Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

L’aide à la mobilité internationale, les bourses gouvernementales françaises :


 

Aides internationales étudiantsLes étudiants souhaitant partir étudier à l’étranger sont de plus en plus nombreux, mais la barrière du coût d’un tel départ empêche parfois certains d’entre eux de concrétiser leur projet.


L’aide à la mobilité internationale qui a remplacé la « bourse de la mobilité » s’adresse aux étudiants déjà boursiers du CROUS souhaitant partir à l’étranger, que cela soit dans le cadre d’un stage ou de leurs études.
Cette aide est donc particulièrement intéressante pour les étudiants partant via les programmes Leonardo ou Erasmus, où ceux organisant eux-mêmes leurs parcours.

 

L’aide à la mobilité : à qui-est-elle destinée ?


 

Seuls les étudiants étant déjà boursiers sur critères sociaux peuvent demander l’aide à la mobilité internationale. Ils continueront à recevoir la bourse sur critères sociaux qui leur a été attribuée, tout en percevant cette nouvelle aide complémentaire.


Le but avoué est de couvrir toutes les dépenses additionnelles liées au départ à l’étranger, que cela soit des logements étudiants plus difficiles d’accès, ou encore des frais de transport supplémentaires.

 

A combien s’élève le montant de l’aide à la mobilité ?


 

L'aide à la mobilité internationaleComme il a été dit précédemment, l’aide à la mobilité est une aide complémentaire qui s’ajoute aux aides déjà perçues de manière régulière par l’étudiant boursier au CROUS.


Le montant versé chaque mois est de 400 euros, pour une période allant de 2 à 9 mois selon la durée de votre séjour à l’étranger. Pour une année universitaire, le soutien financier peut donc atteindre près de 3600 euros !


Dans le cadre des études, cela s’ajoute à la bourse du CROUS, mais aussi aux autres bourses perçues par l’étudiant, que cela soit de la part d’une institution française ou en provenance de son pays d’accueil.


Dans le cadre d’un stage, l’étudiant a la possibilité d’être rémunéré durant le stage afin de compléter le financement de séjour avec la bourse d’aide à la mobilité, et même percevoir des aides supplémentaires comme dans le cadre du programme Leonardo ou d'autres programmes moins importants.

 

Comment obtenir l’aide à la mobilité internationale ?


 

La première condition d’obtention de la bourse à la mobilité internationale est de partir étudier au sein d’une institution reconnue par l’État. Dans le cadre d’une formation, l’établissement d’accueil doit donc proposer des diplômes officiels que cela soit en Europe ou dans le reste du monde. De ce fait, les établissements privés n’étant pas ou peu reconnus par le système universitaire de leur pays d’accueil n’ont que peu de chances de donner un droit d’obtention à la bourse.


Si vous pensez que votre établissement d’accueil rentre dans les critères de validité et que vous êtes un étudiant boursier, vous pouvez vous rendre sur le site internet du CROUS pour déposer votre demande.

 

Pour envoyer votre candidature, vous devez constituez un « Dossier social étudiant » ou « D.S.E » sur le portail du CROUS, entre le 15 Janvier et le 30 Avril de l’année précédant votre rentrée universitaire à l’étranger, ou votre stage.

 

consultez notre forum