Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Faire un séjour Erasmus en Italie : mode d'emploi


 

Erasmus en Italie

 

L’Italie est l’une des destinations favorites des étudiants participants au programme Erasmus. Sur l’année scolaire 2017-2018, le pays a attiré pas loin de 28 000 jeunes dont plus de 20 000 étudiants. Parmi les étudiants français partant en programme Erasmus, l’Italie est la quatrième destination préférée.

Si le pays attire autant d’étudiants, c’est notamment dû à son climat agréable, sa culture, sa cuisine mais également la qualité de ses universités. En effet, les universités de Bologne et de Rome sont reconnues comme faisant partie des meilleures universités au monde.

Si vous souhaitez séjourner pour quelques mois en Italie dans le cadre de vos études, voici notre guide pour faire un séjour Erasmus en Italie.

1. Qui peut partir en Erasmus en Italie ?


 

Le programme Erasmus pour l'Italie s'adresse aux étudiants remplissant les critères suivants :

 

1. Être étudiant en France au sein d'un cursus de l'enseignement supérieur

2. Avoir atteint au moins la deuxième année de vos études supérieures

3. Suivre son cursus au sein d'un établissement ayant signé la charte Erasmus + et disposant de partenariats inter-insitutions avec des universités et établissements en Italie

4. Suivre un cursus vous permettant de partir à l'étranger, et disposant d'équivalences agrées avec des universités italiennes

5. Atteindre un niveau d'Italien ou d'anglais (selon la langue d'enseignement) suffisant pour suivre un ou plusieurs semestres d'études en Italie.

6. Disposer d'un budget sufisant pour financer votre échange universitaire en Italie

 

Si l'ensemble de ces conditions sont remplies, vous avez toutes les chances de pouvoir partir avec Erasmus+ en Italie dans le cadre de vos études ! Et n'oubliez pas, si vous ne pouvez pas partir pour étudier, les stages sont aussi couverts par le programme.


2. Quels sont les avantages à partir avec Erasmus en Italie ?


 

1. Un pays offrant d’innombrables endroits à visiter


L’Italie est l’une des premières destinations touristiques au monde avec près de 94 millions de touristes en 2019.

 

Rome, Naples, Florence, les Cinque Terres, la côte amalfitaine ou encore Milan, vivre un Erasmus en Italie, c’est avoir énormément de lieux incroyables à porter de main grâce au très bon réseau ferrovier qui relie tout le pays. Vous êtes assuré de ne pas vous ennuyer durant votre séjour !


2. La cuisine italienne

Que ce soient les pizzas, les pâtes ou bien les glaces, les plats italiens sont mondialement connus et appréciés et vous pourrez profiter de votre séjour Erasmus pour déguster des plats divins.

 

Si la cuisine italienne peut paraître peu variée de prime abord, chaque région italienne a ses propres spécialités et vous pourrez apprécier d’excellentes spécialités dans chacune d’entre elles.


3. Une richesse culturelle

Si le pays attire tant de monde, c’est parce qu’il regorge de trésors artistiques et de ruines antiques.

 

L’histoire passionante et complexe de l’Italie rend ses villes particulièrement intéressantes à visiter et vous pourrez profiter de certains des plus beaux musées au monde tels que la gallerie des Offices à Florence ou bien les musées du Vatican.


4. Une qualité de vie agréable avec un coût accessible


Lorsque l'on parle de la « dolce vita » italienne, c’est notamment pour le climat italien, bien plus doux en hiver qu’en France.

 

Si le climat peut être un point important lors de votre choix de destination Erasmus, le coût de la vie sur place est également un argument clé : bien que la vie en Italie ne soit pas donnée, vous paierez 12% moins cher qu’en France selon le comparateur Numbeo.


5. Un enseignement universitaire de renommée mondiale


L’Italie compte 30 universités parmis les 1 000 premières au classement Shanghai, soit le 3ème pays avec le plus d’université dans le classement, derrière les États-Unis et la Chine.

 

De plus, 3 universités italiennes font partis du top 200 du classement Shanghai : l’université de Rome, l’université de Milan et l’université de Pise.


6. Une vie étudiante dynamique

 

Lors de votre séjour Erasmus, vous pourrez découvrir l’aperitivo, un concept proposé dans la plupart des bars italiens et qui est très populaire.

