Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Index de l'article

Thibault, étudiant en Master à l'université de Tokyo :


 

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?


Je m’appelle Thibault CLÉMENT, j’ai 23 ans et suis actuellement un cursus de Master à l’Université de Tokyo. Je suis aussi le webmaster du blog "2 Years in Tokyo", où vous pourrez retrouver un maximum de détails sur mon séjour au Japon.


L'université de Tokyo TodaïQuand es-tu parti au Japon ?


Je suis parti au Japon en octobre 2011. L’année universitaire commence normalement en avril au Japon, mais dans l’objectif d’attirer plus d’étudiants étrangers, de nombreuses universités proposent une rentrée alternative en octobre, afin de s’aligner sur le calendrier universitaire des pays occidentaux.


Qu’est ce qui t’as incité à partir ?


Évidemment, je suis attiré par la culture japonaise. Cependant, c’est à la suite d’un séjour de deux mois en famille d’accueil à Tokyo durant l’été 2010 que j’ai décidé de tenter l’expérience d’un cursus en université au Japon. Ma première motivation était d’internationaliser mon parcours.

 

Le Japon est le pays le plus avancé d’Asie et offre des formations de pointe dans de nombreux domaines. De plus, la barrière de la langue et l’éloignement culturel font qu’étudier au Japon est un challenge. Pour moi, il est beaucoup plus valorisant, sur le plan professionnel comme personnel, de partir étudier au Japon plutôt qu’aux Etats-Unis ou dans un pays européen par exemple.

 

Tokyo n’est pas une destination commune pour effectuer un séjour universitaire et c’est à coup sûr un atout majeur sur un CV.

 

Les démarches pour partir au Japon :



Quelles ont été tes démarches avant et une fois sur place ?

 

Les démarches pour postuler à une université japonaise et surtout à la bourse MEXT offerte par le gouvernement japonais sont assez longues et complexes. C’est premièrement pour décrire ces démarches et faciliter la tâche à de futurs étudiants se retrouvant dans la même situation que j’ai décidé de créer mon blog. Tous les détails sont disponibles dans la section « Étudier au Japon » de mon blog "2 Years in Tokyo".


Une fois sur place, les démarches ont été assez aisées et particulièrement bien encadrées par l’université dans mon cas. Je pense que cela est commun à tous les établissements et non propre à l’Université de Tokyo. L’université d’accueil accompagne en général les étudiants pour trouver un logement, ouvrir un compte en banque, ou toute autre démarche nécessaire.


As-tu trouvé les formalités difficiles ?


Les formalités peuvent sembler compliquées au Japon, où la bureaucratie fait que les démarches sont parfois longues et nécessitent de remplir de nombreux documents. De plus, la quasi-totalité des démarchent se font en japonais exclusivement, et le personnel bilingue est assez rares dans toutes les institutions (hormis les services d’immigration).

 

En tant qu’étudiant cependant, l’université d’accueil désigne en général un ou plusieurs tuteurs (« senpaï »), des étudiants japonais, afin de faciliter les démarches et en particulier pour aider à remplir toutes sortes de formulaires.

 


 

La vie de Thibault une fois arrivé à Tokyo :




2 ans à TokyoComment s’est déroulée ton arrivée ?

 

Lors de mon arrivée, deux tuteurs désignés par mon université, étudiant dans le même département que moi, m’attendaient dans une gare afin de m’aider à transporter mes bagages. Nous nous sommes rendus directement à l’université où je devais compléter quelques formalités.

Mes tuteurs m’ont également fait visiter les lieux, mon laboratoire et mon bureau, et m’ont présenté au personnel du département ainsi qu’aux autres étudiants.


Comment se passe ta vie étudiante au sein de l’université ?


La vie étudiante à l’Université de Tokyo est très riche est variée. L’emploi du temps académique est partagé entre cours et travail de recherche. Chaque étudiant choisi les cours auxquels il participe parmi un large catalogue, et construit son emploi du temps tel qu’il l’entend. Le seul requis est de valider un certain nombre de crédits sur la période du programme (deux ans pour un Master).

