Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Pourquoi partir étudier en Europe ?


 

Comment étudier en Europe ?

 

En tant qu’étudiant français, vous êtes par définition un étudiant européen. Mais qu’est ce que la signifie concrètement pour vous ? Beaucoup de choses, à commencer par des études supérieures facilement accessibles partout en Europe, et un système européen qui commence à être bien rodé.


Alors pourquoi étudier en Europe ? Nous allons vous apporter toutes les bonnes raisons de partir dans un pays européen pour vos études en 5 points !

 

Le programme Erasmus, l’échange d’étudiant à l’international


 

La première chose à laquelle on peut penser lorsque l’on parle des études en Europe, c’est bien du programme Erasmus ! Créé il y a plus de 20 ans, il est considéré comme l’une des plus grandes réussites de l’Union Européenne. Son principe est simple, pendant 6 mois à 1 an, un étudiant européen peut partir étudier dans une université étrangère dans le cadre d’un partenariat. Le nombre de places disponibles est directement défini par le nombre d’étudiants étrangers qui souhaitent venir dans votre pays d’origine.


Le programme Erasmus permet entre autres d’éviter aux étudiants français de payer plus que les frais d’inscription français, tout en bénéficiant d’une bourse d’études dont le but est de couvrir partiellement les dépenses liées au projet.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page dédiée au programme Erasmus !

 

Les équivalences facilitées par la réforme LMD et les crédits ECTS


 

Seconde réforme mise en place en Europe, la réforme LMD accompagnée des crédits ECTS a apporté beaucoup aux étudiants européens. La loi LMD permet en effet de synchroniser l’ensemble des pays de la zone UE sur un même schéma de diplômes universitaires : Licence (Bac+3) – Master (Bac +5) – Doctorat.(Bac +8). Si certaines libertés restent prises par certains pays quand à la durée de certaines formations, les crédits ECTS finissent de régulariser l’ensemble en offrant un certains nombre de crédits pour un quota d’heures de travail et d’études.


Plus d’informations sur la réforme LMD, ainsi que sur le système des crédits ECTS.

 

Des démarches d’inscription aux universités en solo simplifiées


 

De plus en plus d’étudiants recherchent à s’inscrire par eux-mêmes aux établissements de leur choix, par marque d’indépendance et pour éviter toute contrainte. Les démarches en soi ne sont pas compliquées, surtout dans l’Union Européenne où aucun visa n’est nécessaire pour les étudiants français.


Vous pourrez donc circuler librement une fois votre admission à une université européenne validée ! Et si jamais vous rencontrez des difficultés lors du processus d’inscription, n’hésitez pas à faire appel à une agence de placement universitaire, service de plus en plus populaire.

 

Des possibilités incroyables de l’Europe de l’Ouest à l’Europe de l’Est


 

Autre avantage majeur de la zone UE, son incroyable diversité ! Que vous souhaitiez étudier en Allemand, en Anglais, en Espagnol, en Russe voir même en Italien, toutes ces destinations sont à votre portée !


Vous pouvez misez sur les valeurs sûres de l’Europe de l’Ouest comme l’Angleterre ou l’Allemagne, profitez des pays nordiques comme la Norvège, ou découvrir l’Europe de l’Est grandissante avec des destinations phares comme Cracovie et Budapest.

 

Des universités européennes reconnues toujours plus portées sur l'international


 

Si les universités européennes ne semblent pas représenter une partie importante dans le top 100 des classements mondiaux, leur valeur reste incroyablement importante. Face aux universités anglo-saxonnes portées sur la recherche, l'Europe préfère miser sur des valeurs d'accessibilité, de partage, et d'une formation efficace pour tous. Le système fonctionne, entre les échanges Erasmus et les étudiants provenant de la zone hors-Europe, près de 20% des étudiants sont internationaux dans la majorité des établissements d'Europe.

 

A vous de partir étudier en Europe, pour découvrir un véritable environnement stimulant et international !

 

 

Inscription Universités en FranceLes formalités et démarches d'inscription

La France possède un portail d'inscription post-bac destiné à l'ensemble des étudiants, nationaux ou internationaux. Dans les niveaux supérieurs, l'inscription sur dossier est indispensable.

Lire la suite > Les formalités et démarches pour étudier et vivre en France

Étudier la Finance et la Comptabilité en AngleterreÉtudier la Finance et la Comptabilité en Angleterre

Le Royaume-Uni s'est imposé en Europe comme l'un des acteurs phares de la Finance et de la Gestion, et les formations dispensées au sein des universités anglaises ouvrent à de nombreuses opportunités de carrière.

Lire la suite > Étudier la Finance en Angleterre

Lucile, étudiante Erasmus pendant 6 mois à Vienne en Autriche



Séjour Erasmus à Vienne en AutricheLucile, j’ai 25 ans, je suis partie à Vienne dans le cadre du programme Erasmus de mon école à l’âge de 21 ans. Cela faisait partie du cursus de L’ISIT, une école française de traduction, où un semestre à l’étranger était obligatoire. Il était aussi possible de faire une année de césure à l’étranger après et ne pas partir en échange, mais la majorité des gens prenait cette option. Dans mon cas, j’ai fait les deux !

Mon but était d’apprendre l’allemand sur place car il est important de maîtriser au moins deux langues étrangères, surtout dans le cadre d’une école de traduction.


Pourquoi être partie en Erasmus à Vienne ?



Au niveau de mon cursus, j’ai fait deux ans de classes préparatoires Hypokhâgne Khâgne à Toulouse, et j’ai profité d’un partenariat avec l’ISIT pour pouvoir rentrer en troisième année directement. Malheureusement, cette option n’existe plus aujourd’hui. L’ISIT est une école en 5 ans, et au bout de la troisième année tu peux avoir un équivalent de Licence si tu le souhaites.

Une fois dans le cursus de l’école, je voulais améliorer mon allemand car en classe préparatoire le volume de cours de langue était faible. J’avais fait 10 heures d’anglais par semaine mais seulement 2 heures d’allemand ce qui est assez peu pour conserver un bon niveau.

J’avais le choix entre plusieurs destinations, et j’ai mis un total de 3 choix. Vienne était ma destination favorite et je l’ai obtenue.

Quelles ont été tes démarches une fois que tu as été sélectionnée ?



J’ai été sélectionnée 4 mois avant mon départ. Je suis partie lors du semestre de janvier, et j’ai été informée début novembre de mon affectation.

J’ai cherché un appartement dès le départ depuis la France, mais sans succès. Lors de mes recherches, j’avais repéré plusieurs colocations mais cela n’a pas marché. Je pense qu’il faut être capable de voir les gens sur place ou cela ne fonctionne pas.

