Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comment participer au programme Erasmus + ? Notre guide :


 

Postuler au programme Erasmus

 

Erasmus +, le programme qui fait bouger l’Europe

 

6 mois en Espagne à Séville, à profiter du soleil et de la culture locale, avant de partir en stage 6 mois en Irlande au sein d’une entreprise réputée et découvrir les bars et l’accueil irlandais. C’est possible grâce à Erasmus et un peu de démarches administratives de votre côté !

 

Les démarches pour s’inscrire au programme sont relativement simples mais demandent une préparation, un projet défini, pas mal de temps, et une réelle volonté de s’informer. Pour vous aider à bien débuter, on a rassemblé un maximum d’informations en un seul article.

 

À quel moment débuter les démarches pour partir avec Erasmus ?


 

À partir de quelle année d’études est-il possible de partir ?

 

Le programme Erasmus s’adresse aux étudiants français au sein d’un établissement de l’enseignement supérieur ayant signé la charte Erasmus + et ayant mis en place des accords inter-établissements en Europe.

 

Si votre établissement rempli ces critères, vous pouvez entamer les démarches pour partir dès la deuxième année de votre premier cycle universitaire, ou dès le début de votre second ou troisième cycle universitaire.

 

Les possibilités de départ dépendent bien entendu de votre cursus, des accords de votre établissement, des équivalences possibles et de la période de départ de votre choix. Chaque étudiant n’a donc pas les mêmes possibilités en fonction de son domaine d’études.

 

Quand dois-je commencer à me renseigner ?

 

Dès que vous le pouvez ! Plus précisément, il est important de s’informer des possibilités de départ à l’étranger avant même de rejoindre un cursus ou un établissement. Si partir à l’étranger avec Erasmus vous tient à cœur, vous devez vous assurer que vous en aurez la possibilité avant même de choisir votre formation.

 

Une fois arrivé au sein du cursus, il est conseillé de s’informer dès les premiers mois des possibilités offertes. Votre établissement a toutes les chances d’organiser des sessions d’information et proposer de la documentation pour vous indiquer les démarches à suivre. Si vous manquez de renseignements, le service des relations internationales sera le plus à même de vous renseigner tout au long de l’année.

 

A quel moment les réunions d’informations ont-elles lieu ?

 

Les réunions d’information ont généralement lieu dès la rentrée universitaire, entre septembre et novembre. C’est l’occasion d’obtenir une vue globale des possibilités qui s’offrent à vous, poser des questions, retrouver les témoignages d’élèves étant déjà partis, et connaître le calendrier des démarches.

 

Finalement, chaque établissement dispose de son propre planning et sa propre organisation. Il est donc indispensable de s’informer pour votre cas précis.

 

Les formalités pour postuler au programme Erasmus +


 

Les démarches sont à réaliser en fonction des dates clés déterminées par votre établissement français. En règle générale, les requis suivants sont indispensables :

 

1. Le passage d’un examen de langue :


 

Il est indispensable pour vous de pouvoir démontrer à l’université d’accueil que vous serez capable de suivre les cours dispensés dans la langue locale. Vous devrez donc passer par un test de langue officiel reconnu à l’international.

 

Il en existe une vingtaine, parfois plusieurs pour une seule langue, qui vous permettront de partir en Europe. On retrouve notamment :

 

  • Anglais : TOEFL, IELTS, et Cambridge. Les deux premiers sont des tests offrant un score dépendant de votre performance, le dernier est un examen que vous pouvez obtenir ou non. On vous conseille le TOEFL et l’IELTS qui sont plus accessibles, plus répandus, et plus reconnus.

 

  • Allemand : TestDaF – Le test official d’allemand qui détermine votre niveau pour étudier dans les universités germanophones. À noter que l’Allemagne et l’Autriche proposent aussi des cursus en anglais, l’allemand n’est donc pas toujours obligatoire pour partir vers ces destinations.

