Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Jean-Baptiste, étudiant en ESC parti en échange Erasmus à Budapest en Hongrie :



Jean-Baptiste, étudiant à Budapest en HongrieJe m’appelle Jean Baptiste, j’ai actuellement 24 ans, et je suis étudiant en Master Grande école, spécialité Direction Générale et Management Agile qui se focalise sur l’ensemble des activités clés de l’entreprise afin d’être polyvalent à n’importe quel poste.

Pourquoi être parti étudier en Hongrie ?



Je suis parti en Hongrie pour deux raisons principales :


La première, c'est que mon grand-père paternel était originaire de Pologne, et cela a énormément influencé ma famille au sens où cela nous a incité à regarder un peu plus vers l’Europe de l’est. Ma famille m’a donc encouragé à partir en Europe de l’Est lors de mon échange car cette région est injustement méconnue pour les séjours d’études à l’étranger.

La deuxième raison, c’est qu’après avoir fait un état des lieux des échanges disponibles au sein de l’école, j’ai retenu Budapest sur les critères suivants : coût de la vie faible, possibilité de parler anglais couramment, possibilité de voyager, et une ville internationale avec des étudiants du monde entier.

Quand-as-tu commencé à te préparer pour les démarches ?



Les démarches pour mon école commencent dès le mois de Janvier pour le départ en Septembre de la même année. Dans le cadre du programme Grande Ecole, on est informé dès les concours post-prépa que l’échange universitaire à l’étranger sera obligatoire et qu’il nous faudra partir à l’étranger. C’est pour cela que j’avais rejoint l’école, car je souhaitais vraiment partir étudier à l’étranger.

Dès le mois de Janvier, il nous est demandé de formuler plusieurs dizaines de choix afin de s’assurer une place au sein d’une université partenaire de l’école. Sur les quelques 650 étudiants de la promotion, tout ceux qui souhaitent partir le peuvent normalement. Seuls ceux ayant déjà eu une expérience à l’étranger et ne souhaitant pas partir à nouveau en sont exclus. Mais au final, il y a assez de places pour absolument tout le monde, si certains sont prêts à faire des concessions.

En effet, tout le monde n’a malheureusement pas son premier choix. Selon le classement interne au sein de l’école, vous aurez plus ou moins de chances d’obtenir l’échange que vous désirez. Une fois vos souhaits remplis en ligne, il reste donc à espérer que d’autres étudiants ne prendront pas l’ensemble des places pour vos premiers choix !

Budapest faisait partie de mon top 10, et j’étais au milieu du classement au sein de l’école. Juste pour essayer même si j’étais quasiment certains de ne pas les obtenir, j’avais mis les USA, le Canada, l’Australie, et le Trinity College de Dublin. C’était tous des choix très demandés avec Budapest, et j’ai finalement obtenu l’Europe de l’est !

Une fois l’admission validée auprès de l’école début Février, l’école ne nous a recontactés qu’en Avril 2015 pour la suite des évènements afin de commencer à préparer son départ. J’ai notamment dû souscrire à mes cours en ligne à ce moment.

Au niveau de l’université partenaire, l’association en charge des étudiants internationaux ne l’a fait qu’en Juillet, soit deux mois avant le départ. Ils nous indiqués dans un mail l’ensemble des informations à connaître afin d’arriver sur place dans les meilleures conditions.

Budapest, études en Europe de l'Est

Il y a-t-il eu des démarches supplémentaires à faire de ton côté ?



En dehors de l’ESC, je n’ai eu que deux démarches à faire une fois admis : obtenir ma carte européenne d’assurance maladie afin d’être couvert pour ma santé à Budapest, ainsi que refaire mon passeport dans l’éventualité où je voyagerais dans un pays hors union européenne une fois en Hongrie.

As-tu obtenu une bourse pour partir à Budapest ?



J’ai uniquement obtenu la bourse d’études Erasmus pour mon séjour. Les formalités nous ont été expliquées par l’école de commerce, et ils nous ont envoyé l’ensemble des documents nécessaires. Ensuite, il nous a suffi de renvoyer les documents pour être automatiquement inscrit. Le versement de la bourse s’est fait en deux fois, une première fois en Novembre, et le dernier à mon retour en France en Janvier, pour un total de 520 euros pour le semestre.