La vie étudiante à Vienne en Autriche


Comment as-tu trouvé ton logement une fois à Vienne ?



Je suis passée à travers le site WG-GESUCHT.de (cela veut dire « cherche colocation »). On était trois étudiantes françaises à chercher et on a visité 8 ou 10 appartements au total. Je voulais absolument être avec des autrichiens en colocation, alors que mes amies n’y accordaient pas trop d’importance. J’ai donc mis une semaine de plus qu’elles à trouver ! Finalement, je partageais un appartement avec un autrichien vraiment très sympa.

Comment se sont déroulés tes premiers jours à Vienne ?



Dès que je me suis installée, mon colocataire m’a fait découvrir tout Vienne, avec les coins sympas et les endroits où sortaient les étudiants.

Globalement, il y a une énorme communauté Erasmus à Vienne. D’autres villes, comme Innsbruck ou Graz ont aussi une communauté d’internationaux très soudée qui forme un grand groupe dans la ville. Il y a moins l’effet de communauté Erasmus à Vienne, car la ville est plus grande et les groupes sont plus éparpillés entre les établissements.

Cependant, l’avantage de Vienne est que l’accent allemand est plus accessible et compréhensible, alors qu’il est beaucoup plus fort à Graz et Innsbruck.

Malgré tout, ils roulent beaucoup les R et appuient énormément sur les « A » ce qui demande un certain temps d’adaptation !

Comment s’est déroulée ton intégration sur place ?



Il y avait une semaine d’intégration en début de semestre organisée par l’école mais on est arrivées trop tard. Cela ne m’a absolument pas empêché de rencontrer beaucoup d’étudiants par la suite et de m’intégrer à la communauté.

Au niveau de l’établissement, l’université principale était magnifique. De mon côté, j’étais dans une école beaucoup plus au Nord, bien moins attractive visuellement.

Comment se sont déroulés tes cours en Autriche ?



Pour les inscriptions, tu choisis tes cours en tout début de semestre et tu prépares toi-même ton emploi du temps. Une fois inscrite, j’avais 10 heures de cours par semaine, divisées en 5 ou 6 modules, certains étant plus courts que d’autres. Au niveau du choix, on a essayé de tout concentrer le lundi, mardi et mercredi afin d’avoir le reste de la semaine libre. Ce que l’on a réussi à faire !

Mes choix se sont portés sur les modules suivants : Culture américaine et cinéma, Grammaire allemande (Autriche), Traduction, Anglais

Durant les cours, il y a avait assez peu d’autrichiens. On retrouvait surtout des pays d’Europe de l’est, quelques étudiants de l’Europe de l’Ouest, des Suisses, et c’est à peu près tout. Au niveau de la charge de travail, les examens étaient assez faciles donc on n’a pas été trop stressés.

Les cours de grammaire étaient difficiles. J’avais pas mal de travaux de groupe pour chaque module ce qui me faisait une charge de travail supplémentaire d’environ 10 heures par semaine.

Faire un séjour Erasmus en Autriche
Qu’as-tu pensé de la ville de Vienne ?



La ville est grande mais conserve une taille appréciable. Chose très agréable, tu peux rentrer à pied la majorité du temps !

Globalement, c’est vraiment une ville très belle, très agréable, très vaste, très propre. Il y a des bâtiments particulièrement impressionnants comme l’Opéra et les architectures dont le design a été réalisé par l’architecte Hundertwasser.

Les barmans ne sont par contre pas très sympas, l’accueil est assez froid de manière globale avec le service que tu ailles au restaurant, en boîte ou aux musées.

Pour plus d’informations sur Vienne, n’hésitez pas à vous rendre sur Wien.info. Je m’en suis servi au début pour découvrir la ville et les quartiers à visiter.

Comment se passe la vie étudiante à Vienne ?



Au niveau de mon groupe d’amis sur place, j’avais un ami autrichien, une amie suisse, mon copain Turc que j’ai rencontré sur place, et son ami suisse. On parlait anglais ensemble la majorité du temps, et non pas allemand.

Il y a beaucoup de sorties Erasmus un peu partout dans la ville, et quelques évènements organisés sur l’île du Danube. Il y a des soirées très alcoolisées dans des palais partout dans Vienne, avec une ambiance 100% étudiante.

Si tu aimes le genre, on peut aussi trouver beaucoup de bars et boîtes électro. J’ai même réussi à trouver un bar où les cocktails étaient à 50 centimes !

La journée, tu peux te balader en ville et profiter des nombreux restaurants. Il y a aussi de très beaux cafés avec des spécialités locales (cafés et gâteaux style Sachertorte).

Une autre sortie sympa est le parc d’attractions Prater à la sortie de la ville !


As-tu voyagé pendant ton séjour Erasmus en Autriche ?



Je suis parti dans le centre de l’Autriche (Kärnten), région des lacs. C’est là qu’on a retrouvé beaucoup d’Erasmus de Graz et Innsbruck. J’ai aussi pu partir trois jours à Prague avec d’autres amis en Erasmus.

Il y avait aussi des voyages réguliers vers Bratislava, a seulement une heure ou deux en bus. Un peu loin, on retrouvait aussi des trajets pas chers vers Budapest et Varsovie.

La vie étudiante de Lucile en Autriche


Quel était ton niveau d’allemand à la fin du séjour ?



Je suis arrivée en Autriche avec un niveau très bon à l’écrit mais à l’oral c’était plus difficile, et je me suis améliorée à l’écrit tout au long du séjour. L’oral était aussi meilleur après 6 mois, mais pas exceptionnel.

Mais j’ai eu envie de réitérer l’expérience, et je suis repartie un an à Berlin en année de césure l’année d’après. Aujourd’hui l’allemand n’a plus de secret pour moi !


Quel était ton budget pour ton semestre en Autriche ?



Mon budget se découpait comme suit :

Le logement : 350 euros par mois. En colocation avec une seule personne. L’appartement faisait environ 40 m2. J’avais une chambre de 18m2 et je partageais la cuisine.

Le transport : le réseau de tram est le meilleur d’Europe – Il n’y a que 5 lignes qui te permettent d’aller partout et très rapidement. 

Salle de sport : 40 euros par mois 

Nourriture : On trouvait de supers restaurants pour lesquels tu pouvais payer entre 8 et 10 euros. C’était moins cher qu’à Paris. J’allais chez Lidl et Aldi pour les courses de tous les jours, et j’en avais pour 200 euros max par mois

Frais de dossier de l’université : 100 euros de frais de dossier, et c’est tout. On paye le minimum en tant qu’Erasmus.

