Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Partez étudier en Espagne avec Study Experience !


 

Études en Espagne avec Study Experience

 

En 2013, Study Experience a élargi ses horizons en proposant désormais l’Espagne comme destination d’études. Première destination pour les étudiants Erasmus avec chaque année plus de 25 000 jeunes de l’Europe entière partant en semestre sur place, l’Espagne est la représentation même du concept des études à l’étranger, popularisée grâce à « L’Auverge Espagnole ».

 

Mais il n’existe pas que le programme Erasmus ! Des dizaines de milliers d’étudiants internationaux rejoignent les universités espagnoles chaque année en s’inscrivant directement aux formations qui les intéressent, sans passer par un programme.


Les agences de placement international telle que Study Experience soutiennent les étudiants français souhaitant partir étudier à l’étranger en leur proposant la possibilité d’être accompagné lors de toute la procédure de départ, de l’inscription aux établissements à l’obtention de la lettre d’admission définitive.

 

Réalisez vos dossiers d’inscription avec StudyEx :


 

Study Experience est une agence de placement internationale qui permet aux étudiants de partir étudier en Espagne tout en étant accompagné et conseillé durant tout le processus. Les conseillers de l’agence sont habilité à répondre à vos questions et préoccupations, et connaissent les attentes des établissements partenaires, et plus généralement des destinations d’études proposés.


Ils seront vous aiguiller vers les programmes d’études les plus adaptés à votre parcours et à vos résultats, tout en vous facilitant les équivalences et votre installation sur place.

 

L’UEM en Espagne, partenaire officiel de Study Experience :


 

Université Européenne de MadridDans le cadre du programme d’études en Espagne, Study Experience est partenaire avec l’Universidad Europea de Madrid. L’UEM, c’est près de 11 000 étudiants chaque année avec une grande diversité culturelle.


Le modèle de l’établissement est basé sur 4 piliers fondamentaux : la projection vers l’international, le suivi de votre carrière, la meilleur offre de formations modernes et adaptées au marché de l’emploi ainsi qu’une vraie ouverture sur le monde.

L’université fait d’ailleurs partie d’un large réseau de 30 universités internationales réparties sur 18 pays différents et 310 000 étudiants.

 

Rejoindre un programme MBA en Espagne :


 

MBA en EspagneL’Espagne possèdent de nombreuses « Business School » leadeuses en Europe voir au niveau mondial. Le pays a su imposer son système d’enseignement et peut se targuer d’avoir de nombreux programmes de management reconnus et adulés auprès des entreprises.


Un MBA en Espagne peut vous ouvrir les portes de l’économie hispanique, que cela soit en Espagne, au Mexique, en Argentine, ou encore au Costa Rica. Les opportunités ne manquent pas auprès de ces pays émergents spécialisés pour beaucoup dans l’export de leurs ressources naturelles.


Les programmes MBA sont aujourd’hui accessibles en anglais ou en espagnol, afin d’attirer un maximum de profils différents !

 

La reconnaissance internationale des MBA espagnols :


 

Le pays possède de très nombreuses écoles de commerce de qualité apparaissant dans les classements mondiaux dans les domaines du Management, du Commerce et de la Finance.


Elles sont pour la plupart accréditées par des organismes mondiaux telle que la norme AACSB, AMBA ou encore EQUIS, garantissant ainsi la qualité de leur enseignement et leur reconnaissance auprès des recruteurs.


L’Espagne est donc une excellente alternative aux pays anglo-saxons pour rejoindre un programme MBA, dont les avantages seront similaires en Europe. Quand à la reconnaissance hors Europe, toute entreprise interagissant avec les marchés hispaniques se fera un plaisir de vous recruter.

 

La structure des MBA en Espagne :


 

L’Espagne propose l’ensemble de la gamme de programmes MBA accessibles partout dans le monde. On retrouve ainsi :

 

Les MBA à temps plein : programmes à temps plein pour les étudiants ayant au moins 3 ans d’expériences professionnelles.


Les MBA à mi-temps : programmes à temps partiel, plus flexibles au niveau des horaires et permettant de poursuivre une activité professionnelle parallèle.


