Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Trouver un logement étudiant aux États-Unis : mode d’emploi


 

Trouver un logement étudiant aux USA

 

Avec plus d’un million d’étudiants internationaux aux États-Unis, vous n’êtes pas les seuls à la recherche d’un logement. Bien que cela puisse être intimidant au premier abord, les choix sont nombreux suivant vos critères. Entre localisation idéale et budget qui convient, il faudra avant tout vous poser les bonnes questions.

 

Ce guide vous aide à faire le point sur les solutions de logements étudiants possibles, mais également ce que vous devez savoir concernant vos droits.

 

Sommaire

1. La situation du logement étudiant aux États-Unis

2. Comment trouver un logement étudiant ?

3. Connaître ses droits en tant que locataire


 

1. La situation du logement étudiant aux USA :


 

Est-il facile de trouver un logement pendant vos études sur place ?

 

Vous n’êtes pas sans savoir que l’accessibilité à l’éducation, et donc au logement, fait souvent débat aux États-Unis. Ceci dit, l'offre et la demande varient en fonction de la période, surtout dans les villes étudiantes. Chercher un logement avant une rentrée scolaire peut s’avérer compliqué et vous prendre un certain temps. Les solutions restent nombreuses, il faut avant tout être prêt à mettre un certain budget.

 

Important à souligner, lorsque vous choisissez un logement, veuillez à vous renseigner sur la zone, votre quartier car cela aura un impact important sur votre qualité de vie. Certaines zones sont à éviter à cause du haut taux de criminalité par exemple.

 

Quel est le loyer moyen aux États-Unis ?

 

Il est évident que le prix dépend de la ville dans laquelle vous êtes. La côte ouest avec San Francisco et Los Angeles, ou bien les grosses villes comme New-York et Boston demandent des moyens bien plus élevés.

 

Pour une chambre universitaire, Cornell University demande environ $10 000 (8300€) par an, alors que Texas Tech University demande environ $6000 (5000€) par an.

 

Pour un studio, il faut compter $2000 (1660€) à $3680 (3060€) par mois à New York, et environ $1000 (830€) dans le Colorado.

 

Quelle est l’évolution des loyers ces dernières années aux USA ?

 

Dans les grandes villes comme San Francisco, il n’est pas rare de voir des articles qui montrent la précarité et la difficulté d’obtenir un logement comme le décrit La Croix. Cela s’explique notamment par une constante augmentation des loyers, avec des salaires qui ne suivent pas forcément.

 

Comme l’indique Apartmentlist, les loyers ont subi une augmentation d'environ 64 % depuis 1960, ajusté à l'inflation sur la période ! Un jeune devra donc payer en moyenne 64% de plus en 2021 que son équivalent il y a presque 50 ans. 

 

Plus récemment, on se peut se rendre compte que tous les États américains ne sont pas logés à la même enseigne.

 

39 d'entre eux ont connus une hausse des loyers en 2020 malgré la crise, et seulement 12 d'entre eux ont connus une baisse, avec des variations allant de +6% à -3%. La ville ou l'État dans lequel vous vous rendez aura donc un impact majeur sur la situation actuel du logement.

 

2. Comment trouver un logement étudiant aux États-Unis ?


 

Trouver un logement étudiant aux USA

 

Pour commencer, les campus américains offrent toujours la possibilité de vivre en résidence étudiante, vous vivez donc On-Campus. L’autre solution est d’être Off-Campus, à l’extérieur de celui-ci dans un logement privé bien souvent.

 

Sachez que la plupart des logements proposés ci-dessous peuvent se réserver avant votre arrivée sur le territoire américain.

 

On-Campus


 

Résidence universitaire

 

C’est la solution privilégiée pour les internationaux comme pour les américains : elle permet de vivre une expérience totale de la vie universitaire, en suivant vos cours juste à côté et en profitant de la social life qu’offre les résidences.

 

Les dortoirs, dorms, peuvent avoir différentes tailles. Il s'agit généralement d’une grande pièce où 2 étudiants ou plus partagent une chambre et disposent d'une salle de bains et d'un petit salon commun.

 

Avec un peu de chance, vous pouvez peut-être également avoir votre propre chambre. Le loyer s’additionne à vos frais de scolarité, vous pouvez même y inclure les repas si vous le souhaitez.

 

Les résidences universitaires sont très demandées, il faut donc monter un dossier avant votre venue, et souvent bien en avance. Pour cela, référez-vous aux sites des universités.

 

Résidence universitaire privée

 

Souvent en partenariat avec l’université, ce sont des résidences gérées par des sociétés privées.

 

Elles se trouvent généralement très proche du campus. C’est donc une alternative à prendre en compte auquel cas vous n’avez pas réussi à avoir de chambre via l’université.

 

Off-campus


 

Colocation :

 

Un appartement en colocation est un excellent choix si vous souhaitez vivre en communauté avec d'autres étudiants, mais avec un peu plus d'indépendance que dans les résidences universitaires. Vous pouvez profiter de l'intimité de votre propre chambre tout en partageant la cuisine, la salle de bains et l'espace de vie avec vos colocataires.

 

Souvent situés dans la banlieue étudiante proche du campus, cela vous permet d'explorer une nouvelle partie de la ville. Cependant, assurez -vous que votre logement est situé à une distance raisonnable de l'université, que ce soit à pied, à vélo ou par les transports publics.

 

Les sites : Craiglist, ou encore Casita, Unicity et Housinganywhere.

 

House-sharing :

 

Sous le même principe que la colocation, vous habitez surtout chez quelqu’un en échange de services et d’une petite somme. Le site de référence : Homeshare.

