Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comprendre le système de retraite en Irlande: le guide


 
La retraite en Irlande

Les règles de coordination entre les différents pays membres de l’Union Européenne permettent de vous simplifier la vie lors de vos calculs pour la retraite, ceci que vous restiez en France ou en Irlande.

Vous devez toutefois bien vous renseigner sur le système de retraite en Irlande si vous envisagez de partir travailler dans ce pays. Conditions d’accès, fonctionnement du système de retraite, cotisations, démarches à suivre, vous saurez tout après la lecture de cet article.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter tous nos articles afin de s'expatrier en Irlande.

 

Les conditions d'accès au système de retraite en Irlande


 

Un expatrié européen aura les mêmes conditions d’accès au système de retraite irlandais que les Irlandais.

La France et l’Irlande ont un accord dans le cadre de l’Union Européenne. Cet accord permet de cumuler les cotisations que vous avez payé dans les différents pays européens dans lesquels vous avez travaillez au cours de votre carrière et de vous rendre ainsi plus facilement éligible à la retraite.

Vous n’avez pas à faire de démarche pour que votre travail dans les autres pays de l’UE soit pris en compte, le service d’assurance sociale irlandais se chargera de rentrer en contact directement avec le service des pays en question.

En Irlande, vous avez accès à votre pension retraite après votre 66ème anniversaire. Il n’existe pas de retraite anticipée. Si vous décidez de partir avant votre 66ème anniversaire, vous ne toucherez pas votre retraite avant d’atteindre cet âge.

Vous pourriez cependant être éligible à certaines aides sociales notamment des allocations chômage. Vous pourriez également toucher quelque chose de la part de votre entreprise. En effet, beaucoup d’entreprises offrent la possibilité d’une retraite anticipée dès 60 ans (voire dès 55 ans dans certains cas). Elles mettent en place une compensation pour leurs employés qui partent plus tôt.

La plupart des contrats de travail rendent le départ à la retraite à 66 ans obligatoire mais vous pouvez rechercher un nouvel emploi si vous souhaitez continuer de travailler après cet âge. Toutefois il n’existe pas de compensation pour une retraite différée. Si vous décidez de partir à la retraite plus tardivement, vous ne toucherez pas une pension retraite plus importante.

Le fonctionnement du système de retraite en Irlande


 

Vous pouvez toucher votre pension en provenance de l'État en Irlande à partir de 66 ans. Cet âge sera décalé à 67 ans en 2021 et 68 ans en 2028. Attention, on ne parle pas ici d'un âge minimum de départ à la retraite mais bel et bien de l'âge minimum à laquel l'État irlandais commencera à vous verser une pension. Il est ainsi possible de partir plus tôt en ayant moins cotisé, au risque de recevoir une pension moins importante chaque mois.

Il existe deux pensions de retraite publiques différentes : la pension d’Etat contributive et la pension d’Etat non-contributive.

Chaque travailleur (employé ou indépendant) verse des cotisations à un régime obligatoire. Les salariés faiblement payés sont exonérés de ces cotisations.

Les cotisations obligatoires vous permettront d’être admissible à la pension d’Etat contributive. Le taux de cette pension retraite variera selon votre nombre de cotisations annuelles. Contrairement au système français, bien que le montant des cotisations varie selon votre salaire (et votre catégorie d’assurance sociale), la pension retraite touchée ne dépend pas de vos revenus ou des montants versés mais uniquement du nombre de cotisations versées.


Si vous n’avez pas assez cotisé pour être éligible à la pension d’Etat contributive, vous pouvez être éligible à la pension d’Etat non-contributive. Ces deux pensions ne peuvent pas être cumulées.

La pension d’Etat contributive en Irlande


 

Cette pension est la pension de retraite la plus répandue. Elle est attribuée sans condition de ressources. Vous pouvez la toucher tout en continuant de travailler.

Pour être éligible à cette pension, vous devez :

  • avoir au moins 66 ans

  • avoir commencé à payer des cotisations sociales avant vos 56 ans

  • avoir payé un certain nombre de cotisations sociales : 520 cotisations à taux plein (soit 10 ans) dont 260 qui peuvent être des cotisations volontaires (pour ceux qui n’ont plus d’emploi ou qui sont autoentrepreneurs et qui paient des cotisations sociales par choix)

  • avoir minimum 10 cotisations par an en moyenne au cours de votre vie active ou avoir atteint un minimum de cotisations avant vos 66 ans.


Un minimum de 2 080 cotisations au total avant votre 66ème anniversaire (soit 40 ans de travail à temps plein) ou d’une moyenne de 48 cotisations sociales par année de travail vous permet d’obtenir la pension complète.

