Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Aymeric, parti en lycée aux USA pendant 1 an à Salt Lake City:



Aymeric, lycéen à Salt Lake City aux USAAymeric, âgé de 22 ans est parti aux Etats-Unis en High School pendant 1 an, pour passer l’équivalent de la Terminale dans un lycée de Salt Lake City dans l’Utah. C’est avec l’un de nos partenaire (ARAM séjours et scolarité à l’étranger) qu’il est parti et a vécu dans une famille d’accueil.

Pour Aymeric, cette expérience avait pour vocation première d’améliorer son niveau d’anglais pour atteindre ses futurs objectifs professionnels. C’était aussi l’occasion de faire un « break » entre le Bac et les études supérieure. Puis évidemment, vivre une aventure hors du commun en étant complètement en immersion aux Etats-Unis. Vivre à l’Américaine !


Par quel organisme es-tu passé ? Ont-ils su répondre à tes attentes ?



« Je suis passé par un organisme français qui s’appelle ARAM, ils sont basés juste à côté de Montpellier.

L’association ARAM a tout de suite identifier ce que je recherchais à travers cette expérience, ils ont su me guider à travers le périple administratif auquel il faut faire face pour le VISA, pour l’école, pour l’assurance, pour l’avion, … Ils ont toujours su répondre à toutes mes demandes et ça, ça rassure !

Une rencontre entre ARAM et les étudiants qui vont partir à l’étranger est organisée avant le départ, pendant laquelle des anciens élèves qui reviennent tout juste des Etats-Unis racontent leur expérience, ce qui nous permet de bien nous préparer et de commencer à se plonger dans l’aventure.

Aujourd’hui, quand on me demande de recommander un organisme, je réponds sans hésiter : ARAM j’en suis pleinement satisfait ! »


Comment s’est passé ton intégration avec ta famille d’accueil américaine ?



« A la base, je suis arrivé chez la famille YOUNG qui devait être juste une “welcome family” c’est-à-dire une famille chez qui je reste pendant quelques semaines avant d’être reçu dans une autre famille pour le reste de l’année.

Mais il s’est avéré que la famille YOUNG et moi, nous nous sommes vraiment bien entendus dès les premières semaines. Les YOUNG m’ont donc proposé de rester vivre avec eux pour le reste de l’année, j’ai évidemment tout de suite accepté. La famille était composée de 7 personnes (dont, 5 enfants), je suis donc devenu le 6ème enfant et j’étais l’aîné du haut de mes 18 ans.

Je ne pouvais pas espérer meilleure famille d’accueil, ils étaient sympathiques, ouvert d’esprit, curieux ! Je faisais complètement partie de la famille, j’ai été très rapidement intégré.

Au début, c’est effectivement un peu étrange d’arriver dans une nouvelle famille, parce que des familles souvent on en connaît qu’une et c’est la nôtre, mais c’est une expérience incroyable de voir le fonctionnement d’une autre famille, qui plus est américaine.

Petite anecdote sur ma famille : chaque fois que j’avais besoin que ma mère d’accueil me conduise quelque part je lui demandais « Can you ride me … ? ». Puis j’ai compris quelques mois plus tard (en demandant à une de mes profs de me ramener chez moi) que « ride me » voulait dire tout autre chose dans le langage familier et qu’en fait il faut dire « Can you give me a ride ?».


Aymeric; au sein d'un environnement international aux USA

Comment était ton lycée américain par rapport aux lycées en France ? 



Le nom de mon lycée : Merit Academy. J’étais en 12th grade (l’équivalent de la Terminale en France). Le lycée américain avant même d’y aller, nous y sommes déjà tous très familiers, ceci grâce aux “teen movies” qu’on a pu regarder au moins une fois. Les casiers, les basketteurs dans les couloirs, les pom-pom girls, est-ce que c’est du fake ? Et bien je suis allé vérifier, et je peux vous dire que c’est bel et bien la vérité et c’est génial !

Les infrastructures des lycées américains offrent un confort peu imaginable en France : salle de sport, gymnase, terrain de football et de baseball, piscines, salle de cinéma, salle informatique, du matériel en très bon état et souvent renouvelé. Il faut savoir que les lycées américains ne sont pas uniquement financés par l’Etat, ils utilisent un grand nombre de sponsors (comme le ferait un club de foot en France par exemple), souvent des anciens élèves qui ont réussi font des dons afin d’améliorer les infrastructures.

Les professeurs enseignent de manière amusante et ludique, le cours s’apparente parfois à un « one man show ». Les élèves sont actifs et participent au cours. Les professeurs sollicitent les élèves très souvent est sont souvent considérés comme des amis. Par exemple il m’est arrivé d’aller faire des barbecues chez eux ou d’être invité pour dîner.


Comment se déroulaient les cours au sein de ton lycée américain ?


 

Aymeric, cours de sport aux USAPour en venir concrètement au cours : le système scolaire américain nous permet de choisir quelle matière faire et au moment où tu le souhaites dans la semaine (on fait nous-mêmes notre emploi du temps de la semaine et celui-ci peut être modifié à chaque semestre).

A Merit Academy, une séance de cours durait 45 minutes de 9h à 12h30. Nous avions ensuite 30 minutes pour déjeuner. On enchaînait de 13h00 à 15h00 par une activité extra-scolaire que l’on pouvait choisir.

