Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Quelles sont les démarches pour s'expatrier en Nouvelle-Zélande ?


 
Les démarches pour s'expatrier en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est un pays tranquille et apprécié des fans de nature. Toutefois le processus d’immigration n’est pas aussi paisible et l’obtention d’un visa ne s’apparente pas à un long fleuve tranquille.

Cet article vous explique les différents visas auxquels vous pouvez postuler pour rejoindre le pays, et les démarches associées. Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter tous nos articles pour s'expatrier en Nouvelle-Zélande !

 

Quels sont les requis pour immigrer en Nouvelle-Zélande ?


 
La Nouvelle-Zélande pratique l’immigration choisie, ainsi, la sélection des travailleurs immigrés se fait selon un barème de points. Vous pouvez faire une simulation sur le site du Ministère.

Parmi les critères, le Ministère regarde votre âge, votre niveau d’étude, votre expérience professionnelle, votre détention d’une offre d’emploi à temps plein, votre niveau d’anglais, votre santé et votre casier judiciaire.

Pour postuler à tout type de visa de travail en Nouvelle-Zélande, vous devez :

  • avoir un passeport valide au moins jusqu’à 3 mois après votre départ de Nouvelle-Zélande

  • être en bonne santé (un examen médical ou une radiographie pulmonaire pourra vous être demandé)

  • avoir un certificat de police en anglais

  • avoir moins de 55 ans

  • avoir un billet de retour ou pouvoir prouver que vous avez assez d’argent pour vous payer un billet de retour.


La demande d’immigration en Nouvelle-Zélande pour les travailleurs permanents


 

Pour les travailleurs permanents, les demandes de résidence permanente se font sous la forme d’une déclaration d’intérêt (« Expression of Interest ») que vous pouvez faire en ligne sur le site du Ministère après avoir créé un compte et payé les frais de dossier de 530 NZ$.

Avant de faire votre demande, faites une simulation des points que vous pourriez réclamer pour votre déclaration d’intérêt. Vous devez avoir au moins 100 points pour que votre dossier soit étudié. Sachez qu'en 2019, le Ministère étudie seulement les candidatures avec un minimum de 160 points, ce qui place la barre de pré-sélection particulièrement haute.


Si votre déclaration d’intérêt est sélectionnée, vous pouvez être invité à postuler pour un visa de résidence permanente.  La candidature se déroulera alors comme suit:

  1. Vous devrez payer un coût additionnel de 3’310 NZ$ pour postuler

  2. Vous recevrez ensuite un formulaire à remplir et à retourner avec votre candidature

  3. Vous devrez alors fournir les preuves des déclarations que vous avez faites sur votre situation dans votre déclaration d’intérêt

  4. Le dossier peut comprendre votre contrat d’embauche, votre description de poste, vos diplômes, vos relevés de note, des références, des fiches de paie, des avis d’impôts ou des contrats de travail confirmant vos expériences de travail, un rapport du NZQA (« New Zealand Qualifications Authority »)

  5. Vous devez démontrer que vous avez une qualification reconnue et des résultats conformes à un examen d’anglais reconnu.

  6. Votre employeur devra quant à lui remplir un « Employer Supplementary Form ». Certaines professions nécessitent en plus de s’enregistrer pour pouvoir les pratiquer.


Comment faire une demande d’immigration pour la Nouvelle-Zélande pour un emploi temporaire ?


 

Pour les travailleurs temporaires, il existe de nombreux visas de travail différents. Pour la plupart des visas, vous aurez besoin d’avoir une offre d’emploi pour pouvoir postuler. Les seuls visas ne nécessitant pas d’offre d’emploi sont le visa vacances travail (« Working Holiday Visa »), le visa pour les entrepreneurs et le visa pour les artistes et sportifs reconnus.

