivés en Septembre pour suivre un programme de cours de langue intensif. L’intégration pour eux était déjà faite, et c’était assez difficile de rejoindre leurs groupes en arrivant.

La communication autour des évènements était assez difficile d’accès, il fallait vraiment faire partie des groupes Erasmus pour entendre parler des soirées, ce qui a un peu posé problème au début.

Quel forfait téléphonique as-tu choisi pour ton semestre ?



J’ai pris un forfait à 20 euros par mois, on pouvait payer pour toute la durée en un seul coup, j’ai donc souscrit pour les 4 mois d’un coup pour un forfait classique avec 1 GO d’internet.

Par la suite, on m’a offert une carte SIM dans le Welcome Pack de l’université, mais le forfait proposé était moins avantageux.

Comment se sont déroulés tes cours à l’université d’Hanovre ?



Mon semestre s’est déroulé du 1er Octobre au 12 février, avec une période d’examen qui s’est déroulée pendant les deux premières semaines de Février. On a eu une période break en Décembre de deux semaines.

Je finissais ma semaine le Jeudi midi. La plupart des cours étaient concentrés sur le début de semaine. J’avais 6 modules de 3 heures de cours par semaine, soit un total de 18 heures de cours.

Les cours étaient pour la plupart des cours magistraux, où la participation des étudiants était relativement faible. Seul un ou deux cours étaient réellement participatifs, ce qui s’éloigne un peu de l’idée que l’on a des cours en Allemagne qui sont normalement très portés sur l’écoute active et l’échange.

Au niveau des examens, tout se jouait sur le test final en fin de semestre, il n’y avait pas de contrôle continu. On avait donc 6 modules à réviser pour les deux semaines d’examens. Il y avait quelques travaux de groupe mais ils n’étaient pas évalués.

Lors des cours en classe, il y avait une environ une cinquantaine d’étudiants, avec très peu d’Erasmus et une grande majorité d’étudiants allemands.

Quelle était ta charge de travail en tant qu’Erasmus ?



En plus des 18 heures de cours, je travaillais environ 1 heure par soir lorsque je rentrais. Au total, j’avais entre 6 et 10 heures de travail personnel selon les activités.

La période d’examens a été un peu plus intensive, mais ils étaient malgré tout assez accessibles. La notation en revanche m’a parue assez sévère. Les tests se montraient relativement faciles, mais j’ai néanmoins été surprise par mes notes qui étaient légèrement moins bonnes qu’en France.

Julie étudie à Hanovre en Allemagne pour un semestre


En dehors des cours, comment était la vie Erasmus à Hanovre ?



Pour la première semaine, il y avait des évènements organisés toutes les soirées et un running quizz afin de découvrir la ville. Il y avait des soirées Erasmus vraiment officielles une fois par mois, et c’était réellement les meilleurs évènements ! Il y avait un bâtiment dédié exclusivement à ces soirées qu’ils appelaient « le silo ». La bière coûtait un ou deux euros, et tu pouvais y rencontrer la majorité des étudiants.

Julie, Erasmus à HanovreIl y avait aussi des soirées Karaoké, des Pubs Crawls et d’autres évènements sympas pendant le semestre. En plus, les frais d’inscription couvraient des cours de fitness au sein de l’université. Il devait y avoir plus d’une centaine d’étudiants à suivre les cours de « Hardcore Markus », un prof de fitness qui nous demandait énormément, mais c’était assez fun !

Il m’a fallu un peu de temps pour réussir à être au courant de toutes les soirées qui étaient organisées, et j’en ai raté quelques-unes au début car la communication n’était pas optimale.

A côté, il y avait aussi des voyages d’organisés, mais j’ai préféré partir avec mon propre groupe. J’ai eu l’occasion de visiter Hambourg, de passer un weekend à Berlin, et une semaine à Cracovie.

Au niveau de mon groupe d’amis, j’étais souvent avec un étudiant français et un étudiant allemand. A cela s’ajoutait un groupe de filles internationales, avec deux polonaises, une finlandaise, une italienne, et une tchèque.

Qu’as-tu pensé de l’université d’Hanovre ?



Il y a plusieurs campus le long d’une route. J’étais dans le premier bâtiment que l’on appelait le « Conti-Campus » car les infrastructures appartenaient à l’entreprise « Continental » auparavant. Il y avait un autre campus dédié aux ingénieurs sous la forme d’un château magnifique (voir la photo ci-dessous), mais je n’ai pas eu l’occasion d’avoir des cours dedans.

