Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Trouver un VIE en Espagne : le guide



Faire un V.I.E en Espagne


Le Volontariat International en Entreprise (V.I.E) vous permet de rejoindre une mission en Espagne sous le statut de Volontaire au sein d’une filiale d’entreprise française pour une durée comprise entre 6 et 24 mois. En 2016, selon l’étude annuelle du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), 344 Volontaires Internationaux étaient en mission au sein d’une entreprise située en Espagne, ce qui en fait la 6ième destination des VIE.

En 2017, la France est le plus grand partenaire économique de l’Espagne avec près de 60 milliards d’échanges commerciaux, alors qu’elle est aussi le troisième investisseur dans le pays avec plus de 2 000 filiales d’entreprises françaises implémentées sur le territoire espagnol.

Au total, c’est près de 300 000 salariés qui travaillent au sein d’une filiale française en Espagne, et de très nombreuses opportunités de VIE à la clé ! Nous allons donc nous intéresser à l’obtention d’un VIE en Espagne. Mais avant de commencer, n’hésitez pas à consulter notre guide global dédié aux V.I.E à l’étranger adressant les démarches, la rémunération, et la recherche de mission.


Pourquoi faire une mission de volontariat international en Espagne ?



Si vous maîtrisez l’espagnol, partir développer votre carrière en Espagne à travers une mission VIE présente de très nombreux avantages. Nous vous présentons les 5 principaux :

1. Une destination attractive : l’Espagne est le rêve de beaucoup de jeunes diplômés français grâce à son climat, sa culture, et ses villes particulièrement attractives.Rejoindre l’Espagne en VIE, c’est aussi découvrir une culture du travail différente, mettant l’accent sur un bon équilibre entre vie professionnelle et privée malgré des journées de travail beaucoup plus longues, comme décrit sur le portail Te Interesa.es. 

2. Une bonne rémunération garantie : L’Espagne est un pays qui a particulièrement souffert de la crise économique de 2008, et qui malgré une croissance importante de 3.1% en 2017, fait face à un taux de chômage important chez les jeunes et un salaire moyen en baisse pour la première fois depuis 10 ans. En 2016, celui-ci était de 1 878,1 euros mensuel brut pour la population espagnol, en dessous des indemnités proposées au Volontaire partant en Espagne déduction faîte des taxes, cotisations et impôts sur les salaires espagnoles.

3. Des opportunités d’évolution de carrière en Espagne : L’Espagne dispose d’une culture du travail différente des autres pays européens, en particulier dans leur volonté de mettre souvent en avant le réseau et les connaissances professionnelles comme facteurs clés dans les processus de recrutement. Les compétences, les expériences, les diplômes passent parfois après le fait de connaître la bonne personne pour obtenir un entretien. Faire un VIE en Espagne, c’est l’occasion de se développer un réseau sur place et de se garantir des possibilités d’évoluer par la suite.

4. Une proximité avec la France : Tout comme l’Angleterre et l’Allemagne, la proximité de l’Espagne en fait un excellent candidat pour une première expérience à l’expatriation. Si vous souhaitez conserver des liens forts avec la France pendant votre VIE, l’Espagne sera accessible et peu chère pour multiplier les allers et retours avec la France.

L’Espagne présente bien entendu quelques inconvénients qu’il ne faut pas omettre. Premièrement, pour toute personne ne parlant pas espagnol, la barrière de la langue risque fort de vous fermer plus de 90% des offres de VIE pour rejoindre l’Espagne.

L’anglais n’est généralement pas suffisant pour travailler en Espagne, sauf au sein de grands groupes ou d’entreprises travaillant principalement à l’export.Second inconvénient, la situation économique du pays qui s’améliore depuis plusieurs années reste assez peu prévisible sur le long terme et ne semble pas perceptible pour tous.

Le quotidien The Local.es met en avant une reprise économique à deux vitesses, où les plus riches continuent à s’enrichir alors que le taux de pauvreté ne diminue pas. La reprise des embauches est ternie par un taux d’embauche pour contrat à temps partiel ou temporaire en croissance constante avec près de 54% des employés sous ce type de contrat en 2017.

Au final, la situation économique du pays est à prendre en compte si vous envisagez le VIE comme un tremplin pour une carrière en Espagne, les opportunités pouvant être moins nombreuses et attractives que d’autres pays européens.


Quelle est la rémunération des VIE en Espagne ?



La rémunération pour un VIE en Espagne est versée sous forme d’indemnités de mission en tant que Volontaire, et n’est pas assujetti aux cotisations sociales, patronales et l’impôts sur le revenu. Les montants exprimés sont donc nets, et réévalués chaque année par Business France qui met à jour son barème trouvable directement sur le portail Civiweb.

Pour 2018, l’Espagne ne dispose pas de division par région comme peuvent avoir l’Angleterre ou l’Allemagne, malgré une différence de coût de la vie importante entre les villes.

Ainsi, à travers l’outil fourni par le portail Numbeo, on peut constater que Madrid ou Barcelone sont en moyenne 30% à 40% plus chères que des villes comme Seville ou Malaga. Les écarts sont donc importants, et vous n’aurez donc pas le même niveau de vie avec votre indemnité de VIE selon votre future destination en Espagne !

En 2018, l’indemnité mensuelle d’un VIE en Espagne est de 1 735,96 € auxquels s’ajoutent les avantages propres au programme VIE comme décrit dans l’article «La rémunération des VIE à l’étranger ». Cette rémunération est supérieure au salaire moyen constaté en Espagne une fois déduction faîte des cotisations et de l’impôt sur le revenu des salaires espagnols.

Vous disposez donc potentiellement d’un véritable avantage financier par rapport à un contrat local, encore plus si vous rejoignez une ville avec un coût de la vie faible.


Trouver une mission VIE dans une entreprise en Espagne



L’Espagne représente près de 2 000 filiales françaises, soit autant d’entreprises à contacter pour obtenir une chance d’effectuer une mission ! Malheureusement, aucune liste n’est aujourd’hui accessible gratuitement pour consultation. Si les grands groupes sont facilement trouvables sur le web, il peut être plus difficile de s’informer sur les PME françaises implémentées en Espagne. La chambre de commerce franco-espagnole propose un annuaire de plus de 1 000 entreprises françaises ayant une filiale en Espagne mais celui-ci est payant.

Heureusement, une bonne partie des opportunités de VIE en Espagne sont publiées directement sur le portail Civiweb. Il faut en général compter une centaine d’offres disponibles chaque mois dans tous domaines et secteurs d’activité. On y retrouve des grands groupes comme Dassault, 3Mundi, Airbus, Carrefour, Faurecia, Societe Generale, Renault, Alten, Schneider ou Amaris.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur, il ne vous reste plus qu’à consulter notre guide dédié à la recherche d’un VIE à l’étranger pour connaître les autres solutions qui s’offrent à vous.


Quelles sont les démarches pour partir en VIE en Espagne ?



Que vous ayez obtenu votre VIE seul ou à travers Civiweb, il est indispensable de s’inscrire sur la plateforme afin de notifier Business France de l’obtention de votre mission.

En effet, en tant que Volontaire, vous êtes directement rattaché à Business France qui sera votre employeur et fixera les termes de votre mission. Une fois votre mission validée par l’organisme, il vous restera à participer à une journée d’information avant de partir rejoindre votre entreprise en Espagne.A partir de là, il ne reste plus qu’à préparer votre départ !

consultez notre forum