Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Trouver un logement étudiant au Japon : mode d’emploi


 

Trouver un logement au Japon

 

En toute transparence, trouver un logement au Japon n’est pas une mince affaire, encore plus en étant un étudiant étranger.

 

En effet, qui dit culture différente, dit également système administratif différent. Pour louer un appartement en dehors du campus, il faudra mettre la main au portefeuille, sans doute parler japonais, et montrer patte blanche. C’est pourquoi vous avez aussi la solution de vivre sur le campus, sans doute la solution la plus facile pour vous.

 

Mais pas d’inquiétude, ce guide vous présente les options qui s’offrent à vous, tant au niveau des types de logement que des endroits où chercher.

 

Sommaire

1. La situation du logement étudiant au Japon

2. Comment trouver un logement étudiant ?

3. Connaître ses droits en tant que locataire

 

1. La situation du logement étudiant au Japon :


 

Est-il facile de trouver un logement pendant vos études sur place ?

 

La plupart des universités proposent des logements on-campus aux étudiants. Sinon, ceux qui vivent off-campus sont confrontés aux mêmes difficultés que les Japonais et les étrangers pour trouver un logement abordable, sachant qu’il faut généralement passer par une agence plutôt que par les propriétaires.

 

Sans oublier que le système de location de nombreuses sociétés immobilières n'est pas très convivial pour les étrangers...

 

Quel est le loyer moyen pour une chambre au Japon ?

 

Selon la taille du logement et la localisation, le loyer mensuel d'une chambre en colocation à Tokyo se situe généralement entre 40 000 (300€) et 90 000 yens (670€) par mois.

 

À tire de comparaison, un appartement privé coûte généralement au moins 100 000 (750€) yens par mois d’après Japan-guide.

 

Quelle est l’évolution des loyers ces dernières années au Japon ?

 

Avec une densité de population de plus de 330 personnes par kilomètre carré, la demande de logement au Japon est toujours élevée, mais les prix restent stables selon Housing Japan. 

 

Cependant, petit à petit depuis 2012, les loyers augmentent chaque année, comme le montre Trading Economics.

 

2. Comment trouver un logement étudiant au Japon ?


 

Chercher un logement au Japon

 

Comme mentionné plus haut, rechercher un logement n’est pas une mince affaire pour diverses raisons culturelles, vous avez donc 4 solutions :

 

  • Habiter on-campus dans une chambre en résidence universitaire;

  • Rendre visite aux agences immobilières près d’où vous souhaitez habiter, mais il faut dans ce cas parler japonais;

  • S’adresser aux agences spécialisées pour les étrangers car de nombreux propriétaires japonais refusent de louer un logement à un étranger ;

  • Habiter dans une « Gaijin House»

 

La sous-location est en revanche inimaginable de par la régulation autour du logement. Nous avons donc séparé les types de logements, sur longue ou courte durée.

 

Les hébergements ‘longue-durée’

 

Vivre dans une chambre au sein d’une résidence universitaire, on-campus :

 

Elle figure en première option car c’est la plus répandue au Japon. Vivre dans les university dormitories présente des avantages distincts, comme un coût (relativement) faible, un emplacement pratique et la présence d'autres étudiants comme vous.

 

De plus, vous êtes proche de l’école, un vrai avantage ! Etant donné que les règles sont strictes dans le pays, les espaces communs sont censés être propres également, de quoi rassurer les plus maniaques !

 

Où chercher : via votre université bien évidemment, ou via L’AISF qui a fait une liste des résidences dans le pays.

 

Vivre dans un studio ou un appartement :

 

Cependant, certains n'aiment pas les dorms, comme les chambres partagées. Si c’est votre cas, vous préférez tout simplement vivre seul.

 

Si vous avez la possibilité de louer des appartements en ville, le loyer sera beaucoup plus cher. Sinon, si vous souhaitez garder un budget raisonnable, vous risquez de vivre loin du campus, donc d’avoir plus de temps de transports et moins de temps pour étudier... Bref, il faut peser le pour et le contre.

 

Où chercher : via les agences ou par le site Sakura House entre autres.

 

Vivre en colocation :

 

Autre solution, à votre arrivée au Japon, vous serez peut-être un peu désorienté en vivant dans cette culture différente.