Les « Executive MBA » : programmes à destination des professionnels de longue date avec des cours aménagés, même le week-end.


Les « Global MBA » : programme plus général à destination des professionnels avec au moins 5 ans d’expériences.

 

Les dates clés et l’envoi de votre dossier :


 

Rejoindre un MBA en EspagneIl est conseillé de commencer les démarches au moins 9 à 12 mois avant la date de rentrée prévue, afin de préparer les tests nécessaires (GMAT).  Pour les formations en anglais, le TOEFL est demandé pour attester de votre niveau alors que le DELE sera nécessaire pour les formations en espagnol. 

 

Les inscriptions se font aujourd’hui en ligne, via le portail de l’université, où vous soumettrez l’ensemble des documents nécessaire pour postuler à un MBA. Grâce à la relative proximité de l’Espagne, il vous sera certainement demandé de vous rendre sur place pour l’entretien d’admission au MBA.

 

Le coût d’un MBA en Espagne :


 

Les frais d’inscriptions varient énormément d’un établissement à l’autre en Espagne, allant de 18 000 euros à 65 000 euros pour le coût total d’une formation.

 

Voici quelques exemples de programmes MBA en Espagne avec leur coût total en 2012 :

 

ESADE Business School – 57 000 EUR
IE Business School – 58 200 EUR
IESE Business School – 63 035 EUR
EADA Business School – 19 500 EUR
EOI Business School- 18 590EUR

 

Les formations universitaires en Espagne

Les diplômes et formations universitaires en Espagne :


 

L'Espagne a comme la majorité des pays de l'Union Européenne adopté le système LMD permettant une équivalence facile des diplômes entre chaque pays de l'Union Européenne, tout en homogénéisant la durée d'études de chaque diplôme. Un étudiant français ne sera donc pas dépaysé en se rendant en Espagne, tant le système de diplôme universitaire est proche du notre !

 

On retrouve donc un système de diplôme à trois niveaux, avec Licence - Master - Doctorat.

 

Les différents diplômes délivrés dans les universités espagnoles :


 

Grados Universitarios : D'une valeur de 240 crédits dans le système ECTS, les Grados sont l'équivalent de la Licence française et durent entre 3 et 4 ans. Les formations possibles sont divisées en 5 grandes branches, à savoir : Les arts, les sciences, la médecine, les sciences sociales/juridiques et l'ingénérie/architecture.

Le but de ce diplôme est de donner une connaissance générale dans un domaine donné aux étudiants, sans pour autant les spécialiser de manière précise. Le diplôme se conclut par un mémoire de fin de diplôme.

 

Master oficiales : Les Masters en espagne durent entre 1 et 2 ans et réprésentent donc entre 60 et 120 crédits ECTS. Les Masters ont pour but de spécialiser les étudiants dans un domaine précis, qui correspond au secteur étudié précedemment dans le cadre du Grados. Dans de nombreuses professions comme l'ingénierie, la médecine, architecture ou l'enseignement, un diplôme de niveau Master est le minimum requis.

 

Les diplômes en Espagne

Doctorado : Le Doctorat se prépare après un Master en 3 ans et est divisé en deux parties. La première partie, la période de formation qui dure 1 an, permet d'apprendre à mener des recherches et à trouver un sujet à soutenir pour sa thèse dans les deux années suivantes. La deuxième partie, l'investigation qui dure 2 ans, a pour but de permettre à l'étudiant de créer et de soutenir sa thèse.

 

Pour chaque diplôme et chaque spécialisation, le gouvernement a défini un "tronc commun" ayant pour but de s'assurer que la formation suivie serait la même partout en Espagne, quelque soit l'université. Vous avez donc la plupart du temps environ 75% des matières et modules étudiés qui sont communs à tous les étudiants du pays dans la même formation que vous !

 

La santé étudiante en Espagne, assurance et démarches :


 

Assurance étudiante en EspagneL'Espagne faisant partie de l'Union Européenne, la majorité des frais de santé sur place lors de vos études peuvent être pris en charge par votre couverture sociale française. Pour cela, une seule démarche à faire, demander votre carte européenne d'assurance maladie à votre sécurité sociale afin de vous garantir un remboursement minimum.

