Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Assistant professeur d'anglais en Angleterre : etienneEtienne est parti pendant un an en Angleterre en tant qu'assistant de prof de français après sa Licence LEA.


 

J'ai fait une licence en langue étrangère appliquées à l'université François Rablais de Tour que j'ai obtenu à l'âge de 23 ans. Je suis ensuite parti l'année d'après en tant que professeur assistant de français en Angleterre à Leeds dans le Yorkshire. Je suis resté un an là bas, pendant une année scolaire, soit de Septembre à Juin.

 

Quelles ont été tes démarches pour devenir prof de français assistant en Angleterre ?


 

Le département d'anglais de l'université faisait de la publicité par rapport à l'organisme SIEPP, qui gère justement l'assistanat des profs de langues en Angleterre. Ne sachant pas quel Master faire, j'ai fait le dossier  à tout hasard pour réfléchir l'année suivante et réfléchir à quel formation je pouvais postuler.

 

Pourquoi avoir décidé de partir ?

 

Je revenais de Madrid, donc j'avais envie de repartir à l'étranger, et comme c'était quelque chose de rémunéré, je pouvais faire une année de césure sans pour autant dépendre de mes parents. J'avais envie de faire le point. J'ai eu ce poste qui s'est proposé.

 

Quelles ont été les démarches ?

 

Les démarches se sont faites au mois de Mars-Avril de l'année précédente. Pour le dossier à envoyer à la SIEPP, il fallait : 

 

  • Une lettre de motivation
  • Le diplôme obtenue de niveau bac +3
  • Une lettre de recommandation d'un professeur

 

Les écoles en Angleterre ont accès au fichier de tous les candidats, et c'est à elle de décider et de leur proposer un poste. Il est préférable d'avoir fait un diplôme où tu parles anglais, mais tu peux partir en théorie si tu possèdes un niveau bac +3, quel qu'il soit. Il recherche avant tout une personne parlant français.

 

J'ai obtenu la réponse d'une université très tard, on est censé l'avoir début aout, mais je ne l'ai eu que début Septembre. Il avait pris quelqu'un d'autre mais celui-ci s'etait desisté. En plan de secours, je m'étais inscrit à une fac d'espagnole en 3ième année, mais j'ai préféré partir en Angleterre. Je ne voulais pas commencer un Master dès maintenant.

 

Comment s'est déroulée ta vie en Angleterre en tant qu'assistant de professeur de français ?


 

Professeur assistant AngleterreEn tant que professeur assistant, j'avais 12 heures de travail par semaine seulement. Mon but était avant tout de faire partager ma culture aux élèves dont le niveau allait de la 6ième à la terminale. Je préférais les élèves de terminal car le niveau de français était plus poussé. Il préparait leur bac et les cours ressemblaient plus à des séances de discussions en français, des mini-débats. On parlait de pas mal de sujets comme la musique, l'actualité...

 

Au début , tu observes un peu comment cela se passe en cours, comment le prof de français se débrouille. Tu es censé venir avec du matériel en français, comme des magazines, des films... J'avais pris quelques magazines sur la musique, comme Rock and Folk. Des trucs ciblés sur les adolescents. Ce qui était amusant, c'était que le premier lycée était catholique, tandis que le second était à majorité musulman. J'ai autant apprécié les deux écoles, le contact avec les élèves étaient faciles et agréables.

 

J'ai aussi du faire quelques présentations powerpoint adaptés au niveau de chaque classe, avec des phrases basiques pour les premiers niveaux, alors que pour les plus vieux, c'était déjà beaucoup plus élaboré. J'ai aussi eu des cours d'anglais mais pas vraiment sur la langue en elle-même mais surtout sur la culture britannique. Cela représentait deux heures le mercredi après-midi, mais ce n'était pas obligatoire. C'était plutôt enrichissant.

 

La rémunération était de 850 livres par mois soit 16 pounds de l'heure. J'ai aussi pu faire des heures supplémentaires dans le lycée d'à côté car ils n'avaient pas d'assistant. J'ai donc eu des mois de salaire à 1000 livres, ce qui est plutôt pas mal. On avait un bon pouvoir d'achat pour faire la fête !

 

Quelle était ta vie sur place en dehors de ton travail ?


 

vivre à Leeds en AngleterreSur place, ce qui est plutôt sympa, c'est que tous les assistants sont en contact donc c'est un peu un Erasmus version rémunérée.  J'ai rencontré pas mal de jeunes, de France mais aussi d'Allemagne, d'Espagne, d'Amérique du Sud... On faisait pas mal de soirées, on profitait.

 

Je me suis bien entendu avec les professeurs dans l'école, quelque soit le département. Ils ont même été satisfait de mon travail avec eux, ils ont organisé un voyage pour les élèves de 4ième en Ardèche en France, ils m'ont proposé de venir cette année pour les aidés. Un cadeau de remerciement, je me suis donc senti assez apprécié même professionnellement, cela m'a appris beaucoup.

 

La ville de Leeds est elle agréable pour un étudiant ?

 

La ville de Leeds est dans une région minière et tout s'était éteint dans les années 80, et depuis la ville se reconvertit dans les activités tertiaires. La ville n'est pas particulièrement belle,, c'est plutôt une ville nouvelle avec très peu de patrimoine historique mais pour le shopping et les sorties c'est parfait. En revanche, la campagne du Yorkshire est très jolie, avec des villages plus typiques et de très beaux paysages (les Yorkshire Dales). J'ai pu faire quelques randonnées justement pour les admirer.

 

Et pour le logement sur place ?

J'ai vécu chez l'habitant avec deux anglais, dans une maison. J'ai pu parler anglais tout le temps et j'ai pu m'inprégner de la culture. L'inconvénient, c'est que par respect pour eux, on ne pouvait pas vraiment inviter d'amis pour faire la fête.

 

Pour finir, que penses tu de ton expérience de professeur assistant en Angleterre ?


 

Très bonne expérience dans l'ensemble, aucun regret, très bon souvenir. Si possibilité de le faire, faîtes le! Cela vaut une année Erasmus autant en fun qu'en apport linguistique et culturel, et je sais de quoi je parle vu que j'avais passé un semestre en Espagne auparavant.

 

C'est en quelques sortes un Erasmus un peu plus adulte. On ne peut pas vraiment arrivé à l'école après avoir fait la fête toute la nuit, bien que pour l'avoir fait une fois, ils le prennent beaucoup mieux qu'en France, et que cela les a surtout fait rire.

 

consultez notre forum