Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Eva, partie en tant que Fille au Pair à Madrid en Espagne après le Bac :


Retrouvez notre guide pour partir au Pair en Espagne !

Eva, partie en Fille au pair en EspagneJe m’apelle Eva, j’ai 23 ans et je suis actuellement étudiante en Chimie en troisième année. Je suis partie en tant que Fille au Pair en Espagne à Madrid pour une durée de 6 mois lorsque j’avais 18 ans.

J’ai choisi de partir à l’étranger après l’obtention de mon Baccalauréat car je souhaitais effectuer une année de césure avant d’entamer les études supérieures.

Quand as-tu commencé à préparer ton départ au Pair?



J’ai toujours voulu partir à l’étranger après le lycée, je n’avais simplement pas énormément d’argent pour partir. J’ai néanmoins réussi à trouver des solutions malgré tout !

Tout d’abord, je suis donc partie les trois premiers mois en tant que Volontaire en Inde à travers un programme spécifique, où je devais simplement payer mon billet d’avion. Je travaillais dans un hôtel et donnait des cours à des enfants à travers le programme « Silver Earth India ». Je ne payais donc quasiment rien sur place, et j’ai pu profiter à fond de ma vie en Inde.

A mon retour, j’ai donc voulu continuer dans ce sens et j’ai recherché un programme me permettant de travailler afin de financer mon séjour sur place. Les programmes au Pair sont alors apparus assez vite, et j’ai décidé de tenter ma chance !

 

Comment se sont déroulées tes démarches ?



J’ai recherché une famille sur le portail gratuit Au Pair World. Sachant que je souhaitais apprendre l’espagnol, j’ai donc recherché des familles qui recherchaient une fille au pair souhaitant parler espagnol une fois sur place.

J’ai évité à tout prix de rejoindre une famille qui voulait quelqu’un pour faire les tâches ménagères et le nettoyage. Ce n’est pas le but d’un programme au Pair, et grâce à la description sur leur profil on peut savoir ce que les familles attendent de leurs jeunes au Pair. A travers le portail, il est possible de contacter les familles d’accueil gratuitement et celles-ci peuvent répondre pour un meeting Skype.

J’ai d’abord discuté en ligne avec deux familles. L’une des deux familles m’a vraiment intéressée au départ. C’était une famille d’accueil avec un enfant de 5 ans qui allait partir s’expatrier à Dubaï dans les mois qui venaient. Afin que leur enfant apprenne l’anglais, ils voulaient une au Pair international qui puisse lui parler quotidiennement en anglais. Du à leur départ, le séjour au pair au sein de leur famille ne pouvait se faire que sur 3 mois. Bon à savoir, ils avaient déjà eu des Filles au Pair avant et étaient familiers du programme. On a mis en place un entretien Skype trois fois avant mon départ, et j’aimais vraiment beaucoup la mère au sein de la famille d’accueil. C’est ce qui m’a décidé à partir à Madrid !

Au final, après deux mois sur place, la mère de famille a reçu un appel de la part de son mari déjà à Dubaï indiquant que tout était déjà en place et qu’elle pouvait le rejoindre quand elle le souhaitait. Mon séjour a donc été écourté de quelques semaines, alors que j’avais enfin réussi à prendre le rythme de la vie espagnole, à me faire des amis à Madrid et avoir une vraie vie sur place. C’est alors qu’elle m’a proposé de rejoindre une autre famille d’accueil qui vivait exactement dans le même bâtiment et qui avait une fille de 8 ans qui devait apprendre l’anglais. J’ai donc pu rencontrer la famille directement sur place !

Tout s’est bien déroulé lors des entretiens, et j’ai donc décidé de continuer pour une période de trois mois avec eux. C’était un peu un essai pour eux vu qu’ils n’avaient jamais eu de filles au Pair. Après trois mois, comme la situation leur plaisait, je suis restée quelques semaines de plus avant de devoir rentrer pour les vacances d’été.

Une fois la famille obtenue, quelles ont été tes autres démarches ?



J’ai réservé mon vol dès que mon séjour était confirmé pour Madrid. En tant qu’européenne, pas besoin de visa pour séjourner sur place, les démarches pour un Au Pair en Espagne sont donc très simples.