 

Studio ou appartement :

 

Cette option est forcément plus onéreuse qu’une chambre en résidence universitaire, mais elle permet au moins d’avoir votre propre liberté et intimité.

 

Les sites pour trouver : Student.com qui liste les universités du pays et trie en fonction ; Americancampus ; ou encore Casita, Unicity et Housinganywhere.

 

La plupart des universités mettent également à la disposition des étudiants « agent de liaison », ils peuvent donc vous aider à trouver le logement idéal hors campus. Regardez également les partenaires de l’école, il se peut que cette dernière travaille conjointement avec une agence.

 

Logement temporaire :

 

Vous préférez voir sur place de vos propres yeux les possibilités de logements et visiter. Dans ce cas, vous pouvez louer une chambre ou un studio pour une courte période sur les sites connus comme Airbnb, ou voire même en hôtel avec Booking.

 

Également, les hôtels drive-in situés en dehors des villes offrent des chambres propres à des prix raisonnables.

 

Sous-location de chambre ou d’appartement :

 

La sous-location est un contrat en vertu duquel un locataire loue son appartement ou sa chambre à une autre personne alors que le nom du locataire figure toujours sur le bail.

 

Attention, avez d’être sous-locataire, renseignez-vous pour savoir si le propriétaire est au courant. Cela vous évitera certains litiges, nous y venons juste après.

 

Sites où trouver : Sublet.com, Anyplace, mais aussi les pages Facebook des universités par exemple.

 

3. Connaître ses droits en tant que locataire aux États-Unis :


 

Connaître ses droits en tant que locataire USA

 

Où s’informer ?

 

Les États-Unis sont divisés par Etats, d’où le nom du pays ! De ce fait, chacun possède sa propre loi, les Residential Landlord and Tenant Act. Le National Center for Healthy Housing (NCHH) vous permet d’avoir accès à toutes ces lois en quelques clics.

 

Vous pouvez également vous adresser auprès de votre université, au service international notamment, sur vos droits en tant que locataire.

 

Les quelques conseils :

 

Avant de trouver et de sélectionner un endroit où loger, sachez que :

 

  • Le dépôt de garantie minimum est d’un mois, et peut aller jusqu'à 6 semaines.

  • Penser à demander le coût des frais supplémentaires (électricité, eau).

  • Les frais d’honoraires des agents immobiliers peuvent être élevés, demander avant leurs prix.

  • En tant qu'étranger, vous devrez peut-être fournir davantage de documents pour prouver votre stabilité financière, vous devez être prêt à montrer vos documents d'emploi ou ceux de vos parents, et dans certains cas, à payer une caution plus élevée.

 

Le vocabulaire à connaitre :

 

  • Classifieds/ apartment for rent: c’est la section dans laquelle vous pouvez trouver des logements dans les petites annonces de journaux ou de magazines

  • Landlord : propriétaire.

  • Lease (bail) : comme en France, le bail est généralement l'option la plus courante en matière de location. Il dure sur une période déterminée (six mois, 1 an ou plus) et doit être prolongé à la fin de la période de location. Le propriétaire ne peut pas modifier le contrat durant la période.

  • Rental agreement (contrat de location) : ils sont plus attrayants pour des locations à court terme, du type mois par mois. Ces contrats durent généralement 1 mois et sont renouvelés automatiquement. Ce type de contrat de location permet au propriétaire de modifier les détails du contrat à tout moment.

  • Tenant : locataire.

 

Comment se défendre en cas de litige ?

 

Les litiges portent souvent sur l'état de votre chambre et de l’appartement, ou bien les services essentiels. Il est préférable de parvenir à un accord directement avec le propriétaire. Veillez à tout mettre par écrit. Finalement, si le propriétaire et vous ne parvenez pas à vous entendre, vous pouvez faire appel à une aide extérieure au niveau :

 

  • Des agences d'État qui s'occupent des droits des locataires.

  • Des agences qui traitent les plaintes.

  • Si cela va même plus loin, vous pouvez faire appel à un avocat. Vérifiez avant que vous puissiez obtenir une aide gratuite.

 

Plus d’explications sur le site du gouvernement américain.

 

Étudier la Finance aux USAÉtudier la Finance aux USA

Les États-Unis sont une destination phare pour les étudiants autour du globe. La qualité de l’enseignement et la reconnaissance internationale des diplômes américains attirent de nombreux étudiants dans les enseignements de finance.

Lire la suite > Étudier la Finance aux États-Unis : le guide

Rejoindre un programme "PhD" aux États-Unis :


 

PhD aux USASe spécialiser dans la recherche aux États-Unis, c’est le projet rêvé de beaucoup d’étudiants s’apprêtant à poursuivre leur Doctorat. Obtenir un « PhD » américain, qui plus est dans les meilleures universités du territoire est un véritable tremplin pour une carrière de chercheur à l’international.


Les « PhD » américains permettent aujourd’hui de créer de nombreux chercheurs, universitaires, et professeurs d’universités qui ont su démontrer leur compétence de chercheurs expérimentés.


Les établissements proposent de véritables centres de recherche, de moyens conséquents et des infrastructures à la pointe de la technologie. Il est de plus possible de travailler avec de nombreux chercheurs renommés dans leur domaine, les meilleures universités du pays attirant les meilleurs profils au monde !

 

La reconnaissance internationale des « PhD » américains :


 

Les « PhD » américains, équivalent du Doctorat français, sont reconnus partout dans le monde et vous ouvriront les portes de nombreuses universités en Europe, en Asie ou en Amérique.


Le « PhD » est une distinction particulière aux États-Unis, et les chercheurs bénéficient de l’appellation « Doctor » ou « Dr » comme signe de différenciation par rapport aux autres membres des établissements.

