Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Trouver un job étudiant aux États-Unis : mode d'emploi


 

Job étudiant aux USA


Vivre et étudier aux Etats-Unis demandent beaucoup d’investissement, notamment financier. Il est donc tout à fait normal de penser à décrocher un job étudiant car c’est un excellent moyen pour financer vos études.

Mais les démarches sont compliquées afin de prioriser les Américains (petite précision sur la dénominations des habitants [Source Wikipediaque nous nommerons ainsi, comme l’autorise l'administration française et les institutions européennes). Il faut tout d’abord s‘armer de patience avec les autorités pour décrocher un visa, et par la suite, votre American Dream pourra commencer...

Ce guide vous permet d’y voir plus clair pour trouver un job étudiant aux États-Unis, tout en respectant la législation et sans risque de vous faire expulser !

Articles en lien

1. Trouver un job à l'étranger : le guide

2. Pourquoi trouver un job à l'étranger ?

3. Les secteurs pour trouver un job à l'étranger

4. Faire un job à l'étranger : mode d'emploi



La culture du job étudiant aux États-Unis


La culture du job étudiant aux États-Unis est très présente... mais surtout pour les résidents américains. Les études coûtent chères, et ces derniers n’ont pas le choix de travailler à côté pour payer une partie de leur scolarité.

Autrement dit, les places sont très convoitées. Vous pouvez tout de même essayer de postuler, votre motivation agrémenté e d’un brin de culot peut faire la différence.

Petite difficulté supplémentaire : le visa. Les États-Unis sont bien connus pour en proposer des centaines, chacun ayant une subtilité. Pour la plupart vous concernant, une offre d’emploi est préalablement nécessaire.

En effet, l’employeur aux US doit remplir et déposer une requête auprès des services d’immigration américains. Voici les visas qui peuvent vous permettre d’avoir un job étudiant :

  • Visa J-1. Il est destiné aux étudiants, aux stagiaires, aux jeunes au pair et, plus largement, à toute personne entrant dans un programme de formation, culturel et/ou scientifique pour une durée comprise entre 1 et 18 mois.


  • Visa J-1, à travers un Summer Work Travel. Il vous permet de travailler et visiter les US sur une durée limitée.


  • Visa F-1, valable durant toute votre scolarité. Si l’administration américaine accepte, il vous octroie le droit de travailler 20 heures par semaine.


  • Visa H1B, peut seulement être attribué aux étudiants qui ont minimum un Bachelor’s Degree, autrement dit un niveau Master. Sa durée initiale est de maximum 3 ans, ou peut être renouvelé 1 fois pour une durée totale de 6 années. Il représente la majeure partie des visas de travail délivrés par l’administration américaine.


  • Green card. La fameuse, que vous pouvez obtenir de 3 façons : par un lien familial sur place, par votre travail et votre expérience de plus de 3 ans là-bas, ou à la loterie !


Chaque visa demande des documents particuliers, et cela peut prendre du temps : les regrouper, se rendre à l’Ambassade, etc. Des agences spécialisées peuvent vous aider dans ces démarches.

 
La réglementation du travail aux États-Unis


Comme expliqué juste avant, les jobs étudiants sont bien souvent réservés aux Américains. Les entreprises doivent parfois justifier pourquoi un étranger a été sélectionné au lieu d’un natif. Pour éviter toutes contraintes administratives et financières, les companies ne prennent donc pas le risque, sauf cas exceptionnels, d’employer des étrangers.

 

Rémunération minimum :


Le salaire minimum est de 7,25$ par heure. Mais chaque Etat a ses propres règles. Par exemple, les États avec le salaire minimum le plus élevé sont Washington ($ 11.50) et la Californie ($ 11.00). A contrario, le Wyoming et la Géorgie ont fixé leurs salaires à 5,15$/heure...


Semaine de travail :


À nouveau, votre temps de travail est régi par votre visa. Pour le J-1, il ne faudra pas excéder les 20 heures hebdomadaire. Selon votre contrat et votre disponibilité, c’est donc à vous de convenir des horaires auxquels vous souhaitez et pouvez travailler.   


Les congés payés :


La Constitution américaine n’oblige pas les employeurs à donner des congés payés à leurs salariés. De manière générale, les entreprises en octroient 5 ou 10 par an. C’est donc à vous de voir avec votre employeur.


Les impôts et taxes sur votre rémunération :


En étant un étudiant, vous êtes prélevé sur le revenu. Cependant, le régime fiscal diffère selon :

  • L’État dans lequel vous vous trouvez car les taxes sont perçues au niveau fédéral, étatique et parfois local.

  • Votre visa : étranger, résident ou non-résident.

  • Votre revenu et statut.


Dans tous les cas, vous devrez payer un impôt sur le revenu, ainsi que des taxes : la FICA, soit la taxation pour la Sécurité Sociale et Medicare.