 

La colocation peut être est un moyen de vous rassurer en vivant avec d’autres étudiants étrangers, qui seront sans doute dans le même cas que vous. Vous avez ainsi votre chambre, et vous partagez les espaces communs.

 

Où chercher :

 

  • Sites internet: Student.com qui liste par ville ou université ; Erasmusu, Sakura House, ou plus ‘haut de gamme’, vous avez Oak house.

  • Groupes Facebook comme « Tokyo Housing, Rooms, Apartments for share, rent, buy», qui enlèvent donc les étapes contraignantes des agences immobilières. N’hésitez pas à taper votre ville.

 

Les solutions temporaires, off-campus

 

Les « gaijin houses », ou maisons d'étranger :

 

C’est un type d'hébergement bon marché pour les étrangers qui séjournent au Japon pendant 1 mois ou plus et qui veulent éviter les tracas et les dépenses liés à la location et à l'aménagement d'un appartement classique.

 

En anglais, cela se traduit par guest house. C’est pour vous l’occasion de découvrir de plus près la vie quotidienne des Japonais.

 

Il existe de nombreuses pensions de famille à Tokyo, mais on en trouve également dans d'autres grandes villes japonaises. Si certaines sont des maisons individuelles, gérées de manière indépendante, d'autres appartiennent à des sociétés immobilières qui gèrent plusieurs maisons dans la ville. Certaines sociétés accueillent seulement des étrangers, et proposent des contrats à la semaine.

 

Dernier point, les gaijin ne sont pas spécialement les bâtiments les plus récents ou les plus modernes, mais vous disposez tout de même du minimum avec une cuisine et des ustensiles de base, d'un lit, et éventuellement d'une télévision.

 

Les logements temporaires pour votre arrivée :

 

Vous préférez jouer la carte de la sécurité en passant par une agence, et voir d’abord les logements avant de les réserver. Dans ce cas, vous pouvez passer par :

 

 

  • Des auberges de jeunesse : Japan youth hostel qui liste les différentes auberges, le site est aussi disponible en français.

 

  • Des expériences insolites, comme les Capsules hotels qui proposent seulement un lit, juste de quoi dormir ! Ils sont souvent situés aux abords des gares pour permettre aux businessmen and businesswomen de se reposer une nuit à un prix raisonnable. Vous pouvez choisir sur TripAdvisor.

 

  • Des pensions traditionnelles japonaises, qui incluent différents services comme les repas le petit-déjeuner et le dîner, c’est une manière de vivre une expérience japonaise :

    • Les ryokhan via Japanese guest houses, haut de gamme

    • Les minshuku, plus chambres d'hôtes gérées par une famille, un peu moins confortable que les ryokhan.

 

Selon vos préférences, le temps que vous restez étudier sur place, et si vous voulez même éviter les tracas administratifs, certains étudiants peuvent privilégier ces options.

 

3. Connaître ses droits en tant que locataire au Japon :


 

Logement étudiant au Japon : vos droits

 

Où s’informer ?

 

Pour les conseils ou les questions, vous pouvez vous orienter vers Study in Japan. Les universités possèdent très souvent un service dédié au logement dû aux options que ces dernières proposent aux étudiants, elles seront donc de bons conseils. 

 

S’adresser à la ville est aussi une très bonne option. Le gouvernement métropolitain de Tokyo, ainsi que certaines municipalités, proposent des consultations et peuvent vous donner des informations et des conseils.

 

Pour un aspect plus légal, regardez le site Iclg (en anglais) qui vous indique les principales lois reliées au logement. Les règles sont régies par le Code Civil de 1996.

 

Les quelques trucs à savoir :

 

Diplomatie.gouv vous éclaire un peu plus sur ce qu’il y a à prendre en compte en choisissant un logement privé et en passant par une agence. C’est bien entendu à prendre en considération, car si vous restez peu de temps, c’est un gros investissement.

 

  • Le tetsukekin, ce sont les frais de réservation pour vous garantir que l'appartement ne sera pas donné à quelqu'un d'autre, et pour que vous ne changiez pas d'avis. C’est donc une somme que vous payez lorsque vous faites une demande d'appartement. Ces frais sont remboursés après la signature du contrat et équivaut généralement à 1 mois de loyer.

