Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Obtenez jusqu'à 600 euros d’indemnisation en cas de retard ou d'annulation de votre avion !



Retard ou annulation avion et indemnisation

Avec un nombre de vols commerciaux doublant tous les 15 ans et des aéroports toujours plus engorgés, le nombre de retards et d’annulation de vols est en augmentation chaque année.

Selon un article du Parisien, à l’été 2018, les vols annulés étaient en augmentation de 31% alors que les retards augmentaient de 20,5% par rapport à l’été 2017. Ces retards se font au détriment des passages qui n’ont d’autres choix que de subir cette évolution, et mettre parfois en danger leur séjour à l’étranger.

Heureusement, l’Europe a mis en place une règlementation afin de protéger les droits des usagers de compagnies aériennes en Europe, et garantir une indemnisation juste en cas de retard ou d’annulation.



La réglementation européenne en cas de retard ou d’annulation :



Les règles d’indemnisation au sein de l’UE relatives au droit des passagers aériens s’appliquent dans les conditions suivantes :

  • Vol intérieur à l’UE quelle que soit la compagnie aérienne

  • Si votre vol part d’un aéroport de l’UE quelle que soit la compagnie aérienne


Par Union Européenne est entendu les 28 pays membres auxquels s’ajoutent les DOM-TOM, l’Islande, la Norvège et la Suisse.

A noter que si vous voyagez avec une compagnie différente à l’aller et au retour, chaque compagnie est responsable uniquement de son vol. Il est alors possible d’obtenir une indemnisation pour chaque vol si vous êtes particulièrement malchanceux et faites face à un retard à chaque fois.

L’indemnisation perçue par les passagers est valable dès 3 heures de retard et va de 250 euros à 600 euros en fonction de la distance parcourue lors du trajet. Et vos droits à réclamer ces montants remontent jusqu’à 5 ans en arrière ! Si vous découvrez aujourd’hui cette possibilité, n’hésitez alors pas à reparcourir vos vols de ces dernières années et vous assurer que vous n’avez pas laissé passer une opportunité.

Pour aller plus loin, l’intégralité des conditions est disponible sur le portail Europa.eu.


Comment faire valoir vos droits et être indemnisé ?



Vous disposez de deux possibilités en cas de retard ou d’annulation de votre vol : effectuer les démarches par vous-même sur le portail de la compagnie aérienne ou passer par une agence spécialisée dans ce type de démarches.

Si vous souhaitez effectuer les démarches par vous-même, les compagnies aériennes ont une obligation de disposer d’un formulaire de contact directement sur leur site web afin de permettre aux passagers de faire leur demande simplement. En quelques clics, vous pourrez donc normalement soumettre votre demande et recevoir une réponse par email sous 15 jours.

Si vous souhaitez disposer d’un soutien pendant vos démarches, en particulier si la situation ayant entrainé le retard ou l’annulation est complexe, vous pouvez passer par une agence spécialisée telle que Flightright qui gère le dossier à votre place et vous informe en détails sur vos droits en cas de retard de vol.

L’agence sera plus à même d’évaluer en cas de refus de la compagnie aérienne s’il s’agit d’un cas légitime ou non de demande d’indemnisation. En cas de demande légitime, malgré un refus de la compagnie aérienne, Flightright continuera les démarches pour faire valoir vos droits !


Dans quel cas vous n’est-il pas possible de prétendre à une indemnisation ?



Il existe plusieurs cas où vous ne pouvez pas prétendre à une indemnisation lors d’un retard ou une annulation de votre vol. On parle notamment des situations suivantes :

  • Votre avion a moins de 3 heures de retard à l’arrivée

  • La compagnie aérienne vous a indiqué le retard ou l’annulation de votre vol plus de 14 jours à l’avance

  • Vous ne vous êtes pas présentés à l’enregistrement

  • Le retard ou l’annulation remonte à plus de 5 ans

  • Le retard ou l’annulation était dû à des circonstances extraordinaires.


Pour ce dernier point, méfiez-vous des compagnies aériennes invoquant bien plus souvent qu’elles ne le devraient les circonstances extraordinaires qui leur permettent de ne pas être mise en cause. Dans les faits, la situation doit être complètement hors de leur contrôle.

Ainsi, des grèves de personnel de la compagnie aérienne ne représentent pas des circonstances exceptionnelles et font partie intégrante de leur activité. Idem pour des conditions climatiques empêchant leurs avions de voler, si vous constatez au même moment que la majorité des autres vols sont maintenus à l’aéroport !

Articles en relation