Les matières sont beaucoup moins “scolaires” qu’en France, mais beaucoup plus pratiques/ludiques. Nous avions des classes de cuisine, de leadership. J’avais même une classe qui s’appelait Magic of Sciences, le but était de faire un tas d’expériences scientifiques sans jamais avoir besoin d’utiliser un stylo ou de prendre de notes, j’avais également une classe de théâtre, une classe d’art, film, codage informatique, santé… Et puis des matières plus « classiques » comme maths, biologie, histoire ou anglais (des matières que je n’ai pas choisies en fait).

Les objectifs du lycée aux Etats-Unis et en France, nous sommes sur deux choses complètement différentes : en France, nous sommes basés sur des idées et des objectifs très “scolaires”, nous apprenons à commenter, disserter, se faire une opinion des choses, se forger un esprit critique.

Le lycée américain a pour but d’apprendre à comment être sociable, créer des groupes, des associations, se faire des amis « vision plus sociale du lycée », qui met les résultats scolaires de côté alors qu’en France nous sommes sur un cursus pleinement concentré sur le résultat. Par exemple les examens que je faisais étaient systématiquement sous forme de QCM.


Quels sont les moments clés de ton aventure aux États-Unis?


 

« Je pense que les moments clés sont vraiment les activités que tu fais avec ta famille d’accueil et tes nouveaux amis, ce sont vraiment les choses qui te rapprochent le plus et qui te permettent de profiter au maximum de ton programme. Par exemple, le fait de faire partie de l’équipe de basket m’a vraiment fait avancer et les joueurs de mon équipe sont vraiment les gens avec qui je m’entendais le mieux, on s’entraînait tous les jours (avant les cours de 7h à 9h, et au moment des activités l’après-midi) et on se voyait le week-end, c’était vraiment comme une deuxième famille.

Faire partie de l’équipe de basket où être sportif au sein du lycée est quelque chose de vraiment génial et respecté aux Etats-Unis, car aux yeux de tous tu représentes le blason de l’école sur le terrain et cela apporte un certain stress qui peut également être très motivant. Tous les élèves et professeurs te motivent au quotidien et encore plus les jours de matchs, on se sent vraiment supporté par tous.

Enfin, dernier jour d’école. Au programme, il y avait la fameuse cérémonie dans laquelle nous avons tous notre chapeau et notre cape, tous les élèves diplômés passent sur l’estrade et à la fin, on jette tous notre chapeau en l’air. Puis le soir, le bal de promo qui est resté gravé dans ma tête, j’avais vraiment l’impression de vivre dans un film, tout était parfait. Puis le fait que je sois élu roi du bal de promo, c’était en fait plutôt cool aussi. »

Aymeric, en cours scientifique aux USA


Qu’est-ce qui t’a le plus surpris aux USA ? As-tu des anecdotes ?



« On trouve des fast-foods partout ! Wendy’s, Arby’s, Taco Bell, McDonald’s, Burger King, Pizza Hut, A&W, Dairy Queen, KFC, In N Out, … Vous en trouverez à tous les coins de rue. La majorité sont ouverts 24h/24, tout comme les fameux “diners” typiques.

Les Américains sont patriotes ! Les drapeaux ? Ils flottent partout : devant les maisons, les tours de bureaux, les magasins, partout !

Tout est démesuré. Les assiettes sont énormes, les sodas encore pires, les autoroutes sont immenses (par exemple la Katy Freeway au Texas : 26 voies). En parlant de la circulation, les voitures sont grosses et imposantes.

Les Américains sont sympathiques et accueillants : Sauf les douaniers !

Le pays de la (sur)consommation ! Plusieurs magasins sont ouverts toute la nuit, 7 jours sur 7. À titre d’exemple, je pense entre autres à Walmart, aux pharmacies et aux supermarchés. Faire ses courses la nuit aux États-Unis n’a rien d’anormal.

Pour les anecdotes, je parlais des températures avec ma mère d’accueil et j’ai tendance à oublier qu’ici ils sont en Fahrenheit. On parlait de l’hiver et elle me disait qu’il faisait très froid dans l’Utah, environ 5° alors moi je me disais que ce n’était pas super froid, mais en fait en Fahrenheit ça fait -15°C.

Sinon le premier jour était assez drôle car je suis arrivé à l’aéroport et personne ne m’attendait. J’ai bien dû tourner dans l’aéroport 30/45 minutes avant de voir une famille courir avec des pancartes « Welcome Aymeric ». Je les ai rattrapés et je leur ai demandé si c’était bien ma famille d’accueil, en fait ma famille était très souvent en retard et j’ai pu le voir au fil des mois. »

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui veulent vivre cette expérience ?


 

« Il faut partir avec un esprit ouvert, sinon ça ne sert à rien, on ne profite pas assez de son programme. On va découvrir plein de nouvelles choses, vivre à la façon d’une autre famille, faire des choses qu’on ne fait pas habituellement, penser et agir différemment. Il faut juste se laisser porter par l’expérience, ne pas être réfractaire, participer à tout, à fond, être curieux, avoir envie de découvrir, d’apprendre ! Et là, tu vivras une année inoubliable !

Et puis le plus important pour moi c’est de vraiment être impliqué dans la vie du lycée, c’est ce qui renforce les liens d’amitié que tu as déjà commencé à créer en classe, participer aux activités et aux clubs, c’est le meilleur moyen de se faire des amis et d’être complètement intégré ».

Aymeric, diplôme d'un lycée aux USA

consultez notre forum