Les sorties : Environ 200 euros par mois, mais cela dépend de tes activités


Quelle serait ta conclusion sur ton Erasmus en Autriche ?



C’était une superbe expérience, surtout en été ! C’était un excellent moyen de changer de vie pendant 5 mois à l’étranger. J’adorerais redécouvrir la ville de Vienne en hiver sous la neige !

 

Comment choisir son assurance santé pour étudier en Angleterre ?



Assurance santé en Angleterre
Le système de santé anglais est régulièrement mis en avant comme l’un des meilleurs en Europe, sa gratuité et l’excellence de ses soins étant régulièrement mis en avant comme dans le classement de US News.

En tant qu’étudiant français et européen, vous disposez d’un accès gratuit au système de santé anglais en tant que résidant temporaire légal sur le territoire à travers la carte européenne d’assurance maladie. Cette affirmation est bien entendu valable dans un contexte pré-Brexit, les conditions d’accès étant amené à évoluer en fonction des accords qui seront mis en place entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne à partir de 2019-2020.

Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter notre guide dédié à l'assurance santé à l'étranger.


Comprendre le système de santé en Angleterre:



La couverture santé proposée gratuitement selon la réglementation anglaise de 2015 avant la sortie du Royaume-Uni de l’UE comprend notamment les services suivants au sein des établissements publiques :

  • Les soins réguliers

  • Les soins d’urgence

  • Les traitements médicaux

Les conditions d’accès aux soins pour les étudiants européens après la sortie de l’UE sont inconnues en 2018.

La NHS ou le National Health Service gère le système de santé anglais, et par conséquent l’accès aux soins pour les étudiants. Elle dispose d’un guide dédié pour les étudiants nationaux et internationaux vivant un à plusieurs semestres sur place, avec de nombreux conseils comme l’enregistrement auprès « General Practitionner (GP) » ou encore d’un dentiste dès votre arrivée.

Pourquoi souscrire à une assurance santé pour vos études en Angleterre ?



Les avantages à souscrire à une assurance santé complètementaire pour partir étudier en Angleterre se résument à 5 points :

  • L’accès aux soins au sein d’établissements privés

  • Une assurarance rapatriement et frais dentaires

  • Une assurance responsabilité civile

  • Une assistance juridique en cas de besoin

  • Une assurance annulation études en cas de problème de santé


Le système de santé anglais subit depuis quelques années de nombreuses critiques principalement liées à une surcharge d’activité pour les hopitaux, et les médécins, et les services d’urgence. Le NHS fait preuve à d’importantes coupes budgétaires tels que mentionnés par le JDD ou Le Point  alors que les besoins ne faiblissent pas. Dans ces conditions, le secteur privé fait office de support appréciable et vient en complément des services proposés par la NHS.


Comment souscrire à une assurance santé pour vos études en Angleterre ?



Si vous souhaitez souscrire à une assurance santé pour votre séjour d’études en Angleterre, il est généralement requis de s’inscrire avant le début de votre séjour.

De nombreux prestataires proposent des offres dédiées aux étudiants partant à l’étranger, avec des tarifs variant du simple au double. Il est donc particulièrement nécessaire que vous consultiez en détails les conditions offertes par chaque offre pour sélectionner la meilleure. Le prix n’est pas le seul critère de choix ! 

La souscription se fait aujourd'hui en ligne, directement auprès du prestataire de votre choix, et est généralèment validée une fois l'ensemble de vos coordonnées et vos informations de séjours ont été remplies et le paiement effectué. C'est donc une démarche rapide qui prend peu de temps si vous vous êtes renseigné au préalable.


Assurance Cap Student, notre recommandation pour vos études en Angleterre



Chapka Assurance est un organisme spécialisé dans la couverture santé des étudiants partant étudier à l’étranger. A travers l’assurance Cap Student, ils disposent d’une couverture spécifique pour la zone européenne et notamment l’Angleterre en offrant des services venant en complément des frais déjà couverts par la carte européenne d’assurance maladie.

Si vous souhaitez souscrire à une assurance santé pour vos études en Angleterre, Étudions à l’étranger vous recommande donc la formule Cap Student de Chapka Assurances !

Les tutoriaux dans les universités anglo-saxonnes

Qu’est ce qu’un « tutorial » dans le système universitaire anglo-saxon ?


 

Les « Tutorials » contrairement aux « Lectures » se font dans de petites classes allant de 10 à 25 élèves afin d’approfondir vos connaissances dans la matière préparée. Chaque matière possède au moins une heure de « tutorial », durant laquelle vous pourrez posez des questions au professeur, discuter des points que vous n’avez pas compris, et partagez vos recherches personnelles si vous avez eu le temps ou l’envie d’en faire.

 
Le déroulement des cours de type "Tutorial" :


 

Le professeur vous demandera souvent de préparer pour ces heures de « Tutorial » plusieurs choses après votre heure de « Lecture ». Ainsi, il n’est pas rare qu’il vous demande de lire un ou plusieurs articles, ou de répondre à des questions après avoir fait de recherches personnelles sur le sujet.

 

Du fait du faible nombre d’heures de cours à l’université dans le système anglo-saxon, le travail personnel est extrêmement important, et le professeur doit voir que vous vous investissez personnellement, dans le cas contraire, vous risquez d’être pénalisé. Cela peut prendre la forme d'une aide moins importante de ça part lors du soutien d'un projet, ou tout simplement des conseils moins fréquents pour vos projets à rendre. Attention, il ne plaisante vraiment pas avec ce qu’ils considèrent comme de mauvais étudiants, alors il va falloir vous manager et tenter de travailler un maximum !

 

Plus d'infos dans "Le système universitaire en Angleterre".

 

Partir étudier à York en Angleterre :


Étudier à York en AngleterreSituée au nord de l'Angleterre, la ville de York a traversé les âges depuis l'Antiquité. C'est donc une destination relativement touristique grâce à divers monuments médiévaux plutôt bien conservés, tels que la remarquable cathédrale de Yorkminster. De plus, plusieurs zones sont interdites aux automobilistes, ce qui permet aux piétons et aux artistes de rue de circuler librement et sans crainte, tandis que la ville dispose d'un bon réseau de transports en commun.

 

York est également connue pour ses bars, pubs et restaurants mais aussi pour ses espaces culturels. Il y en a pour tous les goûts, du théâtre à l'Opéra, en passant par la musique en tous genres, les boîtes de nuit ou encore les cinémas-multiplex. Les amateurs de sport y trouveront aussi leur compte car la ville accueille chaque année une compétion de cyclisme, possède un club de golf et dispose de nombreuses salles de sport.

 
Informations sur la ville de York :


Les infos utiles pour se repérer pour un étudiant étranger.