 

Les autres langues communes :

 

  • Espagnol : DELE – Institut Cervantes

  • Italien : CELI pour le test international standard et CILS pour un test tout aussi reconnu mais géré par l’université de Sienne en Italie.

  • Portugais : CAPLE – Découpé en 5 dénominations distinctes pour les niveaux de langue A2 à C2 (dans l’ordre CIPLE, DEPLE, DIPLE, DAPLE, DUPLE).

 

Ces examens de langue se préparent, et il est indispensable de connaître leur déroulement et les différentes épreuves auxquelles vous allez faire face. Nos guides dédiés permettent d’en savoir plus sur leur structure, les épreuves et les méthodes d’entraînement.

 

2. Une liste de vœux pour votre échange Erasmus +


 

Afin de sélectionner les candidats pour chaque échange universitaire, chaque établissement dispose de ses propres méthodes.

 

La méthode la plus répandue est celle des vœux de départ, où un étudiant sélectionne X possibilités d’échange dans l’ordre de ses préférences. Il se voit par la suite alloué la destination qui lui correspond après sélection et tri des dossiers.

 

À l’université

 

La sélection dans le cadre d’Erasmus donne généralement le droit à 3 à 5 vœux pour partir. Plusieurs pays ont régulièrement plus de place que de demande (Europe de l’Est, pays nordiques), il est donc conseillé de mettre des destinations moins populaires pour vous garantir un départ.

 

En école de commerce et IEP

 

Les Grandes Écoles de commerce et IEP rendent quasiment toutes obligatoire un séjour à l’étranger, que cela soit en Europe ou dans le reste du monde.

 

La sélection pour les échanges Erasmus se fait alors dans le cadre d’un processus plus large, où tous les étudiants d’une promotion doivent choisir jusqu’à 50 vœux pour se garantir un départ. La concurrence peut être rude pour les destinations les plus populaires, avec des promotions allant jusqu’à 700 étudiants devant partir chaque année.

 

En école d’ingénieur

 

Les échanges universitaires se répandent de plus en plus dans les formations d’ingénierie, mais restent optionnels pour la plupart des écoles.

 

En cas de départ non obligatoire, la sélection se fait généralement sur dossier en fonction du mérite des étudiants.

 

3. Un dossier de candidature


 

Ce dossier est généralement plus une démarche administrative qu’un dossier sur lequel sera basé la sélection (votre établissement a en théorie déjà accès à vos résultats académiques). Il comprend généralement les documents suivants :

 

1. Formulaire de candidature au programme et/ou contrat pédagogique Erasmus + signé

2. Contrat de mobilité à faire signer par l’étudiant et le service des relations internationales

3. Une pièce d’identité valide pour toute la durée de votre mobilité à l’étranger.

4. Relevé d’identité bancaire ou IBAN à votre nom pour le versement de la bourse Erasmus

5. Une copie du dernier avis d’imposition (même si la bourse n’est pas sur critères sociaux)

6. Un dossier académique avec vos résultats sur la dernière année (Non récurrent) 

7. La carte européenne d’assurance maladie (CEAM) afin d’être couvert dans toute l’Europe

8. Une assurance santé complémentaire couvrant ce que la CEAM ne couvre pas. (Optionnel)

9. L'aide supplémentaire du CROUS : si vous êtes bénéficiaire des aides du CROUS, une notification du CROUS validant l’aide supplémentaire pour départ sera à obtenir.

10. Le livret de famille scanné dans son ensemble (Non récurrent)

11. Une carte d’attestation de handicap ou toute autre forme officielle de reconnaissance de handicap (En cas de handicap)

 

4. L’entretien avec le jury (Non-récurrent)


 

Dans le cadre d’un départ à l’université et dans certaines Grandes Écoles, un jury évaluera votre dossier et vous fera passer un entretien de sélection.

 

Ils évalueront alors la faisabilité de votre projet, sa pertinence, et s’assureront qu’il s’insère bien dans votre parcours.  Une fois l’entretien passé, vous recevrez la réponse et la destination qui a été retenue dans les semaines à venir.

