Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comment vivre en harmonie au sein d’une colocation ?



Vivre en harmonie au sein d'une colocation internationale
Vous partez vivre à l’étranger afin de découvrir de nouvelles expériences, et parmi celles-ci, il y a de fortes chances que la colocation soit une nouvelle expérimentation ! Pour beaucoup, partir à l’étranger signifie quitter pour la première fois le foyer familial et découvrir la vie d’un étudiant autonome mais aussi très souvent d’un étudiant en colocation. Et si pour certains, vous êtes habituez à vivre en autonomie ou en communauté, certains de vos colocataires auront l’occasion régulière de vous rappeler que ce n’est pas le cas de tout le monde.

Si vous souhaitez rejoindre une colocation internationale lors de votre séjour à l’étranger, voici notre guide pour vivre en harmonie au sein de votre communauté, que vous soyez deux ou quinze à partager un appartement !

1. Mettez en place des règles au sein du logement



La première chose à faire lorsque vous emménagez au sein d’une colocation est de définir des règles précises avec vos colocataires. Chacun à des attentes et habitudes, et il est important qu’un maximum de personnes soient satisfaits de l’ambiance globale au sein de la colocation. Et oui, cela peut signifier faire des concessions !

Si jamais vous arrivez au sein d’une colocation déjà préétablie, n’hésitez pas à vous renseigner par vous-même des différentes règles mises en place, bien qu’un membre n’hésite généralement pas à vous les expliquer dès votre arrivée.

Si mettre en place des règles au début peut paraître parfois futile, cela s’avèrera payant sur le long terme. L’emménagement au sein d’une colocation à l’étranger suit généralement à peu de choses près le même processus qu’une relation amoureuse. Les premières semaines sont parfaites, vous découvrez des colocataires géniaux venant du monde entier, vous pratiquez de nombreuses activités ensemble, et ne pouvez plus vous passer l’un de l’autre. Puis l’effet « Lune de miel » se termine plus tôt que prévu, et vous vous rendez compte que comme tout le monde, vos colocataires ont des défauts et de mauvaises habitudes. Sauf qu’il est plus difficile d’en parler un mois après que d’entrée de jeu dès l’emménagement !

A noter que pour certains, les colocataires ne seront que des connaissances vagues pendant leur séjour à l’étranger pour des raisons qui leurs sont propres. Mettre en place des règles est alors bien plus important, l’aspect « affectueux » étant quasiment inexistant et ne pouvant pas faire tampon en cas de problème majeur par la suite.

2. Informez-vous de l’emploi du temps de vos colocataires



Tous vos colocataires ne seront pas forcément des étudiants, et n’auront pas nécessairement le même emploi du temps. A partir de là, afficher clairement l’emploi du temps de chacun est plus que recommandé pour faciliter la vie de chacun. Définissez les soirées plus « libres » ou il est possible de faire du bruit et inviter des amis, ou au contraire des journées « calmes » où il est nécessaire de limiter le bruit.

N’hésitez pas aussi à discuter de vos habitudes ! Il peut être intéressant de savoir que votre voisin aime mettre de la musique à haut volume. Indiquez-lui des heures à laquelle c’est possible !

3. Discutez des problèmes qui peuvent se présenter durant le séjour



En cas de situations désagréables pour vous, n’hésitez pas à en discuter entre colocataires et surtout directement avec la personne concernée. Il arrive régulièrement que les étudiants se tournent d’abord vers les autres colocataires avant de se tourner directement vers la personne en cause. Cela créé par la suite des problèmes, et peu carrément diviser en plusieurs clans la colocation !

Gardez à l’esprit que l’honnêteté est toujours appréciée !

4. Respectez les différences culturelles et essayez de les comprendre



Il n’est pas toujours facile de comprendre votre colocataire venu de l’autre bout du monde. Les différences culturelles souvent non visibles aux premiers abords sont pourtant bien là, et sans le savoir, vous agacez peut être plus que vous ne le pensez les gens avec qui vous partagez votre logement.

Que cela soit les heures de repas, votre manière d’être, votre comportement quotidien, certaines choses vous paraissant inoffensives peuvent être énervantes pour les gens avec lesquelles vous vivez.

Lorsque ce cas de figure arrive, il est difficile de s’en rendre compte. Vos habitudes culturelles sont tellement ancrées en vous que vous ne les remarquez généralement pas. Le même problème est valable pour vos colocataires. Certaines de leurs habitudes agaçantes sont peut-être inconsciente et propre à leurs origines.

La meilleure solution dans ces conditions reste comme toujours la discussion !

5. Demandez avant d’organiser un évènement ou inviter un groupe d’amis



L’espace que vous partagerez pose de nombreuses contraintes lorsqu’il s’agit d’organiser des évènements ou inviter un groupe d’amis. Si généralement, une ou deux personnes ne devraient pas être une nuisance dans le logement étudiant moyen, un groupe plus important peut rapidement devenir plus problématique.

C’est aussi sans compter sur vos colocataires, qui peuvent de leur côté organiser un évènement de taille similaire au même moment. La situation peut vite devenir hors de contrôle ! Discuter et planifier sont alors le maître mot.

Avec l’avènement des réseaux sociaux, il est facile aujourd’hui d’informer vos colocataires des évènements que vous souhaitez planifier et de l’ampleur de ceux-ci. N’oubliez pas non plus de les inviter si possible, afin qu’ils ne se sentent pas « rejetés » de leur propre logement !

6. Trouver du temps pour faire des choses ensemble.



Il n’est pas difficile de trouver une activité à faire entre colocataires, et cela permet généralement de renforcer les liens entre vous. Un cinéma, bowling, billard, ou une sortie au bar sont les moyens efficaces de découvrir les personnes avec lesquelles vous vivez, et de pouvoir discuter avec eux durant la soirée.

Articles en relation