 

  • Population : environ 198 800 habitants
  • Part d'étudiants : 6,5 % de la population
  • Nombre d'étudiants : environ 13 000 étudiants
  • Nombre d'universités : 1 université
  • Potentiel d'activités et sorties pour étudiants : Moyen - Haut

 

La ville est suffisament grande pour bénéficier d'un certains nombreux d'éléments attractifs, mais suffisament petite pour y trouver ses repères rapidement et se familiariser avec l'environnement. Une seule université est présente à York, mais cette dernière a su se forger une réputation parmis les plus grandes depuis sa création en 1963, entre autre grâce à ses recherches et à la qualité de ses enseignements. Située à l'extérieur de la ville, l'université offre un campus spacieux et moderne, entouré d'espaces verts et à proximité d'un lac. Comme les universités d'Oxford et de Cambridge, ce campus est divisé en plusieurs 'collèges', selon les enseignements.

 
Comment se rendre à York :


Plus d'infos sur "comment se rendre en Angleterre ?"

 

Étudier à York, au nord de l'AngleterreL'avion : il n'existe pas d'aéroport actuellement à York. Toutefois, plusieurs aéroports se trouvent à proximité, tels que Leeds (39km), Manchester (114km), Newcastle (140km) et Liverpool (160km). De plus, la plupart d'entre eux sont desservis par des compagnies low-cost.

 

Le train : Située à l'ouest du centre-ville, au-delà des remparts, la gare férroviaire d'York assure des liaisons régulières avec les grandes villes du Royaume-Uni telles que Birmingham, Glasgow, Bristol, ... Et il faut moins de 2h de trajet pour se rendre à Londres. Pour plus de facilités, il y a également un train direct d'une heure qui relie la ville d'York à l'aéroport de Manchester. Les prix sont généralement attractifs si vous réservez vos billets plusieurs semaines à l'avance.

 

Les bus : Deux systèmes de bus sont actuellement en service à York : les bus habituels, et les 'FTR', un nouveau type de bus 'futuriste'. Une seule ligne est pour le moment en service, la 'Route 4', qui dessert notamment l'université. Tous les bus sont adaptés aux personnes à mobilité réduite. Plusieurs compagnies de bus indépendantes opèrent à York, vous permettant de circuler comme vous le souhaitez au sein de la ville, mais aussi dans le Yorkshire, la province environnante, et jusque Leeds. Toutefois, si vous désirez vous rendre dans les grandes villes du pays en bus, il vous faudra voyager grâce aux compagnies nationales telles que National Express.

 
Étudier à York, les universités de la ville :


La ville de York ne possède qu'une seule université.

 

Étudier à l'université de York en AngleterreThe University of York :

 

Nommée 'Université de l'année 2010' par le Times Higher Education, puis placée à la 9e place sur 125 du '2011 Sunday Times University Guide', l'université se situe donc parmis les meilleures du Royaume-Uni. Ses domaines d'enseignement sont riches et variés : elle compte 30 départements différents, depuis l'archéologie à l'économie, en passant par la chimie, l'informatique, l'histoire, le droit, la musique, etc...

 

De plus, elle offre non seulement un enseignement de qualité mais aussi un cadre d'étude agréable. En effet, les étudiants pourront apprécier les espaces verts qui les entourent, la présence d'un cinéma sur le campus, d'une station de radio indépendante, d'une chaîne de télévision, ou encore des associations ou 'magazine' étudiants. Elle compte environ 13 000 étudiants, dont une part d'étudiants étrangers provenant de tous les continents, il est donc tout à fait possible de constituer un dossier de candidature auprès de l'université d'York.

 

Pour pouvoir étudier à l'université de York, il vous faut déjà avoir fait une année d'étude, mais la plupart des étudiants ont déjà deux années d'étude derrière eux. Egalement, pour les étudiants dont l'anglais n'est pas la langue maternelle, il faudra fournir un justificatif attestant du niveau d'anglais, tels quel le TOEFL ou l'IELTS, mais attention, un très bon niveau d'anglais est recommandé pour y être admis.

 

Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page des étudiants internationaux, ou bien sur la page d'accueil du site de l'université de York.


Étudier à York, les liens utiles :


 

 

Il est très difficile de trouver des informations ou des témoignages de personnes ayant étudié dans cette université. En effet, elle possède une homonyme située au Canada, 'York University' ou 'Université York', et la plupart des liens ne renvoient souvent qu'à cette dernière. Faites donc bien attention à ne pas vous tromper.

 

Devenir professeur de français en Écosse, tout ce que vous devez savoir :


L'ensemble des informations provient du manuel "Teach in Scotland 2011" publié par le gouvernement écossais

 

Professeur de français en écosse

De plus en plus d'étudiants français souhaitent partir faire leur vie dans un autre pays, et pour certains d'entre eux, ce projet s'accompagne avec le choix de devenir prof de français. L'ensemble des informations de cet article présente les différents aspects d'un professeur en Écosse, quelque soit sa spécialité bien qu'elle s'appliquent avant et surtout aux étudiants sohaitant devenir prof de français.

 

Devenir professeur ou enseignant en Écosse :


 

Un professeur ou enseignant en Écosse doit travailler 35 heures par semaine, dont 22.5 heures de temps cours effectif, le reste étant alloué à la préparation des cours. Il travaille 195 jours par an soit 39 semaines, et dispose donc de 13 semaines de vacances payées à temps plein. 

 

Professeur de françaisComment devenir professeur ?

 

Il existe actuellement deux voies pour devenir professeur en école ou collège, la première consiste à obtenir le diplôme correspondant en 4 ans dans une université au Royaume-Uni. La seconde, plus intéressante pour les étudiants français, est d'obtenir sur place en un an un diplôme nommé "Professionnal Graduate Diploma in Education" ou PGDE, afin de pouvoir enseigner.

Cette formation n'est en revanche accessible qu'aux étudiants ayant au minimum un niveau Licence , un bon niveau d'anglais, et qui ont étudié au moins deux des sujets suivants : Sciences, Social, Arts, Religion, Education moral, les technologies actuelles, ou les langues modernes. Difficile de trouver un équivalent avec les formations françaises, le dossier se fera donc au cas par cas.

 

Cette formation peut être rejoint en tant que formation à mi-temps, pour exercer une activité professionelle à côté, ou bien à distance, selon les universités. Pour vous inscrire, vous devrez passer par l'université en question ou vous inscrire via le site GTTR.

