Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Les projets accessibles pendant votre année de césure à l’étranger :



Projets année de césure à l'étranger
Vous souhaitez prendre une année sabatique pendant votre cursus ou votre emploi, mais ne savez pas quelles sont les possibilités qui s’offrent à vous ? Nous vous proposons une présentation de 10 projets qui vous sont accessibles durant votre année de césure si vous souhaitez partir à l’étranger.

Ces projets s'intégrent tous aux modalités mis en place par le gouvernement pour les étudiants souhaitant effectuer une césure, que vous pourrez retrouver sur les portails du Service Public et de l'Enseignement Supérieure de la Recherche et de l'Innovation. 

Quels que soient votre budget, votre situation actuelle ou votre profil, il est possible de trouver un projet pour partir six mois à un an à l’étranger, et vivre une expérience nouvelle. Voici donc une analyse concise de toutes les opportunités qui s’offrent à vous !


1. Étudier à l’étranger: préparer une formation diplômante en un an



Les projets d’études à l’étranger sont les plus complexes à préparer et demandent généralement une véritable réflexion en amont. Il est possible de partir étudier à l’étranger pendant une année de césure afin d’obtenir un diplôme spécifique, mais celui-ci devra généralement s’inscrire dans votre parcours universitaire ou professionnel.

Généralement, les projets d’études à l’étranger suivants sont accessibles pour une année de césure :


A noter que l’on parle uniquement ici de formation diplômante venant en complément de votre cursus. Il existe de très nombreuses possibilités d’études ne donnant pas lieu à l’obtention d’un diplôme que nous allons aborder par la suite. Pour ce type de projet, des agences spécialisées peuvent vous accompagner afin de réaliser une année d'études dans les meilleures conditions. Nous recommandons particulièrement notre partenaire StudyExperience qui accompagne chaque année des centaines d'étudiants dans leur poursuite d'études à l'étranger.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter : « Étudier à l’étranger pendant son année de césure : le guide » (A venir).

2. Faire une préparation universitaire à l’étranger pendant un an



La préparation universitaire a pour but de vous préparer à rejoindre un cursus à l’étranger pendant 6 mois à 1 an et s’inscrit donc parfaitement dans le cadre d’une année de césure. La formation vous permet de vous introduire au monde universitaire  étranger, améliorer votre niveau de langue grâce à des cours réguliers, et recevoir un soutien constant pour réaliser vos candidatures auprès d’universités à l’étranger.

Les programmes de préparation universitaire peuvent être réaliser au choix au sein d’écoles de langue, de centres de formations ou proposés directement par les universités étrangères. Des passerelles vers des cursus internes ou des universitaires partenaires sont généralement proposées aux étudiants ayant atteint le niveau requis à l’issue de leur programme, bien qu’il soit parfaitement possible de postuler dans d’autres établissements.

Pour plus d’informations, nous vous invitions à consulter : « Les programmes de préparation universitaire : le guide ».


3. Faire un stage à l’étranger pendant votre année de césure



Si en France, une convention de stage est obligatoire pour effectuer un stage en entreprise, ce n’est pas le cas dans la majorité des pays à l’étranger. Que vous soyiez étudiant ou non, il est donc parfaitement possible de partir en stage à l’étranger afin d’acquérir une expérience professionnelle internationale.

Chaque pays dispose de sa propre réglémentation concernant les stages, avec la présence ou non d’une rémunération minimum, d’horaires de travail ou de jours de congés. Il est généralement possible de rejoindre une entreprise étrangère pour une durée minimum de 2 mois, et jusqu’à 1 an sur place. Pour ceux souhaitant effectuer plusieurs stages, n’hésitez pas à profiter des programmes de stage d’été très répandus dans les pays anglo-saxons et vous permettant de travailler pendant 2 à 3 mois durant la période estivale.

Nous vous invitons à consulter les fiches dédiées à chaque pays sur notre portail : « Faire un stage à l’étranger : le guide ».


4. Faire un séjour linguistique pendant votre année de césure



Les séjours linguistiques vous permettent de prendre des cours de langue sur une durée allant de 1 semaine à 2 ans, sans conditions d’entrée autre que de disposer d’un budget suffisant pour financer votre formation. Des solutions spécifiques existent selon vos attentes et en accord avec votre niveau de langue, et il est généralement possible de commencer un programme à n’importe quel moment de l’année.

Pour une année de césure, deux programmes ressortent en particulier : les programmes de langue sur une année universitaire qui s’étendent de Septembre à Juin, ainsi que les programmes combinant cours de langue et Job sur place vous permettant de financer en partie votre programme durant votre séjour à l’étranger.

Pour plus d’informations, nous vous invitions à consulter: « Les programmes de séjour linguistiques pour une année de césure » (A venir).