 

La structure des « PhD » aux États-Unis :


 

Les « Doctorats » américains durent entre trois ans à six ans, beaucoup de facteurs déterminant la durée totale du cursus. Le domaine d’études choisi, les capacités de l’étudiant, ou encore la complexité du sujet de thèse choisi sont autant de critères qui peuvent influencer la durée de la formation.


Un « Master’s Degree » est dans la majorité des cas indispensables pour pouvoir rejoindre un formation de type « PhD » aux États-unis, mais un excellent dossier suite à une formation « Bachelor’s Degree » peut suffire dans certains cas. Pour les étudiants français, il y a néanmoins très peu de chances de pouvoir rejoindre un « PhD » après une Licence.

 

Il est nécessaire d’avoir au moins effectué un Master 1, mais dans la majorité des cas un Master 2 sera indispensable.

 

La procédure d’inscription dans des programmes de recherche :


 

PhD aux États-UnisRejoindre un programme « PhD » nécessite une grande préparation, d’autant plus que partir étudier aux États-Unis demande de manière générale de nombreuses démarches. Il vous faudra donc commencer à vous préparer 15 à 18 mois avant la date de départ prévue !


La première étape consiste à se renseigner sur les établissements et programmes qui vous intéressent, et télécharger les formulaires d’inscription via les portails des universités.


Consultez la liste des requis nécessaires pour postuler, inscrivez vous aux tests indispensable, préparez- vous à les passer, demandez les documents officiels en anglais à vos anciens établissements …
La liste des démarches est longue, vous devez donc commencer suffisamment tôt pour ne pas être pris de court et dépasser les dates limite de dépôt de dossier !

 

Les requis pour postuler à un programme « PhD » américain :


 

Pour pouvoir postuler à un programme de recherches aux États-Unis, il faut avoir réuni les conditions suivantes :


Un diplôme de type « Master’s Degree ». Dans le cas des étudiants français, un Master 2 est quasiment obligatoire, cependant, il est possible de rentrer directement après un Master 1 pour les meilleurs dossiers.

Votre domaine de recherche doit être proche de votre spécialisation en Master, afin de s’assurer que vous connaissez déjà bien le domaine qui va être étudié.


L’ensemble des résultats universitaires des 3 dernières années. Il est nécessaire de fournir traduit en anglais l’ensemble des résultats que vous avez obtenus durant vos 3 dernières années d’études, voir de toute votre période universitaire. Dans le cas où l’établissement d’origine ne peut pas vous les fournir en anglais, vous pouvez vous tourner vers les services d’un traducteur assermenté.

 

Les résultats obtenus à des tests de langue et de compétences. Il est nécessaire de passer le TOEFL ou l’IELTS pour attester de votre niveau d’anglais, alors que le « GRE » ou dans une moindre mesure le "GMAT" permettent d’évaluer vos capacités de réflexion.

 

Rédiger une lettre de motivation de deux pages environ présentant votre projet de recherche, vos motivations pour rejoindre le programme et l’établissement, votre personnalité, vos actions passées. La lettre de motivation est un critère décisif dans le recrutement des universités américaines, assurez-vous qu’elle est bien écrite et sans erreur !

 

Trois à cinq lettres de recommandations de la part de vos anciens professeurs ainsi que vos anciens employeurs. Elles doivent être rédigées en anglais, et mettre en avant les projets que vous avez menés, de préférences ceux pouvant avoir un lien avec les recherches que vous allez mener.

 

Le coût d’un programme « PhD » dans les universités américaines :


 

Les programmes de recherche possèdent des coûts d’inscription importants, qu’il faut néanmoins relativiser. Ainsi, il est demandé entre $10 000 par an pour les universités publiques et $45 000 par an pour les universités privées les plus coûteuses.


Cependant, de très nombreuses bourses d’études et aides financières sont accessibles aux étudiants de « PhD », alors qu’il est possible de travailler pour l’université qui vous accueille en tant qu’assistant chercheur, à hauteur d’une vingtaine d’heures par semaine. Au final, le coût du programme s’en retrouve considérablement amoindri, voir réduit à zéro pour les meilleurs dossiers.


A cela s’ajoute les frais liés au départ et à la vie sur place, les frais de logement, l’assurance santé, le coût de la vie et les loisirs. Ces dépenses peuvent aussi être couvertes par certaines bourses d’études pour les meilleurs dossiers.

 

Études économie et gestion aux USAÉtudier l'économie et la gestion aux USA

9 des 10 premières universités au monde en économie et gestion sont américaines selon le classement mondial du Times. Il est alors normal que partir aux États-Unis pour étudier ces domaines fasse rêver plus d'un étudiant international.

Lire la suite > Étudier l'économie et la gestion aux États-Unis

Comment étudier aux États-Unis après une Licence ?


 

Étudier aux USA après une LicenceLes étudiants français attendent souvent l’obtention de leur premier cycle universitaire en France avant de partir étudier à l’étranger. Si le raisonnement semble parfaitement fonctionner pour de nombreuses destinations, vous risquez de devoir adapter un peu plus votre cursus si vous souhaitez partir étudier aux USA après une Licence.


En effet, les « Bachelor’s Degree » et « Master’s Degree » américains ne possèdent pas la même structure, et les étudiants américains valident leur premier cycle universitaire après 4 ans d’études !

 

Partir aux USA après l’obtention de votre Licence :


 

Le premier cycle universitaire américain se déroule sur 4 ans et se nomme le cycle « Undergraduate ». Il est donc différent du premier cycle universitaire français dans la mesure où celui-ci se termine en 3 ans. Ainsi, à l’obtention de votre Licence, il peut être difficile d’obtenir une équivalence afin d’entrer directement en « Master’s Degree ».