Le montant de la pension d’Etat contributive pleine est de 248.30€ par semaine en 2019. Ce montant augmente de :

  • 165.40€ si vous avez un adulte à charge 

  • 222.50€ si vous avez une personne de plus de 66 ans à charge

  • 10€ lorsque vous atteignez 80 ans

La pension diminue au prorata du nombre de cotisations sociales annuelles.

Vous pouvez vous rendre sur le portail Citizen Information.ie pour connaître combien vous pouvez toucher plus exactement selon vos cotisations. Vous retrouverez les dernières informations et taux sur la "State Pension Contributory" sur le portail Welfare.ie.


La pension d’Etat non-contributive en Irlande


 

Cette pension est attribuée aux personnes qui ont eu un faible revenu lors de leur vie active ou qui n’ont pas eu d’emploi. Le montant de la pension est inversement proportionnel au revenu.


Pour être éligible à cette pension, vous devez :

  • avoir au moins 66 ans

  • passer un examen des ressources prenant en compte vos revenus (dont votre salaire pour la partie dépassant les 200€ par semaine, les pensions que vous touchez de l’étranger, les loyers que vous touchez, etc.), la valeur de votre patrimoine (notamment vos économies, vos soldes bancaires et vos propriétés qui ne sont pas votre logement) et les revenus sur la résidence que vous utilisez à des fins personnelles

  • passer les conditions de résidence : si vous êtes d’un pays européen, vous avez automatiquement le droit de résider en Irlande, toutefois vous devez prouver que vous avez une assurance maladie et des moyens suffisants pour vivre en Irlande.


Cette pension est attribuée sous conditions de ressources. Vous devez avoir un patrimoine d’une valeur inférieure à 20 000€ (calculé par l’examen des ressources) et un salaire inférieur à 200€ par semaine pour bénéficier de la pension complète. Si vous dépassez ces seuils de plus de 30€, votre pension sera réduite de 2,50€ pour chaque 2,50€ de ressources supplémentaires.

Le montant de la pension d’Etat non contributive pleine est de 237€ par semaine en 2019. Ce montant augmente de :

  • 156.40€ si vous avez un adulte à charge 

  • 34 € pour un enfant de moins de 12 ans à charge

  • 37€ pour un enfant de plus de 12 ans à charge

  • 10€ lorsque vous atteignez 80 ans


Vous retrouverez les dernières informations et taux sur la "State Pension Non Contributory" sur le portail Welfare.ie.

Le cumul des régimes des retraites en Irlande


 

Vous pouvez cumuler vos cotisations françaises avec vos cotisations irlandaises dans le calcul du nombre de cotisations effectués au cours de votre vie active. Cela vous permettra d’être plus facilement éligible à la pension d’Etat contributive.

Il vous est également possible d’adhérer à la Caisse des Français à l’Etranger (sécurité sociale des français à l’étranger). La CFE permet à tout expatrié français de cotiser sans habiter en France. Vous devrez alors cotiser pour la CFE en plus des cotisations locales. En cotisant, vous pouvez bénéficier du régime de retraite de base français. Toutefois cela n’est pas très intéressant en Irlande puisque la France a des accords qui permettent de pouvoir transférer vos cotisations d’un pays à l’autre.

Vous pouvez cumuler votre retraite avec un emploi si vous continuez de travailler après votre 66ème anniversaire. Cela ne réduira pas le montant que vous percevrez. Afin de toucher un revenu plus important lors de votre retraite, vous pouvez cotiser volontairement auprès d’organismes privés.

 

Les démarches pour percevoir sa rente de retraite en Irlande


 

Vous devez présenter votre demande de rente 3 mois avant votre 66ème anniversaire. Si vous avez travaillé dans différents pays, vous devez présenter votre demande 6 mois avant votre 66ème anniversaire.

Pour faire votre demande, vous devez avoir votre numéro personnel de sécurité sociale. Vous devez remplir un formulaire pour la pension d’Etat contributive. C’est un formulaire similaire pour la pension d’Etat non-contributive. Vous devez envoyer ce formulaire au Department of Employment Affairs and Social Protection (Social Welfare Services, College Road, Sligo, Irlande).

Vous pouvez demander une copie de votre couverture sociale sur le site MyWelfare.ie. Si vous avez des questions supplémentaires, vous pouvez vous adresser à votre centre Intreo ou votre bureau local d'assurance sociale.

Lorsque vous remplissez le formulaire de demande, vous aurez à remplir une partie vous demandant si vous avez travaillé dans un autre pays que l’Irlande. Si c’est le cas, vous devrez fournir les informations suivantes :

  • le pays dans lequel vous avez travaillé

  • le nom et l’adresse de votre employeur dans le pays en question

  • les dates durant lesquels vous avez travaillé dans le pays en question

  • votre numéro de sécurité sociale dans le pays en question


Le service d’assurance sociale se chargera de rentrer en contact directement avec le service du pays en question.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter tous nos articles afin de s'expatrier en Irlande.

Articles en relation