Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Qu'est ce que le programme Erasmus ?Découvrir le programme Erasmus +

Statistiques, informations, aides, évolution depuis sa création, on revient sur le fonctionnement et l'accès au programme Erasmus pour les étudiants français.

Lire la suite > Le programme Erasmus +

Postuler au programme Erasmus +Postuler au programme Erasmus +

Quelles sont les démarches pour s'inscrire et partir en échange ? On vous explique en détails les parcours possibles selon les cursus, ainsi que les documents nécessaires.

Lire la suite > S'inscrire au programme Erasmus pour partir à l'étranger

Inscription aux universités italiennesS'inscrire aux universités en Italie

Les démarches pour s'inscrire aux universités italiennes doivent être débutées au moins 9 mois avant la date de rentrée prévue afin de respecter les dates limites de candidature.

Lire la suite > Les formalités d'inscription pour étudier en Italie

Aides financières ErasmusLa bourse Erasmus + : comment en bénéficier ?

Le programme Erasmus propose une aide financière allant de 150 € à 450 € par mois en fonction de votre destination et de votre projet. Découvrez à quel montant vous pouvez prétendre.

Lire la suite > La bourse Erasmus + : le guide

Système universitaire ItalieLe système universitaire en Italie

L'Italie a mis en place des formations basées sur la réforme LMD qui permet des équivalences dans toute l'Europe. Découvrez les formations de Bac + 3 à Bac +8.

Lire la suite > Le système universitaire italien

Le système LMD en EuropeLe système LMD en Europe

L'Union Européenne a mis en place un système d'harmonisation des diplômes dans tous les pays membres afin de facilter la reconnaissance des diplômes, les équivalences et les échanges.

Lire la suite > Le système LMD dans les universités européennes

Quel cursus pour partir avec Erasmus ?Les cursus pour partir avec Erasmus

Universités, écoles de commerce, d'ingénieur, Instituts spécialisés, formations courtes ... Avec quelles études est-il possible de partir et à quel moment ?

Lire la suite > Les cursus pour partir avec Erasmus +

Pourquoi partir étudier en Europe ?


 

Comment étudier en Europe ?

 

En tant qu’étudiant français, vous êtes par définition un étudiant européen. Mais qu’est ce que la signifie concrètement pour vous ? Beaucoup de choses, à commencer par des études supérieures facilement accessibles partout en Europe, et un système européen qui commence à être bien rodé.


Alors pourquoi étudier en Europe ? Nous allons vous apporter toutes les bonnes raisons de partir dans un pays européen pour vos études en 5 points !

 

Le programme Erasmus, l’échange d’étudiant à l’international


 

La première chose à laquelle on peut penser lorsque l’on parle des études en Europe, c’est bien du programme Erasmus ! Créé il y a plus de 20 ans, il est considéré comme l’une des plus grandes réussites de l’Union Européenne. Son principe est simple, pendant 6 mois à 1 an, un étudiant européen peut partir étudier dans une université étrangère dans le cadre d’un partenariat. Le nombre de places disponibles est directement défini par le nombre d’étudiants étrangers qui souhaitent venir dans votre pays d’origine.


Le programme Erasmus permet entre autres d’éviter aux étudiants français de payer plus que les frais d’inscription français, tout en bénéficiant d’une bourse d’études dont le but est de couvrir partiellement les dépenses liées au projet.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page dédiée au programme Erasmus !

 

Les équivalences facilitées par la réforme LMD et les crédits ECTS


 

Seconde réforme mise en place en Europe, la réforme LMD accompagnée des crédits ECTS a apporté beaucoup aux étudiants européens. La loi LMD permet en effet de synchroniser l’ensemble des pays de la zone UE sur un même schéma de diplômes universitaires : Licence (Bac+3) – Master (Bac +5) – Doctorat.(Bac +8). Si certaines libertés restent prises par certains pays quand à la durée de certaines formations, les crédits ECTS finissent de régulariser l’ensemble en offrant un certains nombre de crédits pour un quota d’heures de travail et d’études.


Plus d’informations sur la réforme LMD, ainsi que sur le système des crédits ECTS.

 

Des démarches d’inscription aux universités en solo simplifiées


 

De plus en plus d’étudiants recherchent à s’inscrire par eux-mêmes aux établissements de leur choix, par marque d’indépendance et pour éviter toute contrainte. Les démarches en soi ne sont pas compliquées, surtout dans l’Union Européenne où aucun visa n’est nécessaire pour les étudiants français.


Vous pourrez donc circuler librement une fois votre admission à une université européenne validée ! Et si jamais vous rencontrez des difficultés lors du processus d’inscription, n’hésitez pas à faire appel à une agence de placement universitaire, service de plus en plus populaire.

 

Des possibilités incroyables de l’Europe de l’Ouest à l’Europe de l’Est


 

Autre avantage majeur de la zone UE, son incroyable diversité ! Que vous souhaitiez étudier en Allemand, en Anglais, en Espagnol, en Russe voir même en Italien, toutes ces destinations sont à votre portée !


Vous pouvez misez sur les valeurs sûres de l’Europe de l’Ouest comme l’Angleterre ou l’Allemagne, profitez des pays nordiques comme la Norvège, ou découvrir l’Europe de l’Est grandissante avec des destinations phares comme Cracovie et Budapest.