 

  • Le shikikin, c’est une caution remboursable partiellement, d’environ 2 mois de loyer. En effet, il est souvent difficile de la récupérer en intégralité car les Japonais changent les moquettes et tapisseries après chaque locataire.

 

  • Le reikin, c’est un "cadeau" à faire au propriétaire avant d’emménager qui respecte une tradition japonaise d’après-guerre. Elle est particulièrement respectée dans les grandes agglomérations, et s’élève en général à 2 mois de loyer (non récupérable). Cette tradition à tendance à diminuer, voire disparaître, en fonction de la situation géographique du logement selon Japan talk.

 

  • Le chukai ryôkin ou tesuryô est un versement à l’agence immobilière, des honoraires, correspondant à environ 1 mois de loyer pour la commission.

 

  • Notez la différence entre l’apato, un appartement plus vieillissant, et manshon, qui sont plus récents, confortables et donc plus chers.

 

Autre chose, lorsque vous choisissez un logement, pensez à regarder ce petit détail : la climatisation, c’est un vrai plus en juillet-aout... Pensez également à regarder la distance entre votre logement et l’université, ou bien le temps de transport pour y aller.

 

Les principaux droits à connaître :

 

Vous devrez payer le 1er mois de loyer avant d’emménager. Par la suite, les loyers se paient toujours en fin de mois pour le mois suivant. Attention, une pénalité peut être réclamée en cas de retard, et il n’y a pas d’excuse à avoir.

 

Autre point, lisez consciencieusement votre contrat ! C’est la clé qui vous évitera de passer à la section suivante ci-dessous ! Soyez sûr d’accepter les règles demandées par le propriétaire, faites un bon état des lieux à votre arrivée, et respectez le contrat.

 

Si les fêtes sont interdites, n’en faites pas chez vous par exemple. De plus, vous recevez un document supplémentaire indiquant l’état dans lequel vous devez rendre le logement, ainsi que vos responsabilités à la restitution. En d’autres termes, cela vous permet d’avoir un contrat clair et bien établi, c’est plutôt positif finalement ?

 

Pour finir, dans la plupart des cas les appartements ne sont pas meublés et les charges ne sont pas incluses dans le loyer, faites attention aux charges supplémentaires.

 

Du moins, la notion de « meublé » n’est pas la même qu’en Europe, les fours ou les machines à sécher le linge sont généralement introuvables.

 

Comment se défendre en cas de litige ?

 

Le gouvernement japonais a publié un guide en anglais pour prévenir des litiges dans la capitale.

 

Disponible sur l’Ambassade de France au Japon, il est très rare d’arriver à ce point car tout est écrit dans le contrat pour éviter d’en arriver à ce stade. Autrement, le dialogue est la première chose à instaurer : expliquez votre problème au propriétaire et essayez de trouver une solution ensemble.

 

Sinon, il est conseillé de s’adresser aux autorités compétentes. Généralement des services de consultation sont dispensés dans les villes. En prenant l’exemple de Tokyo, vous avez :

 

Services

Consultation

Langue

Realty Section, Housing Planning Department, Office for Housing Policy, Tokyo Metropolitan Government

Sur les transactions immobilières

Japonais

Tokyo Metropolitan Special Consultation

Office for Real Estate Transactions

Avec un avocat

Japonais

Tokyo Metropolitan Comprehensive Consumer Center

Pour les consommateurs (y compris l'immobilier)

Anglais

Foreign Residents’ Advisory Center

Pour tous conseils

Anglais

(Source: Guidebook for Tenants & Landlords – Office for Housing Policy, Tokyo Metropolitan Government)

 

Accompagnement études à l'étranger

Vous recherchez un accompagnement pour vous inscrire au sein d'une université à l'étranger ?

Notre partenaire Study Experience est disponible pour vous aider !

Se faire accompagner par Study Experience

SantéAssuranceTransportVisa

Logement, Assurance, Banque, Cours de langue et plus encore !

Des réductions uniques pour nos utilisateurs. 

Bons plans séjours à l'étranger

consultez notre forum