Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comment gérer son budget étudiant une fois en séjour à l'étranger ?



Gérer son budget étudiant à l'étranger


Faire attention à ses dépenses lorsque vous êtes en séjour à l’étranger est plus difficile que l’on pourrait penser. Entre les frais de retrait qui peuvent s’appliquer, les taux de change variant quotidiennement, et votre envie irrésistible de dépenser plus que si vous étiez en France, le budget mensuel risqué vite d’être plus important que prévu.

Heureusement, il existe plusieurs astuces que vous pouvez respecter afin de limiter les dépenses dîtes “inutiles”. En effet, avec un peu de bon sens, il est parfois possible de faire des économies importantes !


1. Surveillez régulièrement les taux de change



Lors de son dernier séjour au Canada, Marc portait un intérêt particulier pour le taux de change entre le dollar canadien et l’euro. Pourquoi cet intérêt me direz-vous ? Marc avait choisi de vivre au sein d’un appartement étudiant plutôt luxueux, et avec un loyer de 1200$ par mois, la moindre variation du cours pouvait alors l’avantager ou le désavantager. Un simple changement de 5% du taux en faveur de l’euro lui faisait parfois économiser 40 euros par mois. Non négligeable donc ! Mais cela s’appliquait aussi sur ses dépenses de la vie courante, et un taux défavorable avait alors un impact vraiment important sur le budget total.

Sa solution ? “Lorsque le taux de change était vraiment en ma faveur, je retirais souvent assez d’argent pour tenir trois ou quatre semaines”. Selon lui, cela lui permettait d’économiser “jusqu’à 80 euros par mois”. Et effectivement, il ne faut jamais hésiter à récupérer un peu plus d’argent lorsque le taux de change vous est favorable ! Sur un séjour d’un an à l’étranger, cela peut réellement faire la différence.

2. Diminuez les frais de transactions bancaires à l’étranger



Chaque retrait que vous effectuerez auprès d’un distributeur à l’étranger peut parfois avoir jusqu’à trois frais annexes supplémentaires liés à cette transaction.

Le premier type de frais bancaires vient généralement de votre banque en France qui peut prélever un montant fixe ou variable pour chaque retrait au sein d’une banque à l’étranger. Selon votre banque, et les services que vous avez choisi, il vous est souvent possible d’éviter ses frais en discutant de votre projet de séjour à l’étranger avec votre conseiller, afin qu’il vous oriente vers la meilleure solution.

Seconds frais bancaires récurrents, le coût lié à la conversion de monnaie. En règle générale, un pourcentage compris entre 1% à 3% est prélevé par la banque afin de couvrir les frais de conversion. Ce prélèvement n’est parfois pas directement visible, mais est appliqué directement sur le taux de change final. Cela explique que le taux de change qui apparaîtra sur vos relevés bancaires suite à la transaction est toujours légèrement inférieur au taux de change officiel le même jour.

Le troisième type de frais bancaires provient de la banque où vous souhaitez retirer de l’argent. En règle générale, des frais fixes vous seront appliqués pour chaque retrait, variant selon les destinations et les banques. Dans certains cas, aucun frais ne vous sera demandé.

Ces trois types de frais bancaires en s’additionnant représentent un coût important à chaque transaction. Ils existent néanmoins de nombreuses solutions pour les réduire : choisir une banque française adaptée aux séjours à l’étranger, retirer de l’argent au sein des banques étrangères partenaires de votre banque française, ouvrir un compte en banque localement, ou encore retirer de l’argent uniquement au sein des banques locales ayant des frais de retrait faibles voire inexistants.

3. Retirez plus d’argent afin de limiter les frais de transaction bancaire



Limiter vos retraits bancaires en retirant systématiquement le maximum d’argent avec lequel vous pouvez rentrer sereinement chez vous est une solution à appliquer de manière récurrente. Si l’on se réfère à une année étudiante complète, avec au moins un retrait par semaine ayant un coût de 3 à 4 euros à chaque fois, on arrive à un coût total de plus de 180 euros sur l’année.

En réduisant un maximum ces retraits, vous économisez donc une part importance des frais bancaires. Bien sûr, il n’est pas toujours agréable de retourner à votre chambre étudiante avec une somme importante d’argent sur vous. Mais en repérant la banque la plus proche, ou en y allant avec un ami, vous ne prenez pas de risques. L’argent devra bien sûr être mis en sécurité par la suite, dans un endroit spécifique ou au sein d’un coffre à serrure.