5. Partir faire un job étudiant / PVT à l’étranger



Les jobs étudiants concernant généralement les jobs accessibles à tous avec peu ou pas de requis liés à l’obtention d’un diplôme et permettant de vivre correctement dans n’importe quelle ville du monde. Serveur, Assistant, Vendeur, Ramassage de Fruit, Animateur, Support Commercial, Traduction sont autant de fonction facilement accessibles si vous disposez des bonnes compétences. Concernant votre niveau de langue, il est généralement indispensable d’être capable de communiquer avec un niveau correct dans la langue du pays d’accueil pour espérer décrocher un job.

En Europe, il est possible de se déplacer librement afin de chercher un job en tant que nationalité française, belge ou toute autre nationalité européenne. En revanche, une fois hors Europe, les démarches se compliquent et il est généralement indispensable de disposer d’un visa de travail. A ce titre, les visas PVT ou Working Holiday Visa sont certainement la meilleure solution pour partir facilement pendant un an à l’étranger afin de travailler hors de l’Europe. D’autres solutions, comme le Woofing qui vous permet de travailler au sein d’auberges et fermes à l’étranger, sont aussi d’excellent projets pour une année de césure.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter : « Faire un PVT à l’étranger : le guide » ou « Le Woofing, travailler au sein de fermes biologiques ».

6. Faire un séjour au Pair pendant son année de césure



Vous aimez vous occuper des enfants et avez idéalement une première expérience dans le domaine ? Les séjours au Pair sont accessibles partout dans le monde, bien que certaines destinations soient plus accessibles et favorisées que d’autres. Ils vous permettent de rejoindre une famille d’accueil pour une durée généralement comprise entre 3 mois et 2 ans afin de pratiquer la langue, s’occuper des enfants, et vivre la vie de votre pays d’accueil au sein d’une famille locale. En parallèle, il est possible de suivre des cours de langue le matin pour perfectionner votre niveau.

Vous êtes hébergé et nourri par la famille d’accueil en échange de votre soutien, et percevez une indémnisation chaque semaine pour couvrir quelques dépenses additionnelles.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter « Faire un séjour au Pair pendant votre année de césure » (A venir).


7. Faire du Volontariat à l’étranger pendant votre année de césure



Vous souhaitez aider les communautés locales dans leur quotidien et participer à leur développement social ? Alors une mission de Volontariat pendant votre année de césure est tout indiquée pour vous. Les associations et organismes recueillant des volontaires partout dans le monde vous fournissent généralement le gîte et le couvert pour toute la durée de votre mission, le reste des dépenses étant à la charge du Volontaire.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter « Partir faire du Volontariat à l’étranger : le guide ».


8. Partir entreprendre à l’étranger pendant votre année de césure



Entreprendre à l’étranger au sens large est devenu accessible à tous aujourd’hui. La multiplication des plateformes permettant aux jeunes de se lancer à leur compte pour travailler en freelance sur une activité spécifique permet de débuter facilement, même à l’étranger ! A côté des plateformes les plus connues comme Über ou Delivroo, des dizaines de portails vous permettent de proposer vos services pour de la rédaction, de la communication, de la maintenance, de la création graphique et autres. Et rien n’empêche de créer votre propre site web pour proposer vos services depuis l’étranger !

Il est ainsi possible en seulement quelques jours de se lancer dans une activité pour votre année de césure, tout en vivant à l’étranger.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter : « Entreprendre à l’étranger : le guide ».


9. Faire un VIE à l’étranger pendant votre année de césure



Les VIE sont des missions internationales au sein d’une entreprise française présente à l’étranger. Ce programme français géré par Business France vous garantit un package complet pour votre mission pouvant aller de 6 à 24 mois. La majorité des entreprises proposent des missions sur 12 mois, renouvelables pour 12 mois supplémentaires.

Dans le cadre de votre année de césure, il est donc possible de partir travailler près d’un an afin de se créer une véritable expérience professionnelle à l’étranger, tout en ayant un package couvrant l’intégralité de vos dépenses sur place.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter : « Faire une VIE à l’étranger : le guide ».


10. Faire le Tour du monde pendant votre année de césure



Voyager forme la jeunesse, c’est bien connu ! Et quoi de mieux qu’un Tour du monde pendant un an pour se former un véritable esprit d’aventure et un profil international ? Les possibilités sont nombreuses et c’est à chacun de déterminer quel type de voyages il souhaite effectuer. Le budget pour ce type de projet reste conséquent, il faut donc espérer avoir des économies conséquentes avant de se lancer.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter : « Faire un Tour du monde à l’étranger : le guide » (A venir).

Articles en relation