Si l’aperitivo est né en Italie du nord, il est maintenant répandu dans tout le pays. Le principe est proche de l’happy hour mais le verre de vin ou le cocktail est accompagné de plusieurs amuses bouches tels que de la charcuterie, des bruschettas, etc. De manière générale, les Italiens aiment beaucoup se retrouver en dehors de chez eux et sortir, rendant la vie nocturne dynamique.

Bien qu’il y ait de nombreux avantages à partir en Erasmus en Italie, il faut tout de même connaître les quelques points suivants avant de vous lancer dans votre projet :

1. Les salaires sont plus faibles qu’en France

 

L’Italie a beau être un pays frontalier avec la France, le coût de la vie et les salaires sont différents de chaque côté de la frontière.

 

Si le coût de la vie est plus faible en Italie, les salaires sont pratiquement 30% inférieurs aux salaires français et vous aurez un pouvoir d’achat inférieur en Italie si vous comptez seulement sur un job étudiant sur place pour financer votre Erasmus.

2. L’italien est peu parlé dans le monde

 

Si votre échange pourra vous permettre de progresser en italien, vous pourrez utiliser vos connaissances presque uniquement en Italie puisque l’italien est parlé seulement en Suisse (dans le sud) et à Saint Martin en dehors de l’Italie. Cela représente un total de 63 millions de personnes l'utilisant comme première langue, et près de 3 millions de pratiquants en temps que seconde langue.

 

Si l’italien peut vous être utile professionnelement, notamment si vous habitez dans le sud de la France, vous ne pourrez pas beaucoup l’utiliser à l’international.

3. Le taux de chômage est élevé

 

Si le taux de chômage est passé en dessous de la barre symbolique des 10% depuis le début de l’année 2020, le pays est toutefois beaucoup plus touché par le chômage que le reste de l’Union Européenne.

 

Ainsi vous aurez sûrement plus de difficultés à trouver un emploi étudiant sur place.

 

3. Quelles sont les démarches pour partir en Erasmus en Italie ?


 

La vie Erasmus en Italie

 

Se renseigner dès le début du projet

 

Les démarches à suivre varient selon votre établissement mais les différentes étapes restent généralement identiques. Vous devrez tout d’abord contacter votre université pour savoir si vous pouvez faire un échange en Italie et, si oui, dans quelles universités italiennes. 

 

Des sessions d'informations pour le programme Erasmus + sont généralement organisées en début d'année, vers le mois d'Octobre. C'est généralement le point de départ pour commencer à effectuer l'ensemble des démarches.


En parallèle, vous devez vous renseigner afin de comprendre comment fonctionne le système universitaire italien, notamment pour comprendre le nombre de cours qui vous attend, le travail à fournir, le type d’évaluation ou bien le fonctionnement de la vie sur place.

 

Préparer son dossier d'inscription


Une fois cela fait, vous pourrez passer les examens de langue attestant de votre niveau d’italien ou de votre niveau d’anglais selon les instituts auxquels vous postulez pour faire votre échange.

Dans le cas de l’Italie, le CILS est généralement l’examen demandé pour accéder aux universités italiennes proposant des cours en italien mais vous pourrez également être amené à devoir passer les examens TOEFL ou IELTS, qui évaluent votre niveau d’anglais, si vous demandez à faire un Erasmus dans un établissement italien proposant des cours en anglais.

Après avoir validé le niveau nécessaire pour faire une demande d’échange en Italie, vous pourrez alors commencer à préparer votre dossier de candidature pour un séjour Erasmus.

Pour aller plus loin : Les démarches pour un échange universitaire avec Erasmus 

Comprendre le système universitaire italien


 

Avant votre départ, il est important que vous passiez du temps pour comprendre le système universitaire italien, notamment les différents types de formation offerts, le volume des cours, les méthodes de travail ou encore le niveau de langue exigé.

Avec le processus de Bologne, le système universitaire italien s’est rapproché du système français : il est également composé d’un cycle de licence durant 3 ans (Laurea), un cycle de master durant 2 ans (Laurea specialistica/magistrale) et un cycle de doctorat durant 3 ans (Dottorato di ricerca).