 

Des universités européennes reconnues toujours plus portées sur l'international


 

Si les universités européennes ne semblent pas représenter une partie importante dans le top 100 des classements mondiaux, leur valeur reste incroyablement importante. Face aux universités anglo-saxonnes portées sur la recherche, l'Europe préfère miser sur des valeurs d'accessibilité, de partage, et d'une formation efficace pour tous. Le système fonctionne, entre les échanges Erasmus et les étudiants provenant de la zone hors-Europe, près de 20% des étudiants sont internationaux dans la majorité des établissements d'Europe.

 

A vous de partir étudier en Europe, pour découvrir un véritable environnement stimulant et international !

 

 

Inscription Universités en FranceLes formalités et démarches d'inscription

La France possède un portail d'inscription post-bac destiné à l'ensemble des étudiants, nationaux ou internationaux. Dans les niveaux supérieurs, l'inscription sur dossier est indispensable.

Lire la suite > Les formalités et démarches pour étudier et vivre en France

Étudier la Finance et la Comptabilité en AngleterreÉtudier la Finance et la Comptabilité en Angleterre

Le Royaume-Uni s'est imposé en Europe comme l'un des acteurs phares de la Finance et de la Gestion, et les formations dispensées au sein des universités anglaises ouvrent à de nombreuses opportunités de carrière.

Lire la suite > Étudier la Finance en Angleterre

 

Retrouvez les témoignages d'étudiants partis avec Erasmus :


 

Jean-Baptiste, Erasmus à BudapestJean-Baptiste, est parti 6 mois à Budapest en Hongrie

Étudiants venus du monde entier, cours en anglais, coût de la vie faible, Budapest avait tous les critères pour un excellent séjour Erasmus.

 

Elodie, Erasmus en NorvègeÉlodie, étudiante à Kristiansand en Norvège

Élodie est partie en Norvège pour apprendre l'anglais dès 19 ans, en troisième année de Licence Économie et Gestion.

Julie, Erasmus à HannovreJulie, est partie à Hannovre en Allemagne

Julie a effectué son échange d'école de commerce à Hannovre afin de perfectionner son allemand et découvrir la vie étudiante sur place.

 

 

Valentin, Erasmus à TalinnValentin, en échange à Talinn en Estonie

Il souhaitait découvrir la scène start-up sur place, voyager en Europe de l'Est et profiter d'une destination originale pendant ses études.

Lucile, étudiante en Erasmus à VienneLucile, a rejoint un cursus à Vienne en Autriche

Dans le cadre de son école de traduction en France, elle cherchait à améliorer son allemand pour sa carrière.

 

Marie, Erasmus à LundMarie, en échange à Lund en Suède

Marie a vécu l'une des expériences les plus enrichissantes de sa vie en Suède et recommande la ville de Lund.

Recherche de logement en AllemagneTrouver un logement en Allemagne : le guide

Les grandes villes allemandes sont particulièrement attractives, et l'offre de logement ne suffit généralement pas à répondre à la demande. Vous aurez besoin de quelques conseils pour trouver un logement sur place !

Lire la suite > Trouver un logement étudiant en Allemagne : le guide

Trouver un logement étudiant en Espagne : mode d’emploi


 

Trouver un logement étudiant en Espagne

 

Déménager loin de chez soi pour étudier à l'université est une expérience nouvelle, qui peut vous causer beaucoup d'incertitude et d'anxiété. L'une des premières questions que vous devez vous poser est : où vais-je vivre ?

 

Si vous faites partie de ce groupe qui déménage dans une ville espagnole pour étudier à l'université, cet article vous sera d'une grande aide. Vous y trouverez un condensé d’information sur les types de logements, les méthodes de recherche et les régulations sur place.

 

Sommaire

1. La situation du logement étudiant en Espagne

2. Comment trouver un logement étudiant ?

3. Connaître ses droits en tant que locataire

 

1. La situation du logement étudiant en Espagne :


 

Est-il facile de trouver un logement pendant vos études sur place ?

 

Chaque année, les villes espagnoles accueillent des dizaines de milliers d'étudiants qui, comme vous, viennent de différentes parties du monde.

 

Madrid, Barcelone et Valence sont parmi les villes les plus recherchées, en raison de leur offre académique et des opportunités qu'elles offrent une fois vos études terminées. Ceci-dit, le grand avantage est que l'Espagne est préparée à les recevoir et offre diverses options d'hébergement adaptées à votre budget.

 

Important à savoir, il y a une gestion au niveau de l’État, mais également au niveau des Comunidad. Par exemple, celle de Madrid possède un portail qui recense des annonces d’appartements ou de colocation. Pensez donc à regarder là-dessus !

 

Quel est le loyer moyen pour une chambre étudiante en Espagne ?

 

Dans les villes comme Grenade, Valence et Cordoue, le loyer est plus raisonnable comparé à Barcelone et Madrid. Pour les 1ères en général, cela se situe entre les 250 et 600€ par mois pour une chambre en colocation, à Madrid il faudra compter entre 300 et 800€.

 

Evidemment, les prix changent en fonction principalement du quartier et du style de l'appartement lui-même.

 

Quelle est l’évolution des loyers ces dernières années en Espagne ?

 

Les zones métropolitaines de Madrid et de Barcelone abritent 23 % de la population nationale, et 90% de la population vit sur 12% du territoire, selon El Pais.