 

Cependant, afin de permettre aux étudiants internationaux d'être rembourser entièrement pour leurs frais de santé, certaines universités espagnoles ont mis en place des systèmes d'assurance auxquels chaque étudiant peut souscrire. Il est possible de prendre une assurance complémentaire française avant son départ.

 

Les assurances étudiantes pour étudier en Espagne :


 

Les universités en Espagne peuvent proposer des programmes d'assurance aux étudiants internationaux de moins de 28 ans afin de couvrir les frais non remboursés normalement par leur sécurité social. Ces programmes accessibles à tous, ne sont pas toujours présents dans toutes les universités qui conseillent alors de prendre une assurance dans son pays d'origine.

 

Les assurances complémentaires françaises sont disponibles auprès de nombreux organismes d'assurances ou même auprès des banques, plus ou moins spécialisés dans les étudiants réalisant leurs études à l'étranger. Comptez en moyenne 25 euros par mois pour obtenir une couverture complète des frais médicaux et des frais d'hospitalisation en cas de coup dur.

 

Les assurances étudiantes en Espagne

Assurance en Espagne : notre partenaire Chapka Assurances


 

Notre partenaire Chapka Assurances est un assureur spécialisé dans les étudiants partant étudier à l'étranger, que cela soit en Europe ou sur d'autres continents. Chaque année, ce sont des centaines d'étudiants qui partent étudier en Espagne couvert par l'une de leur assurance.

 

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter l'assurance Cap Student.

 

 

Le niveau d'espagnol requis pour partir étudier en Espagne :


 

Attester de votre niveau d'espagnolLes étudiants souhaitant partir étudier en Espagne ne doivent pas nécessairement prouver leur niveau d'espagnol pour y rentrer. En effet, toutes les universités ne requièrent pas une preuve du niveau de l'étudiant, ce qui permet de partir même si votre maîtrise de la langue est faible. Il était même possible de partir en Espagne via le programme Erasmus sans parler la langue pour les meilleurs étudiants de chaque promotion il y a une dizaine d'années, bien que la pratique ne soit plus répandue aujourd'hui.

 

Dans le cas où l'université souhaite que vous attestiez de votre niveau d'espagnol, deux solutions s'offrent à vous : le test interne à l'université ou le test DELE, test international d'espagnol organisé par l'institut Cervantès.

 

Les solutions pour attester de votre niveau d'espagnol :


 

La première solution pour attester de votre niveau d'espagnol est de passer un test interne à l'université. L'inconvénient majeur étant que l'étudiant doit se déplacer jusqu'à l'établissement en Espagne, pour un test qui ne durera finalement qu'une après-midi, mais c'est aussi un excellent moyen de prendre connaissance de votre future université et de la ville. Certains universités proposent aujourd'hui des tests administrés via internet ou par visio-conférence pour s'assurer de votre niveau de manière pratique.

 

La seconde solution consiste à passer le test du DELE, reconnu partout dans le monde, et approuvant de manière officiel votre niveau d'espagnol sur une échelle en comptant six. Il existe un centre de test à Paris, mais attention, contrairement aux tests anglo-saxons, les sessions sont plutôt rares, avec en moyenne 3 sessions par an. N'hésitez donc pas à vous inscrire en avance !

 

Le calendrier universitaire en Espagne

Le calendrier universitaire en Espagne, les dates clés :


 

L'Espagne possède un calendrier universitaire très proche du calendrier français, avec une année divisée en deux semestres, le semestre d'été et le semestre d'hiver, avec à chaque fois des périodes de vacances et d'examens entrecoupant les deux.

 

Les étudiants français se rendant en Espagne n'auront donc pas de problème entre le calendrier universitaire espagnol et le calendrier universitaire français !

 

L'année universitaire dans les universités espagnoles :


 

La rentrée dans les universités espagnoles se fait à partir de la mi-septembre, et généralement quelques jours avant pour les étudiants internationaux qui doivent s'intégrer et s'habituer à leur nouvelle vie sur place. Pour eux, une semaine d'intégration est souvent prévue avec de nombreuses activités pour les aider à faire connaissance mais aussi en savoir plus sur l'université et la ville d'accueil.