On avait aussi une grande bibliothèque sur 5 étages. Cela avait beau être grand, lors des périodes d’examens, il était difficile de trouver une place pour réviser. Il y avait aussi la Menza, un réfectoire où l’on pouvait manger pour moins de deux euros. On pouvait obtenir une assiette avec de la viande et autant de légumes que possible pour vraiment pas cher.

Sur le campus, il y avait aussi un café / Bar géré par les étudiants, le « HanOmacke (page Facebook) ». Il y avait beaucoup de soirées organisées dedans, et les boissons n’étaient pas trop chères.

Chateau de l'université d'Hanovre

Qu’est-ce que tu as pensé de la ville d’Hanovre ?



Le centre-ville était assez sympa. La ville n’est pas immense, pourtant, les transports sont particulièrement bien développés, et ils sont ouverts toute la nuit le weekend, et ferment seulement deux heures pendant la semaine.

Il était aussi possible de faire beaucoup de choses à pied, ce qui change des villes comme Paris !

Il y avait quelques activités culturelles dans la ville, comme le « Neues Rathaus » qui est très connu ou le musée d’Art moderne.

Le marché de Noël est aussi l’un des meilleurs d’Allemagne, et il est différent des autres villes allemandes. A Hanovre, il est réparti dans toute la ville, avec des thèmes pour chaque quartier. On peut retrouver un thème « médiéval », un thème « village finlandais », le thème « classique », et plein d’autres idées vraiment originales.

Comment a évolué ton niveau d’allemand sur place ?



J’ai fait beaucoup d’efforts le premier mois pour m’améliorer. Le problème, c’est qu’entre Erasmus on parlait beaucoup anglais, Du coup, après le premier mois, je parlais de moins en moins allemand et l’anglais est devenu la langue la plus utilisée. Au final, je suis arrivée avec un bon niveau, et je suis repartie avec un très bon niveau, même si j’ai encore quelques difficultés à l’oral.

Pour que je progresse vraiment, il aurait fallu que je sois vraiment immergée au sein de groupes allemands. Dans la mesure où les Erasmus en grande partie n’avaient pas un bon niveau d’allemand, ils préféraient parler anglais.

Quel a été ton budget pendant ton semestre à Hanovre ?



Mon budget s’est réparti de la manière suivante pendant mon séjour à Hanovre :

Logement : 235 euros pour une chambre de 14m2 en colocation

Nourriture : 200 euros par mois en faisant mes courses dans un petit supermarché

Soirées : 80 euros par mois. Les boissons et les entrées sont très peu chères. On peut avoir une pinte pour 3 ou 4 euros, et les entrées dans les clubs tournent autour des 7 euros grand maximum (la plupart des soirées coûtent 3 euros).

Transport : Inclus dans les 200 euros de frais de scolarité que j’ai payé à mon arrivée

Sport : 20 euros par mois pour une salle de fitness à côté de chez moi. J’avais aussi accès à des cours de fitness au sein de l’université gratuitement.

Assurance : Grâce à la carte européenne d’assurance maladie, je n’avais pas à souscrire d’assurance supplémentaire pour partir en Allemagne.

Vol Aller-retour : Au départ de Paris, 200 euros l’aller-retour pour un vol direct vers Hanovre avec seulement une très grosse valise.

Voyages : Environ 50 euros par mois en moyenne bien que je n’ai pas voyagé tous les mois et j’ai réussi à être logée gratuitement à Berlin.

Quelle est ta conclusion sur ton séjour Erasmus à Hanovre ?



De mon point de vue, le séjour Erasmus en Allemagne n’est peut-être pas la meilleure manière de progresser en allemand car la majorité des étudiants parlent en anglais.

C’était vraiment une expérience sympa, mais avec du recul j’aurai peut-être dû choisir une destination plus exotique. Je suis partie en Allemagne pour apprendre la langue, et au final j’en ai assez peu profité. Une destination plus originale aurait été plus dépaysante !

J’ai cependant passé un très bon moment, avec de nombreux souvenirs mémorables.

Julie étudie à Hanovre en Allemagne

 
Accompagnement études à l'étranger

Vous recherchez un accompagnement pour vous inscrire au sein d'une université à l'étranger ?

Notre partenaire Study Experience est disponible pour vous aider !

Se faire accompagner par Study Experience

SantéAssuranceTransportVisa

Logement, Assurance, Banque, Cours de langue et plus encore !

Des réductions uniques pour nos utilisateurs. 

Bons plans séjours à l'étranger

consultez notre forum