 

Le salaire en tant que professeur en Écosse :


 

La grille de salaire est fixe, quelque soit la spécialité, professeur de français ou non. Ainsi, les nouveaux enseignants commencent en bas de l'échelle, qui compte au total 6 échelons. La très grande majorité des enseignants montent ensuite un échelon par année d'enseignement.

 

Les échelons sont répartis comme suit :

  • echelon 0 : 21 438 £
  • echelon 1 : 25 716 £
  • echelon 2 : 27 243 £
  • echelon 3 : 28 794 £
  • echelon 4 : 30 465 £
  • echelon 5 : 32 394 £
  • echelon 6 : 34 200 £

Le salaire convertit commence donc approximativement  à 25 750 euros par an, et finit à 41 500 euros par an au bout de 6 à 10 années d'enseignement. Ces salaires sont exprimés en brut.

 

Si vous enseignez dans une partie isolée de l'Écosse ou sur une île, vous pourrez ajouter entre 1782£ et 2124£ à votre salaire annuel.

 

Partir étudier à St Andrews en Écosse :



Partir Étudier à St Andrews en ÉcosseSituée sur la côte de la mer du Nord entre Edimbourg et Dundee, St Andrews compte une population d'environ 14 000 habitants et c'est l'une des plus vieilles villes d'Ecosse. Nommée d'après l'apôtre saint André, Saint Andrews est une ville qui fut l'ancienne capitale religieuse d'Ecosse. De nombreux monuments, des plages de sable et surtout des parcours de golf prestigieux font de la ville un centre touristique animé. Elle abrite également une université réputée qui compte quelques personnages célèbres comme le prince William.

 

Véritablement dépaysante, on trouve en son centre ville des rues pavés, des maisons en pierres, et une multitude de petits commerces. C'est une ville très calme et d'une rare propreté.

 

Information sur la ville de St Andrews :


Les infos utiles pour se repérer pour un étudiant étranger.

 

  • Population : environ 17 000 habitants
  • Part d'étudiants : 42 % de la population
  • Nombre d'étudiants :  environ 7 200 étudiants
  • Nombre d'universités : 1 université
  • Potentiel d'activités et sorties pour étudiants : Moyen


Aujourd’hui, Saint Andrews est surtout connue pour ses terrains de golfs mais elle est également chère aux historiens de la religion car elle est l’ancienne capitale du catholicisme écossais. Les ruines de sa cathédrale sont visitées chaque année par des milliers de touristes. 

 

Comment se rendre à St Andrews :


Plus d'infos dans "Comment se rendre en Écosse ?"


Etudiants à st andrewL'avion : il n'existe pas d'aéroport à St Andrews en raison de sa proximité avec les grandes villes d'Ecosse. Ainsi, les aéroports les plus proches se trouvent à Edimbourg (80km) et Glasgow (150km) et sont desservis par des compagnies low-cost comme Ryanair ou Easyjet (l'aéroport de Dundee étant trop petit, il y a très peu de trafic et seul Air France assure une liaison avec Paris). Depuis ces aéroports, il est possible de prendre des navettes jusqu'aux stations de bus ou de train pour ensuite poursuivre le trajet jusqu'à St Andrews.


Le train : il n'y a pas de gare ferroviaire à St Andrews. Toutefois, la gare la plus proche, nommée Leuchars, à environ 5 miles de la ville, permet de se rendre à la gare de King's Cross à Londres, à Edimbourgh, ou à Aberdeen directement. Pour se rendre à la gare de Leuchars depuis St Andrews et vice-versa, il vous faudra prendre un taxi ou un bus. Le trajet est d'environ 10 à 15 minutes. Les taxis sont toujours en nombre suffisant, mais rien ne vous empêche d'en réserver un à l'avance au cas où auprès des compagnies locales. Les tarifs tournent autour de £9 l'aller en journée et £14 après 22h.


Les bus : la ville de St Andrews de part sa petite taille ne possède pas un réseau de bus très dense. Cependant, elle offre des services nationaux et locaux utiles. Au niveau national, la compagnie Stagecoach in Fife permet de voyager jusque Dundee, Stirling, Edimbourg ou encore Glasgow à des prix attractifs. Un seul bus dessert la ville en elle-même en raison de sa faible superficie. Des services de navettes à domicile, 'Go-Flexi', opèrent également dans toute la zone du 'Fife' sur simple réservation téléphonique. Des tickets combinés bus+trains, des tickets à la journée ou des réductions étudiantes sont aussi disponibles.

 

Les universités pour étudier à St Andrews :


 

La ville de St Andrews ne possède qu'une seule université.


Étudier à l'université de St AndrewThe University of St Andrews :

Nommée 'Meilleure université ecossaise de l'année 2008/2009' par le Sunday Times University Guide, elle est parfois considérée comme une nouvelle concurrente ou alternative aux universités de Cambridge ou d'Oxford, grâce à la qualité de son enseignement, à son programme de recherche, et aux satisfactions de ses étudiants. L'université de St Andrews est aussi la troisième plus ancienne université du monde anglophone, et la première université d'Ecosse.

 

Depuis sa création en 1413, elle a su se forger une réputation au cours de ses 6 siècles d'existence pour compter désormais comme l'une des universités 'leaders' en Europe, et parmis les meilleures universités du globe. Elle compte environ 7 200 étudiants, et sa renommée mondiale en fait un pôle très attractif pour les étrangers : un tiers du corps étudiant n'est pas originaire du Royaume-Uni (environ une centaine de nationalités sont représentées). De plus, le nombre de membres du personnel atteint près de 1 800, afin d'offrir un enseignement qualifié, et un soutien aux étudiants. 

 

Ses domaines d'enseignement sont très vastes, et s'étendent aussi bien aux sciences (biologie, chimie, mathématiques, ...), qu'à l'histoire de l'Art, la théologie, la linguistique, l'économie, ... L'université s'apprête à célébrer son 600e anniversaire en 2013 et pour cela de nombreuses améliorations sont apportées au campus : une nouvelle école de médecine, une remise à neuf de la bibliothèque, des nouveaux logements étudiants et de nouveaux programmes de recherches sont à l'ordre du jour. Toutefois, le cadre actuel bénéficie déjà d'équipements tels qu'un centre sportif, d'une ambiance chaleureuse et d'une proximité au centre ville. Les pré-requis et le niveau exigé sont placés très haut, et seuls les meilleurs élèves sont acceptés afin de maintenir le prestige de l'université. Il faut donc posséder un excellent dossier pour espérer étudier à St  Andrews.


Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page des étudiants internationaux, la page des étudiants français ou bien sur la page d'accueil du site de l'université de St Andrews.

 

Liens utiles pour étudier à St Andrews :


 

Quelques liens pour vous aider à étudier à St Andrews :


http://www.st-andrews.ac.uk/visiting/GettingtoStAndrews/ : Un lien utile pour planifier tous vos trajets depuis et à destination de St Andrews.