 

Le premier semestre commence donc à la mi-septembre et se termine à la mi-décembre, sachant qu'une période d'examen est toujours prévu vers le 18-19 Décembre, pour évaluer les connaissances acquises lors de ces premiers mois. Une fois les examens terminés, une période de vacances de 3 semaines commencent alors, généralement jusqu'au 10-11 Janvier.

 

L'année universitaire en EspagneLe deuxième semestre commence alors, et ne s'arrêtera que pour la "Semana Santa", ou une période de vacances durant une dizaine de jours, généralement du 31 Mars au 10 avril. Le semestre continue par la suite jusqu'à la mai-Mai, alors que les examens commencent généralement à partir du 16 Mai. Une fois la période d'examen terminée, vous voila en vacances jusqu'à l'année suivante !

 

Il existe aussi quelques jours fériés propres à l'Espagne, comme le 12 octobre, le 18 Novembre, et le 6 au 8 Décembre. Regardez donc bien le calendrier espagnol !

 

Le rythme étudiant en Espagne

Le rythme espagnol en tant qu’étudiant étranger :



Les espagnols n’ont pas le même rythme que les français, c’est un fait avéré et indiscutable tant le rythme de vie est différent. Ainsi, alors que le déjeuner commencera vers 12h en France et se terminera vers 14h30, il est décalé d’environ deux heures dans l’après-midi pour l’Espagne, et peut se prolonger jusqu’à 16h dans certaines régions.

 

Les magasins ouvrent vers 11h et marquent une pause entre 13h et 16h la plupart du temps, pour ensuite reprendre jusqu’à 21h, alors que la majorité des magasins français ferment vers 19h. Les administrations en revanche ne sont pour la plupart ouvertes uniquement le matin dès 9h voir 8h, et ferment vers 14 heures.

 

Le rythme étudiant et le rythme en tant que salarié :



Les étudiants espagnols suivent un rythme différent des étudiants français, ils commencent les cours plus tard, vers 11h mais les finissent parfois à 21h, avec de longues périodes de pauses entre chaque cours, plutôt pénalisant si votre logement n’est pas à côté. Pour les salariés et travailleurs, la semaine de 35 heures n’existent pas, et les espagnols travaillent donc près de 50 heures par semaine, pour un salaire au final inférieur aux salaires français à niveau égal.

 

En tant qu’étudiant, il ne devrait pas être trop difficile de s’adapter au rythme espagnol, les universités ne chargeant pas de cours les emplois du temps, vous aurez beaucoup de temps libre, et prendrez vite goût à ce changement. En revanche, c’est à votre retour en France que vous risquez d’avoir plus de mal à reprendre le rythme de vie …

 

Le rythme espagnol en tant qu’étudiant étranger :

 

Les espagnols n’ont pas le même rythme que les français, c’est un fait avéré et indiscutable tant le rythme de vie est différent. Ainsi, alors que le déjeuner commencera vers 12h en France et se terminera vers 14h30, il est décalé d’environ deux heures dans l’après-midi pour l’Espagne, et peut se prolonger jusqu’à 16h dans certaines régions.

Les magasins ouvrent vers 11h et marquent une pause entre 13h et 16h la plupart du temps, pour ensuite reprendre jusqu’à 21h, alors que la majorité des magasins français ferment vers 19h.

Les administrations en revanche ne sont pour la plupart ouvertes uniquement le matin dès 9h voir 8h, et ferment vers 14 heures.

 

Le rythme étudiant et le rythme en tant que salarié :

 

Les étudiants espagnols suivent un rythme différent des étudiants français, ils commencent les cours plus tard, vers 11h mais les finissent parfois à 21h, avec de longues périodes de pauses entre chaque cours, plutôt pénalisant si votre logement n’est pas à côté.

Pour les salariés et travailleurs, la semaine de 35 heures n’existent pas, et les espagnols travaillent donc près de 50 heures par semaine, pour un salaire au final inférieur aux salaires français à niveau égal.