4. Ouvrir un compte au sein d’une banque à l'étranger



Selon vos activités sur place et vos dépenses, il peut vous être recommandé d’ouvrir un compte en banque au sein d’un établissement local. Les universités à l’étranger dispose généralement de partenariats, alors que certaines banques n’hésiteront pas à venir faire la promotion de leurs services sur le campus universitaire.

Beaucoup d’entre elles sont “International Student friendly” et disposent d’offres simples adaptées aux attentes d’un étudiant international souhaitant réduire ses frais bancaires. N’hésitez pas à demander aux autres étudiants ou au personnel de l’université, ils connaissent généralement les banques les plus adaptées pour vous.

5. Payer avec des Traveler’s Checks



Les “Traveler’s checks” peuvent aujourd’hui être presque considérés comme obsolètes, mais ils restent l’une des solutions de paiement les plus sécurisées à l’étranger !

Ils peuvent être remplacés en seulement 24 heures s’ils ont été volés, et peuvent vous aider à économiser un peu d’argent si vous les avez achetés lorsque le taux de change vous était favorable. Gardez tout de même à l’esprit que tous les commerçants n’acceptent pas forcément ce type de paiement.

 

6. Évitez les bureaux de change (particulièrement au sein des aéroports !)



Les bureaux de change pratiquent généralement des taux très avantageux pour leur agence, et très peu pour vous. En plus de leur taux qui vous est défavorable, certaines agences n’hésitent pas à ajouter des frais de transactions supplémentaires !

Deux règles officieuses peuvent généralement s’appliquer concernant les bureaux de change:

  • Plus vous êtes proche du centre-ville / centre touristique d’une ville, moins les taux seront attractifs pour vous

  • Les taux pratiqués par les bureaux de change au sein des aéroports et gares sont incroyablement défavorables pour vous. Evitez à tout prix de changer de l’argent directement à votre arrivée sur place.


Si vous avez besoin d’argent à votre arrivée, il est généralement conseillé de vous rendre au distributeur le plus proche plutôt que de changer de l’argent en vous rendant au premier bureau de change visible.

9. Achetez la devise de votre futur pays d’accueil avant votre départ auprès de votre banque



L’une des démarches quasiment obligatoire avant votre départ à l’étranger est d’obtenir l’équivalent de 200 euros dans la devise de votre future destination. Si le taux de change n’est pas forcément le plus avantageux, cela vous garantira de ne pas avoir à agir dans l’urgence une fois sur place. Il suffit que les seuls distributeurs soient en pannes à votre arrivée pour que les problèmes commencent à se poser !

10. Planifier vos dépenses et définissez un budget !



La meilleure manière d’économiser de l’argent est de planifier vos dépenses et vous tenir à un budget que vous aurez prédéfini. Avant de partir, assurez-vous que vous avez tous les outils afin d’accéder en ligne à votre compte en banque, afin de gérer les paiements et retraits.

Ces outils vous permettront de consulter régulièrement le statut de vos finances, et éviter tout dépassement qui pourrait être préjudiciable. Assurez-vous de ne jamais être dans le négatif ! Si vous voyez que votre compte en banque se vider plus vite que prévu, n’hésitez pas à en parler avec vos parents, votre conseiller, et prendre les mesures nécessaires.

11. Consulter régulièrement votre compte en banque et transactions pour éviter tout échange “suspect”



Lors de votre séjour à l’étranger, il peut arriver que quelques surprises arrivent durant les premiers mois. Votre banque française peut parfois appliquer des frais qui n’ont pas lieu d’être, alors que d’autres frais peuvent être tout à fait légitimes mais imprévus !

N’hésitez donc pas à consulter régulièrement votre compte en banque afin de verifier que les entrées et sorties correspondent bien à vos activités, surtout les premiers mois ! A la première anomalie, discutez en avec votre conseiller afin d’en savoir plus.

Second point important, selon les destinations, la fraude bancaire ou les erreurs de paiement sont plus ou moins importantes. Il suffit parfois d’un moment d’inattention pour qu’un commerçant rentre le mauvais montant lors d’un paiement, où que votre carte soit détournée par des individus mal intentionné.

En consultant régulièrement votre compte en ligne, vous vous assurez qu’aucun mouvement suspect n’a eu lieu et faire opposition dans le cas contraire.

Articles en relation

consultez notre forum