Comment poursuivre ces études aux États-Unis après sa Licence dans ses conditions ? Il est possible pour vous de rejoindre un programme « Bachelor’s Degree » en 4ième année afin de valider un diplôme américain, ou vous tourner vers une année de Master 1 français avant de partir à l’étranger.


Vous pourrez une fois votre Master 1 obtenu, postulez à une formation de type « Master’s Degree » en un an au lieu de deux ans. Vous ne perdrez normalement donc pas d’année d’études.

Pour les étudiants souhaitant partir directement après leur Licence, certaines agences de placement universitaire ont su négocier des accords avec des établissements américains afin d’obtenir une équivalence dans le but de rentrer en Master Degree. C’est notamment le cas de notre partenaire « Study Experience » !


Une autre solution est de se tourner vers les programmes d’échanges internationaux, qui permettent parfois d’obtenir des équivalences difficiles à valider autrement. Les grandes écoles de commerce et d’ingénieur proposent elles-aussi de nombreux partenariats avec les États-Unis.

 

Quand postuler aux universités aux États-Unis ?


 

L’année universitaire américaine est divisée généralement en deux semestres, le semestre d’été et celui d’hiver. Il est normalement impossible de rejoindre un programme en cours d’année, hormis échanges universitaires. Il vous faudra donc postuler pour la rentrée du mois de Septembre, tout en prenant en compte un délai de préparation d’environ 9 à 12 mois !


Il est donc nécessaire de commencer ses démarches dès le mois d’Octobre de l’année précédente, alors que vous suivez encore votre précédent cursus. La récolte des informations, le choix de votre formation, de votre établissement, la constitution et l’envoi de votre dossier pouvant prendre un temps important, alors que l’obtention de certains documents implique parfois des délais de quelques semaines.

 

La procédure d’inscription en Master dans les universités américaines :


 

Comment étudier aux USA après la LicenceComme il a été dit précédemment, la procédure d’inscription prend un certains temps. Il est donc nécessaire de commencer à préparer son dossier d’inscription au moins 9 à 12 mois à l’avance. Pour certaines formations, comme les MBA, près de 18 mois sont conseillés pour bien se préparer.

 

Les universités proposent aujourd’hui toutes différentes solutions pour s’inscrire en ligne à leurs formations via leur portail internet. Vous pouvez la plupart du temps télécharger le formulaire d’inscription, voir effectuer l’ensemble de votre inscription en ligne, via un espace personnel dédié.

Les différentes étapes et documents nécessaires sont clairement affichés, et vous devrez envoyer votre dossier complet avant la date limite de dépôt. 

Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter notre guide dédié à l'inscription aux universités américaines.

Si vous le souhaitez, des agences spécialisées comme notre partenaire Study Experience propose leurs conseils pour réaliser votre dossier d'inscription dans les meilleures conditions. Grâce à son expérience dans le monde de l'enseignement supérieur américain, l'agence vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté pour être admis, tout en bénéficiant de leur réseau d'universités américaines partenaires.

 Les requis pour s’inscrire aux universités américaines :


 

Un diplôme de niveau Master 1 pour postuler à une formation « Postgraduate », ou une Licence si vous souhaitez effectuer une quatrième année au sein d’un « Bachelor’s Degree ».

 

Les résultats obtenus durant votre dernière formation universitaire, traduits par un traducteur assermenté. Il peut être nécessaire de les transférer sous le format GPA propre au système universitaire américain.

 

Certains programmes, comme les MBA, demandent des tests supplémentaires tels que le GMAT le GRE, ainsi qu’une attestation officielle de l’ensemble des établissements que vous avez rejoint durant vos études supérieures. Il vous faudra donc contacter chacun d’eux, afin qu’ils envoient directement cette attestation aux universités auxquelles vous postulez.

 

Un test de niveau de langue. Afin d’attester de votre niveau d’anglais, vous devez passer le test du TOEFL ou de l’IELTS.

 

Un C.V retraçant l’ensemble de vos expériences professionnelles. C’est d’autant plus valable si vous postulez à des programmes post-experience de type MBA dans la mesure où vos expériences passées sont décisives dans la décision d’admission.

 

Au minimum deux lettres de recommandations rédigées en anglais de la part de vos professeurs et anciens employeurs.

 

Une lettre de motivation présentant les raisons qui vous pousse à rejoindre cet établissement, cette formation et comment cela s’intégrera dans votre parcours professionnel par la suite. La lettre de motivation, « Personal essay » ou « Statement » a une importance primordiale dans la décision des jurys, n’hésitez pas à la soigner !

 

Une copie de votre passeport valide pour plus d’un an à compter de votre date d’entrée sur le territoire, ainsi que des photos d’identité.

 

Études d'ingénieur aux USAÉtudier l'ingénierie aux États-Unis

La réputation des études aux États-Unis en termes de qualité de l’enseignement universitaire mais également en tant qu’expérience étudiante à part entière n’est pas nouvelle. Étudier l’ingénierie aux États-Unis c’est accéder à des formations diverses et reconnues.

Lire la suite > Faire des études d'ingénieur aux États-Unis

Rejoindre un programme Master aux États-Unis :


 

Les Masters's Degree aux États-UnisLes États-Unis attirent chaque année des milliers d’étudiants au sein de leur programme Master, grâce à la qualité et la renommée de leurs établissements. C’est près de 1500 universités qui proposent des « Master’s Degree » à travers tout le territoire, et qui n’hésitent pas à ouvrir leurs portes aux étudiants européens.