 

Etant donné que le processus d’urbanisation n’a pas échappé aux grandes villes, les loyers augmentent dans ces dernières. En 5 ans, de 2013 à 2019, à Palma, Barcelone et Malaga, les loyers ont notamment augmenté de 50%, toujours selon El Pais.

 

2. Comment trouver un logement étudiant en Espagne ?


 

Comment trouver un logement étudiant en Espagne ?

 

La liste suivante vous propose différentes solutions parmi lesquelles :

 

  • Résidences étudiantes, de votre université ou privée ;

  • 2 types de colocation, entre jeunes ou en famille ;

  • Appartement, studio ;

  • Sous-location

  • Logement temporaire

 

Colegios Mayores, Résidence étudiante universitaire

 

Il s'agit du moyen le plus simple et le plus sûr d'obtenir un logement en passant par votre université. Vous pouvez y trouver les services de base, ainsi que d'autres services liés à l'activité étudiante, ce qui vous donne plus de confort : un environnement multiculturel, une chambre et des espaces communs à partager, voilà ce qui vous attend !

 

Vous avez même dans certaines un accès à une pièce de vie commune, voire une salle de sport.

 

Généralement situées sur le campus ou à proximité de l'université, les colegios mayores sont également une option très viable si vous souhaitez former rapidement un groupe d'amis et si vous voulez vous concentrer entièrement sur vos études.

 

Renseignez-vous auprès de votre université, comme celle de Barcelone qui met à disposition des logements, ou qui possède des partenaires privilégiés.

 

Résidence étudiante privée

 

Si les résidences des universités sont déjà pleines, vous pouvez également regarder du côté des réseaux privés, comme micampus, un des plus grands réseaux espagnols de résidences.

 

Vous pouvez également en retrouver sur Topschoolinspain.

 

Piso compartido, colocation 

 

El famoso piso compartido’! Une autre expérience multiculturelle est la colocation. En partageant également les espaces communs et une salle de bain, vous vivez à 100% avec des étrangers.

 

Ce mode de vie est répandu chez les étudiants vivant en Espagne car il permet de rencontrer du monde et de partager les coûts.

 

Piso/ Depto, studio ou un appartement 

 

Pour un peu plus d’indépendance, vous pouvez également vivre dans un studio ou un appartement. Le budget sera peut-être un peu plus élevé qu’une chambre en colocation ou en résidence, mais cela dépend surtout de la localisation et du quartier.

 

Lors de la signature du contrat, pensez à bien regarder ce qui est inclus : électricité, chauffage entre autres.

 

Sous-location de chambre ou d’appartement

 

En principe, les contrats interdisent la sous-location. Lorsque vous choisissez cette option, vous pouvez tout à fait demander au locataire de montrer son contrat, ou même de vous assurer auprès du propriétaire s’il est au courant.

 

Bien souvent, cette méthode se fait au bouche-à-oreille, aux connaissances, ou aux réseaux sociaux.

 

Trouver une chambre à réserver directement en ligne


 

Ces portails permettent de trouver en quelques clics une chambre ou un logement entier à réserver en ligne avant votre arrivée ou une fois sur place.

 

Types

Sites

Avec réservation sécurisée sur Internet

Casita, Unicity ou Housinganywhere.

Mise en lien avec propriétaires

Student.com qui liste par ville ou université

Erasmusu, Uniplaces, Aluni qui possèdent souvent des contrats avec les écoles, comme l’URJC à Madrid.

Agences

Idealista, Fotocasa

Autres

·         Similaire à Le bon coin, Segundamano

·         Les groupes Facebook : « Les français à Madrid », ou bien les groupes de votre université

·         Via les associations étudiantes : ESN

·         Via les annonces dans les journaux ou bien dans les commerces de proximité

 

Alojamiento en familias, logement dans une famille 

 

Vous avez aussi la possibilité de loger directement dans une famille.

 

Cette solution correspond peut-être plus aux jeunes étudiants qui souhaitent rester dans un environnement sécurisant et familial. Qui plus est, c’est une option très avantageuse car elle peut vous aider à pratiquer la langue espagnole au quotidien, sans oublier que les Espagnols sont naturellement amicaux et sociables...

 

Sites : Homestay, Homestayin et Lingoo.

 

Logement temporaire pour votre arrivée 

 

Les solutions proposées ci-dessus peuvent se réserver en avance et avant même d’être sur place. Ceci dit, si vous restez pour une plus longue période et vous avez toujours l’option de prendre un logement sur une courte période et de prendre le temps de choisir votre prochain chez-vous en le visitant.

 

Sites : Airbnb, Booking ou Shortstay à Barcelone.

 

3. Connaître ses droits en tant que locataire en Espagne :


 

Connaître ses droits logement Espagne

 

Où s’informer ?


 

Vous pouvez vous informer sur vos droits en consultant la Ley de Arrendamientos Urbanos (LAU), c’est la législation espagnole qui régit le marché de la location.

 

Pensez également à votre université, bien souvent elle possède un centre d’aide aux étudiants, internationaux ou non.

 

Les principales règles à connaître :

 

Nous n’avons pas de grands conseils à vous donner, il faut surtout du bon sens car il y a peu de différence avec le système français. Assurez-vous donc d’avoir une durée de contrat claire, le montant du loyer, l’indication de qui prend en charge quelles dépenses, etc.

