Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comprendre l'assurance chômage en Allemagne: le guide



L'assurance chômage en Allemagne
Le chômage en Allemagne tourne autour des 5% en 2019, et est en baisse continue depuis 2008. Le nombre de sous-emplois suit également la même direction en se situant aux alentours de 7% en 2019, comme l’indique un sondage de l'agence fédérale pour l'emploi en Allemagne. 

Cela se traduit notamment par les conditions mises en place par le Gouvernement de manière stricte (tout comme l’idée que l’on se fait des allemands !) afin d’obtenir l’aide au chômage et de pousser la population active à travailler plus rapidement et ne pas dépendre du système.

Cette aide est divisée en 2 catégories, l'Arbeitslosengeld I pour ceux qui ont suffisamment cotisé ou l'Arbeitslosengeld II, pour les personnes ayant une période de cotisations inférieure à 12 mois. Suivez donc le guide pour connaître les subtilités du système allemand ainsi que les démarches à réaliser !

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre guide complet sur l'expatriation en Allemagne.

Quelles sont les conditions d'accès à l'assurance chômage en Allemagne ?


 

Afin de prétendre à des prestations pour l’assurance chômage, vous devez tout d’abord être involontairement sans emploi et prêt à reprendre une activité lorsqu’elle vous est proposée par l’Agentur für Arbeit, le Pôle emploi allemand.

En effet, si vous êtes au chômage suite à une rupture du contrat de travail venant de votre part et sans motif valable, ou si vous avez fait preuve d’un mauvais comportement amenant à la rupture d’un contrat, les prestations peuvent seulement être versées au bout de 12 semaines. De même que si vous refusez un emploi ou que vous ne vous y présentez pas, vos indemnités risquent d’être suspendues pour une durée allant jusqu’à 12 semaines. Vous devez donc être disponible et en capacité d’exercer un emploi.

Une autre condition importante repose sur la durée de cotisations. En effet, vous devez justifier d’une certaine période de cotisations d’au moins 12 mois au cours des 2 dernières années. Sachez tout de même que vous pouvez demander une indemnité si vous exercez un travail ou une activité d’une durée maximale de 15 heures mais que vous ne pouvez pas si vous êtes travailleur indépendant.

Si vous ne rentrez pas dans ces critères, vous pouvez tout de même bénéficier de l’allocation chômage qui est distribuée en cas de manque de ressources. Dans ce cas, vous devez avoir entre 15 et 65 ans, être apte au travail et vous trouver dans le besoin. Cela vous garantit un minimum vital, et certains coûts comme le logement ou le chauffage peuvent être pris en charge.

Le fonctionnement du système de chômage en Allemagne


 

On distingue deux catégories de chômeurs en Allemagne : d'une part, les bénéficiaires de l'Arbeitslosengeld I (AG I) ayant cotisé pendant un 1 an minimum, et d'autre part, les bénéficiaires de l'Arbeitslosengeld II (AG II), en fin de droit pour l'AG I ou qui ne remplissent pas les conditions pour l’obtenir.

Commençons tout d’abord par l’AG I. Concernant le montant de l’indemnité, il dépend du salaire sur l’année précédant la demande d’allocation chômage dans la limite d’un plafond maximal et de la présence ou non d’enfants à charge. Plus précisément, l’indemnité est versée mensuellement et le montant s’élève à 60% du salaire net sans enfant ou à 67% dans le cas où vous en avez au moins 1.

Pour la durée d’indemnisation, elle dépend du temps de cotisation et donc de travail, mais également de l’âge du demandeur comme le montre le tableau :

Âge

Durée de travail dans la période de référence* prolongée de 3 ans

Durée d’indemnisation

-

12 mois

6 mois

-

16 mois

8 mois

-

20 mois

10 mois

-

24 mois

12 mois

50 ans

30 mois

15 mois

55 ans

36 mois

18 mois

58 ans

48 mois

24 mois

(Source : Le Régime Allemand de Sécurité Sociale du Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale)

Si vous êtes en situation plus précaire, vous pouvez bénéficier de l’AG II, et de d’autres aides indépendantes du chômage sous conditions de ressources. Cette prestation permet de vous aider pour commencer ou conserver un travail mais surtout afin de vivre dans des conditions décentes. Pour cela, référez-vous au tableau pour connaître le montant de votre indemnité suivant vos besoins et votre composition familiale :

Situation

Montant indemnité

Personne seule

Personne seule assurant l’éducation d’un enfant

Personne dont le partenaire est mineur

409€/mois

Couple avec personnes majeures

368€/mois par pers.

Si jeunes de moins de 25 ans

237 € (-de 6 ans)

291 € (entre 6 et 13)

311 € (de 14 à 17)

327 € (à partir de 18)


Vous pouvez également estimer de manière plus précise le montant de votre allocation grâce au calculateur de l’Agence fédérale pour l’emploi, en allemand.


Les démarches pour percevoir le chômage en Allemagne


 

Dès que vous avez connaissance de la rupture de votre contrat de travail, il est recommandé de vous inscrire « En recherche d’emploi » dès que possible. Vous avez 3 possibilités pour vous déclarer comme tel :

  • Auprès de l'Agentur für Arbeit la plus proche de votre domicile, au plus tard dans les 3 jours qui suivent la fin de votre travail. Vous pouvez rechercher la plus proche de chez vous sur le site de la Bundesagentur für arbeit (l’Agence fédérale pour le travail) : plusieurs centres s’affichent avec une adresse, un numéro de téléphone et les horaires d’ouverture.

  • Si vous ne pouvez pas vous y rendre, vous pouvez également vous inscrire en tant que Demandeur d'emploi en appelant le +49 (0) 800 4 5555 00, c’est un numéro de téléphone gratuit.

  • Vous pouvez également le faire en ligne en suivant les étapes.


Une fois que vous avez renseigné votre « Recherche d’Emploi », vous pouvez à présent vous signaler « Au chômage » pour percevoir des aides auprès de l’Agentur für arbeit, en vous y rendant directement. Pour cela, n’oubliez pas les documents suivants lorsque vous vous rendrez sur place :

  • Votre passeport ou carte d’identité

  • Un certificat d’enregistrement délivré par la ville allemande dans laquelle vous vivez (Meldebescheinigung) ou votre permis de séjour

  • Si vous avez travaillé dans un autre pays en tant que frontalier par exemple, remplissez le formulaire communautaire U1, également nommé PD U1. Vous pouvez le télécharger sur le site Droit-Finances.

  • La confirmation d'inscription que vous avez pris à votre 1er rendez-vous (téléphonique, en ligne ou directement à l'Agentur für Arbeit)

  • Votre carte de sécurité sociale

  • La lettre de résiliation / le contrat de travail de votre ancien emploi avec votre permis de travail

  • Votre CV


Attention, si vous tardez à vous inscrire, le montant de votre allocation chômage peut être minoré et si vous êtes en CDD, votre inscription doit se faire au moins 3 mois avant la fin du contrat. La procédure est la même si vous demandez l’AG I ou II.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre guide complet sur l'expatriation en Allemagne.

Articles en relation