Plus de détails en anglais sur l’IRS, Internal Revenue Service


Les jobs étudiants les plus répandus aux États-Unis:


 

En tant qu’étudiant, vous trouverez plus facilement un job dans le secteur du service. Les entreprises nationales ou multinationales privilégient les Américains, ou bien des personnes hautement qualifiées avec des compétences spécifiques.

Administration et vente :

L’université peut rechercher des étudiants au bureau des relations internationales par exemple, pour recevoir et gérer des appels de l’extérieur.

A ne pas oublier, les grandes chaines de magasin pour de la mise en rayon, de l‘entretien ou de la vente.

La restauration :

Vous connaissez sans doute la passion des Américains pour les fast-foods ? Comme l’indique CNN, au moins 35% de la population mange une fois par jour sur le pouce. Burger King, MacDonald’s, Dunkin’Donuts, Wendy’s, Subway, Denny’s, Cheesecake Factory, Five Guys, Taco Bell... La liste est encore longue. Toutes ces enseignes ont besoin de serveurs, cuisiniers, personnels de ménage, bref, elles sont en constante recherche de nouveaux employés.

Le loisir :

Parc d’attractions, clubs de golfs, animateurs en ‘summer camp’. Entre autres, le secteur du loisir peut rechercher des jeunes internationaux comme vous pour accueillir la clientèle et la conseiller. Dans le milieu de l’Hospitalité et du tourisme, il y a également de la demande, dans les hôtels à la réception, ou en tant que guide et accompagnateur.

Cours de langue :

Votre langue native est le français. Certaines familles ou même étudiants, cherchent à prendre des cours avec des jeunes. Cela coûte moins cher qu’une école assermentée. Il y a également l’option de l’aide aux devoirs. N’hésitez donc pas à poster des annonces dans les commerces de votre quartier ou votre école, et à en parler autour de vous.

Si vous avez déjà un bon niveau de langue, vous pouvez même postuler pour des missions de traduction ou de guide touristique.  


Comment trouver un job d’étudiant aux États-Unis ?


 

La première étape consiste à transformer votre CV et votre lettre de motivation au format américain. Le resume, soit le CV, doit être concis (1 page), direct (indiquez rapidement ce que vous proposez, ce que vous pouvez apporter à l’entreprise), et précis (précédente expérience : nom du job et missions). Monster, site de recherche d’emploi, vous aide un peu plus à le rédiger.

La cover letter, ou lettre de motivation, est aussi très importante aux US. Elle va de pair avec le CV, et doit expliquer vos motivations, en tant que français, pour décrocher un job étudiant. Avant tout, personnalisez-la et parlez de l’entreprise pour laquelle vous postulez ! Il est important de préciser le type de Visa que vous détenez, ou du moins à l’étape que vous êtes, afin de rassurer l’employeur. Ils ne rigolent pas avec ça !

Une fois que tout est à jour, vous pouvez commencer votre recherche.

1. Recherche sur les portails dédiés à l'emploi aux USA

Les plateformes et sites Web listés ci-dessous sont les endroits les plus populaires pour rechercher un job aux États-Unis. En raison de leur popularité, le taux de réponse peut être inférieur au nombre de CV envoyés... Cependant, ils incluent un volume considérable de possibilités d'emploi. Voici notre sélection non exhaustive :


2. Le Networking sur place ou en ligne

Très prisé et respecté des Américains, le ‘networking’ peut être votre plus grand atout. Autrement dit le bouche à oreille, il consiste surtout à entretenir votre réseau à n’importe quel moment. N’hésitez pas à parler de votre recherche partout où vous passez ! En effet, être recommandé par quelqu’un peut vous permettre d’obtenir un job. Dans le même style, les candidatures spontanées dites speculative applications, peuvent se tenter.

Le réseau professionnel LinkedIn est aussi très utilisé aux US. Postuler aux annonces, puis envoyer un message à la personne qui a posté. En d’autres mots, se montrer et se faire entendre.

3. Rechercher dans les universités 

Vous pouvez également rechercher dans votre université. Les campus américains sont des petites villes, vous pouvez y dormir, manger et faire vos courses.

Pour faire les fonctionner, ce sont les étudiants qui y travaillent. Il y a donc des dizaines de jobs à pourvoir. Pour cela, renseignez-vous directement sur place, ou dans le service dédié de l’école. Pensez aussi à regarder autour de vous : il se peut que des annonces soient placardées sur les tableaux d’affichage dans la bibliothèque, les couloirs ou le self.

4. Les agences d'intérim américaines

Pour finir, vous pouvez également postuler dans des agences de travail temporaire et de placement. Les leaders du marché sont les mêmes que chez nous :  

Articles en relation

consultez notre forum