 

La caution est souvent équivalente à 1 mois. Petite précision, il vous sera peut-être demandé de faire un inventaire (inventario). Et selon la LAU, le locataire a le droit de quitter l'appartement à tout moment après les 6 premiers mois d'occupation, sans payer d'indemnité. Toutefois, vous devez informer le propriétaire 30 jours à l'avance.

 

Au niveau du vocabulaire, vous devez surtout connaître :

 

  • arrendador: propriétaire, bailleur

  • arrendatario: locataire

  • contrato de arrendamiento: bail

  • fianza: la caution

 

Si vous souhaitez plus de détails, le Code Civil en anglais, ou bien en espagnol.

 

Comment se défendre en cas de litige ?


 

En cas de litige, il est toujours mieux de trouver un consensus entre vous et le propriétaire.

 

Ceci-dit, si vous ne trouvez pas un commun accord, vous pouvez toujours passer par un médiateur. La grande différence avec le tribunal est que ce dernier ne prend aucune décision mais guide chaque partie vers une solution. La Ley Estatal de Mediación en Asuntos Civiles y Mercantiles vous donne plus de détails.

 

Pour finir, vous pouvez aussi vous renseigner au niveau de la Comunidad ou de la Mairie de votre ville.  

 

Trouver un logement étudiant en Belgique : mode d’emploi


 

Trouver un logement étudiant en Belgique

 

Les « kots ». Si vous n’avez jamais entendu ce mot, il signifie simplement les logements habités par les étudiants ! Mais avant de regarder plus en profondeur les types de logement, réfléchissez à ce que vous voulez avant de commencer votre recherche. Voulez-vous vivre près du campus ou dans un quartier totalement éloigné et différent ? Quel est votre budget ?

 

Une fois que vous avez une petite idée, ce guide vous présente les différentes options liées au logement étudiant en Belgique, en passant par vos droits sur place. On pourrait même renommer cet article « Où koter en Belgique » !

 

Sommaire

1. La situation du logement étudiant en Belgique

2. Comment trouver un logement étudiant ?

3. Connaître ses droits en tant que locataire

 

1. La situation du logement étudiant en Belgique :


 

Est-il facile de trouver un logement pendant vos études sur place ?

 

Vous le savez peut-être déjà, la Belgique est divisée en plusieurs régions, mais également en 3 langues différentes.

 

Plus précisément, pour le découpage géographique, vous avez la Wallonie, la Flandre et la région de Bruxelles-Capitale. Concernant les langues, c’est également divisé en 3 communautés : flamande (qui parle néerlandais), française et germanophone.

 

Si vous habitez dans une région non-francophone, il faudra donc naturellement parler un minimum le néerlandais ou l’allemand (minoritaire), auquel cas la recherche pourrait s’avérer plus compliquée !

 

Vous pouvez commencer à chercher dès la période d’avril, en sachant que la période forte est en juillet après les examens. Autrement, les villes universitaires comme Bruxelles, Liège, Louvain la Neuve, Namur, ou encore Mons sont habituées à recevoir des milliers d’étudiants, et elles ne manquent donc pas d’offre.

 

Quel est le loyer moyen pour une chambre étudiante en Belgique ?

 

Bien entendu, cela dépend avant tout de la localisation, de la période et du type de logement. Pour vous donner un ordre d’idée une chambre d'environ 12m² coûte environ 400€ par mois charges comprises. Pour une chambre avec douche privée ou un studio, le prix moyen passe de 450€ à 500€.

 

La Région de Wallonie a par exemple mis en place un calculateur de loyer. Pratique pour vous donner un ordre d’idée !

 

Quelle est l’évolution des loyers ces dernières années en Belgique ?

 

Selon Business AM, les loyers ont largement augmenté en 2020, notamment à Bruxelles et en Flandre.

 

Une hausse d’environ 6% en 1 an a été constatée sur les appartements, alors que les 3 dernières années combinées, la hausse était de 12%. Les appartements avec terrasses sont aussi de plus en plus plébiscités...

 

2. Comment trouver un logement étudiant en Belgique ?


 

Comment chercher un logement en Belgique ?

 

Plusieurs possibilités s’offrent à vous au niveau du logement, mais également au niveau de la recherche. Ainsi, la plupart des solutions énoncées ci-dessous peuvent se réserver avant même d’arriver sur place.

 

C’est un gain de temps, et cela peut peut-être même vous rassurer d’arriver directement chez vous ! Cependant, attention aux annonces frauduleuses qui peuvent circuler.

 

Niveau vocabulaire, c’est très simple : on vous l’a déjà dit, en Belgique, un logement étudiant est appelé un kot. Un étudiant qui vit dans un kot est appelé un kotteur, et ceux qui kottent avec toi sont tes co-kotteurs. Tu as dont différents types de kots :

 

  • Le kot classique

  • Les résidences

  • Le studio et la sous-location

  • Le kot chez l’habitant

  • La colocation

 

Sites où trouver : Students, la référence qui liste par ville ou université, Erasmusu, Nestpick, Student.be, Brik et Mykot pour Bruxelles, Kotaliege pour Liège naturellement, ou encore la Plateforme logement étudiant.

 

Sites sécurisés: Housing Anywhere, Casita, Unicity et Spot a home.

 

Autres options : le bouche à oreille, les étudiants de votre université qui sont déjà partis en échange, les groupes Facebook étudiants sur place, ou bien le groupe « Étudiants français à Bruxelles » ou « Student@Namur » par exemple.