Mais attention, le système universitaire américain possède ses spécificités qu’il est nécessaire d’appréhender et de comprendre avant d’envisager de poursuivre ses études en Master aux USA.

 

La structure des programmes Masters américains :


 

Les programmes Masters appartiennent au cycle « Postgraduate » des diplômes américains, c'est-à-dire après l’obtention d’un diplôme de niveau « Undergraduate ». Les étudiants rentrant au sein d’un « Master’s Degree » sont donc littéralement des étudiants souhaitant poursuivre leurs études après avoir été diplômés.


Les premières particularités du système universitaire américain font leur apparition à ce niveau, car dans la mesure où le premier cycle universitaire dure quatre ans aux États-Unis, le second cycle se déroule sur un à trois ans, au lieu de deux ans en France.


Mais cette particularité présente un inconvénient majeur pour les étudiants français et plus généralement les étudiants européens, qui ne peuvent pas postuler directement en programme Master américain après l’obtention de leur Bac +3 !


Si des équivalences ou des échanges sont possibles avec certaines universités, dans la majorité des cas, les étudiants devront donc commencer leur Master 1 afin de pouvoir par la suite postuler aux États-Unis. Si cette contrainte peut faire des déçus, gardez à l’esprit que si vous effectuez un Master en un an au lieu de deux ans, vous économisez énormément d’argent !

 

Au niveau des différents types de formations, les « Master’s Degree » sont divisés en deux types bien distincts : les Masters académiques, et les Masters professionnels. Les premiers permettent de se consacrer à la recherche et autorisent la poursuite d’études en PhD, alors que les seconds permettent de se spécialiser dans un domaine et de rentrer opérationnel sur le marché de l’emploi.


Cependant, certaines universités n’hésitent plus aujourd’hui à ajouter une dimension de recherche aux Masters professionnels alors que les Masters académiques bénéficient d’une dimension plus appliquée. A vous de choisir la formation qui vous convient !

 

Les méthodes d’évaluations lors de la formation :


 

Les programmes Masters aux USALes étudiants en « Master’s Degree » sont soumis à des tests réguliers mais les épreuves du programme peuvent différer selon les choix de cursus. En effet, dans de nombreuses formations, la rédaction d’un mémoire est optionnelle et modifie directement le déroulement de la formation.


Ainsi, les étudiants rédigeant un mémoire devront passer un grand oral de fin de diplôme et ne seront que peu soumis au contrôle continu alors que les étudiants sans mémoire seront mis à l’épreuve de manière régulière.

 

La reconnaissance internationale des « Master’s Degree » :


 

Les États-Unis sont considérés comme les leaders de l’enseignement supérieur depuis l’apparition des classements mondiaux des universités. Même si votre établissement n’apparaît pas dans les classements, votre diplôme aura toutes les chances d’être reconnu et valorisé, que cela soit dans le milieu universitaire ou le milieu professionnel.


Attention cependant aux quelques problèmes d’équivalences qui peuvent se poser, dans la mesure où un Master en 2 ans aux USA ne sera pas reconnu comme un Bac +6, mais bien comme un Bac + 5 une fois revenu en France.

 

Le coût d’un programme Master aux USA :


 

Les frais universitaires américains font polémiques de manière régulière, que cela soit sur le territoire américain ou en Europe. Ils sont incomparablement plus importants que les coûts d’inscription aux universités françaises, bien qu’une distinction puisse être faîte selon les établissements.


Ainsi, les universités publiques américaines demandent en moyenne entre 13 000 et 20 000 dollars par an pour une formation Master, alors que les universités privés peuvent demander jusqu’à 38 000 dollars par an.


A cela s’ajouteront le coût de la vie sur place, les frais de transport, l’assurance santé obligatoire ainsi que quelques inscriptions aux associations de l’université !

 
Si vous souhaitez obtenir du soutien dans le processus d'orientation et d'inscription aux Masters américains, nous vous conseillons de prendre contact avec notre agence partenaire Study Experience.

Spécialisée dans l'accompagnement des étudiants souhaitant effectuer un cursus à l'étranger, l'agence vous accompagnera pendant tout le processus afin de mettre toutes les chances de votre côté, tout en vous faisant bénéficier d'un réseau d'universités partenaires.


École de commerce aux USARejoindre une école de commerce aux États-Unis

Les États-Unis rassemblent plusieurs des Business Schools les plus réputées au monde et ainsi, attirent des étudiants en provenance du monde entier.

Lire la suite > École de commerce aux États-Unis : le guide

Comment étudier aux USA après le bac ?


 

Étudier aux USA après le bacL’entrée dans le monde de l’éducation supérieure est un moment clé de votre vie, et pourquoi ne pas passer ce moment dans l’un des pays les plus attirants auprès des étudiants ? Nombreux sont les étudiants souhaitant partir étudier aux États-Unis après le bac, que cela soit un projet réfléchi ou une simple idée à creuser, le succès des formations américaines ne diminue pas.


Mais quand est-il des démarches à effectuer ? Quelles sont les dates clés à respecter pour espérer partir après l’obtention du bac ? A quelle formation puis-je postuler pour un premier cycle universitaire ?
Autant de questions qu’il faut se poser lorsque l’on souhaite partir étudier aux USA après le bac !

 

Les différents programmes accessibles aux États-Unis :


 

Le premier cycle universitaire aux USA correspond au cycle Undergraduate, et dure un maximum de 4 ans sans redoublement ou année de césure. Durant ce premier cycle, les étudiants découvrent la vie universitaire et acquièrent un savoir dans un ou plusieurs domaines qui détermineront le début de leur carrière professionnelle.

