Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comprendre les salaires en Allemagne: le guide



Les salaires en Allemagne


L’Allemagne est connue comme l’un des meilleurs pays d’Europe en termes de salaire pour les experts et spécialistes hautement qualifiés venant rejoindre le pays. Mais dans les faits, que pouvez-vous espérer durant votre recherche d’emploi ?

Nous vous proposons un aperçu des niveaux de salaire moyens selon les profils, ainsi que les taxes, cotisations et impôts auxquels chaque salarié est soumis.


Quel est le niveau de salaire moyen en Allemagne ?



Les salaires en Allemagne sont généralement considérés comme supérieurs à la France pour un même poste au sein d’une entreprise. En particulier, ce sont les postes à responsabilités et demandant un niveau de qualifications important qui sont plus valorisés financièrement par rapport à leurs équivalents français.

Plusieurs portails proposent des analyses du marché de l’emploi allemand, et l’un des meilleurs est le site Gehalt.de qui propose une analyse du salaire moyen par profession ou type d’activité. Pour chaque profession, vous pouvez accéder au salaire moyen dans les différentes villes du pays, ainsi qu’au niveau de rémunération selon le niveau de responsabilités (Responsable, Directeur, Gestionnaire, Assistant..). Ces statistiques sont basées sur la centaine de milliers d’offres publiées sur le site et accessibles à tous.

Une autre étude de ce même site analysée par le portail TheLocal.de permet d’évaluer le salaire moyen toute profession confondue en fonction de votre âge. Ainsi, en 2017, un jeune de 20 ans gagne en moyenne 29.457€ bruts alors qu’un employé de 35 ans atteint 51.866€ en moyenne.

Ces statistiques basées sur plus de 200.000 professionnels vous donnent une idée générale du niveau de salaire en Allemagne, et sont un excellent départ pour débuter vos recherches.

Il faut néanmoins garder à l’esprit que les grands groupes rémunèrent généralement bien plus que les PMEs du pays. A titre d’exemple, le portail Glassdor.de propose un classement des 12 meileures entreprises du pays en termes de salaire moyen. Sans surprise, seuls des grandes groupes internationaux se retrouvent dans ce classement tels que Intel, Airbus, IBM ou encore Siemens. Les niveaux de salaire présentés dans cette étude peuvent être difficiles à atteindre au sein d’une entreprise avec un rayonnement moins important.

A quoi ressemble ma fiche de paie en Allemagne ?



L’Allemagne a longtemps servi d’exemple à la France en termes de clarté des fiches de paie données chaque mois aux salariés. Les différents élements sont regroupés dans des catégories claires et il devrait être assez facile pour vous de comprendre à quoi correspond chaque taxe.

Nous vous invitons à consulter le portail de VLH.de qui propose un guide détaillé des élements présents sur votre fiche de paie.


Quels sont les taxes et prélèvements obligatoires en Allemagne ?



L’Allemagne dispose de taxes relativement similaires à la France sur les revenus salariés, avec quelques exceptions qui peuvent paraître surprenantes aux premiers abords. Pour débuter, nous vous conseillons de consulter le guide dédié du portail Make-it-to-Germany qui proposent une première approche très détaillée.

Pour débuter, nous vous proposons une synthèse des cotisations, taxes et impôts qu’un salarié en Allemagne retrouvera sur sa fiche de paie en 2017.


Les cotisations sociales et patronales pour la sécurité sociale (Sozialversicherung)



Les cotisations sont payées généralement à parts égales entre l’employeur et l’employé directement sur son salaire, et couvrent les services suivants :

  • La retraite (Rentenversicherung)

  • Le chômage (Arbeitslosenversicherung)

  • L’assurance santé (Krankenversicherung)

  • L’assurance pour le service et les soins à long terme (Pflegeversicherung)

  • L’assurance invalidité (Unfallversicherung)


Le portail HowtoGermany.com propose une analyse détaillée de chaque cotisations et la couverture proposée par chacune d’entre elles.


L’impôt sur le revenu directement prélevé à la source (Einkommensteuer)



L’Allemagne a implémenté le prélèvement à la source bien avant la France, et c’est directement sur votre salaire que vous paierez votre impôts sur le revenu. Les différentes tranches d’imposition vont de 0% à 45%, et prennent en compte votre statut marital, votre situation, et vos enfants.

Pour aller plus loin, un simulateur proposé par le Ministère Fédéral des Finances allemand est disponible sur le portail bmf-steuerrechner.de.  


La surcharge de solidarité (Solidaritätszuschlag)



La surchage de solidarité a été mise en place en 1991 suite à la réunification de l’Allemagne afin de supporter le coût social de celle-ci, ainsi que pour supporter les coûts liés à la guerre du Golfe se déroulant au même moment. Celle-ci n’a jamais été supprimée bien que des discussions aient lieu continuellement au sein du gouvernement allemand.

Plus d’informations sont disponibles sur le portail VLH.de. 


La taxe réligieuse si vous appartenez à une communauté religieuse (Kirchensteuer)



Si vous faîtes parti officiellement d’un culte religieux en Allemagne, sous réserve d’enregistrement auprès de celui-ci, vous devrez payer une taxe supplémentaire visant à financer celui-ci. Cette taxe a pour but de ne faire contribuer que les croyants du pays, l’État ne taxant pas ceux étant sortis officiellement de tout culte religieux.

Pour vous faire une meilleure idée de l’impact des cotisations, impôts et taxes sur votre salaire brut, vous pouvez utiliser le simulateur de salaire brut/net du portail Gehalt.de ou le simulateur du portail Parmentier.de.

Articles en relation