Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Comment faire un stage au Japon ? Le guide :



Faire un stage au Japon
Le Japon est un pays fascinant pour nombre de français qui a laissé une empreinte forte sur les jeunes d’aujourd’hui très attirés par la culture nippone. C’est donc tout naturellement que beaucoup d’entre vous recherchent des solutions pour partir étudier ou travailler au Japon.

Et s’il n’est pas toujours facile de partir rejoindre le pays pour plusieurs mois, un stage en entreprise est certainement la meilleure solution pour effectuer un séjour au Japon afin d’y découvrir la culture et le monde du travail japonais !

Pourquoi faire un stage au Japon ?



Que cela soit pour l’aspect unique du Japon, sa culture, ses évènements traditionnels, ses villes modernes et uniques, sa gastronomie, ou encore son haut niveau de vie, les raisons ne manquent pas pour partir en stage en Japon.

Le monde du travail japonais est unique en son genre, et vous permettra d’évoluer dans un environnement accessible nulle part ailleurs, particulièrement valorisant sur un CV ! C’est aussi une porte d’entrée vers l’Asie, afin d’évoluer par la suite dans le monde du travail asiatique pendant votre carrière.

La réglementation des stages au Japon :



Les stages restent une pratique marginale dans l’éducation supérieure au Japon, et ils sont donc relativement peu encadrés. Vous disposez de deux options pour partir :

  • Réaliser un stage non rémunéré dans le cadre de votre cursus donnant droit à des crédits universitaires

  • Réaliser un stage rémunéré hors d’un cursus universitaire ou durant une année de césure.


Il reste cependant possible en tant qu’étudiant international de percevoir une rémunération si vous effectuez un stage lors de votre cursus universitaire.

En tant que stagiaire international, vous n’êtes pas officillement soumis au salaire minimum au Japon en 2016, et la rémunération pour les stages reste libre. Dans les faits, beaucoup d’entreprises vous offriront au moins le salaire minimum en tant que gratification de stage. Celui est directement lié au coût de la vie selon les différentes régions du Japon, et varie donc à travers le territoire. En moyenne, selon Japan Times, il était de ¥798 de l’heure fin 2015, soit 6.9 euros de l’heure. Cela reste peu, surtout pour vivre dans les grandes villes où il ne sera pas suffisant pour financer l’intégralité de vos dépenses sur place.

Au niveau de la semaine de travail, les japonais travaillent normalement 8 heures par semaine sur un total de 40 heures, bien que dans certaines industries la semaine puisse aller jusqu’à 44 heures.

Comment trouver un stage au Japon ?



En parcourant le web, vous risquez de trouver de nombreux témoignages d’étudiants partis en stage au Japon qui exprimeront leurs difficultés à trouver celui-ci. C’est une situation toujours valable en 2016 : il est difficile de trouver un stage au Japon pour un jeune français. Difficile, mais pas impossible ! Si vous êtes prêts à mutliplier les candidatures, et disposez d’un bon niveau d’anglais et encore mieux, de japonais, vous avez toutes les chances de parvenir à l’obtention d’un stage au Japon.

Afin de vous aider dans vos recherches, nous vous conseillons les solutions suivantes.

 

Recherchez les offres de stage au Japon sur les portails d’emplois



Les portails d’offres d’emplois et de stages japonais ne manquent pas, mais un problème majeur risque de se poser : les offres sont très majoritairement en japonais ! Si vous ne savez pas lire le japonais, vous pouvez toujours jeter un œil et recherchez les offres rédigées en anglais. En revanche, si le japonais n’a plus de secrets pour vous, foncez !

Jobs in Japan : Une petite centaine d’offres est disponible sur ce portail principalement en anglais, avec quelques stages.

Daijob : Un portail japonais regroupant près de 10 000 offres d’emplois et de stage.

GaijinPot : Un portail de recherches d’emplois regroupant plusieurs centaines d’offres, très majoritairement en japonais.

Japanese Jobs : Un portail pour s’inscrire à une Newsletter qui vous sera envoyée dès qu’une entreprise japonaise recherche un stagiaire dans votre domaine.