 

Erasmus au Portugal

Partir étudier au Portugal via le programme Erasmus :

 

Le Portugal a accueilli via le programme Erasmus en 2009-2010 près de 6 600 étudiants européens dont 300 Français, ce qui en fait le 8ième pays le plus demandé par les européens. Il possède une quinzaine de villes étudiantes, dont les plus plébiscitées par les Français en Erasmus sont Porto et Lisbonne. Le Portugal peut s'avérer très intéressant pour un séjour en Erasmus, notamment financièrement, le coût de la vie y étant moins élevé qu'en France.


Pourquoi aller étudier au Portugal via Erasmus ?



Si le Portugal est renommé chez les étudiants Erasmus pour son ambiance et son hospitalité, son principal atout est le coût de la vie. Grâce au programme Erasmus, vous bénéficierez d'une bourse d'une centaine d'euros par mois, qui sera significative dans votre budget ; de plus, Erasmus vous permet de ne payer que les frais d'inscription correspondant à votre université d'origine, bien qu'ils soient globalement les mêmes qu'en France.


Erasmus au Portugal étudesPour ce qui est du logement, une chambre en colocation à Lisbonne vous reviendra entre 150 et 300 € le mois, et pourra aller jusqu'à 350 € à Porto. En revanche dans des villes plus petites comme Coimbra, son loyer varie plutôt entre 100 et 250€. Le reste, des courses aux sorties en passant par le carburant et les transports en commun, présentera des prix pouvant aller de la moitié aux trois quarts des prix français.

Améliorer son portugais peut également être une bonne stratégie si vous visez des études ou un travail au Brésil, où la vie étudiante est particulièrement festive et le marché du travail en pleine expansion !

 

Erasmus au Portugual, pour finir :


 

Du point de vue des études, si les universités du Portugal sont moins renommées que les universités françaises ou anglaises, les cours sont d'un niveau égal à leurs homologues français, avec en prime – généralement parlant -  des professeurs très disponibles et des emplois du temps plus légers qu'en France. L'idéal pour profiter d'une vie culturelle et nocturne très dynamique et bon marché qui n'a rien à envier au voisin espagnol, sans oublier le climat portugais particulièrement doux et la proximité de la mer pour égayer un séjour Erasmus qui se promet d'être agréable !

 

 

 

Étudier en Suisse, découvrir un pays multiculturel :


 

Étudier en Suisse

Étudier en Suisse permet de découvrir un des pays carrefours de l'Europe, qui a su développer une économie particulièrement solide. Partagée entre plusieurs langues et cultures, la maîtrise de l'anglais, l'allemand, l'italien ou encore le français sont des passages obligés pour les étudiants qui profitent de l'excellent enseignement supérieur suisse.

 

Étudier en Suisse, c'est l'assurance de découvrir un mixte de culture et de langue dans un même pays !

 

Les infos, les démarches, les conseils pour partir en Suisse :


 

Formalités pour s'inscrire et étudier en SuisseLes formalités d'inscriptions aux universités en Suisse

Les démarches pour réaliser son dossier afin d'étudier en Suisse en détails. Les documents importants et les dates clées à respecter pour optimiser toutes vos chances de partir !

 

Les universités pour étudier en SuisseLes universités en SuisseLes frais d'inscription en Suisse 

Pour en savoir plus sur les différentes universités en Suisse et leurs langues d'enseignement, la Suisse possédant plusieurs langues officielles ainsi que  les frais d'inscription.

 

Les bourses pour étudier en SuisseLes bourses d'études en Suisse

Est-il possible de financer ses études en Suisse via une bourse ? Les bourses d'études sont très difficiles à obtenir pour les étudiants français, mais les solutions existent !

 

Le visa étudiant pour étudier en SuisseLe visa étudiant pour étudier en Suisse

La Suisse ne faisant pas partie de l'Europe, quelles sont les démarches pour pouvoir rentrer et étudier en Suisse ? Un visa est-il obligatoire ? 

 

Assurance étudiante en SuisseAssurance étudiante et santé en Suisse

Une assurance étudiante est toujours conseillée pour partir étudier à l'étranger, bien que la Suisse ne demande pas obligatoirement aux étudiants d'en possèder une.

 

 

Votre arrivée en Suisse, les démarches sur place, la vie étudiante :


 

Budget pour étudier un an en SuisseCombien coûte une année d'études en Suisse ?

Le budget moyen d'un étudiant étranger en Suisse sous forme de simulation, avec quelques conseils pour économiser un maximum. Attention, le coût de la vie est élevé en Suisse !

 

Le calendrier universitaire pour étudier en SuisseL'année universitaire en Suisse

Quelles sont les dates de rentrées et les périodes de repos en Suisse ?  Comment sont découper les différentes semestres ? Quelles sont les différences avec la France ?

 

Les logements étudiants en SuisseLes logements pour étudier en Suisse

Quelles sont les différentes solutions d'hébergement possibles lorsque l'on étudie en Suisse ? Si les logements universitaires et privées sont une possibilité, les dortoirs étudiants sont une exclusivité propre à la Suisse !

 

 

Étudier en Belgique, découvrir une alternative aux formations françaises :


 

Étudier en BelgiqueÉtudier en Belgique est un excellent moyen de partir étudier à l'étranger sans pour autant être dépaysé ! La partie française ressemble à s'y méprendre à notre culture, alors que les formations proposées sont très proches de celles proposées au sein de nos universités. Mais l'intérêt est ailleurs, à commencer par des études beaucoup plus accessibles et moins élitistes dans de nombreux secteurs !

 

Étudier en Belgique, c'est s'ouvrir de nouvelles possibilités proche de chez soi !

 

Étudier en Belgique, les infos, les démarches, les conseils :


 

Les formalités pour étudier en BelgiqueS'inscrire aux universités pour étudier en Belgique / Erasmus en Belgique

Les démarches pour s'inscrire aux universités en Belgique en tant qu'étudiant indépendant, ainsi qu'une présentation du programme Erasmus pour les étudiants universitaires.

 

Les établissements pour étudier en BelgiqueLes établissements de l'enseignement supérieur en Belgique 

Les différents établissements proposant des formations de l'enseignement supérieur en Belgique : Universités, Hautes écoles, instituts des arts ou de l'architecture.

 

Les diplômes en BelgiqueLes diplômes en Belgique / Les équivalences avec les diplômes français

Les différents diplômes proposés en Belgique dans les établissements respectifs, ainsi qu'une présentation des équivalences de diplômes pour les étudiants français.