 

Il existe deux formations bien distinctes pour les étudiants post-bac, les programmes courts au sein des Community College, et les programmes longs ou « Bachelor’s Degree » au sein des universités.

 

Les programmes « Bachelor’s Degree » proposés au sein des universités se déroulent en 4 ans, et permettent à un étudiant de se spécialiser dans un domaine précis. Il peut à la fin de sa formation, poursuivre ses études au sein d’un « Master’s Degree », ou rentrer sur le marché du travail. Plus d’infos sur les « Bachelor’s Degree ».


Les programmes offerts au sein des « Community Colleges » sont des programmes courts et professionnalisant se déroulant sur deux à trois ans. Ils permettent au choix de poursuivre ses études au sein d’un Bachelor grâce à un système d’équivalence, ou de rentrer sur le marché du travail.


Ils sont de plus en plus plébiscités par les étudiants américains de par leur coût plus faibles que les études universitaires, permettant ainsi d’effectuer au minimum deux ans d’études à moindre coût. Plus d’infos sur les « Community Colleges ».

 

Les démarches et dates clés pour postuler après le bac :


 

Comment étudier aux USA après le bac ?Un projet tel que partir étudier aux États-Unis se prépare à l’avance, de par les démarches nombreuses et la difficulté d’obtenir certains documents. Il donc nécessaire de commencer à préparer votre dossier ainsi que vos inscriptions près de 12 mois avant la date de rentrée prévue.


Des agences de placement universitaires (Study Experience) peuvent vous aider dans vos démarches, n’hésitez pas à prendre contact avec eux !


Consultez le plus tôt possible les profils des établissements américains et sélectionnez ceux qui vous intéressent. N’hésitez pas à les contacter directement par mail pour en savoir plus sur le processus de sélection des étudiants internationaux.


Aujourd’hui, la majorité des universités et « Community Colleges » possèdent un système d’inscription en ligne, facilitant ainsi la soumission des dossiers pour les étudiants internationaux. Faîtes attention à bien respecter les dates limites d’envoi des dossiers. Plus vous envoyez tôt votre candidature, plus vous avez de chances de recevoir une réponse dans de moindres délais, ce qui peut faciliter vos démarches par la suite !

 

Les documents nécessaires pour votre dossier d’inscription post-bac :


 

Vous devrez commencer les démarches bien avant l’obtention de votre Baccalauréat pour la plupart d’entre vous, ce n’est en aucun cas pénalisant. En effet, la plupart des établissements envoient aujourd’hui des avis d’admission sous condition d’obtention du diplôme de fin d’études secondaires.


Gardez à l’esprit que vous allez devoir passer plusieurs tests qui se préparent à l’avance. Prenez donc en compte cette préparation dans l’élaboration de votre dossier.

 

Les documents à fournir sont à faire traduire en anglais, via votre l’administration de votre lycée ou à travers un traducteur assermenté. On retrouve donc :

 

Le diplôme de fin d’études (Baccalauréat), ainsi que les notes obtenues.

 

Les notes obtenus de la seconde jusqu’au au premier semestre de terminale. Elles doivent si possible être mise en forme de manière à refléter le niveau de l’étudiant, avec par exemple le classement du lycéen au sein de l’école ou sa classe.

 

Un test de langue anglaise. Il vous sera demandé de passer l’un des tests de langue officiels, de préférence le TOEFL voir l’IELTS afin d’évaluer votre niveau d’anglais.


Le test SAT 1 et un ou plusieurs tests SAT 2. L’établissement vous demandera une fois votre candidature reçue de passer des tests de compétences évaluant votre niveau dans des domaines donnés.

 

De deux à quatre lettres de recommandations en anglais de la part de vos enseignants, et/ou d’un employeur si vous avez déjà travaillé.

 

Une copie de votre passeport valide pour au moins encore un an.

 

Étudier les langues aux USAÉtudier les langues aux États-Unis

Avec seulement 20% des américains apprenant une langue durant le lycée, la maîtrise des langues étrangères se fait rare au pays de l'ongle Sam. Pourtant, 630 000 offre d'emplois aux USA requièrent chaque année des employés parlant plusieurs langue. Alors, allez-vous saisir votre chance ?

Lire la suite > Étudier les langues aux États-Unis

Rejoindre un programme Bachelor aux États-Unis :


 

Bachelor aux États-UnisLes États-Unis représentent le pays le plus attirant au monde pour les étudiants internationaux. Nombreux sont les jeunes lycéens qui ont pu découvrir le système universitaire américain à travers les séries télévisés et la vie étudiante qui en découle. Il est donc facile de s’envisager à la place des différents protagonistes !


C’est donc naturellement que certains d’entre vous envisageront une fois votre diplôme du Baccalauréat en poche de partir étudier aux USA, et rejoindre un « Bachelor Degree », l'équivalent universitaire de notre Licence française.

 

La structure des Bachelors américains :


 

Si les diplômes Bachelors se sont beaucoup développés en France et notamment au sein des écoles de commerce, les « Bachelor’s Degree » américains n’ont pas de structure commune avec leur équivalent français. On retrouve ainsi une formation « Undergraduate » dispensée en 4 ans, contre 3 ans en France.


Les formations proposent des modules communs à tous les étudiants en première année, avec des cours d’introduction permettant à chacun de se faire une opinion sur les domaines qui pourraient l’intéresser. A partir de la deuxième année, l’étudiant commencera à se spécialiser de plus en plus. Selon les universités et formations, l’étudiant doit choisir sa « majeure », son domaine d’études, dès la deuxième ou troisième année d’études.


Cette majeure conditionnera le développement de sa carrière professionnelle dans le domaine choisi, elle doit donc représenter les intérêts de l’étudiant sur le court et moyen terme.