Postulez au programme de stage inter-pays ou au sein d’organismes japonais internationaux



Le Japon a développé plusieurs programmes avec les pays du monde entier afin de favoriser le développement des échanges d’étudiants et de travailleurs avec ses partenaires. Ces programmes adressés en particulier aux jeunes souhaitant partir en stage au Japon sur l’une de vos meilleurs chances de départ si vous disposez du bon profil. Voici une sélection de quelques programmes, bien qu’il en existe d’autres :

Le programme Vulcanus : Dédié aux étudiants en ingénérie, le programme Vulcanus est très certainement l’une des meilleures opportunités pour partir en stage au Japon ! Il est ainsi possible de partir près d’un an sur place afin de suivre des cours de japonais, et travailler au sein d’entreprises japonaises.

Japan Society : La Japan Society est un organisme américain proposant des stages dans le Japon. Si les offres sont avant tout destines aux étudiants américains, il est possible pour vous de postuler !

Le programme METI : Pour les étudiants français en provenance d’Afrique, ce programme propose à une centaine de jeunes chaque année de rejoindre une entreprise japonaise dans le cadre d’un stage.

Café Internship Tokyo : Un programme original géré par une compagnie privée permettant de rejoindre une entreprise japonaise en travaillant dans un café tout en suivant des cours commerciaux en parallèle.

Favorisez les grands groupes plus ouverts sur l’international



Plusieurs grands groupes européens et japonais sont installés dans les grandes villes japonaises et proposent des programmes de stage accueillant des étudiants du monde entier. Voici quelques uns des programmes que vous pouvez trouver :


Faîtes appel à une agence de placement en stage au Japon



Certainement l’une des meilleures solutions pour vous garantir votre placement au sein d’une entreprise japonais, faire appel à une agence dédiée française ou japonaise en relation directe avec les entreprises vous permettra de trouver votre stage plus facilement dans votre domaine d’études.

Si ces solutions sont payantes, elles restent abordables avec des tarifs oscillant entre 400 € et 1800 € par placement. Un conseil : vous devez privilégier les agences ne demandant des frais qu’une fois votre convention de stage avec une entreprise japonaise signée.

Effectuer la demande de Visa de stage pour le Japon :



Selon votre situation, la durée de votre stage, ainsi que votre rémunération sur place, l’obtention d’un visa spécifique sera requise ou non.

Pour les stages au Japon d’une durée inférieure à 90 jours, en tant que ressortissant français, seul un visa touriste suffit. Il n’y a donc pas à faire de démarches en 2016 pour l’obtention du visa avant votre départ.

Pour les stages d’une durée supérieure à 90 jours, un « Visa de stage long » est indispensable. Les démarches s’effectuent en deux étapes : en premier lieu, il est quasi-indispensable d’obtenir un COE pour « Certificate of Eligibility » . Dans un second temps, une fois le COE obtenu, vous devez faire les démarches afin de déposer votre dossier qui vous permettra d’obtenir un « Visa de stage long au Japon ». Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la page officielle de l’ambassade japonaise dédiée au Visa de stage.


L’assurance santé pour votre stage au Japon :



Si en Europe, vous êtes couvert par la sécurité sociale à travers la carte européenne d’assurance maladie partout où vous allez, une fois hors Europe, la situation est tout autre. Il devient alors indispensable de souscrire à une assurance santé étudiante pour votre stage au Japon, car vous êtes entièrement responsable de vos frais de santé sur place.

Selon le site Japan Healthcare Info, une consultation chez le docteur coûte entre 50 et 100 euros, alors qu’une consultation à l’hopîtal peut aller jusqu’à 300 euros. Et l’on ne parle ici que de simples consultations, des soins plus importants pouvant allourdir la facture très rapidement. Dans ces conditions, il est indispensable de choisir une assurance santé pour expatrié taillée pour répondre aux requis de votre séjour en stage au Japon.

Nous avons mis en place un partenariat avec l’organisme « Chapka Assurances », spécialisé dans la couverture santé des jeunes expatriés qui propose à travers son assurance « Cap Student » l’ensemble des conditions requises pour couvrir vos frais de santé lors de votre stage au Japon. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la page dédiée à l’assurance « Cap Student ».

consultez notre forum