Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Pour quelles raisons s'expatrier en Nouvelle-Zélande ?


 
Pourquoi s'expatrier en Nouvelle-Zélande

Aotearoa signifie « La terre du long nuage blanc ». C’est le nom maori de la Nouvelle-Zélande, cette île de l’autre côté du globe qui offre une excellente qualité de vie et des opportunités d’emplois à de nombreux expatriés avec près de 47 000 nouvelles positions créées chaque année. Mais l'intérêt du pays va beaucoup plus loin comme vous allez le voir !

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter tous nos articles pour s'expatrier en Nouvelle-Zélande !

 

La Nouvelle-Zélande est-elle attractive aujourd'hui pour les expatriés ?


 

Pays au sud-ouest de l’Océan-Pacifique et l’un des plus éloignés de la France, La Nouvelle-Zélande a été classée 5ème pays en 2019 le plus attractif pour les expatriés par l’enquête « Expat Explorer » d’HSBC. Cette étude repose sur des points essentiels d’une expatriation : la qualité de vie, l’état de la société, le monde professionnel ou encore l’intégration et présente la Nouvelle-Zélande comme l’un des pays préférés au monde des expatriés.

Avec une activité dynamique et prospère, c’est aujourd’hui le secteur tertiaire qui occupe la plus grande place de l’économie néo-zélandaise (après un historique davantage concentré sur l’agriculture). Le commerce extérieur occupe une place très importante et le pays entretien des relations très fortes avec de nombreux États et a signé de nombreux traités de libre-échange dans le monde.

La Nouvelle-Zélande possède également une situation de quasi plein emploi (avec un taux de chômage inférieur à 5% en 2019) qui représente un attrait considérable pour grand nombre d’étrangers qui veulent s’installer dans ce pays.

Les opportunités d’emplois sont nombreuses en Nouvelle-Zélande et de nombreux secteurs ont un fort potentiel (industries technologiques, publicité, tourisme, environnement, etc.). Cependant, pour répondre au mieux aux nécessités du pays, une liste des besoins professionnels est publiée annuellement par le service de l’immigration néo-zélandais : c’est une liste qui recense les pénuries de main d’œuvre (notamment qualifiée) et qui permet aux potentiels expatriés de savoir si leurs compétences sont utiles au pays et s’ils ont des opportunités d’emploi.

Cette liste différencie les besoins urgents des besoins sur le long terme.

La Nouvelle-Zélande est un pays où l’immigration est très forte : le solde migratoire est très élevé et en constante augmentation au fil des années (jusqu’à +70 000 migrants en octobre 2017). La Nouvelle-Zélande est un pays où la part de la population née à l’étranger est très importante : en 2018, 27,4% de la population néo-zélandaise est née en dehors du pays.

En revanche, la France représente une part plutôt faible de la population car on recense seulement 5 218 français eu registre des français établis hors de France.

Bien sûr, cela ne représente pas toute la population française sur place : en effet, un bon nombre de français peut venir en Nouvelle-Zélande pour un an grâce au PVT (permis vacances travail) qui permet aux jeunes de 18 à 30 de voyager et de travailler à l’intérieur du pays.

 

Quels sont les avantages de vivre en Nouvelle-Zélande ?


 

Comme beaucoup de pays où l’expatriation est importante, c’est la haute qualité de vie qui est recherchée. En faisant le choix de partir à l’autre bout du monde au pays des Kiwis : les français cherchent à améliorer leur qualité de vie et leur bien-être.

L’IDH (indice de développement humain) classe la Nouvelle-Zélande en 25ème position en 2017, ce qui est supérieur à la France (36ème position). De plus, le Legatum Prosperity Index a positionné 2ème la Nouvelle-Zélande en termes de prospérité et qualité de vie (derrière la Norvège) alors que la France n’est que 20ème du classement.

Cet indicateur prend en compte 9 critères : qualité économique, environnement commercial, gouvernance, éducation, santé, sécurité, liberté individuelle, capital social et environnement. Pour finir sur les classements qui montrent cette qualité de vie néo-zélandaise, Auckland se positionne même 3ème de l’enquête internationale Mercer 2019 qui a pour objectif de classer les villes dans le monde selon la qualité de vie !

Au-delà de la qualité de vie, du faible taux de chômage et des opportunités d’emplois énoncées plus haut : partir habiter en Nouvelle-Zélande est une aventure à l’autre bout du monde à la rencontre d’une nouvelle culture et d’une diversité de paysages que l’on ne connaît pas en France. Pays isolé et de l’autre côté de l’hémisphère : son environnement naturel et l’un des plus particuliers et uniques au monde.

Le style de vie et l’accueil des étrangers sont également des points très positifs. Possédant une part importante de la population d’origine immigrée, le multiculturalisme du pays (entre les occidentaux, les maoris et les asiatiques notamment) se ressent et permet de facilement s’intégrer. De plus le pays des Kiwis est très ouvert envers les étrangers et les néo-zélandais ont la réputation d’être très sympathiques et accueillants.

Quels sont les inconvénients potentiels de la Nouvelle-Zélande ?


 

Bien que de nombreuses opportunités d’emplois soient proposées et que les listes des besoins soient régulièrement mises à jour, si le métier que l’on exerce ou les compétences que l’on possède ne sont pas demandées ou en pénurie sur la « Skills shortage list » il n’est pas possible de venir s’installer en Nouvelle-Zélande car il est nécessaire d’avoir un contrat de travail pour obtenir un visa de travail.

C’est pour cela que beaucoup de jeunes français choisissent le PVT : cela peut servir de tremplin pour chercher un travail sur place et se créer un réseau directement (mais en général, les emplois occupés par les PVTistes sont des emplois d’intérim ou peu qualifiés).


Un autre inconvénient que l’on peut rencontrer est la maîtrise de l’anglais. En effet, bien qu’il semble évident que maitriser l’anglais soit essentiel pour venir travailler en Nouvelle-Zélande, la plupart des entreprises exigent un haut niveau élevé d’anglais écrit et oral et des références ou des expériences anglophones au préalable sont de réels atouts pour trouver du travail.


L’inconvénient le plus évident est celui de l’isolement et de l’éloignement. En plus d’être un pays à plus de 24h de vol de la France, le fait d’être sur une île éloignée géographiquement rend le coût de la vie assez élevée et notamment en ce qui concerne tous les produits d’importations. Le logement est également assez cher et notamment dans les villes d’Auckland et de Wellington, de plus, la particularité néo-zélandaise est de payer le loyer à la semaine.


Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter tous nos articles pour s'expatrier en Nouvelle-Zélande !

Articles en relation