Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Quelle est la réglementation du travail en Allemagne ?



La réglementation du travail en Allemagne
Avant de débuter toute recherche d’emploi, il est indispensable que vous preniez connaissance de la réglementation du travail en Allemagne. Les employés allemands disposent de droits différents des employés français, alors que la protection de l’emploi est plus faible qu’en France. Vous devez donc postuler en Allemagne en ayant pris connaissance de vos engagements si vous veniez à signer un contrat de travail pour travailler sur place.

Nous vous proposons donc un guide détaillé des principaux droits des employés en Allemagne.


Quels sont les horaires de travail en Allemagne ?



La semaine de travail en Allemagne est de 40 heures par semaine au sein des entreprises, avec un maximum de 48 heures en moyenne. La journée de travail ne doit dépasser généralement les 8 heures, mais peut être étendue à 10 heures si nécessaires.

Si vous effectuez de nombreuses heures supplémentaires au délà des plafonds, celles-ci devront être compensées par un temps libre équivalent alloué par l’employeur. Il est possible que certaines conventions collectives à laquelle votre entreprise allemande est rattachée instaurent une semaine de travail inférieure à 40 heures. Il est ainsi possible de trouver des branches où les 35 heures sont la normes.

Dans la réalité, une étude de « Institut für Arbeitsmarkt » en 2017 a démontré que les allemands avec un contrat de travail à temps plein travaillent en moyenne 38.03 heures par semaine alors que les employés à temps partiel travaillent 16.43 heures par semaine. C’est donc légèrement moins que les horaires légaux, et cela place l’Allemagne en dessous de la France en nombre d’heures travaillées par an.

En effet, l’étude annuelle de l’OCDE sur les conditions de travail au sein de ses pays membres démontre qu’en 2016, un salarié allemand travaille en moyenne 1362 heures par an contre 1472 heures pour un salarié français. La différence représente alors près de 14 jours de travail en moins !


Quelle est la rémunération minimum en Allemagne ?



Le salaire minimum en Allemagne est de 8.84 euros au 1er Janvier 2017. Il doit connaître des augmentations régulières tous les deux ans depuis son instauration en 2014 à travers le « Minimum Wage Act » ou « Mindestlohngesetz ». Un employé à temps plein en Allemagne doit donc gagner 1 473 euros avant cotisations et impôts au salaire minimum.

Le gouvernement allemand propose un calculateur de salaire en fonction du nombre d’heures travaillées avec le dernier taux horaire mis à jour sur son portail dédié. 


Quels sont les congés payés d’un salarié en Allemagne ?



En Allemagne, les congés payés sont régulés par le « Federal Holiday with Pay Act » ou « Bundesurlaubsgesetz ». En 2017, les congés en Allemagne sont de 20 jours minimum par an pour une semaine de travail de 5 jours. Vos droits aux congés payés seront ouverts après 6 mois au sein de votre entreprise et vous devrez les prendre pendant l’année en cours. Si vous n’avez pas l’opportunité de le faire, ils seront reconduits jusqu’au 31 Mars de l’année suivante.

Dans les faits cependant, de nombreux employeurs proposent des conditions plus avantageux, notamment pour les postes à responsabilités, avec des contrats de travail incluant 25 ou 30 jours de congés par an.


Quels sont les congés maladies en Allemagne ?



En Allemagne, les employeurs sont dans l’obligation de payer un salarié devant prendre des congés maladies pour une durée de 6 semaines maximum, uniquement bien sûr si l’employé est bien malade et incapable d’exercer sa fonction durant la période. La seule contrainte pour bénéficier de cette période de congés maladie est d’avoir travaillé au moins 4 semaines au sein de l’entreprise.

Au délà des 6 semaines, le « Krankengeld » ou l’assurance maladie prendra le relais sur le versement de la pension, avec une rémunération correspondant à 70% du salaire brut et ne pouvant dépasser 90% du salaire net. Le nombre de jours indémnisés ne peut dépasser 78 jours sur une période de 3 ans pour une même maladie.

A cela s’ajoutent 10 jours de congés maladies par an pour chaque enfants de moins de 12 ans en cas de maladie de celui-ci, et jusqu’à un maximum de 25 jours. Dans le cas d’un parent célibataire, celui-ci reçoit 20 jours de congés maladies par enfant jusqu’à un maximum de 50 jours par an.

Articles en relation