 

Un Kot classique

 

Souvent situé dans le quartier étudiant, c’est un lit, un bureau et une ambiance qui va avec.

 

En fonction du kot, tu peux ainsi être amené à partager les espaces communs comme la cuisine ou la salle de bain. Bien entendu, le kot peut te réserver les meilleures comme les pires surprises au niveau des autres kotteurs. Ceci dit, le grand avantage est de connaître du monde.

 

Une résidence universitaire ou privée :

 

Le principe c’est de vivre en communauté, dans le respect et le partage des tâches avec des autres. Ce n’est donc pas une option qui convient à tout le monde si vous êtes maniaque...

 

Par contre, les inscriptions aux résidences des universités se font en avance, car elles sont très fortement demandées par les internationaux comme les Belges. Par exemple, l’ULB ouvre les inscriptions du 1er mars au 31 mai, postulez donc avant même d’être inscrit officiellement à un programme !

 

Où trouver : regardez directement sur les sites des universités, ou bien passez par le service dédié au logement. Du côté des privées, regardez avec Xior par exemple et avec les partenaires de l’école, ou bien en passant par 365rooms à Bruxelles.

 

Un studio ou un appartement :

 

En comparaison avec le kot, c’est la version améliorée ! Tu bénéficies de tes propres espaces... A toi la liberté, que tu préfères étudier longuement ou inviter des amis, tu fais ce que tu veux ! Cette option est souvent privilégiée par les étudiants en Master qui souhaitent plus de calme par exemple.

 

Par contre, les loyers seront forcément plus chers. Selon vos critères et votre budget, certains studios à bas prix feront peut-être plus office de camping, avec une petite kitchenette et des petits sanitaires. Pensez à bien regarder et projetez-vous.

 

Une sous-location de chambre ou d’appartement :

 

Attention à ce modèle ! Très régulé en Belgique, n’hésitez pas à poser toutes les questions à la personne à laquelle vous sous-louez la chambre : le propriétaire est-il au courant, à quoi ressemble son bail, etc.

 

Cela vous permettra d’assurer vos arrières en cas de problème.

 

Un kot chez l’habitant :

 

Un kot chez l’habitant est souvent proposé par des parents dont les enfants ont quitté le cocon familial, des familles qui se font un revenu mensuel supplémentaire ou bien par des retraités. Cela peut être une option pour les jeunes étudiants qui souhaitent garder un espace familial et sécurisant par exemple.

 

Une expérience intergénérationnelle proposée par 1 toit 2 âges permet par exemple de cohabiter avec une personne prête à vous accueillir chez elle en échange de service et de votre temps !

 

Ce partage est formalisé par une convention personnalisée pour les deux parties, c’est bien souvent un échange gagnant-gagnant : un prix attractif pour vous, une compagnie pour la personne séniore.

 

Une colocation :

 

Entre amis, ou avec des étrangers, c’est la solution pour faire des rencontres, garder un environnement étudiant, et se faire des souvenirs pour toute la vie ! Ici, faites attention au type de bail que vous signez, individuel ou collectif.

 

Vous avez aussi une nouvelle forme de colocation avec un standing plus élevé, le co-living. Les sites comme Cohabs ou Ikohab proposent des maisons très bien équipées, dans un beau décor, avec plusieurs personnes.

 

Ce type de logement correspond plus à des étudiants plus âgés voire même des jeunes travailleurs, qui souhaitent vivre comme une petite communauté.

 

Un logement temporaire pour votre arrivée :

 

Dans les options citées précédemment, il ne se peut qu’aucune ne vous corresponde, vous préférez en effet visiter en premier lieu.

 

Aucun problème, vous pouvez dans ce cas rester dans un logement temporaire type Airbnb le temps de trouver votre petit chez vous ! Vous pouvez même réserver via Booking.

 

3. Connaître ses droits en tant que locataire en Belgique :


 

Vos droits en tant que locataire en Belgique

 

Où s’informer ?

 

Tout simplement au plus proche de vous : les universités possèdent très souvent des services dédiés au logement. En cas de questions, ils sont là pour vous répondre.

 

Autrement, vous pouvez également vous renseigner sur les sites des régions : Flandre, Bruxelles-Capitale, ou Wallonie. Vous pouvez également retrouver le Code Civil sur le Service Public Fédéral Belge.

 

Les principaux droits à connaître et quelques conseils :

 

La location, et les baux notamment, sont couvert par la loi sur la location de logements. Qui plus est, le pays a mis en place le contrat de location du logement étudiant.

 

Souvent d’une durée maximale de 12 mois, le contrat peut être renouvelé pour une période d'un an aux mêmes conditions de location.

 

Cela concerne majoritairement les kots. Vous pouvez annuler le contrat à tout moment, avec un préavis de 2 mois et sans compensation. Le bailleur, pour sa part, ne peut résilier le contrat qu'à la date d'expiration et avec un préavis de trois mois, selon la région de Bruxelles.

 

De plus, faites attention en signant votre contrat concernant le loyer. Ce dernier ne contient pas toujours les charges supplémentaires telles que l’électricité ou l’eau.

 

Elles peuvent être calculées de 2 manières : par provision (montant payé d’avance et adapté en fonction de la consommation finale) ou par forfait (montant fixe à payer chaque mois en plus du loyer). Arrangez-vous avec le propriétaire.