Toutefois il existe certaines différences entre le système français et le système italien, notamment sur l’importance de l’oral : en Italie, les examens se font souvent à l’oral en Italie, ce qui peut poser problème à certains étudiants.

Concernant l’Italie, nous vous conseillons de vous intéresser aux articles suivants :

 

S’intéresser aux universités italiennes


 

Si le nombre d’université est bien inférieur en Italie qu’en France, le pays accueille toutefois 1,7 million d’étudiants dans l’enseignement supérieur, ce qui fait que les universités accueillent chacune énormément d’étudiants.

 

Ainsi l’université de Rome accueille pas moins de 140 000 étudiants ! Vous pouvez rejoindre différents types d’établissements :

  • 65 universités d'État polyvalentes (università degli studi), qui proposent des cursus dans à peu près tous les domaines

  • 3 universités régionales

  • 20 universités privées (libere università) officiellement reconnues par le ministère de l’éducation. Parmi ces universités, quatre sont particulièrement reconnues dans leur domaine (Università Campus Bio-Medico di Roma, Università Commerciale Luigi Bocconi, Università Vita Salute San Raffaele and LUISS Guido Carli).

  • 11 universités télématiques (c’est-à-dire en ligne) officiellement reconnues

  • 4 instituts supérieurs des industries artistiques, qui sont des établissements publics sélectifs

  • 3 universités technologiques supérieures (Politecnici), dont une spécialisée en architecture et deux spécialisées en ingénierie, qui sont les universités pour ceux qui suivent une formation d’ingénieur

  • 3 grandes écoles, qui proposent des programmes de doctorat et quelques masters. Parmi ces écoles d’excellence, on retrouve une branche de l’École Normale Supérieure à Pise. Ils existent également des grandes écoles qui sont rattachées à des universités.

  • 2 universités pour étrangers (à Sienne et à Pérouse)


Parmi ces établissements, les universités qui ont envoyé et reçu le plus d’étudiants en 2018 dans le cadre des échanges Erasmus sont (dans l’ordre) :

  • Alma Mater Studiorum - Université de Bologne (Bologna)

  • Université de Padoue (Padova)

  • Sapienza - Université de Rome


Si ces établissements font partis des institutions accueillant le plus grand nombre d’étudiants en échange Erasmus, vous avez la possibilité de faire un Erasmus dans la plupart des universités italiennes. Il faut vous renseigner directement auprès de votre établissement pour savoir quelles universités italiennes sont en partenariat avec votre institution.

4. Est-ce que je peux partir étudier en Italie sans Erasmus ?


 

S'inscrire directement aux universités italiennes

 

Si vous souhaitez partir étudier en Italie pendant une période supérieure à un an, vous devrez partir sans passer par le programme Erasmus. Les démarches à suivre sont assez faciles pour les citoyens européens.

Pour vous inscrire à l’université en Italie sans Erasmus, vous devez directement transmettre votre dossier à l’université qui vous intéresse, que cela soit pour une licence ou un master. Pour votre dossier, vous aurez notamment besoin des résultats d’un examen de langue évaluant votre niveau en italien, de vos relevés de notes et d’un formulaire de demande d’inscription.

 

Study Experience

Bon à savoir : Se faire accompagner pour s'inscrire

 

Vous souhaitez vous inscrire à une université en Italie mais n'êtes pas confortable à l'idée de réaliser les démarches seules ? Study Experience est spécialisée dans l'accompagnement des étudiants souhaitant réaliser un cursus à l'étranger, et propose une alternative accessible aux séjours Erasmus.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à contacter Study Experience !

          

 

Les avantages et inconvénients de l'inscription indépendante


 

Avant de décider de partir étudier en Italie sans Erasmus, il est important de bien prendre en compte les avantages mais aussi les inconvénients d’un tel séjour :

1. Vous pouvez profiter de l’Italie pendant plusieurs années.

 

Vous rejoignez le pays pour un cursus complet d'au moins 2 à 3 ans, ce qui vous laisse le temps de voyager en Italie et de profiter des merveilles que le pays abrite. Dans le cadre de votre cursus, il vous sera même possible de partir avec Erasmus dans un autre pays.

 

2. Vous pouvez intégrer des parcours d’excellence

 

En s'inscrivant directement auprès des universités italiennes, seul votre dossier académique compte. Avec de bons résultats, il est ainsi bien plus facile de rejoindre des universités d'excellence sur place. 

