Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comment trouver un emploi en Suisse ? Notre guide:



Trouver un emploi en Suisse
Au premier trimestre 2019 le taux de chômage suisse était de 2,6% tandis qu’on comptait 8,6% chômage en France soit six points de pourcentage de moins ! La Suisse, petit pays dynamique hors Union Européenne, frôle le plein emploi et attire de nombreux voisins italiens, allemands et français.

Situation économique favorable et politique stable, quels sont les secteurs qui recrutent le plus en Suisse ? Allemand, italien ou français : quelle langue parler pour être embauché ? Le marché est-il favorable pour les jeunes diplômés ? Comment et où chercher un emploi ? Voici les questions auxquelles nous répondrons dans cet article.

Les secteurs en croissance et qui recrutent en Suisse:



Les principaux secteurs en croissance en Suisse sont les services, principalement dans le commerce, la finance et le tourisme. Dans le secteur industriel le plus gros des parts sont détenus par l’industrie chimique et pharmaceutique ainsi que la métallurgie et la construction de machine.

L'horlogerie est le troisième secteur d'exportations le plus important de Suisse après la pharmacie et chimie et le secteur des machines. En effet 95 % de la production en horlogerie est vendue à l'étranger.

On remarque cependant que le secteur agricole connaît une croissance de moins en moins forte tout comme l’horlogerie qui subit quelques difficultés depuis 2016, notamment à cause du marché asiatique (mesures protectionnistes, impacts sur la demande et monnaie instable). La finance, l’informatique et la santé sont des valeurs sûres en Suisse. Vous pouvez être certains que vous trouverez du travail.

Les entreprises helvètes sont composées à 90% de PME et sont contraintes de se tourner vers l’étranger pour recruter des profils techniques pointus tels que des cadres et des dirigeants, des informaticiens ou encore des ingénieurs.

Enfin grande spécificité de la Suisse, notamment en raison de la présence du siège européen de l'Organisation des Nations unies à Genève, de nombreuses ONG internationales ou étrangères ont leur siège en Suisse parmi lesquelles :

  • l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

  • l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)

  • l'Organisation internationale du travail (OIT)

  • Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR)

  • Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH)

  • Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)

  • Le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE)

  • l'Organisation mondiale du commerce (OMC)

  • l'Organisation internationale pour les migrations (OIM)

  • La Maison internationale de l'environnement (MIE).


Par ailleurs, si l’ONG n’a pas son siège en Suisse, il est fort probable qu’elle ait un bureau dans une des villes du pays. Pour cela nous vous invitons à consulter directement leur site internet.

Le marché du travail suisse est-il favorable pour les jeunes diplômés ?



Selon une enquête de la Conférence des grandes écoles (CGE), la Suisse figure parmi les 5 destinations privilégiées des jeunes diplômés français aux côtés du Royaume-Uni, du Luxembourg, de l’Allemagne et de la Chine. En Suisse les jeunes salariés qualifiés et motivés peuvent très vite acquérir en responsabilités. Notons que le niveau d’étude et le diplôme ne conditionnent pas le candidat à l’embauche en Suisse.

Seules la réussite des missions déterminent les perspectives d’évolutions professionnelles au sein des entreprises suisses. Cependant il faudra redoubler d’effort pour s’intégrer à la culture du travail en Suisse. Même si l’on partage la même langue, le salarié suisse doit faire preuve d’une grande réserve, être ponctuel et très rigoureux.

En d’autres termes il est fortement déconseillé de mener une grève, de critiquer son patron ou même de contourner les règles au risque de se faire licencié. De plus rappelons que le droit du travail helvète est beaucoup moins protecteur qu’en France. Peut-être faudra-t-il donc redoubler d’effort pour se conformer aux exigences et au savoir-être du pays pour connaître les avantages de travailler en Suisse !


Quel est le niveau de langue requis pour travailler en Suisse ?



La Suisse compte quatre langues officielles : l’allemand (parlé à 64%), le français (20%), l’italien (6,5%) et le romanche (0,5%). Toutefois, dans l’écosystème professionnel, l’anglais demeure la langue la plus utilisée.

L’allemand, le français et l’italien sont parlés et utilisés uniquement dans leur région respective. Vous trouverez les francophones principalement à l’Ouest du pays, en Suisse dite « romande » dont les cantons sont : Genève, Vaud, Neufchâtel et le Jura. Les cantons de Berne, Fribourg et le Valais sont, quant à eux, bilingues allemand et français.