 

Vous devrez également verser une caution, dite garantie locative, allant jusqu’à 3 mois de loyer.

 

Autre chose, si vous ne passez pas par une agence, et si le contrat est conclu directement avec le propriétaire, il faut le faire enregistrer (à la charge du propriétaire dans un bureau d’enregistrement). Ainsi, vous bénéficier d’une protection légale (contre une expulsion par exemple).  

 

Pour plus de détails, et si vous voulez avoir une idée précise d’un bail correct où tout est détaillé, regardez un modèle type.

 

Comment se défendre en cas de litige ?

 

En espérant que vous n’ayez pas à passer par la case litige et tribunal, vous pouvez d’abord essayer de trouver un commun accord.

 

Autrement, il faudra passer devant un juge de paix :

 

  • Premièrement en lançant une procédure de réconciliation, qui ne nécessite pas forcément l’intervention d’un avocat. Si accord trouvé, il a la même valeur qu’un jugement.

  • Si aucun accord trouvé, en déposant une requête ou par convocation.

 

Si vous êtes lancé dans une procédure judiciaire, vous pouvez demander l’appui à une assistance juridique de première ligne avec des conseils gratuits. Vous pouvez trouver encore plus d’information avec les maisons de justice ou le Barreau.

 

Rejoindre un cursus de médecine en Espagne : mode d’emploi


 

Étudier la médecine en Espagne

 

Sommaire

1. Les avantages de l'Espagne pour la médecine

2. Comment se déroulent un cursus de médecine sur place ?

3. Quels établissements choisir (public vs privé)

4. Les démarches d'inscription à un cursus espagnol

5. Le coût d'une formation de médecine en Espagne

6. La possibilité d'exercer en France à votre retour

 

Réaliser un « Grado de Medicina » puis un « Medico Interno Residente » en Espagne vous ouvrira les portes du monde de la médecine partout en Europe. Avec un système sans numerus clausus basé uniquement sur vos résultats lors de tests spécifiques, et un cadre d’études souvent exceptionnel, l’Espagne est l’une des premières destinations européennes pour les futurs médecins, chirurgiens ou encore dentistes.

 

De plus, le développement des formations dans le privé vous permet au choix de suivre un cursus en anglais ou en espagnol.

 

Mais les démarches et l’admission au sein d’un cursus demandent un réel investissement de votre part, et malgré l’absence de numerus clausus, il n’est pas facile d’accéder à un cursus de médecine espagnol. Heureusement, on est là pour vous aider, alors suivez-le guide !

 

La synthèse : Étudier la médecine en Espagne

Universités : Un choix à faire entre les établissements publics (~1000 €/an, cursus en espagnol, haut niveau de sélection) et privés (6000 à 20 000 €/an, cursus en français/anglais/espagnol, sélection interne)

Démarches d'inscription : Elles doivent débuter au moins 9 à 12 mois avant la date de rentrée prévue

Durée des études : Le cursus se déroule sur 6 ans pour obtenir le "Grado de Medicina", auxquels s'ajoutent 3 à 5 ans de spécialisation

Se faire accompagner :  Student's Mobility est un organisme spécialisé dans les cursus médicaux au sein des établissements privés en Espagne. Plus d'infos dans l'article.

 

1. Les avantages de rejoindre l’Espagne pour vos études de médecine


 

Pas de numerus clausus

 

En Espagne, la sélectivité des cursus de médecine passe par un système différent de la France. Les universités publiques font ainsi passer le PAU, examen permettant d’obtenir une note finale qui déterminera ou non votre admission à un cursus de médecine après le Bac. Et c’est à peu près tout !

 

Concernant les universités privées, chacune d’entre elles disposent de ses propres examens et requis en interne. Dans les deux cas, pas besoin de passer une à deux années sur les bancs de la fac pour espérer obtenir une place à la fin d’un concours particulièrement compétitif, la sélection se fait avant de rentrer dans la formation.

 

Un excellent système universitaire

 

L’Espagne dispose de nombreuses universités reconnues et un système d’enseignement supérieur valorisé dans toute l’Europe. Tout comme la France, le pays dispose d’une dizaine d’universités dans le top 500 mondial selon le classement du Times et investit massivement dans ses établissements.

 

Il s’agit donc d’une destination offrant des cursus de niveau égal à la France sans difficultés.

 

Un coût de la vie plus faible

 

Selon Numbeo, le coût de la vie moyen en Espagne est environ 15 à 20% inférieur à la France. En choisissant de plus petites villes, il est même possible de réduire encore plus cet écart. Cette différence de coût peut vous servir à deux choses : rendre accessible des études supérieures qui ne le serait pas autrement, ou économiser sur la vie de tous les jours pour payer les frais d’un cursus de médecine en université espagnole privée.

 

À titre d’exemple, le coût de la vie à Madrid est 33% plus faible qu’à Paris. Avec un budget étudiant mensuel de 1 200 euros à Paris, c’est près de 396 euros d’économisés chaque mois une fois à Madrid. Pas forcément suffisant pour couvrir les frais d’inscription annuels d’une formation privée, mais une opportunité de les financer en partie.

