Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Créer son entreprise à l'étranger : la préparation du projet



Créer son entreprise à l'étranger


La création d’une entreprise à l’étranger est un processus plus ou moins complexe selon votre future destination ou votre activité. L’avènement d’internet a permis la multiplication des activités 100% en ligne, et donc la possibilité pour de nombreuses entreprises de s’installer à l’étranger quelle que soit leur taille. Mais quand vous disposez du monde comme potentiel futur terrain d’activité, mettre en place une structure dans un pays donné n’est pas forcément la chose la plus facile.

 

Nous vous proposons donc un guide en 9 étapes afin de créer son entreprise à l’étranger dans les meilleures conditions !

 

Étape 1 : Déterminer vos potentiels pays d’accueil pour votre entreprise



Lorsque l’on souhaite établir une entreprise à l’étranger, il est indispensable de définir un pays d’accueil pour votre activité. Il existe énormément de facteurs justifiant de baser votre entreprise dans un pays plutôt qu’un autre. On retrouve notamment :

  • La base de votre clientèle

  • Les contraintes liées à votre future activité

  • Les formes juridiques accessibles

  • Le niveau de taxation

  • Les facilités administratives

  • La flexibilité globale proposée par la législation mise en place par le gouvernement local

  • Le coût de la vie et le coût de fonctionnement sur place

  • La capacité à trouver des employés correspondant à vos besoins en compétences

  • La possibilité d’adaptation selon l’évolution de votre activité

  • La législation économique, sociale et fiscale et vigueur


Les facteurs sont extrêmement nombreux, et il suffit généralement que le respect de l’un d’entre eux soit critique pour qu’une grande partie des destinations devienne inaccessible. Par exemple, une agence de voyages en ligne devant répondre pendant la journée aux demandes des clients français ne pourra pas être basée en Amérique du Nord. Le décalage horaire rendrait l’activité impossible à gérer efficacement si les conseillers opèrent depuis l'Amérique du Nord.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre article dédié : « Comment choisir le pays d’accueil pour son entreprise ? »

 

Étape 2 : Confirmer votre droit d’entreprendre au sein du pays choisi



Une fois votre liste de destinations potentielles réduite à quelques pays, il est important de s’assurer de votre droit à entreprendre au sein de chacune d’entre elles. S’il est théoriquement possible pour un jeune français de créer une entreprise dans toute l’Europe sans Visa spécifique, cela devient plus difficile hors Europe.

Certains pays n’hésitent pas à accueillir les entrepreneurs sous réserve de validation de leur concept, ou si leurs activités génèrent déjà un revenu ou un potentiel de croissance important.

 

Étape 3 : Vous informer sur les aspects légaux et juridiques avant votre départ



Une fois que vous avez valider une destination en particulier, il est indispensable de rentrer dans les détails juridiques avant de se lancer dans les démarches. On retrouve notamment les notions suivantes :

  • Durée du droit de séjour sur place

  • Droits de gérer votre future activité dans le pays

  • Organismes à contacter pour lancer les procédures de création d’entreprise

  • Réglementation du pays vis-à-vis de votre future activité

  • Forme juridique la plus adaptée

  • Responsabilité en tant que gérant


A nouveau, le sujet est vaste et demande une réflexion poussée. Nous proposons donc un guide dédié aux « Aspect légaux et juridiques pour créer son entreprise à l’étranger ».

 

Étape 4 : Evaluer l’investissement nécessaire pour les premières années



Une fois à l’étranger, de nombreux coûts vont apparaître tout le long de la mise en place de votre activité. Il est indispensable que vous disposiez d’un prêt ou de fonds nécessaires permettant de les couvrir sans difficultés avant que votre entreprise commence à générer de l’argent. On pense notamment :

  • Au coût de la vie sur place

  • Au coût de mise en place de l’entreprise

  • Aux frais récurrents liés à l’activité de l’entreprise

  • Aux frais liés à votre couverture sociale sur place


Étape 5 : S’informer sur les réseaux d’entrepreneurs nationaux et internationaux



Afin de garantir votre lancement avec succès, ainsi que de recevoir des conseils et vous créer un réseau une fois sur place, il est indispensable avant votre départ de commencer à prendre connaissance des réseaux d’entrepreneurs qui vous sont accessibles dans votre pays d’accueil.

Grâce à l’avènement d’internet, il est possible de rejoindre des groupes internationaux d’entrepreneurs quel que soit votre localisation. Cependant, recevoir un soutien local de la part d’acteurs rencontrant les mêmes difficultés ou spécialisés dans le conseil aux jeunes entrepreneurs peut réellement faire la différence !

 

Étape 6 : S’informer sur les aides possibles pour lancer votre projet



Selon les destinations, un soutien des collectivités ou organismes au niveau régional ou national est une possibilité à ne pas écarter. Au-delà des aides financières, une aide juridique, un soutien administratif, ou simplement l’introduction à un réseau d’entrepreneurs peuvent faire la différence sur les premiers mois d’activités et vous permettre de lancer votre entreprise dans les meilleures conditions.

Étape 7 : Évaluer les possibilités d’évolutions du projet



Au-delà des premiers mois voire des premières années, le choix de votre destination d’accueil doit aussi dépendre de vos ambitions futures et la manière dont elles s’accordent avec le marché et la législation locale.

Par exemple, un pays favorisant financièrement les très petites structures peut être bien moins clément une fois un certain seuil d’employés atteint. De même, en tant qu’entrepreneur individuel ou équivalent étranger, pour un même niveau de bénéfice, la taxation peut varier du simple au double selon votre pays d’accueil !

Étape 8 : Évaluer votre couverture sociale une fois sur place



Au-delà de votre entreprise, il est important de vous assurer que votre couverture sociale sur place vous garantit un excellent accès aux traitements. Si en Europe les risques sont limités, notamment grâce à la carte européenne d’assurance maladie, une fois sorti du continent, il est indispensable de souscrire à une assurance santé adéquate.

 

Étape 9 : Préparer votre départ pour lancer votre entreprise à l’étranger !



Une fois l’ensemble de ces éléments revus et validés, il ne vous reste plus qu’à planifier votre départ pour rejoindre votre future destination d’accueil ! Il vous reste quelques démarches à effectuer, notamment :

  • Réserver votre transport vers votre pays d’accueil

  • Souscrire à une assurance santé adéquate à votre situation

  • Trouver un logement sur place


Vous êtes maintenant prêt à partir créer votre entreprise à l’étranger ! Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter notre guide dédié.

Articles en relation