Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Icadémie Internationale parle des études à l'étranger aujourd'hui :



Les études à l'étranger selon Icadémie
Interview de Noel BAUZA, responsable du développement international à Icademie International, première école de commerce online pour expatriés. Il rentre d’un tour du monde de 5 mois à travers 48 escales durant lequel il a rencontré des associations d'expatriés et les expatriés eux-mêmes (parents d’élèves, salariés, jeunes..) dans le but d’avoir une vision précise sur la situation des études supérieures vécues par les expatriés à travers le monde.

Noël Bauza : "Je rentre d’un tour du monde vert de 5 mois à travers 48 escales dont le but était d’étudier la situation des études supérieures à l‘étranger, chez les expatriés comme chez les Français qui partent étudier à l’étranger, en rencontrant les principaux intéressés".

Quelle est la situation des jeunes qui veulent partir à l’étranger ?



J’ai pu rencontrer de nombreux jeunes qui étudient dans les pays traversés et loger chez eux durant mon séjour. Ces jeunes sont nombreux dans les pays Européens, mais plus rares dans les pays culturellement différents, comme les Émirats Arabes Unis ou le Cambodge.

Mais quel que soient les pays, les étudiants restent entre eux. Grâce aux réseaux sociaux, ils peuvent se retrouver facilement, et la facilité de la proximité culturelle et linguistique les poussent à rester ensemble.

Souvent, les jeunes partis à l’étranger le font par besoin de changement. La volonté de réaliser une expérience à l’étranger est plus forte que la priorité des études en elles-mêmes. Certains choisissent une université par ce qu’elle est dans la ville de leur rêve. Beaucoup décrochent en milieu d’année et restent sur place, sans suivre de cours. Ils perdent 1 an dans leurs études au profit de l’expérience internationale.

Il est difficile de réaliser les études que l’on veut dans la ville de nos rêves pour plusieurs raisons :

  • Il n’y a pas forcément les études souhaitées dans la ville de nos rêves
  • Ces études ne sont pas toujours en Français ou Anglais
  • Ces études n’ont pas forcément de reconnaissance en France. En Europe, le problème est marginal grâce aux accords, mais en Asie, en Afrique ou en Amérique latine, c’est une problématique réelle…
  • Les places dans les universités et écoles sont limitées
  • Enfin, certaines universités sont très couteuses… On peut payer entre 30 000 et 45 000€ une année d’étude en Australie !

 

D’après vous, vaut-il mieux trouver une solution pour étudier depuis l’étranger ou revenir en France?



Cela dépend des profils, mais je conseille de poursuivre l’expérience internationale. Il y a 20 ans, parler anglais était un atout sur un CV, qui permettait de se différencier des autres. Aujourd’hui, pratiquer l’Anglais est devenu la norme, et c’est l’expérience internationale qui devient l’atout différenciateur.

En effet, les jeunes sont peu nombreux à pourvoir partir suivre tout ou partie de leur études à l’étranger. Ceux qui y parviennent acquièrent des compétences très valorisantes (maitrise des langues, autonomie, ouverture d’esprit, capacité d’adaptation, ouverture, découverte d’autres cultures d’entreprises et façons de pensée,…). Les recruteurs vont donc privilégier ces profils, parfois avant le nom de l’école.

Par exemple, un recruteur hésitera entre un étudiant d’HEC qui a fait 4 an et demi en France et 6 mois de stage à Londres et un autre d’une école moins bien classée qui a étudié en Chine, au Chili, a Singapour, a New York et qui a fait un stage en Turquie ! Plus un parcours est original, plus il retient l’attention. Les études à l’étranger sont un bon moyen de sortir du lot !

Toutes les destinations se valent-elles ?



Cela dépend des critères… Pour ce qui est des stages, il faut choisir encore une fois un pays original. Faire un stage à Londres, c’est mieux que de le faire en France. Mais Londres et les autres pays Européens restent culturellement proches.

Pour ce qui est des études en elles mêmes, certains pays offriront des études reconnues dans le monde entier (Singapour, les USA, l’Australie, l’Angleterre,…). Les études dans d’autres pays ne seront pas bien reconnues une fois de retour en France (comme les pays Africains ou certains pays Asiatiques). Beaucoup de jeunes y vont mais pendant une année sabbatique, sans y étudier réellement. Cependant, si vous parvenez à réaliser des études reconnues dans ces pays peu prisés par les étudiants, ce sera un atout très attractif pour vos recruteurs ! Icademie International propose ce genre de cursus.

Si vous souhaitez travailler dans une multinationale, préférez les BRISC (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Ces pays sont les nouveaux acteurs principaux de l’économie mondiale. Y réaliser ses études pourra vous ouvrir de nombreuses portes !

Articles en relation

consultez notre forum