 

2. Comment se déroulent les études de médecine en Espagne ?


 

La durée des études de médecine


 

Un cursus de médecine en Espagne se déroule sur une durée comprise entre 9 et 11 ans, dont 6 ans de médecine générale « Grado de Medicina » et 3 à 5 ans de spécialisation.

 

La durée de la spécialisation varie selon le domaine choisi : 4 ans en médecine générale, 5 ans en chirurgie ou cardiologie.

 

Le déroulement du cursus


 

Comme pour la majorité des pays européens, la formation est longue et demande un investissement important. Elle est découpée en deux étapes distinctes :

 

1. « Grado de medecina » - 6 ans

 

Les 6 premières années de la formation vous permettent de vous préparer à rentrer sur le marché professionnel et déterminer votre spécialisation.

 

Les deux à trois premières années couvrent des modules généraux tels que l’Anatomie, la biologie des cellules, la génétique, ou encore la physiologie.

 

À partir de la troisième année, vous vous préparez à réaliser votre formation au sein d’un centre médical en couvrant de nombreux domaines.

 

La sixième année permet de terminer les stages de pratique, préparer votre projet d’études final et commencer à choisir des électifs qui vous amèneront à votre spécialisation.

 

2. « Medico Interno Residente » - 3 à 5 ans

 

Une fois votre premier cursus de 6 ans terminé, vous pouvez passer des tests de sélection afin de devenir un « Medico Interno Residente (MIR) » dans le but de rejoindre un hôpital et se spécialiser pendant 3 à 5 ans.  

 

La durée de la spécialisation est directement impactée par le domaine choisi.

 

3. Quels établissements choisir pour étudier la médecine ?


 

Il existe 43 facultés et établissements enseignant la médecine en Espagne, à la fois privés ou publics. Les démarches pour rejoindre la formation varie selon le type d’établissement, et les requis dépendent de sa renommée.

 

Les meilleures universités de médecine


 

Il existe peu de classements nationaux pour les établissements espagnols proposant des formations en médecine. Le quotidien « El Español » propose un classement réalisé à partir des différents classements internationaux du Times, de l’US News ou du QS University.

 

Cependant, gardez à l’esprit que les classements internationaux n’ont pas nécessairement une grande valeur au niveau national, et que toute les formations de médecine sont reconnues afin d’exercer par la suite.

 

Les meilleures universités selon « El Español » :

 

  1. University of Barcelona

  2. Autonomous University of Barcelona

  3. Pompeu Fabra University

  4. University of Navarra

  5. University of Valencia

  6. Autonomous University of Madrid

  7. University of Extremadura

  8. Complutense University of Madrid

  9. Miguel Hernández University of Elche

  10. Girona University

 

Une autre manière de connaître la sélectivité des universités publiques (uniquement) est de se tourner vers la « Nota de Corte ». Il s’agit de la barre d’admissibilité de l’établissement pour chaque formation. Plus elle est haute, plus l’établissement est en théorie renommé et demandé par les étudiants.

 

Rejoindre une université publique ou privée


 

Les universités publiques et privées ont chacune des spécificités qui leurs sont propres :

 

Type d’université

Publique

Privée

Frais d’inscription annuels

680 € à 1 500€

6 000 € à 20 000€

Critères d’admission

PAU avec note minimum pour être admis

Examen spécifique à chaque établissement

Langue d’enseignement

Espagnol

Espagnol, français et/ou anglais

Enseignants

Chercheurs et Doctorants du publique

Chercheurs, Doctorants, et intervenants du privé

Ressources

Plus d’investissements dans la recherche, moins dans les infrastructures

Plus d’investissements dans les infrastructures, les matériels de cours, le cadre de travail, moins de recherches

Enseignements et classes

De nombreux étudiants avec un suivi limité mais une forte liberté offerte aux étudiants

Des effectifs plus réduits avec un suivi plus fort et un accompagnement des étudiants

 

Selon vos préférences, votre niveau de langue, ou les moyens dont vous disposez pour financer vos études, il sera recommandé de se tourner vers l’un ou l’autre type d’établissement.

 

4. Comment s’inscrire à un cursus de médecine en Espagne ?


 

S'inscrire aux cursus de médecine en Espagne

 

Les dates clés à connaître


 

Il est conseillé de débuter les démarches au moins 9 mois avant la date de rentrée prévue afin de disposer de l’ensemble des documents et résultats nécessaires.

 

L’évaluation des dossiers a lieu chaque année au début du mois de juillet pour une rentrée universitaire fin septembre. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de consulter directement les procédures de plusieurs établissements.

 

Nous vous proposons un lien direct pour les établissements suivants :

 

  1. Universidad Complutense Madrid

  2. Universidad Autonoma de Barcelona

  3. Universidad Europea

 

Les requis pour suivre une formation de médecine en Espagne


 

La médecine en Espagne reste une filière sélective qui demande un bon voire très bon niveau académique.  Les méthodes de sélection varient cependant entre universités publiques et privées.

 

Pour les universités publiques


 

Afin de rejoindre une université publique, trois requis principaux sont demandés :

 

  • L’obtention d’un diplôme validant la fin de votre premier cycle universitaire (Licence ou Bachelor’s Degree)

  • Le passage d’un test de sélection : le PAU

  • Les résultats à un examen d’espagnol justifiant au minimum un niveau B2 (voir le DELE)

 

Qu’est ce que le PAU ?