En échange universitaire, de nombreux facteurs sont à prendre en compte : les accords en place, les périodes de départ, la concurrence avec les autres étudiants, le nombre de place ou encore les équivalences avec votre cursus. Il devient donc plus difficile de viser un établissement italien en particulier.

 

3. Vous pouvez diminuer le coût de vos études

 

En profitant d’un coût de la vie légèrement plus faible sur place et de frais d’inscription plutôt bas dans les universités publiques italiennes (en général autour de 1 000 € par an). Si les formations à l'université française sont généralement moins chères, les Grandes Écoles privées facturent jusqu'à 15 000 € par an. S'inscrire directement sur place peut donc réduire la facture drastiquement !

Il existe néanmois certains inconvénients à partir étudier en Italie sans le programme Erasmus :

1. Votre diplôme italien pourrait vous désavantager en France

 

Si les universités italiennes proposent des formations de grande qualité, elles sont généralement moins connues par les recruteurs français.

 

Un cursus entièrement réalisé en Italie peut rendre votre début de carrière plus complexe si vous souhaitez rentrer sur des postes très sélectifs (Audit, Finance, Grandes groupes).

2. Les possibilités d’embauche en Italie sont plus limitées qu'en France

 

La situation économique de l’Italie est moins bonne qu'en France. Le marché de l'emploi est donc moins attractif, avec un taux de chômage proche des 30% pour les 15-24 ans, et 13.9% pour les 25-34 ans (respectivement 20,8% et 8,5% en France).

 

Les opportunités d’embauche à la fin de vos études sont donc moins importantes en Italie qu’en France dans la plupart des secteurs.

3. Les passerelles sont difficiles à faire avant l’obtention de votre diplôme

 

Si vous décidez de partir étudier en Italie sans faire un programme Erasmus, vous vous engagez à finir votre cursus en Italie.

 

En effet, si l’Union Européenne a créé des équivalences au niveau européen, il reste encore laborieux de changer d’établissement en milieu de parcours et vous devrez généralement attendre l’obtention de votre diplôme (Bac +3 ou Bac +5) pour pouvoir changer d’établissement.

 

6. À quelle aide financière puis-je prétendre lors de mon séjour Erasmus en Italie ?


 

La bourse Erasmus +

 

Quel est le montant de la bourse Erasmus + en Italie ?

 

Tous les étudiants français ayant été acceptés dans le cadre d’un échange universitaire avec un établissement italien peuvent bénéficier d’une aide mensuelle comprise entre 250 € et 300 € valable tout au long de leur échange académique.

Cette aide ne vise pas à financer entièrement votre séjour en Italie et vous aurez besoin d’argent en plus de la bourse Erasmus pour pouvoir subvenir à vos besoins sur place.

D'autres aides financières sont-elles disponibles ?

 

Toutefois vous pouvez également être éligible à d’autres aides financières nationales et/ou régionales provenant de certains organismes français en fonction de votre région de résidence et/ou de la région où se situe votre établissement. Si vous correspondez aux critères sociaux, vous pouvez cumuler ces aides avec une bourse française sur toute la période de votre Erasmus.

Pour compléter ces revenus, vous pouvez également obtenir un job étudiant sur place ou bien prendre un prêt étudiant.

 

Plus d'informations : "La bourse Erasmus + et autres aides financières"

 

7. Combien va me coûter mon séjour Erasmus en Italie ?


 

Quel est le coût de la vie en Italie par rapport à la France ?

 

L’Italie est un pays avec un coût de la vie plus faible qu’en France mais cette différence est plus ou moins marquée en fonction de la ville où vous allez étudier sur place .

 

Si le coût de la vie est plus faible dans le Sud de l’Italie, les prix restent toutefois proches des prix français dans le Nord de l’Italie ainsi que dans les grandes villes telles que Rome ou Milan.

Quel budget mensuel est nécessaire pour un Erasmus en Italie ?

 

Vous pouvez estimer un budget d’environ 800 € par mois pour être étudiant en Italie ou de 9 600€ pour une année complète.

