Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comprendre les salaires en Australie: le guide



Les salaires en Australie


L’Australie est connue pour avoir des salaires attractifs et nombreux sont les étrangers partis à la quête d’une meilleure rémunération et de nouvelles aventures.

Il n’est pas toujours évident de comprendre les normes en vigueur sur le marché du travail en termes de salaire, de cotisations sociales ou encore d’impôt sur le revenu lorsque l’on s’expatrie. Chaque pays a ses spécificités et son vocabulaire ; on peut très vite être perdu et ne pas savoir à qui s’adresser.

Les employeurs peuvent parfois user de votre méconnaissance pour négliger vos prétentions salariales et vous n’êtes pas à l’abri d’une mésaventure.

Ainsi nous vous proposons dans cet article tous les éléments nécessaires afin que vous partiez faire fortune en Australie en toute sérénité.


Qui gère le système des salaires en Australie ?



Le système des salaires australiens est assez complexe puisque chaque industrie dispose de ses propres règles (conditions de travail, salaire minimum, congés etc).

Depuis 2010, le système national de travail (Fair Work System) est géré par 5 organismes différents:


Certains secteurs d’activités ne sont pas gérés par ces organismes là dans les états suivants: Territoire de la capitale australienne et Territoire du Nord, Nouvelle-Galles du Sud, Australie-Méridionale, Queensland, Tasmanie, Victoria, Australie-Occidentale.

Pour savoir si vous êtes concernés, nous vous invitons à consulter directement le site internet du Fair Work Ombudsan.

Comment sont déterminés les salaires en Australie ?



Une fois que l’on sait de quel système notre secteur d’activité dépend, nous pouvons nous intéresser à la façon dont nos règles et nos conditions de travail sont fixées.

Il existe trois manières de les régir : les conventions, les awards ou les lois.

Lorsqu'une entreprise a une convention qui couvre le travail de l'employé, c’est cette même convention qui détermine le salaire minimum et les conditions de la convention. Si ce n’est pas le cas et qu’un award existe alors l’employé sera couvert par les conditions fixées dans les awards.

Les awards sont des documents juridiques qui décrivent les taux de salaire minimum et les conditions d'emploi par secteur. Il existe plus d’une centaine d’awards dans le domaine de l’industrie ce qui signifie que de nombreux employés en Australie qui ne sont pas couverts par une convention ont leurs règles régies par le système des awards.

Dans le cas où il n’y aurait pas d’accords fixés par une convention ou un award, c’est la loi qui fait foi concernant le salaire minimum et les conditions de travail.


Quel est le niveau de salaire moyen auquel je peux prétendre en Australie ?



Tous les ans au 1er juillet la Fair Work Commission publie le salaire minimum national et les taux de salaire brut par secteur d’activité. Comme énoncé précédemment le montant des salaires en Australie dépend du secteur d’activité et du poste occupé.

Plutôt que de passer des heures à consulter des annonces d’offres d’emploi qui correspondent exactement à votre poste, votre niveau de qualification et votre nombre d’années d’expérience, le gouvernement australien a mis en place un outil en ligne pour vous aider à connaître la valeur de votre travail.

Cet outil* vous permet de calculer votre salaire, vos indemnités, vos congés et droits en cas de licenciement.

Le P.A.C.T (pay and condition tools) simule les taux de rémunération de base, les indemnités et les taux de pénalités (y compris les heures supplémentaires) en fonction de votre profil et de votre type de contrat. Ce que l’on appelle pénalités (ou “penalties”) sont en réalité des « réparations » notamment lorsque l’on travaille le weekend, ou les jours fériés et que l’on fait des heures supplémentaires.

Pour certains employés des droits salariaux différents s’appliquent. C’est le cas pour les travailleurs handicapés, les personnes de moins de 21 ans et les apprentis ou stagiaires.