 

Les frais d'inscription pour étudier en BelgiqueLes frais d'inscriptions aux universités belges

Les frais pour s'inscrire aux différentes formations de l'enseignement supérieur, en prenant en compte la réforme de 2012 revoyant les tarifs à la hausse.

 

Le budget pour étudier en BelgiqueCombien coûtent les études en Belgique ? 

Un budget détaillé sur un an simulant une année d'études en Belgique pour un étudiant moyen, mettant en avant les dépenses quotidiennes comme exceptionnelles.

 

 

Étudier en Belgique, les formalités sur place, la vie étudiante


 

Les logements étudiants en BelgiqueTrouver un logement étudiant en Belgique

Les différents conseils pour trouver un logement universitaire ou un logement privé en Belgique, ainsi que le coût moyen de chaque solution.

 

Les dates clés pour étudier en BelgiqueLes dates clés de l'année universitaire en Belgique

Les différentes dates clés de l'année universitaire, avec la décomposition de l'année ainsi que les périodes de vacances et d'examens.

 

La santé étudiante en BelgiqueLa santé étudiante et les assurances en Belgique

Une mutuelle est indispensable pour pouvoir étudier en Belgique. Voici donc nos conseils ainsi qu'une présentation de l'offre de notre partenaire.

 

 

Étudier en Norvège, découvrir l'anglais dans un pays nordique :


 

Étudier en Norvège

La Norvège est un des pays d'Europe le plus tourné vers le monde anglophone, avec des formations d'excellence accessibles à tous, et souvent dispensées en anglais afin de permettre à tous de maîtriser cette langue aujourd'hui indispensable. La Norvège est un pays ayant beaucoup à offrir aux étudiants internationaux, ne ratez pas cette chance.

 

Étudier en Norvège, c'est apprendre différement l'anglais tout en ayant une vie étudiante passionnante !

 

Les infos, les conseils, les démarches pour partir en Norvège :


 

Les formalités pour étudier en NorvègeS'inscrire aux universités en Norvège / Le système NUCAS

Les différentes démarches à entreprendre auprès des universités pour pouvoir partir étudier en Norvège, ainsi qu'une présentation du système NUCAS pour les étudiants norvégiens.

 

S'inscrire aux universités norvégiennes, les diplômesLes diplômes universitaires / Le niveau de langue requis pour étudier en Norvège

Les différents diplômes délivrés dans l'enseignement supérieur norvégien, théorique ou professionnel, ainsi que le niveau d'anglais/norvégien requis pour rejoindre une formation.

 

Les frais d'inscription pour étudier en NorvègeFrais d'inscriptions aux universités Norvégiennes

Les inscriptions aux universités norvégiennes publiques sont gratuites, et ce pour tous les étudiants de l'Union Européenne !

 

Le budget pour étudier en NorvègeLe coût d'une année d'études en Norvège

Une simulation du budget d'un étudiant moyen sur un an. Si les frais d'inscriptions sont gratuits, le coût de la vie sur place est aussi à prendre en compte !

 

Assurance pour étudier en NorvègeLa santé étudiante et les assurances complémentaires

Le gouvernement norvégien demande à chaque étudiant international de souscrire à une assurance complémentaire pour s'assurer une couverture optimale.

 

 

Votre arrivée en Norvège, les formalités sur place, la vie étudiante :


 

Formalités pour s'inscrire et étudier en SuisseObtenir son numéro d'identité étudiant norvégien

Chaque étudiant international souhaitant être reconnu sur le territoire norvégien en tant que tel doit entamer les démarches pour obtenir un numéro étudiant.

 

Un logement étudiant au Danemark

Trouver un logement étudiant en Norvège

Les différents types de logements en Norvège accessibles aux étudiants internationaux, ainsi que quelques conseils pour les recherches.

 

Obtenir son numéro d'identité en Norvège pour un étudiantObtenir son "Student residence Permit"

Tout étudiant restant plus de 3 mois en Norvège doit entamer les démarches pour obtenir un permis de résidence afin de continuer à étudier dans le pays.

 

Trouver un job étudiant en NorvègeTrouver un job étudiant en Norvège

Des conseils pour trouver un job étudiant en Norvège, ainsi qu'une présentation des rémunérations qui diffèrent largement de la France !

 

 

Étudier en FinlandeÉtudier en Finlande, découvrir les leaders de l'éducation :


 

Étudier en Finlande est une excellente alternative pour recevoir une formation en anglais de haut niveau tout en vivant dans un pays ayant une culture différente des pays anglo-saxons. Les universités en Finlande proposent aujourd'hui des centaines de formations en anglais, alors que les étudiants internationaux sont toujours plus nombreux.

 

Étudier en Finlande, c'est aussi découvrir un système éducatif et d'apprentissage reconnu comme l'un des meilleurs au monde !

 

Les études en Finlande, les infos, les démarches, les conseils :


 

Les inscriptions aux universités en FinlandeLes formalités pour s'inscrire aux universités / UAS en Finlande

Les différentes démarches et une description des portails d'inscriptions pour s'inscrire au sein d'une université ou d'un UAS afin d'étudier en Finlande.

 

Les diplômes universitaires et professionnels en FinlandeLes diplômes universitaires / Les diplômes professionnels en Finlande

Les différents diplômes délivrés en Finlande, divisés en deux branches, les diplômes universitaires plus théoriques, et les diplômes professionnels plus appliqués.

 

Les frais d'inscriptions aux universités pour étudier en FinlandeLes différentes universités en Finlande

Une présentation des différentes universités en Finlande,  au nombre de 25, ainsi qu'une carte du pays pour mieux les repérer et faire votre choix.

 

Les diplômes et formations en Finlande

Les requis de niveau de langue pour étudier en Finlande

Quel niveau d'anglais pour rentrer à l'université ? Le finlandais est-il indispensable ? Une explication détaillée des requis pour pouvoir intégrer une université finlandaise.

 

Année universitaire en FinlandeLe calendrier académique et dates clés / Frais d'inscriptions aux universités finlandaises

Un calendrier universitaire pour repérer les dates importantes (inscriptions, rentrée ...) ainsi qu'une explication sur les frais d'inscriptions dans les universités.

 

Une assurance étudiante pour étudier en FinlandeUne assurance étudiante pour étudier en Finlande

Les démarches de santé à effectuer avant de partir étudier en Finlande, notamment pour la CEAM ainsi que pour l'assurance santé complémentaire. 

 

 

 

Le plagiarism dans le système universitaire anglo-saxon :


 

Le plagiarism dans les universités anglaisesIl existe une différence entre les formations françaises et celles du système anglo-saxon, peut-être la différence la plus importante, celle que tous les étudiants étrangers doivent comprendre et maîtriser pour réussir leurs études à l'étranger, cette différence, c’est le « Plagiarism ».