En tant qu’étudiant, il ne devrait pas être trop difficile de s’adapter au rythme espagnol, les universités ne chargeant pas de cours les emplois du temps, vous aurez beaucoup de temps libre, et prendrez vite goût à ce changement. En revanche, c’est à votre retour en France que vous risquez d’avoir plus de mal à reprendre le rythme de vie …

Les bars en Espagne : une institution à eux-seuls Les bars en Espagne



Les Bars en Espagne n’ont pas la même réputation parfois négative qu’ils ont en France. Alors qu’en France, on aura tendance à privilégier les soirées entre amis à travers une invitation chez soi ou chez eux, les espagnols eux préfèrent souvent aller « boire un verre » dans un bar.

 

Et cette pratique ne s’arrête pas uniquement à son cercle d’amis, mais bien au milieu professionnel ou autres connaissances. Ainsi, pour la pause de 11 heures, il n’est pas rare de retrouver des collègues, hommes ou femmes, au bar du coin à discuter autour d’un verre. Les bars n'ont donc pas cette mauvaise image qu'ils peuvent avoir en France, mais représentent plus un lieux convivial de détente et de rencontres.

 

Les bars pour les étudiants en espagne :



Bars étudiant en EspagneIl n’a échappé à personne que les années d’études à l’étranger sont souvent propices à de nombreuses fêtes étudiantes. L’Espagne n’échappe pas à la règle, et l’accentue même, les étudiants espagnols a yant une forte tendance à sortir pour faire la fête. Cette tendance se retrouve dans les botellon, et autres fêtes et habitudes espagnoles, qui incitent à sortir de chez soi, et à profiter.

 

Cette ambiance ne plaira pas peut être à tous les étudiants, certains étant moins fêtards que d’autres mais elle a son charme et représente parfaitement l'Espagne !

 

Pour en savoir plus sur la vie en Espagne, consulter la page étudier en Espagne !

 

Les frais de scolarité en Espagne

Les frais d'inscription à l'université en Espagne :


 

Les frais d'inscription à l'université en Espagne s'appliquent uniquement pour les étudiants partant étudier en dehors d'un accord ou d'un programme d'échange d'étudiants. Dans le cas où vous partez avec ce type d'accord, seuls les frais d'inscriptions à votre université ou école s'appliquent.

 

Les frais de scolarité en Espagne pour un étudiant partant en solo :


 

Les frais de scolarité dans les universités publiques sont définis chaque année par les communautés autonomes en fonction d’une fourchette déterminée au niveau national, et varient selon la formation choisie et le niveau d'études. 


Ainsi, sur la période universitaire 2010-2011, le coût moyen d’une première année de Grado (équivalent de la Licence) était de 878 euros et celui d’une année de Master de 1500 euros. Les frais de scolarité dans les universités privées sont fixés librement, sans aucune limite. Une année de Master se situe environ à 8000 euros mais attention certaines formations peuvent atteindre jusqu'à 20 000 euros par an.

 

Il est donc conseillé de privilégier les universités publiques lors de votre inscription, afin d'éviter d'alourdir votre budget pour vos études en Espagne.

 

Erasmus EspagnePartir étudier en Espagne via le programme Erasmus :


 

L'Espagne est le pays le plus plébiscité par les étudiants européens dans le cadre du programme Erasmus (29 000 en 2009-2010, dont 5 500 Français), avec plus de 60 villes étudiantes et 120 écoles. Les villes privilégiées des Français sont Valence, Madrid et Barcelone, mais des villes plus petites comme Salamanque, Murcie ou Séville sont tout aussi accueillantes et animées. 


Pourquoi cet engouement pour l'Espagne alors que la langue anglaise est prédominante dans le monde des études ? Les raisons sont multiples : coût de la vie peu élevé, ambiance festive et accueillante, proximité de la France, diversité des universités et programmes proposés, climat méditerranéen en majorité … Il est également intéressant d'opter pour un Erasmus en Espagne pour parler la langue, mais attention, dans certaines régions comme la Catalogne (Barcelone, ...), le pays basque ou la Galice, la langue officielle lors des cours à l'université n'est pas le castillan (espagnol «classique »). 