 

Le projet de recherche est un travail personnel qui s’effectue au sein d’un laboratoire. Une fois encore, l’étudiant définit son emploi du temps et ses objectifs de manière plus ou moins autonome selon les laboratoires. Certains laboratoires ont des heures de travail fixes alors que d’autres (la plupart) laisse les membres organiser leur travail à leur gré.

 

À côté de ça, l’université offre de nombreuses installations sportives ainsi que des cours de sports ou des activités culturelles. De nombreux cous de japonais sont évidemment offerts aux étudiants étrangers. Il existe à l’Université de Tokyo une forte communauté d’étudiants internationaux, organisant de nombreux évènements sorties.


Comment fonctionne ton programme et tes cours ? Qu’en penses tu ?


Tous les programmes de Master à l’Université de Tokyo ont la même structure : sur une période de deux ans, les étudiants doivent obtenir un certains nombre de crédit en assistant à des cours. Le nombre de crédits varie selon les départements mais se situe en général entre 20 et 30.

Cela ne représente pas un grand nombre d’heures, et la plupart des étudiants obtiennent tous leurs crédits en un ou deux semestres. Les étudiants sont également libres de suivre tout cours dans quelque département que ce soit.


Globalement, l’accent est mis sur la recherche plutôt que sur les cours. Les étudiants ont deux ans pour mener à bien leur projet qui aboutira à la rédaction d’un mémoire et devra être soutenu afin de valider le Master. Ce système est très différent su système français où les masters ne comprennent en général pas de projet de recherche.

 

Personnellement, le système japonais me convient parfaitement car il laisse beaucoup de liberté aux étudiants et leur permet d’organiser leur travail de manière autonome, ce qui est très épanouissant. Un petit bémol cependant en ce qui concerne les cours, dont la qualité laisse parfois à désirer, notamment pour les cours dispensés en anglais.


Comment a évolué ton niveau d’anglais ? Difficile à comprendre au début ?


Mon niveau d’anglais avant mon arrivée au Japon était probablement plutôt bon (TOEFL iBT : 114/120) mais mes capacités d’expression se sont nettement améliorées depuis lors. Dans le cadre des cours aussi bien que de la recherche, les étudiants sont régulièrement amenés à effectuer des présentations orales.

 

Les échanges avec les autres étudiants internationaux ont également eut pour effet d’améliorer mon niveau d’anglais « de tous les jours ». Je n’ai pas eu de difficulté particulière à comprendre lors de mon arrivée. L’accent japonais nécessite un certain temps d’adaptation mais ne soulève pas de problème majeur.


Et au niveau du logement ? Tu l’as trouvé comment ? C’est une colocation ?


J’ai passé les cinq premiers mois dans une résidence universitaire, un logement que j’ai trouvé par biais de l’Université de Tokyo. J’ai ensuite déménagé en collocation avec deux autres étudiants internationaux. Trouver un appartement à partager n’a pas été très difficile, mais il vaut cependant mieux être accompagné d’une personne parlant japonais couramment.

 

La vie au Japon en dehors de l'université :



La vie au Japon en dehors des cours ?

 

La vie étudiante à l’Université de Tokyo est riche d’évènements et soirées organisés par les étudiants eux-mêmes. Tokyo est une ville immense qui laisse toujours à découvrir. Il s’agit culturellement et artistiquement d’une des villes les plus dynamiques et éclectiques au monde. Les endroits pour s’amuser et faire la fête ne manque pas.

Tokyo est à mon avis une ville parfaite pour un étudiant, mis à part le prix de la vie qui est tout de même très élevé.


Comment as-tu trouvé Tokyo ?


Comme je le disais ci-dessus, Tokyo est une ville fascinante aux multiples facettes, offrant une vie culturelle et artistique très riche et variée. Je ne pense pas qu’il soit possible de connaître parfaitement Tokyo en y vivant seulement deux ans. Je découvre de nouveaux lieux et suis surpris de panière perpétuelle par cette immense mégalopole.


Ton avis personnel sur ton expérience ?


Si c’était à refaire, je le referais sans hésiter une seconde. Ce projet de Master à l’Université de Tokyo est probablement l’une des meilleures expériences que j’ai eues jusqu’à présent. La relative complexité et la longueur des démarches à effectuer en valent largement la peine !