 

Si l’idée de prendre le travail de quelqu’un d’autre pour le faire passer pour le sien nous fera tous penser à une triche avérée de la part de l’étudiant, le « plagiarism » s’il comprend ce type de « vol », ne s’arrête pas à cette limite et va bien plus loin. C'est donc une erreur à éviter à tout prix !

 

Le Plagiarism, qu’est ce que c’est ?


 

Le Plagiarism, c’est l’idée qu’un étudiant utilise les informations, le travail, les données de quelqu’un d’autres sans en avoir l’autorisation ou en le présentant comme son propre travail.


Si vous présentez comme les votre les mots, les idées, les équations, les recherches ou le travail de quelqu’un d’autres vous pouvez considérer cela comme du Plagiarism. Et cette rêgle est valable pour tous les types de travaux, quels qu’ils soient.


Vous pouvez même utiliser cette pratique sur vous-même, dans la mesure où vous utilisez le travail que vous aviez rendu lors de précédents travaux ou dans une autre matière, sans en avertir le professeur et sans son accord.


Les rêgles du Plagiarism sont donc très strictes, et peuvent même paraître un peu exagérée pour les étudiants français n’ayant pas à citer l’auteur et la source de chacune des citations utilisées.

 

Les conséquences du Plagiarism :

 

Le Plagiarism est considéré comme un délit, et une sévère violation des règles de l’université. Cela peut mener à une sanction allant d’une réduction des résultats obtenus, à une expulsion provisoire voire définitive de la formation et de l’université. Pour les étudiants internationaux, cela signifie un retour directement dans leur pays, le visa étudiant étant invalidé suite à l’expulsion.

Pour en savoir plus sur le Plagiarism, et comment l’éviter, rendez vous sur la page de présentation du Plagiarism.

 

Le plagiarism lors des travaux de groupe :


 

Le travail de groupe risque d’être très présent lors de vos études, les universtés anglo-saxonnes y accordant une importance particulière. En effet, dans beaucoup de filières, c’est un moyen de vous habituer à travailler en équipe, ce qui vous prépare à la vie professionnelle et aux difficultés rencontrées lorsque plusieurs personnes travaillent sur un même projet.
Mais même lors de travaux de groupe, le Plagiarism possède sa place, et il existe quelques rêgles à respecter.

 

Les travaux en commun dans le groupe :

 

Si vous êtes supposé faire un travail en joignant les efforts de l’ensemble du groupe, alors vous devez participez aux réunions et discussions programmées sans être inquiété du problème du Plagiarism, vos idées serviront l’ensemble du groupe.

Vous pouvez aussi utiliser les idées formulées par les autres membres dans les tâches qui vous ont été attribuées, et modifier le travail de quelqu’un d’autre sans risque (mais son accord pourrait éviter d’autres désagréments …).

 

Les travaux personnels lors du travail de groupe :

 

Il vous sera souvent demandé de rendre un travail personnel à côté de vos travaux de groupe. Les règles sont alors complétement différentes, vous pouvez par exemple réalisez une expérience commune, mais en déduire chacun de votre côtés les résultats, sans aide extérieure.

De manière générale, lors des travaux de groupe, assurez-vous que chacun a pris connaissance des consignes données par le professeur et quelles sont les tâches à effectuer en groupe, et celles qui sont à faire seul. A partir de là, à moins de tricher délibérément, il ne devrait pas y avoir de problème de « Plagiarism ».

 


 

Les trois règles à respecter pour éviter le plagiarism :



Pour aider à éviter le plagiarism, il existe 3 principes à respecter. Premièrement,lorsque vous dîtes avoir fait le travail, vous l’avez vraiment fait. Deuxièmement, si vous utilisez le travail de quelqu’un d’autre, citez-le dans vos sources avec la méthode demandée par l’université. Troisièmement, quand vous présentez les résultats de vos recherches, ou vos statistiques, donnez les informations exactes. Les données récoltées lors d’expérience ne doivent jamais être falsifiées !

 

Citer le travail de quelqu’un d’autre dans vos sources :


 

Evitez le plagiarism dans vos travauxSi vous utilisez le travail de quelqu’un d’autre, la source doit être clairement citée dans vos travaux, selon la méthode utilisée par votre université. Les méthodes Harvard et Cambridge sont les plus répandues, mais il en existe d’autres.
Si vous paraphrasez un auteur, utiliser votre propre langage, et non une version remaniée de ce qu’il a écrit, tout en le citant dans les références à la fin de votre travail.


La même règle s’applique pour les images, les dessins architecturaux, les données, les tables statistiques, les algorithmes, du code informatique, des discours, ou des informations trouvées sur internet.
Vous devez tout le temps citer l’auteur lorsque vous utilisez son travail. Si vous pensez que ses idées sont fausses et que vous souhaitez le prouver, citez-le. Si son travail est passé dans le domaine public, citez-le malgré tout. Citez-le même si l’auteur vous a donné la permission de le publier. Citez-le même si c’est le travail de votre professeur, qui a de fortes chances de le reconnaître par la suite.

 

En revanche, les informations connues de la majorité n’ont pas à être justifiées par le nom de l’auteur. En effet, lorsque vous parlez de la gravité, Isaac Newton n’a pas vraiment besoin d’apparaître sur votre copie. Mais qu’est ce qui est considéré comme information connue de tous ? Cela dépend de votre niveau d’études, mais en règle générale un étudiant en doctorat n’aura plus à citer de source pour expliquer lors de ses recherches sur le marketing les auteurs des théories de base. En revanche, au niveau Undergraduate, il sera nécessaire de citer ces sources.

 

Comment citer un auteur pour éviter le plagiarism ?


 

Lorsque vous citez un auteur, vous ne devez pas uniquement citer son travail, mais aussi inclure une ponctuation faisant clairement comprendre que le travail n’est pas de vous.


Lorsque vous prenez des notes lors de votre travail, notez clairement les sources des informations que vous avez retenue, avec le nom du livre l’auteur, et la page à laquelle vous les avez trouvé. Certains étudiants après plusieurs jours de recherches de savent plus retrouver dans leur note ce qu’ils ont trouvé et ce qu’ils ont écrits par eux-mêmes. Vous risquez d’utiliser le travail d’un auteur sans le savoir, et être sanctionné alors que vous étiez pourtant honnête, et n’aviez aucune mauvaise intention. La prise de note doit donc être claire et précise pour éviter le Plagiarism.

 

 

 

 

Articles en relation

consultez notre forum