 

La reconnaissance internationale des Bachelors américains :


 

Faire un Bachelor aux USAL’éducation supérieure américaine est réellement valorisée sur le marché de l’emploi à l’international. En France, elle sera un véritable plus pour les postes impliquant la maîtrise de l’anglais et une connaissance de la culture américaine.


Quand à la poursuite d’études, attention au piège des équivalences entre la France et les USA. Le Bachelor américain s’effectuant en 4 ans contre 3 ans pour la Licence française, la 4ième année peut être considérée dans la très grande majorité des cas comme un Master 1, mais l’équivalence n’est pas systématique !


Vous n’aurez en revanche aucun problème à faire valoir votre diplôme dans les établissements anglo-saxons.

 

Le coût d’un programme Bachelor aux États-Unis :


 

Les « Bachelor’s Degree » américains représentent un coût important, incomparables à la quasi-gratuité du système universitaire français. Il vous sera ainsi demandé en moyenne 7500 dollars par an au sein d’une université publique (State University), et près de 26 000 dollars par an dans les meilleures universités privées du pays (Esteemend private university).


A cela s’ajoute des frais liés à la vie étudiante sur le campus, notamment pour rejoindre les associations ou encore participer aux activités proposées. Toutefois, ces frais ne représentent pas plus de 300 à 400 dollars par an.


Il faut aussi prendre en compte de nombreux frais annexes, tel que le coût de la vie sur place (logement / téléphone, nourriture…) allant de 7000 dollars à 12 000 dollars par an selon votre location. Une assurance santé est aussi indispensable et coûte 250 euros par an en moyenne.


S'inscrire à un programme Bachelor aux États-Unis:



Deux solutions s'offrent à vous si vous souhaitez vous inscrire au sein d'un programme Bachelor américain: réaliser les démarches d'inscription seul ou faire appel à une agence spécialisée.

Dans le cas où vous souhaitez faire les démarches seul, nous vous conseillons de consulter nos guides dédiés dans la rubrique "S'inscrire aux universités américaines", en particulier "Étudier aux USA après le Bac".

Pour les étudiants à la recherche du soutien d'une agence spécialisée, notre partenaire Study Experience sera à même de répondre à vos questions. Spécialisée dans l'accompagnement des étudiants souhaitant faire un cursus à l'étranger, l'agence connaît parfaitement le monde de l'éducation américain et saura vous orienter vers les formations les plus adaptées à votre profil et vos résultats académiques.



Étudier la médecine aux USAÉtudier la médecine aux USA

Avec près de 1.1 millions de pratiquants de la médecine dans le pays, et 1/4 d'entre eux provenant de l'étranger, les États-Unis sont une terre d'accueil regorgeant d'opportunité pour les aspirants médecins du monde entier.

Lire la suite > Étudier la médecine aux États-Unis

Rejoindre un programme MBA aux États-Unis :


 

MBA aux USALes États-Unis ont été le premier pays à instaurer les programmes MBA au sein des établissements. C’est encore aujourd’hui l’une des meilleures destinations pour rejoindre ce type de programme, si ce n’est la meilleure.

 

Les établissements de renommée internationale se comptent par dizaine, à commencer par les plus grands comme la « Harvard Business School », la « Stanford Business School », le « MIT » et bien plus encore. Des études récentes ont montré que près de 80% des candidats potentiels à un MBA avaient choisi les USA comme premier choix d’études !


L’autre avantage majeur des programmes MBA aux USA est la proximité très importante avec les entreprises qui garantit des opportunités de carrière inaccessibles d’une quelconque autre manière. Les écoles sont en contact direct avec les plus grands groupes, alors que les étudiants des « Top MBA » reçoivent pour la plupart de nombreuses offres avant même la fin de leur formation.

 
Pour en savoir plus, retrouvez l'intégralité de notre dossier sur les MBA à l'étranger !

La reconnaissance internationale des MBA américains :


 

Les MBA américains seront reconnus et valorisés partout dans le monde sans la moindre difficulté. Les étudiants des « Top Business Schools » n’auront aucun mal à obtenir les meilleures opportunités du marché, quelque soit leur pays d’accueil.

 

En revanche, l’offre de MBA est très développée dans le pays et de nombreux établissements peu renommée proposent eux aussi ce genre de programme. Évitez de rejoindre une école si celle-ci n’a qu’une très faible renommée internationale, l’investissement pourrait ne pas être rentabilisé.

 

Les différents types de MBA accessibles aux USA :


 

Les programmes MBA aux USALes MBA ont su évoluer avec le temps pour s’adapter à la demande et les besoins des jeunes managers à la recherche d’une formation. Les programmes les plus demandés restent les formations à plein temps, mais d’autres types ont su émerger avec le temps.


MBA Full time – 1 an ou 2 ans : Les MBA à temps plein restent les programmes les plus répandus et les plus valorisés. Les formations en deux ans sont les formations originelles mais afin de s’adapter aux besoins des étudiants et réduire le coût de la formation, des MBA en 1 an, plus intensifs, ont fait leur apparition.


MBA Part-time : Des programmes à mi-temps afin de permettre aux étudiants de continuer à acquérir de l’expérience professionnelle en parallèle, et de s’adapter à leur vie professionnelle et personnelle actuelle.


Executive MBA : Des programmes destinés aux professionnels avec au moins 5 ans d’expériences. La moyenne d’âge de ce genre de programme est plus élevée, et la structure des cours est similaire au MBA à mi-temps, avec des cours le week-end.


Online MBA : Des programmes en ligne afin de permettre à des managers de se former tout en continuant leur activité professionnelle et en adaptant complètement leur formation à leur emploi du temps.