Ce budget ne comprend pas les frais d’inscription et les frais de voyage mais il comprend les dépenses pour le logement, l’alimentation, les loisirs ainsi que les dépenses utilitaires (internet, électricité, téléphonie, etc.).

 

De plus, vous pouvez vous fixer un budget un peu plus faible si vous allez étudier hors de Rome ou Milan, dans des villes plus petites telles que Forly ou Bologne.

Les loyers, plus élevés dans les plus grandes villes italiennes, sont la principale source des écarts entre les différentes villes, toutefois vous verrez également des différences dans les prix des bars et des restaurants entre les villes touristiques et le reste de l’Italie.

Selon si vous dépensez beaucoup ou peu, vous pouvez estimer le budget suivant :

Type d’étudiant

Milan et Rome

Autres villes

Dépenses modestes

800 euros

650 euros

Dépenses dans la moyenne

1 000 euros

800 euros

Dépenses importantes

1 300 euros

1 100 euros

 

En prenant en compte la bourse Erasmus, de combien ai-je besoin ?

 

En prenant la bourse Erasmus en compte, un étudiant devra donc prévoir de payer entre 400 € et 1 050 € par mois pour subvenir à ses besoins.

 

Bien que ce budget soit conséquent, il est légèrement plus faible que le budget mensuel nécessaire pour étudier en France et vous pourrez peut être toucher d’autres aides en plus de la bourse Erasmus pour diminuer ce montant.

8.  Comment préparer mon départ pour mes études en Italie ?


 

Une fois votre admission confirmée, il est temps de préparer votre départ ! Voici les principaux points à considérer avant votre départ :

1. Prendre connaissance des dates clés pour votre semestre de rentrée. Vous devez connaître le calendrier universitaire de votre université d'accueil, généralement accessible en quelques clics. Ne ratez sous aucun prétexte la ou les semaines d'intégration en début de semestre, car il s'agit du grand départ de votre expérience Erasmus !


2. La réservation d’un vol en direction de l’Italie
.

3. L’utilisation d’un transport alternatif.  Le bus est une seconde solution pour les étudiants en partance de la France, car il est génèralement moins cher, plus écologique, et permet de voyager avec plus de bagages.

4. Trouver un logement étudiant en Italie. 

5. Faire une demande pour la carte européenne d’assurance maladie. Cette carte vous permettra de bénéficier de soins en Italie au même niveau que les étudiants nationaux.

6. Si nécessaire, souscrivez à une assurance santé complèmentaire pour étudier en Italie. Celle-ci vous garantira une prise en compte complète des soins une fois sur place, et viendra en complèment de votre assurance maladie européenne.

9. Comment va se dérouler mon séjour Erasmus une fois en Italie ?


 

S'informer au maximum lors de votre arrivée

 

Pour obtenir des informations plus précises, vous pouvez consulter les sites des universités italiennes dans lequelles vous souhaitez faire un Erasmus puisque la plupart propose des informations pour les étudiants souhaitant faire un séjour Erasmus au sein de leur établissement, avec notamment des renseignements sur le calendrier scolaire et comment préparer votre séjour.

Voici quelques uns de ces sites :

 

Une fois ces pages bien étudiées, vous pourrez partir l’esprit tranquille pour faire votre séjour Erasmus en Italie !

 

Choisir ses cours et modules 

 

Avant votre départ, vous devez vous assurer que votre établissement français et votre université d’échange vous ont bien transmis toutes les informations nécessaires. Si vous ne parlez pas italien, vous devez portez une attention particulière aux cours proposés en anglais et faire une sélection des cours qui vous intéressent.

Lors de votre arrivée sur place, le service pour les étudiants étrangers vous accueillera et vous guidera dans les principales étapes de votre installation, notamment dans le choix de vos cours.

En Italie, chaque étudiant est responsable de son programme de cours et vous devrez décider, lors des premières semaines de votre échange universitaire en Italie, votre choix final des cours que vous allez suivre pendant votre séjour Erasmus.

 

Valider ses choix avec son établissement en France


Durant ce processus, vous devrez bien vous mettre en contact avec votre établissement en France pour vous assurer que les cours que vous avez choisis sont validés par votre établissement et qu’ils vous permettront d’obtenir les crédits ECTS que vous avez besoin de valider lors de votre séjour Erasmus.

Articles en relation

consultez notre forum