 

Les avantages financiers d'études en Espagne avec Erasmus :



Le programme Erasmus en Espagne vous permet, outre de faciliter les échanges entre votre université d'origine et votre destination souhaitée, de bénéficier d'une bourse, même si elle ne sera pas suffisante pour couvrir vos frais sur place. Elle sera néanmoins une aide appréciable car le logement peut représenter un budget important dans des villes comme Barcelone ou Madrid, bien que le coût de la vie soit un peu moins élevé qu'en France, même dans les grandes villes.

 

Etudes Erasmus en EspagneA titre d'exemple, une chambre dans une colocation à Barcelone ou à Madrid coûtera entre 200 et 400 € le mois, tandis que dans des villes moins plébiscitées comme Séville elle reviendra entre 120 à 250 € par mois. Pour ce qui est du coût de la vie en général, les courses et les sorties sont un peu moins onéreuses qu'en France et de nombreux musées sont gratuits pour les étudiants, sauf à Barcelone  où la majorité des musées et curiosités sont privés. 

 

En ce qui concerne les frais d'inscription à l'université, le programme Erasmus vous permet de ne payer que les frais d'inscription de votre université d'origine. Cela ne fait pas une grande différence pour les universités publiques (entre 500 € et 1 100 € par an), en revanche pour les universités privées les frais peuvent atteindre 12 000 € par an. Vous ne payerez donc que les frais de votre université française, qui sont aux alentours de 400 euros par an en 2011.

 

Erasmus en Espagne : pour finir


 

Etudier en Espagne via Erasmus sera, du point de vue financier, très similaire à la France, voire un peu moins cher. Cela vous permettra de profiter au maximum des possibilités offertes par votre ville d'accueil, toutes les villes du pays présentant une activité culturelle et nocturne trépidante et une ambiance très chaleureuse. N'hésitez pas à lire le témoignage d'Agathe, étudiante partie étudier en via Erasmus à Séville.

 

Le budget prévisionnel pour une année d'études en Espagne :


 

Budget pour étudier en EspagneOn part sur une année scolaire qui compte en moyenne 36 semaines avec les vacances. Les périodes de vacances sont de deux semaines en décembre et deux semaines en avril, on imagine que vous allez rentrer en France durant ces périodes.

 

N'oubliez pas que lors de votre arrivée en Espagne, il vous sera demandé en théorie de prouver que vous êtes capable de supporter l'ensemble des coûts sur place durant toute la durée de vos études, sans avoir besoin de travailler. Cependant, cette démarche est rarement faîte de la part de l’université, pas trop d’inquiétudes à avoir donc…

 

Le budget pour une année d'études en Espagne :


 Nos infos pour partir étudier en Espagne !

 

Dépenses

Budget

Test d’espagnol : DELE

140 euros

Trajet aller-retour

120 euros x 3 = 360 euros

Logement (location chambre appart. Campus)

400 euros x 9 = 3600 euros

Sport

50 euros

Frais de scolarité

800 euros dans le publique

Assurance (sécu + mutuelle)

200 euros

Nourriture

60 euros x 38 semaines = 2280 euros

Divers (loisirs sorties, tourisme, shopping, téléphone, fêtes)

50 euros x 38 semaines = 1900 euros

Total

9350 euros

 

N’oubliez pas que de nombreux imprévus peuvent arriver, et que tout le monde n’a pas le même rythme de vie.  Au final, le budget peut varier d’environ 1000-1500 euros selon l’étudiant, mais aussi sa capacité à dépenser et à celle à faire des erreurs (qui peuvent coûter cher…).

 

Les universités les plus connues en Espagne :


 

Universités en Espagne : MadridCe classement est fait par rapport à celui du "QS top universities ranking" qui est reconnu dans le monde entier. 

 

La liste suivante contient donc les universités les plus importantes d'Espagne, ainsi qu'un lien vers leur site internet. Globalement, l'Espagne se situe dans la moyenne des pays d'Europe de l'Ouest avec un groupe d'universités situées dans les premières centaines de places du classement.

 

Le classement des universités en Espagne :


 

 

Avant toute chose, n'oubliez pas que les classements ne sont qu'un critère dans le choix de votre université et ne doivent pas prendre une place trop importante.  Des universités à taille plus "humaine" peuvent vous apporter autant voir plus, bien qu'elles soient moins bien classées en raison de leur taille justement.

