Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Index de l'article


Comment a évolué ton niveau d’anglais ? Les coréens ont-ils un niveau suffisant pour communiquer efficacement ?



Cérémonie dans les rues de Séoul
A première vue on peut penser que les coréens sont assez mauvais en anglais, mais c’est plus de la timidité de leur part que des lacunes importantes. Ils ne sont pas toujours très à l’aise, et peuvent préférer affirmer qu’ils ne parlent pas anglais que prendre le risque de le parler. Dans les faits, en les poussant un peu, on se rend compte que la très grande majorité d’entre eux sont capables de s’exprimer correctement en anglais.

On parlait toujours anglais entre étudiants internationaux, ce qui m’a permis de progresser très vite à l’oral. Je suis parti d’un niveau correct, et je suis revenu avec un niveau bon voir excellent, au moins à l’oral.

Comment as-tu fais pour voyager durant ton semestre ?



Il se trouve que j’avais beaucoup de chance avec mon emploi du temps, je n’avais cours que 3 jours d’affilés durant la semaine ! J’étais donc en weekend du Jeudi soir au Lundi soir. A cela s’ajoutait la possibilité de manquer 3 fois chaque module durant le semestre, sur un total de 16 semaines de cours.

Grâce à ces deux possibilités, j’ai beaucoup pu voyager !

J’ai d’abord fait un premier voyage au Japon qui est le pays voisin pendant 8 jours avec 3 amis, pendant la période des cerisiers en fleurs. On avait atterri à Kyoto, la ville impériale avec de nombreux temples. Ensuite, on a continué au Japon avec Osaka, puis Tokyo. L’avion nous avait coûté à peine 150 euros aller-retour, et le budget global pour les 8 jours était de 700 euros.

J’ai fait deux autres voyages au sein de la Corée du Sud : un à Busan, deuxième plus grande ville de Corée du Sud juste pour 4 jours. Le second, à la fin du semestre, avec une quinzaine de personnes, dans les îles« Jeju Islands », les iles paradisiaques coréennes. C’est une île à visiter avec un volcan, des plages, et des journées randonnée.

Il est aussi possible de rejoindre facilement les Philippines, même si je n’ai pas eu l’occasion de le faire.

Quel a été ton budget pendant le semestre en Corée du Sud ?



Mon budget s’est découpé approximativement comme suit durant mon semestre :

Logement : 400 euros par mois

Nourriture : 180 euros par mois. En Corée du Sud, les prix en hypermarchés sont très élevés, alors que les restaurants sont très accessibles. On pouvait avoir un bon repas pour 7 euros, 24h sur 24h, du coup on cuisinait très peu et on mangeait tout le temps dehors.

Transport : 120 euros par mois. C’est cher car il n’y a pas de carte d’abonnement à Séoul, il faut donc payer chaque voyage indépendamment.

Assurance : 30 euros par mois. J’ai pris un pack offerte par ma mutuelle étudiante avant de partir.

Vol aller-retour : J’ai pris un aller simple pour 600 euros à cause de mon road-trip qui suivait. L’aller-retour se trouve autour des 800 euros. De mon côté, le retour me coûtera aussi 600 euros en partant de l’Indonésie.

Sorties : 200 euros par mois, on sortait beaucoup du coup cela coûtait cher.

Voyages : Environ 250 euros par mois, bien que cela varie sur la période en fonction du voyage.

A noter que j’ai réussi à financer quasiment l’intégralité du séjour grâce aux différentes bourses que j’ai reçu, ainsi que l’argent que j’avais réussi à mettre de côté après un an et demi de stages.

Qu’as-tu pensé de la ville de Séoul ?



Séoul est une énorme métropole, la 4ième la plus peuplée au monde. Il y a plus de 10 millions d’habitants, et ça se ressent ! Il y a toujours du monde partout dans les rues, et les gens sortent énormément.

 

C’est une ville de pays développé, on trouve absolument tout. La vie nocturne est très importante, notamment dans le quartier Gangnam. On y retrouve les plus gros clubs du pays, et notamment le plus gros d’Asie.

Il y avait un autre quartier que je préférais, plus posé. C’était un énorme parc avec plein de concerts live gratuits, des jeunes en groupe partout dans le parc, et des bars tout autour.

Les coréens sortent beaucoup aussi, ils passent des heures et des heures à travailler la journée, et ils se servent des soirées pour décompresser. La culture entreprise est très forte, et ils sortent entre collègues quasiment sur une base quotidienne après le travail pour boire une bière. Ils ont une culture de la boisson, ils boivent très vite et son soûls dans les deux heures qui suivent leur arrivée.

Ils rentrent ensuite chez eux vers 22h, et il n’est pas rare de voir des coréens en très mauvais état dès 21h dans les rues.

Les transports fermaient entre 1 et 6h du matin, il fallait donc faire avec lorsque l’on sortait et s’adapter en conséquences.

Quelle serait ta conclusion sur ton semestre d’études à Séoul ?



Ce semestre d’échange à Séoul était au-delà de toutes mes attentes ! J’ai été très agréablement surpris par la ville, par les coréens. J’ai aussi pu rencontrer de très nombreux étudiants internationaux, et prendre du temps pour moi afin de voyager. J’ai adoré la culture, et la Corée du Sud est vraiment une expérience à faire !

Les monastères en corée du sud

 
 

consultez notre forum