Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Quels sont les coûts cachés des études à l’étranger ?



Coûts cachés des études à l'étranger

Lorsque vous préparez votre future année à l’étranger, vous passez surement par l’étape “budget” afin d’avoir une idée approximative du coût total de votre année. Difficile d’estimer l’ensemble des dépenses auxquelles vous allez devoir faire face pendant votre séjour, encore plus quand de nombreux coûts cachés risquent d’apparaître en cours de route !

Nous avons donc décidé de compiler l’ensemble des coûts cachés qu’induit un séjour à l’étranger, afin de vous permettre d’avoir une meilleure vue d’ensemble sur vos futures dépenses !

L’achat d’ouvrages et de livres de cours :



Généralement en France, le matériel de cours est fourni par l’enseignant durant la formation sans besoin supplémentaire particulier. Dans de nombreux pays, des livres supplémentaires sont requis et obligatoires afin d’approfondir les théories vues en cours.

Présentés sous la forme de « Lecture requise », chaque module que l’étudiant suit demande en général l’achat d’au moins un ouvrage. Ces ouvrages proviennent d’auteur réputé et apportent une connaissance très importante aux étudiants, mais ils représentent aussi un coût impressionnant sur une année ! Comptez en moyenne 60 à 70 euros par livre, avec des prix pouvant monter jusqu’à 200 euros. Sur une année, le budget peut donc grimper jusqu’à 1000 euros si l’étudiant suit plus d’une dizaine de modules.

Heureusement pour vous, il est possible de contourner en partie ces dépenses de différentes manières.


Les frais supplémentaires de l’université :



Vous connaissiez déjà les « Tuitions fees » ou frais d’inscriptions avant votre arrivée, aucun problème à ce niveau là. Cependant, à votre arrivée à l’université, quelques frais peuvent se rajouter une fois sur place.

On peut penser notamment à l’émission de la « Student card », l’inscription à des associations, à des activités ou encore la semaine d’intégration qui ont un coût important. Au total, vous pouvez compter jusqu’à 250 euros supplémentaires pour votre arrivée en « petits frais » qui s’ajoutent les uns sur les autres. Rien d’insurmontable donc, mais toujours bon à savoir !

Les frais d’assurance et de santé :



Habitué en France à ne jamais se soucier des dépenses de santé, un depart à l’étranger implique souvent des dépenses supplémentaires lorsque vous quittez le pays pour une période prolongée.

En Europe, la carte européenne d’assurance maladie couvre généralement les frais de santé lors de votre séjour à l’étranger. En revanche, une fois sorti de la zone européenne, l’ensemble des frais de santé sur place est à votre charge ! C’est pour cela qu’il est obligatoire de souscrire à une assurance santé complémentaire à vos propres frais, avant votre départ.

En effet, une fois hors Europe, l’obtention d’un visa étudiant est quasi-systématiquement conditionnée pour la souscription à une assurance santé pour expatriés. Une démarche obligatoire, parfois imprévue, qui représente un coût variant de 30 à 50 euros par mois selon la destination et l’assureur.

Les frais supplémentaires liés au logement :



Une fois votre logement trouvé, la plupart d’entre vous opteront pour des solutions meublées, que cela soit au sein d’une résidence universitaire ou d’un logement privé. Mais même meublé, l’installation au sein d’un logement à des coûts autres que le loyer !

 

En règle générale, les affaires personnelles telles que les serviettes de bains, draps, couettes, et autres objets utiles tel que sèche-cheveux et aspirateur ne sont pas fournis. Ce sont donc des dépenses supplémentaires qui s’ajoutent, bien qu’ils soient possible d’en partager certaines avec vos colocataires.

Plus d'informations sur le logement étudiant à l'étranger !


Les frais durant les périodes de repos :



Chaque système universitaire est différent, mais il y a fort à parier que durant votre semestre ou votre année universitaire à l’étranger, des périodes de « break » feront leur apparition. Que cela soit avant vos partiels, pendant les vacances d’hiver ou de printemps, ou simplement des semaines dédiées aux révisions, il y a de fortes chances que vous ayez de grands projets en tant qu’étudiant international.

 

C’est souvent l’occasion pour vous d’effectuer des road-trips bien plus longs que ceux que vous effectuez chaque week-end, voyager plus loin, ou participer à plus d’activités. Dans tous les cas, cela implique plus de dépenses, souvent imprévues dans le budget initial !

Difficile à évaluer avant votre départ, elles sont malgré tout à prendre en compte dans votre budget initial, quitte à surévaluer leur coût !

Le coût des transports sur place :



Si vous vivez dans une grande ville ou loin du campus, vous allez devoir faire appel au service de transport local. Selon les villes, le coût peut varier énormément, et il faut compter entre 5 à 90 euros par mois pour pouvoir utiliser les transports en commun !

Un coût non négligeable donc, qui peut peser sur un budget bien plus qu’on ne le pense. Cette différence peut aussi vous influencer lors de la recherche de logement, un appartement un peu plus cher dans le centre-ville pouvant vous permettre de ne pas utiliser les transports et donc de réaliser des économies en temps ou en argent.


Retrouvez tous nos conseils pour partir étudier à l'étranger !

consultez notre forum