Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Quelles sont les meilleures destinations pour faire du WWOOFing ?



Les meilleures destinations pour le WWOOFing
Plus de 88 associations nationales de Wwoofing existent à travers le monde, sans compter les indépendants... Maintenant que vous connaissez les généralités grâce à un autre article (mettre lien), nous avons classées par « catégories » les destinations : celles qui sont le plus souvent demandées, celles qui reviennent majoritairement en termes de missions ou les autres comprises dans le méli-mélo de Wwoofing.


Évidemment, votre choix est personnel, à chacun de trouver sa propre destination selon ses envies et attentes, car il n’y a pas une aventure plus belle qu’une autre tant qu’elle est à votre image. Cet article est donc seulement à titre d’information, bonne lecture !

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre dossier sur le WWOOFing à l'étranger !

Les destinations les plus prisées par les WWOOFeurs :


 

L’Océanie qui comprend l’Australie et la Nouvelle-Zélande est très demandée par les Wwoofers. La raison principale ? Vous êtes nourri et logé dans ces pays où le coût de la vie est relativement élevé. C'est également un choix populaire pour de nombreux bénévoles en raison des superbes emplacements et du nombre d’offres disponibles car la demande est généralement haute pendant la saison de récoltes.

Cependant, vous pouvez toujours faire du bénévolat pendant la saison d'hiver. Attention par contre car les autorités d'immigration néo-zélandaises ou australiennes considèrent le Wwoofing comme un travail bien que ce soit volontaire et bénévole, alors pensez à préparer votre visa.

L’Afrique commence également à se démocratiser et devenir un lieu de Wwoofing où les annonces sont de plus en plus nombreuses. L’Afrique du Sud existe notamment depuis 2012. Préparez-vous car depuis peu, Wwoof South Africa exige que les Wwoofers obtiennent une autorisation de la police avant de faire du bénévolat dans les fermes. Cette étape peut être facilement effectuée au poste de police le plus proche.

Pour continuer, l’Amérique du Sud attire également beaucoup de volontaires, même si les pays sont recensés via Wwoof Independents et possèdent encore peu d’Hosts enregistrés. La Cordillère des Andes, le soleil près de la Mer des Caraïbes, ou encore l’Amazonie, vous avez autant de choix que de paysages naturels et climats pour une immersion totale dans ces Terres remplies d’Histoire...

L’Europe de l’Est est pour finir très appréciée des résidents européens, qui connaissent très peu la Hongrie, la Roumanie ou encore la Bulgarie. En effet, ces destinations sont moins connues des pays plus touristiques comme le Monténégro ou la Croatie, alors que des hôtes sont prêts à vous accueillir chaleureusement et partager un quotidien plus rudimentaire avec vous.

Les destinations de WWOOFing les plus communes pour les missions :


 

Vous pouvez découvrir tant de traditions différentes en apprenant le fonctionnement d’une ferme laitière ou d’un potager dans une maison de ville ordinaire. En effet, vous pouvez passer une semaine à vous arracher le mauvaises herbes dans un jardin en mangeant exclusivement de la nourriture végane, et la semaine suivante vous partez en direction d’un élevage où ils célèbrent votre arrivée avec un grand dîner à base de viande. Ceci dit, le travail agricole en ferme biologique est la mission la plus proposée par les hôtes sur le site officiel du Wwoofing car c’est l’essence même du concept depuis sa création.

Le travail consiste principalement à la préparation de plants et des champs/serres, puis de la plantation jusqu’à la récolte, en passant par le désherbage et l’arrosage, ou encore par l’entretien des outils. Le soir, lorsque le travail est fini, vous partagez le repas avec votre hôte, vous l’aidez à cuisiner, et souvent vous avez le plaisir de manger les produits du jardin.

D’autres sites comme Workaway ou Helpx proposent des missions plus diverses, qui sont plus souvent des coups de main ponctuels dans des familles, des exploitations qui se lancent, ou encore des chantiers de construction.

Les deux sites regroupent des fermes biologiques hôtes, des fermes non biologiques, des familles d'accueil, des ranchs, des gîtes, des auberges de jeunesse et même de voiliers qui invitent pour un coup de main des bénévoles à rester avec eux à court terme. L’échange est donc plus culturel et social pour les volontaires qui souhaitent travailler pendant leurs voyages à l'étranger, pour rester avec la population locale et acquérir une expérience pratique.

Choisir sa mission : entre insolite, authentique et nouveau genre


 

Dur de faire un choix pour vous éclairer précisément car il existe autant de missions que d’hôtes. Si vous partez à la recherche d’authenticité, n’hésitez pas à vous pencher sur les méthodes agricoles typiques de certains pays : la culture du riz au fin fond de l’Asie, de la pomme de terre au Pérou, des plantations de cacao au Togo, ou encore des fermes de sirops d’érable au Canada, les missions sont diverses mais représentative d’une culture bien profonde. De même avec les animaux, le voyage est tout à fait imaginable dans les ranchs aux États-Unis ou en Argentine, ou dans une petite ferme de chèvres au Nigeria. 

Dans un autre registre, l’expérience en tant que réceptionniste en auberge de jeunesse, ou bénévole dans une maison d’hôte, vous permet au maximum d’être en contact avec les gens locaux et voyageurs, et cela se développe de plus en plus. Attention tout de même à bien négocier vos horaires afin d’éviter tout abus et que cela ne se transforme pas vite en un réel travail. Le seul conseil est de bien vous renseigner sur la région dans laquelle vous partez (maladie, alimentation, communication, etc, ...)  et de prendre vos précautions au préalable (vaccin si nécessaire par exemple).

Les témoignages de WWOOFeurs, le meilleur moyen de choisir sa destination !


 

Vous pouvez aller jeter un œil sur une chaine YouTube de 2 Wwoofers qui sont partis explorer l’Amérique du Sud, et qui partagent leur expérience à travers des vidéos très bien montées, Wwoofnext. Pleins d’autres vidéos existent sur ce même thème et vous donne qu’une seule envie, partir !

En plus du célèbre distributeur de vidéos, il existe des centaines d’autres témoignages sur des blogs personnels de voyageurs qui racontent leurs propres aventures. En vous renseignant et lisant quelques articles, vous pourrez vous faire votre opinion sur ce qui vous correspond le plus, car il n’y a pas LA meilleure destination, il y a juste celle qui vous convient. Alors n’ayez pas peur d’oser et maintenant c’est à votre tour de partager !

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre dossier sur le WWOOFing à l'étranger !