Quelques exemples à titre indicatif de salaires fournis par des employés, utilisateurs et offres d'emploi passées sur le site Indeed:

  • Un opérateur en production: 23,41$ par heure

  • Réceptionniste: 27,38$ par heure

  • Électricien: 43,60$ par heure

  • Cariste: 25,82$ par heure

  • Ingénieur informaticien: 86 175$ par an


Les employés doivent être rémunérés au bon taux pour tout le temps travaillé, y compris le temps passé en formation, dans les réunions d'équipe, à l'ouverture et la fermeture de l'entreprise. Cependant il est possible que l’on vous demande de travailler une journée sans être payé. Ces journées d’essai sans paie sont autorisées par la loi.

* Comprendre l’outil en ligne mis en place par le Fair Work en moins d’une minute via une vidéo

A quoi ressemble ma fiche de paie en Australie ?



Bien informés sur le système de salaire en Australie et sur les taux de rémunération appliqués dans votre région, votre secteur et pour votre poste, vous vous apprêter à recevoir votre première fiche de paie (ou payslip).

Selon votre poste et le type de contrat vous allez la recevoir à la fin de chaque semaine ou à la fin du mois, de manière électronique ou sous format papier.

Vous n’aurez pas trop de difficultés à lire votre bulletin de paie car nous ne trouverez pas autant de lignes de détails de charges comme en France. En effet en Australie, les impôts sur le salaire sont prélevés à la source. Ainsi le total net que vous touchez chaque mois signifie bien « net d'impôts ».

Vous y trouverez:

  • Votre nom et votre prénom

  • L’award dont vous dépendez

  • Votre type de contrat

  • Le nom de l’entreprise

  • Les différents taux horaires appliqués selon si vous travaillez en semaine, en week-end, jour fériés, heures supplémentaires

  • Le nombre d’heures travaillées

  • Les primes (indemnités et pénalités)

  • Le total en brut et en net

  • Le décompte des jours de congés cuulés et des jours de congés maladie auxquels vous avez droit

  • Une ligne pour la cotisation retraite (superannuation)


Quels sont les taxes et prélèvements obligatoires en Australie ?



L’impôt sur le revenu – prélèvement à la source

Le taux d'imposition dépend du statut fiscal (résident fiscal ou non résident fiscal) et de la tranche salariale annuelle. A noter: les non-résidents fiscaux sont imposés plus fortement que les résidents fiscaux.

La cotisation retraite – superannuation-

Le système des retraites est géré par des organismes privés. L’employeur reverse 9,5% du salaire à un fonds de pension (taux garanti jusqu’en 2021). Bien qu’elle ne soit pas déduite du salaire, la superannuation doit obligatoirement apparaître sur la fiche de paye. Elle est versée en plus du salaire.

Attention il peut arriver que certains employeurs ne le fassent pas car ils pensent que les étrangers ne sont pas concernés par cette cotisation. Il est donc de votre ressort de vérifier qu’une ligne superannuation figure bien sur votre bulletin de paie.

Si vous quittez définitivement le pays, vous pouvez demander à récupérer une partie de votre épargne retraite. Cette procédure est appelée : Departing Australia Superannuation Payment (DASP)

Plus d’info sur le site Australian Tax Office

La cotisation Medicare - Medicare Levy

Contribution au système de santé public, au taux de 2%.

Tous les employeurs sont obligés de contribuer à Medicare pour le compte de ses employés et ce même si vous ne pouvez pas bénéficier de cette couverture médicale.


Qui contacter en cas de question sur les salaires en Australie ?



Le Fair Work Ombudsman est le système plus fréquemment utilisé en Australie.

Il a pour fonction, entre autres, de donner des informations pratiques et conseils, de s’assurer de l’application de la loi (conditions de travail, salaire minimum etc) et de régler les conflits…Pour toutes informations relatives à ces questions là nous vous invitons à les contacter directement via leur site internet. si vous avez des difficultés à parler et comprendre l’anglais.

Des traducteurs/interprètes sont à votre disposition pour formuler votre demande.

Articles en relation