 

Le PAU ou « Pruebas de acceso a la universidad « (PAU) est l’examen qui déterminera votre admissibilité à l’une des universités publiques du pays. Il s’agit d’un examen noté sur 14 points. Les formations en médecine demandent en moyenne une note comprise entre 12 et 13.2.

 

Chaque établissement public dispose d’une « Nota de Corte » qui correspond à la note minimum pour être admis à une formation. Si votre note au PAU est supérieure à la note minimum d’admission des cursus de médecine que vous visez, vous serez accepté au sein de la formation !

 

Pour connaître les notes minimums à atteindre, nous vous conseillons de consulter l’outil du site « El Pais » qui répertorie sur l’ensemble du territoire la « Note de Corte » par spécialisation et par établissement.

 

À titre d’exemple, en 2021, la note minimum à atteindre était de 12.718 pour Universidad Autónoma De Barcelona et 13.122 pour Universidad De Córdoba.

 

Exemple d’université publique : L’Université autonome de Barcelone met en avant clairement ses requis d’admission en médecine sur la page dédiée.

 

Pour les universités privées


 

Pour les universités privées, le PAU laisse sa place à des tests de sélection réalisés en interne. Les résultats académiques obtenus pendant vos études en France ne sont aussi pas pris en compte.

 

Chaque université privée dispose de ses propres requis qui déterminent l’admission des étudiants, et il est conseillé de s’informer directement sur le portail de chacun établissement pour en savoir plus.

 

Il est généralement plus accessible de suivre un cursus au sein d’une université privée, mais il faut être capable de financer les frais d’inscription.

 

Exemple d’universités privées : Découvrez le guide pratique pour l’admission à « Universidad Europea ».

 

Se faire accompagner dans ses démarches : Student's Mobility

 Student's Mobility 

Vous souhaitez rejoindre un cursus de médecine en Espagne mais vous êtes perdu face à la montagne d’informations et de démarches à effectuer ? Student’s Mobility est prêt à vous accompagner dans vos démarches !

 

Spécialisé dans l’accompagnement des étudiants dans les cursus médicaux, ils proposent depuis plus de 10 ans la possibilité de rejoindre une formation au sein d’une université partenaire privée espagnol grâce à un accompagnement tout au long du projet.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à les contacter directement sur le portail Student’s Mobility.

 

5. Quel est le coût d’un cursus de médecine en Espagne ?


 

Les frais d’inscription aux universités


 

Les études de médecine en Espagne sont relativement accessibles si vous rejoignez un établissement public. En revanche, les frais au sein des universités privées représentent un investissement important oscillant entre 7 000 et 15 000 euros l’année, qui peuvent néanmoins être vite rentabilisés dès que vous exercez.

 

Quelques exemples de formations et leurs frais d’inscription annuels :

 

Université

Type

Frais annuels en 2021

Universidad Autonoma de Madrid

Publique

Environ 1 568€

Universidad de Valencia

Publique

Environ 1 200 €

Universidad Internacional de Barcelona

Privée

14 880 €

Universidad Alfonso X el Sabio

Privée

Environ 20 000 €

 

Le coût de la vie sur place


 

Aux frais universitaires s’ajoutent le coût de la vie en Espagne. Les grandes villes comme Madrid ou Barcelone sont en moyenne 30 à 40% moins chères que Paris, et se rapprochent du coût des études en province française dans une ville comme Lyon ou Bordeaux.

 

Il faut ainsi compter entre 800 et 1 000 euros par mois dans les petites villes, et de 1 000 à 1 200 euros dans les grandes villes.

 

6. Est-il possible d’exercer la médecine en France après votre cursus ?


 

Les universités espagnoles délivrent des diplômes reconnus dans toute l’Europe. Il est donc généralement possible d’exercer la médecine à votre retour en France.

 

Les démarches et les requis varient au cas par cas selon votre spécialisation et l’établissement qui vous a décerné votre diplôme. C’est pour cela qu’il est indispensable de s’informer en amont de votre projet de départ, auprès d’une agence spécialisée (comme Student’s Mobility) ou de l’ordre National des médecins.

 

C’est d’ailleurs l’une des raisons majeures pour laquelle les étudiants français décident de partir étudier la médecine en Espagne : la garantie de pouvoir être médecin en France par la suite !

 

Les démarches pour faire valider votre cursus de médecine espagnol en France


 

L’Ordre national des médecins est l’organisme privé français en charge de veiller au maintien de la compétence et de la probité du corps médical. C’est vers leurs services qu’il faut se tourner pour valider votre cursus en Espagne afin d’exercer la médecine en France.

 

Au sein de l’Union Européenne, vous pouvez obtenir une reconnaissance automatique de vos diplômes à la condition que votre spécialité soit visée par l’annexe V de la Directive 2005/36/UE pour la France et pour l’État d’accueil.

 

Pour plus d’informations, il est conseillé de contacter l’organisme par courriel ou téléphone aux coordonnées indiquées sur leur portail.

 

Articles en relation

Accompagnement études à l'étranger

Vous recherchez un accompagnement pour vous inscrire au sein d'une université à l'étranger ?

Notre partenaire Study Experience est disponible pour vous aider !

Se faire accompagner par Study Experience

SantéAssuranceTransportVisa

Logement, Assurance, Banque, Cours de langue et plus encore !

Des réductions uniques pour nos utilisateurs. 

Bons plans séjours à l'étranger

consultez notre forum