Il existe de nombreux visas différents et nous vous conseillons d’aller voir directement sur le site du Ministère si vous êtes dans un cas spécifique. Voici toutefois les visas les plus communs pour un emploi temporaire :

1. Visa Vacances Travail (« Working Holiday Visa”)

Avec ce visa, vous pouvez à la fois étudier (pour une période ne dépassant pas 6 mois), travailler et voyager en Nouvelle-Zélande pendant une période allant jusqu’à 1 an. Pour être éligible, vous devez correspondre aux critères suivants (en plus des critères cités dans les requis pour immigrer) :

  1. avoir entre 18 et 30 ans

  2. avoir au moins 4’200 NZ$ pour vivre pendant votre séjour

  3. prouver que vous êtes assurés pour toute la période de votre séjour


Vous pouvez postuler en ligne sur le site du Ministère après avoir créé un compte. Vous devrez fournir toutes les pièces justificatives requises et payer les frais de dossier de 280 NZ$.

Vous pouvez faire une demande d’extension de votre visa de 3 mois si vous avez été saisonnier au moins 3 mois dans les domaines de l’agriculture, horticulture ou viticulture lors de votre séjour.

Visa Travail des Qualifications Essentielles (« Essential Skills Work Visa »)

La durée du visa dépend de la durée indiquée sur votre contrat d’embauche et de votre qualification mais il peut aller jusqu’à 5 ans. Vous pouvez renouveler ce visa sans limite si vous êtes un employé qualifié.

Vous pouvez postuler en ligne sur le site du Ministère après avoir créé un compte. Vous devrez fournir toutes les pièces justificatives requises (dont un contrat de travail à temps plein) et payer les frais de dossier de 495 NZ$. De plus, votre employeur devra compléter un « Employer Supplementary Form » décrivant le travail qu’il vous a proposé et prouver qu’il a tenté de recruter un néo-zélandais mais que vous étiez plus qualifié.

Visa Travail des Professions en Pénurie (“Long Term Skill Shortage List Work Visa”)

Vous pouvez postuler à ce visa si votre profession apparait dans la liste des professions en pénurie. Vous pouvez travailler pendant 30 mois en Nouvelle Zélande avec ce visa. Vous devez avoir un contrat d’embauche à temps plein pour une profession compris dans la liste. Vous devez pouvoir prouver que vous êtes bien qualifié et expérimenté pour l’emploi.

Vous pouvez postuler en ligne sur le site du Ministère après avoir créé un compte. Vous devrez fournir toutes les pièces justificatives requises et payer les frais de dossier de 635 NZ$.

Vous pouvez prétendre à un visa permanent après 2 ans de travail sous ce visa.

Voici une liste non exhaustive des autres visas disponibles :

  • Entrepreneur Work Visa (pour ceux qui souhaitent créer leur entreprise en Nouvelle-Zélande et qui ont déjà un bon business plan)

  • Specific Purpose Work Visa (pour travailler pour un évènement ou un but particulier, notamment si vous êtes mutés en Nouvelle-Zélande)

  • Talent (Accredited Employer) Work Visa (si vous avez une offre d’emploi d’un employeur accrédité pour une période de minimum 2 ans)

  • Talent (Arts, Culture, Sports) Work Visa (si vous êtes un artiste/sportif reconnu dans votre domaine et que vous avez un sponsor acceptable)

  • Entertainers Work Visa (pour la production d’un film, d’une vidéo ou d’un projet spécifique)

 

Quelles sont les démarches à faire une fois en Nouvelle-Zélande ?


 

Toute personne arrivant en Nouvelle-Zélande doit faire une demande de permission d’entrée sur le territoire lors de son arrivée. Pour cela, vous devez compléter une carte d’arrivée qui vous sera donné dans l’avion et la rendre à votre arrivée à l’aéroport.

Toute personne travaillant en Nouvelle-Zélande doit payer des impôts. Une fois sur place, vous devrez ouvrir un compte en banque néo-zélandais et demander un numéro de cotisant aux taxes (« IRD number »). Vous pouvez faire la demande sur le site de l’Inland Revenue Department en vous munissant de votre passeport, votre numéro de visa, une preuve de compte bancaire local fonctionnel et votre numéro fiscal français.

Vous recevrez votre numéro par mail ou sms sous 2 jours. Vous devrez fournir ce numéro à votre employeur pour qu’il puisse déclarer vos revenus. Vos impôts seront directement prélevés à la source.

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter tous nos articles pour s'expatrier en Nouvelle-Zélande !

Articles en relation