Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comprendre les salaires au Canada: le guide



Salaires au Canada
D’après la Banque Mondiale, en 2017, le revenu national brut mensuel par habitant en parité de pouvoir d’achat (PPA) au Canada est de 3 839$, soit 5,2% plus élevé que le revenu national brut mensuel par habitant en PPA en France ( 3 649$). Alors à priori, du point de vue de la rémunération, il est intéressant pour un français de s’expatrier au Canada. Qu’en est-il vraiment ?


Cet article vous donnera toutes les clefs nécessaires pour comprendre les salaires au Canada : taux de salaire horaire minimum, niveau de salaire, fiche de paie, taxes et prélèvements obligatoires…nous passerons en revue toutes les questions que vous vous posez avant de partir s’expatrier au Canada.


La rémunération minimum pour votre emploi au Canada



Depuis 1996, les taux de salaire horaire minimum sont fixés par les provinces et territoires. Au Canada et depuis plus de dix ans, la hausse du salaire minimum coïncide avec la Journée internationale des travailleurs (le 1er mai). Le tableau ci dessous vous donnera un aperçu des taux horaires en vigueur en 2019.


Alberta

15,00 $

Colombie-Britannique

12,65 $ Travailleurs non spécialisés (13,85 $ 1er juin, 2019)

11,40 $ Serveurs d’alcool (12,70 $ 1er juin, 2019)

Saskatchewan

11,06 $

Manitoba

11,35 $ (11,65 $ 1er octobre, 2019)

Ontario

14,00 $ Travailleurs non spécialisés 

12,20 $ Serveurs d’alcool 

13,15 $ Étudiants de moins de 18 ans (moins de 28 heures par semaine)

Québec

12,00 $ Travailleurs non spécialisés (12,50 $ 1er mai, 2019)

9,80 $ Travailleurs à pourboire (10,05 $ 1er mai, 2019)

Nouveau-Brunswick

11,50 $

Nouvelle-Écosse

11,55 $ dans le cas des travailleurs avec expérience

11,05 $ dans le cas des travailleurs sans expérience

L'Île-du-Prince-Édouard

12,25 $

Terre Neuve et Labrador

11,40 $

Yukon

12,71 $

Territoires du Nord-Ouest

13,46 $

Nunavut

13,00 $

Taux fédéral

Taux en vigueur dans la province ou le territoire où le travail est effectué



Quel est le niveau de salaire moyen auquel je peux prétendre au Canada ?



Le niveau de salaire moyen au Canada dépendra de votre profession et de la province dans laquel vous travaillerez. Voici à titre indicatif le salaire hebdomadaire moyen auquel vous pouvez prétendre selon votre secteur d’activité (données février 2018):

  • Industries extractives et extraction de pétrole et de gaz: 2 159 $

  • Management de sociétés et d’entreprises: 1 801 $

  • Services professionnels, scientifiques et techniques: 1,372 $

  • Finance et assurance: $ 1,366

  • Administration publique: 1 290 $

  • Industrie de l’information et industrie culturelle: 1,285 $

  • Commerce de gros: 1 239 $

  • Foresterie, exploitation forestière et soutien: 1 093 $

  • Services éducatifs: 1 049 $

  • Immobilier et location et crédit-bail: 1 040 $

  • Transport et entreposage: 1 026 $

  • Soins de santé et assistance sociale: 889 $

  • Autres services (à l’exclusion de l’administration publique): 820 $

  • Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et services d’assainissement: 739 $

  • Arts, spectacles et loisirs: 598 $

  • Commerce de détail : 596 $

  • Hébergement et restauration: 399 $


On constate que le secteur le mieux rémunéré est celui du forage minier et du forage pétrolier et que le secteur de l’hébergement et des services de restauration offrent à leurs employés le salaire hebdomadaire moyen le plus faible.

Votre profession ne figure pas parmi ces exemples ? Pas de panique! Le site de Neuvoo vous donnera une idée précise du salaire auquel vous pouvez prétendre selon la province qui vous intéresse et la profession que vous exercez.


A quoi ressemble ma fiche de paie au Canada ?



Comme dans la plupart des pays, le salaire est accompagné d’une fiche de paie sur laquelle figurent les renseignements nécessaires à la compréhension et à la vérification des calculs effectués (la date du paiement et la période de travail à laquelle il se rapporte, le nombre d'heures payées au taux normal, le nombre d'heures supplémentaires payées ou compensées par un congé, la nature et le montant des primes, des indemnités, des allocations et des commissions versées etc…) ainsi que les retenues à la source.


Quels sont les taxes et prélèvements obligatoires au Canada ?



Au Canada on distingue deux types de prélèvements obligatoires: les retenues de l’Agence du revenu du Canada (ARC) et les retenues des entreprises.

Les retenues de l’Agence du revenu du Canada comprennent l’assurance-emploi, l’impôt sur le revenu et parfois d’autres retenues spécifiques à la province tandis que les retenues des entreprises comprennent les avantages sociaux, les cotisations syndicales ainsi que le régime enregistré d’épargne-retraite (REER).

Le montant des cotisations sur les avantages sociaux diminue avec l’ancienneté; habituellement, la cotisation aux avantages sociaux n’est pas volontaire, à moins que vous soyez couvert par le régime d’avantages sociaux de votre conjoint(e).

Pour ce qui est du REER, elle peut être offerte par l’employeur. Contrairement à la cotisation syndicale, celle-ci est volontaire et peut permettre de mettre de l’argent de côté pour la retrairte. De plus aucun impôt n’est à payer sur l’argent placé dans un REER.

Les prélèvements obligatoires (ou retenues) sont exigées par une loi, un règlement, un décret, une ordonnance d'un tribunal, une convention collective ou un régime complémentaire de retraite à adhésion obligatoire viennent réduire le montant de la paie. C’est notamment le cas pour:

  • l’assurance-emploi (chômage, congé matéernité, congé parental, maladie, pension vieillesse). Le montant de ses cotisations dépend du montant du salaire.

  • les cotisations syndicales;

  • les impôts provincial et fédéral. Le montant varie selon le salaire. Il est déduit automatiquement de la paie à chaque période de paie.


D’après le site du gouvernement  “toute autre retenue à la source doit être autorisée par le salarié par écrit, dans un document qui mentionne aussi le but de la retenue. Le salarié peut annuler cette autorisation en tout temps, sauf si elle concerne une adhésion à un régime d’assurances collectives ou à un régime de retraite à adhésion obligatoire.

Afin de connaître le montant exact des retenues sur la paie, vous pouvez faire une simulation directement sur le site du Gouvernement du Canada grâce au calculateur en direct de retenues sur la paie (CDRP). Attention le CDRP ne s’applique pas à la région du Québec.

Sources :



Articles en relation