Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comprendre les salaires aux Pays-Bas : le guide



Les salaires aux Pays-Bas


Développer sa carrière à l’international demande une connaissance accrue du marché du travail local quand vous partez rejoindre une entreprise étrangère en tant qu’expatrié. Les Pays-Bas, malgré leur proximité avec la France, n’obéissent pas aux mêmes lois du marché, et les salaires peuvent varier en fonction de votre entreprise, votre spécialisation, vos responsabilités, le lieu de votre mission ou tout simplement la rareté et la valeur de votre profil dans le pays.

Nous vous proposons un aperçu des salaires moyens du pays, avec différents outils pour mieux comprendre à quelle rémunération vous pouvez prétendre.


Quel est le salaire moyen aux Pays-Bas ?



Les salaires moyens bruts aux Pays-Bas sont relativement plus élevés en moyenne qu’en France. Ce phénomène peut s’expliquer par de nombreux facteurs : cotisations sociales et impôts plus élevés, travail à temps plein moins répandus qu’en France, et PIB par habitant plus important.

L’analyse du Macro Economic Outlook 2018 (seulement en néerlandais) proposée par le Netherlands Bureau for Economic Policy Analysis met en avant un salaire médian de 2 816€ brut par mois avec néanmoins de grandes différences selon l’âge à comparer au salaire médian brut français d’environ 2 240 euros en 2015.

Si vous partez travailler aux Pays-Bas, vous pouvez donc vous attendre à une augmentation non négligeable de votre salaire brut par rapport à la France pour une fonction et des responsabilités similaires. Cependant, comme nous allons le voir plus en détails après, le niveau de cotisations et d’imposition plus important va réduire voire annuler cette augmentation, et vous risquez de vous retrouver avec un salaire net quasiment équivalent.

Le portail de l’agence de recruitement Adams propose une analyse détaillée des salaires basée sur leurs placements d’expatriés au sein des entreprises néerlandaises. Ainsi, un jeune diplômé en adminstration devrait commencer autour de 1 800 euros brut alors qu’un développeur logiciel tournera autour des 2 500 euros brut. Avec l’expérience, les rémunérations augmentent vite avec une hausse de 35% en moyenne au bout de 3 à 5 ans, et des salaires brut dépassant toujours les 3 000 euros voire 4000 euros à partir de 10 ans d’expérience pour la majorité des fonctions.

Ces salaires peuvent bien entendu varier en fonction du type d’entreprise que vous rejoignez aux Pays-Bas, les grandes groupes internationaux rémunérant généralement bien plus que les PME locales. D’autres facteurs joueront aussi sur votre salaire, comme le niveau de responsabilités, les horaires, les déplacements ainsi que votre périmètre d’activité.

Pour aller plus loin, le portail Loonwizjer.nl propose une étude des 20 professions les plus et les moins rémunérés en comparant les taux horaires brut, alors que le portail Hoitalent propose une autre analyse des salaires moyens par profession.


Les primes et bonus de salaire aux Pays-Bas



Ces primes et bonus sont généralement à discuter avec votre employeur avant la signature de votre contrat. Elles sont souvent compris dans les accords de branche ou d’entreprise et sont donc automatiquement attribuées aux nouveaux employés. En cas de négociation de salaire avant votre embauche, n’hésitez pas à demander à l’employeur si les montants annoncés comprennent ou non ces différents avantages.

8% Holiday Pay ou « 8% Vakantiegeld » est une prime de vacances indépendante de votre salaire et versée chaque année à la fin Mai. Son montant est de 8% de votre rémunération brut annuelle du 1er Juin de l’année N au 1er Juin de l’année N-1. Tout comme votre salaire, elle est soumise à l’impôt sur le revenu, et son montant net peut vite diminuer si vous faîtes parti des tranches supérieures de revenus.

Le 13ième mois est aussi un avantage particulièrement répandu au sein des entreprises néerlandaises. Versé au mois de Novembre ou Décembre de chaque année, il offre une rémunération supplémentaire de 8,33% du salaire annuel.

Pour finir, le 30% Ruling ou 30% Facility est un avantage non négligeable spécifiquement destiné aux expatriés venant travailler aux Pays-Bas. Si vous avez un profil qualifié, et des compétences difficilement trouvables aux Pays-Bas, vous pouvez demander à ce que votre employeur soumette votre candidature afin de bénéficier d’une réduction d’impôts sur vos revenus.

Concrètement, la base de calcul de vos impôts et cotisations est réduite de 30%, ce qui a un impact particulièrement important sur vos prélèvements qui s’en retrouvent réduits d’autant voire plus vu l’aspect progressif du barême d’imposition.

A quoi ressemble ma fiche de paie aux Pays-Bas ?



Les Pays-Bas disposent de fiches de paies relativement synthétiques et claires si vous connaissez le sens de chacun des prélèvements et informations présents sur le document.

Vous pouvez retrouvez des exemples et explications sur le portail IAmExpat.nl ou le portail Koppelservices.com.


Quels sont les taxes et prélèvements obligatoires aux Pays-Bas ?



A première vue, les taux de l’impôt sur le revenu aux Pays-Bas peuvent paraître particulièrement impressionnant lorsque l’on ne connaît pas le fonctionnement de leur système de prélèvement. En réalité, les cotisations sociales sont prélevées en même temps que l’impôts sur le revenu, et sont indiquées comme en faisant entièrement parties avec quelques subtilités à mesure que les montants augmentent.

Ainsi, en 2018, le gouvernement propose 4 tranches d’imposition allant de 36,55% dès le premier euro gagné à 51,95% pour les revenus de plus de 68 507 euros. Le gouvernement néerlandais souhaite simplifier ce barème dès 2019 en le réduisant à seulement deux tranches de 39,93% dès le premier euro et 49,5% dès 68 800 euros.

Ces taux particulièrement impressionnants incluent tous en réalité des cotisations sociales de 28,15% prélevées au même moment. La première tranche d’imposition ne représente donc que 8,4% d’impôts sur le revenu, puis 12,65% pour le tranche suivante, avant d’atteindre 23,8% pour la dernière tranche.

A cela s’ajoute le fait que les cotisations sociales sont capées à un montant de 9 400 euros par an, au delà duquel vous n’êtes plus prélevé. Au final, le taux de prélèvement minimum reste donc inférieur à la France mais n’offre pas les mêmes prestations, notamment pour la retraite. Ce constat est d’autant plus valable si vous êtes éligible au 30% Ruling, qui diminuera encore plus vos cotisations et impôts obligatoires.

Pour mieux évaluer votre salaire net à partir de votre salaire brut, vous pouvez utiliser les simulateurs proposés par TheTax.nl ou BlueUmbrella.nl.

consultez notre forum