Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Les réseaux sociaux qui rendent antisociaux, ne pas tomber dans le piège du 5ième mur :



Harlan Coben, auteur du célèbre livre « The Naked Roommate », a élaboré une théorie des plus intéressantes. Auparavant, beaucoup d’étudiants avaient des difficultés à s’intégrer au sein de l’université, car ils avaient de fortes chances de préférer rester seul. Dans leur chambre étudiante, plus sécurisante que l’extérieur, ils ne prenaient pas de risque en faisant de nouvelles rencontres.

Les réseaux sociaux rendent assosociaux

 

Ils avaient donc déjà des difficultés à socialiser dans un nouveau milieu. Mais le besoin de contact les poussait à faire de nouvelles rencontres, les liens avec leur ancienne vie étant assez ténus, à cause de la distance et du faible nombre de moyens pour garder contact. Cependant avec l'avènement des réseaux sociaux, la donne à changée.

 

Les contacts avec votre vie en France vont continuer d'être réguliers grâce aux nouvelles intéractions en temps réelles possibles à toute heure de la journée et très facilement. De ce fait, au côté sécurisant de votre chambre étudiante se rajoute la facilité de se renfermer dans les réseaux sociaux pour conserver une vie "normale" sans le moindre risque.

 

Dans cette situation, on parle alors de "cinquième mur" empêchant les nouvelles rencontres, les quatres premiers étant ceux de votre chambre, et le cinquième votre contact constant avec votre ancienne vie via Facebook, Skype ...

 

Les réseaux sociaux, un bon moyen de ne pas affronter sa nouvelle vie étudiante :



Si les premiers jours, voire les premières semaines peuvent vous paraître difficiles en tant qu’étudiant étranger, le meilleur moyen d’y remédier est de sortir et pratiquer différentes activités pour faire des rencontres. Hors, avec  l’avènement des réseaux sociaux, rien n’est plus facile que de s’enfermer dans sa chambre, et de parler avec ses amis et sa famille, restés en France, plutôt que de profiter sur place.


Les choses ne s’amélioreront pas si vous ne faîtes pas d’efforts, et certains étudiants se retrouvent bloqués dans leur chambre, n’arrivant pas à se créer un cercle de connaissances ou d’amis sur place. Et plus vous attendrez, plus il sera difficile de s’intégrer à un groupe de manière naturelle, la majorité des groupes se formant au bout de 2 mois.

 

Ouvrir la porte de sa chambre, un premier pas :



Les réseaux sociaux et l'isolation étudianteSi vous êtes en colocation avec d’autres étudiants, n’hésitez pas à aller dans les salles communes pour les rencontrer un maximum. Sortez avec eux pour agrandir votre cercle d’amis, essayez de nouer un lien avec eux, ils auront de fortes chances de devenir vos amis, voir les personnes que vous apprécierez le plus pendant votre année à l'étranger.

 

Si vous êtes dans des bâtiments remplis de chambres étudiantes, n’hésitez pas à laisser votre porte ouverte, certaines personnes seront très certainement tentées de venir vous voir, même si elles ne vous connaissent pas. N’oubliez pas de ranger correctement votre chambre avant, sinon l’opération peut avoir moins de succès que prévue …

 

consultez notre forum