As-tu signé un contrat avec les deux familles d’accueil espagnoles ?


 

Séjour fille au Pair en Espagne avec EVA


Non ! Je n’ai signé aucun contrat avant mon départ, tout était implicite. Comme ils avaient déjà eu des filles au Pair auparavant, ils étaient habitués du système.

Sur Skype, avant mon départ, on a discuté de l’ensemble des conditions de mon départ. On a discuté notamment :

  • Du montant de mes indemnités par semaine

  • De la chambre dans laquelle je dormirai (elle me l’a montrée sur Skype)

  • Des tâches que j’aurai à effectuer sur place

  • Des jours de repos (tous les weekends étaient off pour moi)


Combien étais tu rémunérée par semaine en tant que Au Pair?



La famille me donnait 65 euros par semaine de travail, ce qui représentait environ 300 euros par mois. C’est plus que suffisant pour vivre à Madrid. J’avais une amie qui gagnait 85 euros par semaine, mais elle devait s’occuper de 4 enfants, ce qui représentait beaucoup plus de travail !

Quel était ton emploi du temps sur place ?



Je pense que je n’étais pas une au Pair à proprement parler car j’étais surtout présente pour aider les enfants à apprendre l’anglais. Du coup, les enfants rentraient souvent de l’école à 5 heures de l’après-midi, et j’allais les chercher avec les parents car je n’avais pas de permis de conduire. Je préparais alors un snack pour les enfants et les parents, on effectuait les devoirs des enfants, on parlait anglais, vers 7 heures je lui donnais un bain, et vers 9 heures la mère allait le coucher.

Durant la journée, j’avais une amie qui est partie au même moment que moi. On a donc vite sympathisé en tant que Au Pair, et on passait souvent une partie de la journée ensemble. A côté de ça, j’ai suivi des cours d’espagnols sur place après un mois.

J’avais environ 3 heures d’espagnols par semaine. Les cours proposés par les écoles de langue enseignant en anglais étaient relativement chers, et la famille a réussi à trouver des programmes plus accessibles offerts par la région de Madrid. Au final, je n’ai payé que 185 euros pour 3 mois de cours à hauteur de 3 heures de cours par semaine.

Les classes se faisaient en groupe de 12 maximum avec des jeunes internationaux venus de toute l’Europe. C’était vraiment un bon plan pas cher, et l’école s’appelait « Escuela official de Idiomas Jesus Maestro Madrid ».

Pour les transports publics, il était possible si vous avez en dessous de 25 ans de voyager chaque mois partout dans le pays pour seulement 40 euros par mois. C’était un autre moyen de voyager à moindre coût, et cela m’a beaucoup aidé !

 

Comment t’es-tu intégrée une fois à Madrid ?



J’ai d’abord rencontrée la fille au Pair qui était dans le même Builing. Puis j’ai rejoins la page Facebook « Au Pair in Spain » où il est possible de rencontrer tous les jeunes au Pair de la ville et de participer aux évènements qui sont organisés. En plus de cela, j’ai rencontrés d’autres jeunes grâce aux cours de langue et j’ai réussi à me faire un réseau d’amis très rapidement.

Comment s’est passé le séjour avec les enfants espagnols ?



Interview EVA, fille au Pair à Madrid
Je jouais avec les enfant quelques heures par jour, je les emmenais au Parc, ou à la piscine. Je ne leur apprenais pas vraiment l’anglais, je me contentais de parler avec eux uniquement en anglais. La petite fille apprenait très vite et me répondait aussi en anglais, le garçon avait plus de mal et se contentait de répondre en espagnol.

La petite fille m’appelait « Grande sœur », ce qui m’a évidemment beaucoup plu !

Ce n’est pas toujours facile de gérer les enfants car l’autorité des parents reste la plus importante. Des fois on peut ne pas être d’accord avec le comportement de l’enfant, mais les parents peuvent approuver ou simplement ne pas y faire attention. J’ai beaucoup apprécié la petite fille de 8 ans au sein de la deuxième famille, et un peu moins le garçon de 5 ans qui avait un comportement plus agressif.

