Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comprendre l’assurance santé pour votre année de césure à l’étranger : le guide



Assurance santé année de césure
Vous souhaitez partir pendant un an à l’étranger afin d’étudier, travailler, voyager ou encore faire du Volontariat ? Nous sommes les premiers à soutenir ce genre d’initiatives, et à n’importe quelle période de votre vie ! Cependant, si vous partez à l’étranger, en particulier en dehors de l’Union Européenne, une assurance santé pour couvrir votre aventure sera plus que recommandée, voire obligatoire.

Nous vous proposons donc un guide dédié pour mieux choisir votre assurance santé pour votre année de césure à l’étranger. Si vous souhaitez plus d'informations sur l'année de césure, vous pouvez consulter nos articles dédiés.


Des offres d’assurance adaptées à votre projet de césure à l’étranger



Il n’existe en général pas qu'une seule solution d’assurance pour les étudiants partant à l’étranger en césure mais plusieurs possibilités qui s’adaptent à la durée, à la destination mais aussi au type de projet en question.

Ainsi, un étudiant qui partira en préparation universitaire pendant un an aux États-Unis ne souscrivera pas à la même assurance qu’un jeune au Pair en Angleterre. L’étudiant partant aux USA devra souscrire à une offre couvrant l’intégralité des dépenses lors de ses études, n’étant plus couvert par son assurance européenne, alors que le jeune au Pair aura la spécificité d’être aussi assuré contre les dommages matériels qu’il pourrait causer à la famille d’accueil.

En fonction de votre projet, une assurance spécifique doit donc être souscrit ! Étudions à l’étranger a mis en place un partenariat avec Chapka Assurance, organisme spécialisé dans la couverture des jeunes à l’étranger. Vous retrouverez une offre adaptée par type de projet, avec notamment :

Cap Student : Une formule parfaite pour les étudiants partant étudier à l’étranger, que cela soit dans le cadre d’un cursus diplômant, d’une année de préparation universitaire, ou encore de cours de langue.

Cap Aventure : A destination des étudiants partant voyager plus de 90 jours en Europe et dans le reste du monde, et souhaitant obtenir une couverture santé solide.

Cap au Pair : Vous souhaitez vous occuper d’enfants à l’étranger ? L’assurance au Pair est alors indispensable pour votre activité.

Cap Working Holiday : Les PVT s’effectuent nécessairement hors Europe, là où vous n’êtes plus couvert par la sécurité sociale européenne. Une assurance PVT devient alors obligatoire pour espérer partir !

Cap Volontariat : Si vous souhaitez faire du Volontariat à l’international, en particulier hors Europe et au sein des pays en voie de développement, une assurance santé est obligatoire pour couvrir tout problème qui surviendrait durant votre mission.


Une année de césure dans l’Union Européenne : assurance santé complémentaire



Si vous êtes couvert par une assurance santé française, vous disposerez des mêmes conditions d’accès aux soins et de remboursement que les membres du pays d’accueil dans lequel vous allez résider.

Pour cela, il est indispensable de faire la demande de votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM) sur le site ameli.fr.

Attention cependant, les conditions varient d’un pays à l’autre, et les frais à votre charge peuvent être plus ou moins importants selon votre destination. Il est donc conseillé de se renseigner sur le site de la CLEISS pour connaître les détails par destination.

Dans de nombreux cas, il est recommandé de souscrire à une assurance santé complémentaire couvrant la part de frais médicaux à votre charge dans le pays d’accueil, ainsi que la responsabilité civile, le rapatriement, l’annulation du séjour ou autre conditions avantageuses.

A noter, si vous résidez de manière permanente pendant votre année de césure dans un pays à l’étranger, ou si vous exercez une activité professionnelle, vous serez affilié au système de sécurité social local et non le système français. Vous devrez donc vous inscrire et effectuer les démarches sur place, et souscrire à une assurance complémentaire avant votre départ si nécessaire.


Partir en césure en dehors de l’Union Européenne : assurance santé obligatoire !



Il existe deux cas de figure si vous partez hors Europe amenant cependant à un résultat assez similaire, selon que vous ayez plus ou moins de 20 ans.

Si vous avez moins de 20 ans, vous pouvez bénéficier de la sécurité sociale de vos parents et obtenir un remboursement de vos frais de santé à hauteur des limites de tarifs forfaitaires françaises. Cette protection est néanmoins accessible sous plusieurs conditions (Voir ameli.fr):

  • Vous devez suivre un cursus académique préparant à un diplôme officiel et fournir un certificat de scolarité. Les formations proposées en année de césure rentrent très rarement dans ce cas de figure.

  • Vous devez revenir au moins une fois en France pendant votre année universitaire.


Dans les faits, entre la limite de financement à hauteur des tarifs forfaitaires français et le peu d’applicabilité des conditions dans le cadre de votre année de césure, vous avez toutes les chances de devoir souscrire obligatoirement à une assurance santé !

Si vous avez plus de 20 ans, l’accès à la sécurité sociale de vos parents n’est plus possible, et vous dépendrez alors de la sécurité sociale du pays d’accueil si vous êtes éligible, ainsi que de votre assurance santé obligatoire à souscrire avant votre départ.


Disposez-vous déjà d’une couverture santé pendant votre césure à l’étranger ?



Nous vous invitons à consulter notre guide dédié à l’assurance santé à l’étranger pour mieux comprendre les différents types de couverture santé et avoir un aperçu de celle que vous possédez déjà potentiellement (CEAM, Carte bancaire, assurance complémentaire…).


Dans le cas de l’année de césure, deux cas majeurs s’appliquent concernant le système de sécurité sociale:

Pour les étudiants de l’enseignement supérieur français en Europe:

Selon le portail de l’enseignement supérieur en France, si vous êtes étudiant et que vous vous êtes inscrit à un établissement universitaire français avant votre césure, vous disposerez de la même couverture santé que celle à laquelle vous avez souscrit lors du début de votre cursus.

Attention cependant, cette couverture ne garantit pour autant pas que les frais soient couverts à l’étranger, et celles-ci se limitent bien souvent aux frontières de l’Union Européenne à travers l’utilisation de la carte européenne d’assurance maladie.

Il est donc recommandé avant de partir de contacter votre assureur pour connaître les conditions qui s’appliquent, et si vous devez souscrire à une assurance santé ou non.

Si vous travaillez ou résidez dans un autre pays européen de manière permanente :

Comme adressé précédemment, les jeunes travaillant dans un autre pays européen sont assujettis au système de sécurité social local et non le système français. En effet, vous cotisez sur place pendant plusieurs mois et êtes donc considéré comme un résident local.

Autres cas de figure : Volontariat, PVT, Woofing, Voyage, Séjours linguistiques

Si vous partez dans une zone non couverte par la CEAM, une assurance santé est obligatoire avant de partir pour couvrir tous frais de santé engendrés sur place. Certaines destinations conditionnent même l’obtention du Visa ou l’entrée sur le territoire à la preuve de souscription à une couverture santé. En effet, la moindre hospitalisation pouvant monter à plusieurs milliers voire dizaines de milliers d’euros, de nombreux pays souhaitent s’assurer que les frais seront couverts par les nouveaux entrants dès leur arrivée.

Articles en relation

Plus d'infos

consultez notre forum