 

Se rendre en Espagne, les transports :


 

Les possibilités pour partir en Espagne sont nombreuses étant donné sa relative proximité. Nous allons nous attarder sur quatre moyens de transport différents, qui présentent chacun leurs avantages et inconvénients. Il est bien entendu possible de les alterner afin d’obtenir le meilleur rapport temps /prix. 

 

Les différents transports disponibles pour se rendre en Espagne :


 

Se rendre en espagne par avion

Avion : Le moyen le plus rapide avec environ 1h30 à 2h de trajet selon les villes de départ et d’arrivée. De nombreuses compagnies à bas prix desservent le pays, et il est  possible d’obtenir un aller-retour à partir de 90 euros si le billet est réservé assez tôt ou bien dans le cadre d’une offre promotionnelle.

 

Train : Il existe de nombreuses lignes se dirigeants vers l’Espagne. Ce moyen est très intéressant si vous partez du sud de la France. Cependant, il est possible de faire Paris –Madrid en train de nuit avec des aller- retour débutant à 140 euros. De nombreuses villes sont disponibles, attendez vous seulement à utilisez les transports locaux une fois sur place.

Se rendre en Espagne par bus

 

Bus : Il part de toutes les villes de France, avec des compagnies comme Eurolines.  Les billets sont vraiment peu chers, mais le trajet est long et vous risquez d’être vraiment fatigué à l’arrivée. L’avantage de ce type de transport est que les  autres passagers sont souvent très sociables et que vous pouvez donc vous entraîner à l’espagnol dès votre montée dans le bus, sans avoir passé la frontière !

 

 

Quel est le système universitaire en Espagne ?


 

le système universitaire en espagneEn Espagne, l’année scolaire commence en octobre et finie au début du mois de juin. Les vacances scolaires sont sur les périodes de Noël (2semaines), de Pâques (1semaine) et les vacances d’été commencent à la fin juin pour une durée de 3 mois.  Les examens se passent au retour de ces périodes, c'est-à-dire à la mi-janvier et à la fin juin. Les rattrapages se déroulent en septembre.

 

Les cours commencent généralement plus tard qu’en France (9h ou 10h) et se termine vers 14h pour reprendre vers 17h jusqu’à 22h dans le pire des cas. C’est un changement de rythme important pour les étudiants français, qui risque de modifier vos habitudes.

 

Au niveau du système universitaire, les diplômes sont reconnus en France grâce à la réforme LMD. La classification  peut se repartir comme suit :

  • Niveau Bac : el Bachillerato / Le Baccalauréat : Il permet d’accéder à l’enseignement supérieur.
  • La Diplomatura / Licence (Bac +3) : il s’obtient en 3 ans
  • La Licenciatura (ne pas confondre avec la licence française) / Master (Bac + 5) : Il s’obtient en 4 à 5 ans.
  • Doctorado / Bac +8 : Il s’obtient en 2 à 3 ans.Comme pour tout les doctorats, il faut soutenir une thèse pour obtenir son diplôme.

 

Relativement simple, le système espagnol n’a pas d’équivalent avec nos BTS/DUT. On peut le décrire malgré tout en tant que Diplôma Universitario et donne accès à la troisième année de Diplomatura si le dossier est suffisamment bon.

Suite à la réforme LMD, les différentes matières adaptent le même système qu’en France, c'est-à-dire l’obtention de crédit pour chaque unité d’enseignements validée.

 

Au niveau de la formation universitaire, elle se divise en plusieurs matières principales, obligatoires, spécifiques ou optionnelles.

  •  Le tronc commun (asignaturas troncales) de matières représente 30% des enseignements durant le premier cycle et 25% durant le second cycle qui est plus spécialisé.
  • Les matières obligatoires (asignaturas obligatorias) dépendent des enseignements de chaque université, certains étant enseignées qu’à certains endroits.
  • Les matières facultatives qui permettent de se spécialiser dans une branche particulière et sont déterminées par les choix de l’étudiant.