 

Le coût d’un MBA aux USA :


 

Les États-Unis possèdent un des systèmes éducatifs les plus chers au monde, et les programmes MBA proposés par les « Business School » nationales sont souvent parmi les plus chers. Comptez entre 25 000$ et 40 000$ pour un programme complet, voir même plus dans certains cas.


Gardez à l’esprit que les étudiants de ce type de programme amortissent très vite l’investissement que la formation demande.

 

Les dates clés pour postuler à un MBA :


 

Les écoles de commerce américaines reçoivent plusieurs milliers de candidatures chaque année, parfois plus pour les meilleurs programmes. Il est donc conseillé de postuler au moins 15 à 18 mois avant la date de rentrée prévue par la formation.


Consultez l’ensemble des documents requis sur le site de chaque école de commerce auquel vous postulez avant d’envoyer les dossiers. En effet, un dossier incomplet peut simplement être refusé, et vous ne serez pas toujours contacté dans le cas où vous devez compléter votre dossier.

 
Pour en savoir plus, retrouvez l'intégralité de notre dossier sur les MBA à l'étranger !

Quels sont les requis pour rentrer dans un Community College ?


 

Les requis pour étudier au sein d'un community CollegeLes Community Colleges proposent une excellente alternative aux universités américaines dans le sens ou les formations proposées sont plus accès sur le monde professionnel, mais aussi car elles sont beaucoup plus accessibles !

 

En effet, la plupart des Community Colleges ne sont pas particulièrement selectifs, et un diplôme permettant l'accès à l'enseignement supérieur peut suffir. Dans les filières les plus demandées en revanche, les requis risquent d'être plus élevés et des tests supplémentaires seront à passer.

 

Les différents tests pour être admis en Community Colleges :


 

Pour accéder à une formation dans un Community College, les démarches suivantes sont nécessaires :

 

  • L'envoi d'un dossier d'inscription
  • L'envoi de votre Baccalauréat général ou professionnel
  • Un certificat de niveau d'anglais (TOEFL)
  • Une preuve de vos ressources financières
  • Dans certains cas, votre résultat au SAT ou ACT

 

Concernant le niveau d'anglais requis pour entre dans un Community College, il est généralement moins élevé que pour les universités, hormis les établissements les plus renommés. Si vous devez passer les tests SAT 1 ou SAT 2, n'hésitez pas à vous y prendre à l'avance pour trouver une session !

 

Au niveau de la preuve de vos ressources financières, elle doit prouver que vous serez capable de payer les frais d'inscriptions ainsi que de vivre sur place (700 euros / mois environ). Cette preuve peut vous être apportée par votre banquier qui attestera un document officiel, ou par un prêt étudiant.

Globalement, les Community Colleges sont moins chers que les universités américaines, bien qu'il existe une différence entre les établissements privés et publiques.

 

Plus d'infos sur les Community Colleges, ainsi que pour étudier aux États-Unis.

 

Les formations proposées au sein des Community Colleges américains :


 

Les diplômes en Community Colleges américainsLes Community Colleges peuvent être apparentés à nos IUT en France dans le sens où ils ont aujourd'hui la même vocation. Ils proposent des formations professionnelles préparant à une carrière dans un domaine particulier, tout en permettant aux étudiants le souhaitant de rejoindre par la suite une université directement en 3ième année.

 

Si la poursuite d'études se fait sous certaines conditions, le succès des Community Colleges auprès des étudiants américains mais aussi internationaux ne cessent de grandir, grâce aux formations proposées et l'accessibilité financière de ces derniers.

 

Les "Two years associate degree programs" :


 

Ces programmes en deux ans ont deux vocations particulières. La première est de vous préparer à travailler dans un domaine professionnel précis via un enseignement autant théorique que pratique, moins classique les formations universitaires. La seconde vocation est de permettre aux étudiants le souhaitant de continuer leur études par la suite au sein d'un programme Undergraduate (Bachelor en 4 ans) dans une université. 

Mais attention, toutes les universités n'acceptent pas les diplômés de Community Colleges, et le transfert d'étudiants se fait souvent dans le cadre d'accord entre les deux établissements américains.

 

Les domaines étudiés lors des "Two years associate degree programs" sont variés. Ils peuvent concerner des domaines relativement généraux comme la gestion, l'ingénierie ou encore l'informatique, ou bien être plus spécialisés comme la puériculture ou la photographie.

 

Plus le diplôme est spécialisé dans un domaine, moins vous aurez de possibilités de poursuite d'études par la suite. N'hésitez donc pas à vous renseigner auprès de l'établissement de votre choix pour mieux connaître vos opportunités par la suite.

Si vous souhaitez vous inscrire au sein d'un Community College américain, notre agence partenaire Study Experience est spécialisée dans ce domaine. Soutien pour votre inscription, orientation parmi les formations, accès à un réseau de Community College partenaires sont autant d'avantages proposés par l'agence. Alors n'hésitez pas à les contacter !

 

Les "Certificate programs" :


 

Les formations en Community CollegeLes "Certificate programs" sont des formations particulières ne débouchant pas réellement sur l'obtention d'un diplôme mais plus vers la validation d'acquis particuliers. Pouvant être comparés avec la validation des acquis professionnels en France, ils permettent à des professionnels de se former et de valider certaines compétences afin de s'ouvrir de nouvelles opportunités de carrière.

 

Quelques exemples de "Certificate programs" peuvent être retrouvés sur le site de l'université de Phoenix, ou encore le Community College de Philadelphia.

 

Plus d'infos sur les Community Colleges, ou encore sur les études aux USA.

 

Articles en relation