Cela peut sembler évident : être polyglotte est un avantage considérable en tant qu’étranger, surtout lorsque l’on sait que nos voisins suisses peuvent être réticents à employer des « frouzes », des « shadocks » (surnoms communément employés en Suisse pour nommer les français). La Suisse étant très tournée vers l’international il est indispensable de maîtriser plusieurs langues dont l’anglais obligatoirement.


Comment chercher un emploi en Suisse ?



La Suisse ne fait pas partie de l’Union Européenne. Ainsi il est obligatoire de disposer d’un permis de travail pour pouvoir être embauché en Suisse (frontalier permis G, résidents permis B, C ou L). Néanmoins l’accès au marché du travail est relativement aisé puisqu’il existe des accords bilatéraux entre les pays membres de l’UE et la Suisse.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article « les permis de travail en Suisse ».

Les sites de recherche d’emploi généraux en Suisse



Voici une liste non exhaustive des sites de recherche d’emploi en Suisse :

 

  • Jobs.ch : est la plateforme d'emploi leader en Suisse. Des annonces sont publiées quotidiennement.

  • Jobtic.ch : est un portail d’emploi généraliste qui couvre tous les corps de métier. Disponible en quatre langues (Français / Allemand / Italien / Anglais) cette plateforme propose des offres d’emploi dans toute la Suisse.

  • Jobeo: est un portail d'emploi généraliste, spécialisé sur la Suisse Romande. L'ensemble des corps de métier est représenté.

  • CarriereOnline.com : plate-forme de gestion de carrière et de recrutement sur Internet. CarriereOnline propose également des conseils, services et outils pour accompagner les candidats.

  • 100000jobs.ch : est un agrégateur d'offres d'emploi pour la Suisse en français et allemand.

  • Neuvoo : agrégateur d'offres d'emploi pour la Suisse en français, allemand et anglais.

  • Jobagent: est un agrégateur d'offres d'emploi pour la Suisse en français et allemand.

  • CareerJet : agrégateur d'offres d'emploi pour la Suisse en français, allemand et italien.

  • Monster.ch : plateforme généraliste en français et allemand.

  • JobScout24 : plateforme généraliste en français et allemand.

  • JobUp.ch : plateforme généraliste offrant des postes vacants dans toutes les branches.

  • Anibis: plateforme d’offre d’emplois dans toute la Suisse.


Les sites de recherche d’emploi spécialisé en Suisse


 

  • myScience: est un portail d'emploi dédié aux scientifiques en Suisse, aux chercheurs, universitaires et à toute personne intéressée par la Science (enseignement, R&D, énergie, environnement, pharmacie, médical ou encore services sociaux).


  • Outdooria.ch : spécialisé dans les métiers du sport en Suisse. Cette plateforme met en relation des entreprises, écoles, candidats et professionnels du milieu sportif Suisse.


  • Staufenbiel : plateforme en allemand uniquement qui s'adresse aux étudiants et jeunes diplômés


Les groupes sur les réseaux sociaux pour l'emploi en Suisse:


 

Notons également que de plus en plus d’entreprises publient des offres d’emplois sur leurs réseaux sociaux, tels que Facebook ou Linkedin. Il peut alors être intéressant pour vous de suivre la page de celles qui pourraient proposer des postes dans votre domaine Groupes Facebook :

Faire circuler ses recherches d’emploi en Suisse : Communauté très active de plus de 14 000 membres et une moyenne de 15 publications par jour. Ce groupe est destiné aux personnes en recherche d'emploi et aux personnes qui pourraient fournir des opportunités d'emplois. Cette page est à la disposition des personnes sans emploi résidant en Suisse, tous permis confondus. Les frontaliers sont les bienvenus..*

Offre d’emploi Suisse : Communauté de plus de 9 500 personnes et une dizaine de publications chaque jour.

Offres d’emploi en Suisse romande : Communauté de 4 000 personnes et une moyenne de 2 publications par jour. Il vous suffit de présenter votre profil (CV, secteur d’activité, poste) ; en parallèle les employeurs présentent les profils recherchés.

Demande et offre d'emploi Genève-région et pays de Gex : Communauté de plus de 9500 personnes avec en moyenne 6 publications quotidiennes. Ce groupe est ouvert aux offres, demandes d’emplois et aux auto-entrepreneurs fournisseurs d'emplois.

Offres et demandes d’emploi en Suisse : Communauté de plus de 4000 personnes, inégalement active (4 publications par jour). Groupe ouvert et indépendant sur lequel vous pourrez trouver et publier toutes sortes d’offres ou de demandes d'emploi en Suisse.

Articles en relation