 

Le système de notation dans les universités en Espagne :


 

Les étudiants ne sont pas évalués sur 20 mais sur 10 (ce qui peut faire des surprises si jamais on n’a pas été mis au courant…). Le système de notation peut se présenter de la manière suivante :

 

  • 10 : (mention très bien / matricula de honor) : meilleure note du classement. Elle récompense l’étudiant en lui permettant d’étudier gratuitement une matière au semestre suivant.
  • 9 : (Mention bien / sobresaliente)
  • 8 et 7 : mention assez bien (notable)
  • 6 et 5 : sans mention
  • De 4 à 0 : Obtention du note éliminatoire qui oblige l’étudiant à se représenter à nouveau.

 

Comment s'inscrire aux universités en Espagne ?


 

Il est conseillé de commencer les démarches  dès le mois de janvier de l’année précédent votre période de départ.

 

étudier en Espagne : les démarches Les établissements de l’enseignement supérieur espagnol sont divisés en plusieurs catégories : les établissements publics, religieux ou privés. Au niveau du coût des études, les universités publiques demandent des frais allant de 300 euros à 1000 euros qui peuvent être en grande partie subventionnés par l’état, contre 2500 à 6000 euros l’année pour les établissements privés.

Afin de pouvoir accéder au système universitaire espagnol, il vous faudra contacter directement les universités souhaitées afin de faire une demande de dossier. Grâce à l’harmonisation des diplômes européens via le système LME, les démarches sont maintenant bien plus faciles.

 

La première chose à faire afin de partir en Espagne est de faire valider ses acquis, c'est-à-dire l’ensemble des diplômes obtenus jusqu’à maintenant.

 

Plusieurs démarches doivent être faîtes selon votre niveau d’études :


 

Au niveau Bac : il vous faut obtenir la « Credencial » qui sera reconnu partout en Espagne. Il existe plusieurs moyens de l’obtenir, je vais décrire uniquement la démarche la plus simple, une autre démarche est très bien décrite sur ce site.

Pour obtenir la « Credencial » vous devez vous adresser à l’UNED (Universidad Nacional de Educacion a Distancia). C’est un organisme gouvernemental qui se chargera de valider l’équivalence de votre bac avec le « bachiller » espagnol et vous ouvrira ainsi les portes des premiers cycles universitaires.

 

Au niveau BTS/ DUT : En Espagne, il n’existe malheureusement pas de formation en deux ans qui s’inscrivent dans le cadre universitaire. En effet, les « Technico  Superior » sont des diplômes en deux ans, mais sont des formations professionnelles ne permettant pas la poursuite d’études. Il vous faudra donc faire homologuer et valider votre diplôme auprès de l’université que vous convoitez afin de pouvoir accéder à sa formation.

 

Au niveau Licence/Master/Doctorat : La réforme LMD permet de faire valider vos diplômes sans problème d’équivalence. Le recrutement se fait donc sur dossier avec entretien dans certaines écoles.

 

Le niveau de langue requis :


 

Quelque soit votre formation, vous devrez justifier votre niveau d’espagnol. Il existe deux solutions pour cela :

 

Soit vous passez les examens prévus par les écoles afin d’évaluer votre niveau.

 

Le DELE : test de niveau d'espagnol

Soit vous choisissez de passer le DELE (Diplôme d’espagnol langue étrangère) qui se décompose en trois niveaux :

  • Niveau initial (104 euros) : Il atteste d’un niveau suffisant pour comprendre et faire face à des situations élémentaires
  • Niveau intermédiaires (140 euros) : Il atteste d’un niveau suffisant pour faire face à l’ensemble des situations courantes
  • Niveau supérieur (155 euros) : Il atteste d’un niveau permettant de faire face à tous les types de situations.

 

Pour être accepté dans les écoles, vous devez atteindre au minimum le niveau intermédiaire. Attention cependant, le DELE ne dispense pas automatiquement des examens internes aux écoles même si c’est très souvent le cas. Pour le passage de l'examen, il vous faut vous adresser aux instituts « Cervantes » situés dans les grandes villes de France.

 

Une fois votre dossier accepté par l’université, et vôtre niveau d’espagnol attesté, vous pouvez commencer à préparer vos bagages !

 

Articles en relation