 

Une fois mon échange Erasmus validé, que me reste-t-il à faire ?


 

S'inscrire au programme Erasmus

 

Une fois votre échange validé, il reste encore deux étapes majeures : Finaliser les démarches d’inscription et préparer votre départ.

 

1. La finalisation des démarches pour partir


 

L’université d’accueil attend de ta part un ensemble de documents afin de valider ton inscription et commencer à préparer ton arrivée. Les documents les plus récurrents comprennent :

 

1. Le formulaire d’inscription fournie par l’université

2. Les résultats académiques sur la dernière année universitaire

3. Une photocopie de la pièce d’identité valide pour toute la durée de l’échange

4. Le contrat pédagogique Erasmus (Disponible sur Europa.eu). Ce document est particulièrement important : il doit permettre une préparation transparente et efficace de l’échange ainsi qu’une reconnaissance des résultats de votre semestre effectué à l’étranger une fois de retour en France.

 

Une fois l’ensemble des documents fournis, remplis, et signés, tu es prêt à partir !

 

Si le passage part Erasmus vous facilite grandement les démarches par rapport à l’inscription directe aux universités étrangères, l’ensemble des formalités demandent malgré tout un investissement conséquent en temps.

 

2. La préparation de votre départ


 

Une fois l’ensemble validé, il est temps de se préparer pleinement à partir. Voici les étapes à respecter :

 

1. S’informer sur les dates clés pour la rentrée universitaire : Ne ratez sous aucun prétexte la ou les semaines d’intégration organisée par l’université à l’étranger. Elles permettent en quelques jours de rencontrer plusieurs dizaines d’étudiants et de se forger rapidement de belles amitiés.

 

2. Réserver ton transport vers ta destination : Vols, Train ou Bus, selon l’accessibilité de ta ville d’accueil, tu auras plus ou moins le choix.

 

3. Réserver un logement étudiant : Au choix avant le départ ou une fois sur place, trouver une chambre pour 1 ou 2 semestres n’est pas toujours facile. On vous conseille de vous tourner vers les résidences étudiantes, les colocations ou les services de réservation pour les séjours courts (Un semestre ou moins de 4 mois). Si vous restez plus longtemps, vous aurez en général plus de chances pour trouver un logement individuel.

 

4. Prendre une assurance santé adaptée (optionnelle) : En restant en Europe, vous êtes couvert par la carte européenne d’assurance maladie. Vous bénéficiez alors d’une prise en charge similaire aux assurés locaux, sans mutuelle. Il y a cependant régulièrement des restes à charges et aucun soin privé n’est couvert.

 

Le portail du CLEISS répertorie par pays la couverture santé obtenue à travers la CEAM, et votre reste à charge s’il existe. Afin d’éviter toute mauvaise surprise, nous vous conseillons de souscrire à une assurance santé supplémentaire qui viendra spécifiquement en complément de la CEAM afin de proposer une couverture complète à prix réduit.

 

Notre partenaire Chapka Assurances à travers son offre « Cap Student » propose une couverture complète intégrant entre autres les soins, le rapatriement, les frais dentaires d’urgence, une assurance bagage et une assurance responsabilité civile. Cette offre vient en complément de la CEAM, et dispose d’un tarif réduit (Zone 1) adapté en conséquence.

 

5. S’informer sur le pays et la ville d’accueil : Dernière étape, à vous d’en apprendre un maximum avant de partir pour ne pas être perdu en arrivant !

 

Accompagnement études à l'étranger

Vous recherchez un accompagnement pour vous inscrire au sein d'une université à l'étranger ?

Notre partenaire Study Experience est disponible pour vous aider !

Se faire accompagner par Study Experience

SantéAssuranceTransportVisa

Logement, Assurance, Banque, Cours de langue et plus encore !

Des réductions uniques pour nos utilisateurs. 

Bons plans séjours à l'étranger

consultez notre forum