La mère de la première famille avait aussi une petite tendance à faire de moi le « mauvais parent ». Dès que quelque chose qui ne serait pas apprécié par l’enfant devait être fait, c’était à moi de m’en charger et elle ne s’occupait que des choses faciles ou plaisantes pour paraître comme le « bon parent ». C’est une stratégie comme une autre, mais passer pour « La méchante » systématiquement n’est pas forcément la meilleure chose pour créer un lien avec l’enfant.

Comment se passait la vie au sein de la famille d’accueil ?



Je participais à la vie quotidienne avec eux, je mangeais avec eux. Lors des évènements familiaux, les anniversaires, les voyages, ils m’emmenaient toujours avec eux partout où ils allaient, j’ai donc pu vivre la vraie vie à l’espagnole.
 

Comment a évolué ton niveau d’espagnol ?



Je suis partie avec un niveau officiel B1 après avoir passé le DELE. Après 6 mois sur place, je n’ai pas eu l’occasion d’évaluer officiellement mon niveau, mais je pense que j’avais une excellente compétence en espagnole. Je pouvais mener n’importe quel type de conversation sans trop de difficultés.

Je dirais que j’ai particulièrement réussi à apprendre l’espagnol grâce à la vie étudiante sur place. Je sortais beaucoup sur place, et on est vite obligé de parler espagnol tout le temps lorsque l’on ne rencontre que des jeunes espagnols.

Comment était la vie étudiante à Madrid ?



La vie est très accessible financièrement, le coût de la nourriture est faible, la vie nocturne est incroyable ! Être une fille blonde en Espagne aide beaucoup à se faire remarquer, c’est bon à savoir !

On ne s’ennuie jamais à Madrid, le centre-ville est magnifique, et il y a plein de musées et d’activités à faire.

Il y a aussi beaucoup de pickpockets dans la ville ! Presque tous les jeunes que j’ai rencontrés sur place sont fait voler quelque chose à un moment ou un autre. Faîtes donc attention à vos sacs !

 

Combien t’as coûté le séjour au Pair au total ?



Logement :
Fourni par la famille d’accueil bien sûr !

Nourriture : Il y avait un supermarché Carrefour juste à côté de chez nous, du coup j’achetais souvent des extras là-bas (chocolat). Hormis ça, l’ensemble des repas étaient fournis par la famille d’accueil, et je ne payais rien. En plus lorsque tu sors le soir à Madrid, il suffit de payer les boissons pour que l’on te serve gratuitement à manger avec.

Transport : 42 euros par mois grâce aux prix étudiants

Assurance : L’assurance santé à l’étranger avec responsabilité civile était inclue dans la couverture offerte par l’assurance mes parents car je n’avais que 18 ans. Je n’ai donc rien eu à payer.

Vol aller-retour : J’ai juste pris une valise pour partir avec Ryanair, ce qui m’a coûté une quarantaine d’euros. Le retour, il me restait 250 euros, j’ai donc décidé de rentrer avec une amie rencontrée sur place en voyageant et en couchsurfant tout le long.

Sorties : Il faut savoir que la vie nocturne à Madrid est extrêmement développée, mais qu’ils ont aussi besoin d’attirer les filles dans les clubs la nuit. En tant que fille blonde, il est possible généralement de rentrer gratuitement dans les boîtes de nuit et de recevoir des boissons gratuites toute la nuit. Il n’est pas rare que certaines soirées ne me coûtent absolument rien.

Voyages : On prenait généralement le bus pour voyager vers Valencia, Salamanca, et plein d’autres villes. On partait dans une ville par mois, et on dépensait environ 150 euros par mois. Cela représentait la majorité de mes dépenses !

Au final, j’ai gagné plus d’argent que je n’en ai dépensé pour tout le séjour. Il devait me rester 250 ou 300 euros de gagnés à la fin de mon séjour. Il faut savoir que j’ai eu relativement beaucoup de chances, et je ne sais pas s’il est possible de partir dans les mêmes conditions aujourd’hui en tant que fille au Pair en Espagne.

 

Quel serait ta conclusion sur ton séjour ?



Prenez une famille qui ne vous fait pas nettoyer, et partez devenir un au Pair en Espagne, cela vaut le coup !

Pour en savoir plus sur les séjours au Pair en Espagne, n'hésitez pas à consulter notre guide dédié.


Eva, partie 6 mois en Espagne en tant qu'au Pair

Articles en relation