Quand et comment as-tu réservé ton vol pour Budapest ?



Je suis parti en avion pour Budapest où j’ai uniquement pris l’aller car je ne connaissais pas ma date de retour. Cela m’a coûté 80 euros avec une compagnie low-cost. Au retour, je suis revenu avec Air France qui m’a coûté 150 euros environ, principalement à cause de la période de Noel.

As-tu réservé tes cours avant de partir ?



L’université partenaire à Budapest s’appelle Corvinus. Ils nous ont contactés par mail dès le mois d’Avril afin de nous indiquer la démarche à suivre pour s’inscrire aux cours. J’ai dû commencer à m’inscrire aux modules dès le mois de Mai, en fonction des syllabus et des horaires proposés.

Au final, à mon arrivée j’ai dû changer quelques cours. Certains modules étaient déplacés dans l’emploi du temps ou étaient tout simplement annulés pour raisons personnelles ou professionnelles de l’enseignant.


JB a étudier en Europe de l'est

Quels étaient les cours que tu as choisis ?



J’ai choisi l’équivalent de 30 crédits ECTS à Budapest. Mes cours étaient :

  • Tourism and Marketing Management

  • Comparative Economics

  • History of Economic Thought

  • Transition and post transition challenges in Hungary

  • Economics of Health at Work

  • Geopolotics and Geostrategy


Certaines matières faisaient 3 crédits ECTS et d’autres 6 crédits ECTS. L’école de commerce française me demandait de faire uniquement des cours liés aux Business et à l’Economie, avec la possibilité de prendre uniquement un seul cours en dehors de ces thèmes.

Chaque cours se déroulait une fois par semaine. Les cours de 3 ECTS se faisaient sur 1h30 alors que ceux de 6 ECTS se faisaient sur 3h. Au total j’avais 15 heures de cours chaque semaine.

J’ai réussi à faire en sorte que mes cours soient répartis du Lundi ou Mercredi midi. J’étais donc en weekend dès le Mercredi après-midi.

Au niveau de la charge de travail, chaque module était différent. Certains cours se contentaient d’un simple dossier à rendre à la fin du semestre, sans examen. D’autres étaient beaucoup plus portés sur l’apprentissage massif du cours avec examen final. Les derniers étaient très portés sur la lecture d’ouvrage d’auteurs reconnus dans leur domaine.

Au final, en dehors des 15 heures de cours, je travaillais en moyenne 12 heures supplémentaires pour mon travail personnel. J’ai eu 5 examens en fin de semestre en Décembre où j’ai dû travailler énormément pour les préparer. On avait aussi des mid-term début Novembre, ainsi que des travaux à part pour gagner quelques points sur l’examen final.

Est-ce qu'il y avait beaucoup d’étudiants nationaux pendant les cours ?



Dans les cours d’économies et Business, il y avait beaucoup de Hongrois et peu d’internationaux. En revanche, les cours de culture général étaient plus ouverts, et on retrouvait beaucoup plus d’étudiants internationaux et très peu de hongrois, tout le monde était mélangé.

Il y avait assez peu de travaux de groupe avec les étudiants hongrois, mais il était facile de se retrouver avec un groupe entièrement international. J’ai été notamment avec des italiens et des portugais, qui travaillaient beaucoup mais étaient aussi très académiques. Ils aimaient énormément le travail structuré, et il était parfois difficile de sortir des présentations et travaux très classiques pour faire quelque chose de plus original.


Etudier en Hongrie avec Erasmus

Comment s’est déroulée ton arrivée à Budapest ?



L’association ESN de Budapest avait un partenariat avec une auberge jeunesse nommée « Marco Polo ». J’avais donc réservé à l’avance afin d’avoir une chambre à mon arrivée.

 

J’avais prévu de rester au jour le jour, et je payais la nuit le jour même au cas où je restais sans trouver de logement. Je suis arrivé le 27 Aout. Le 27 au soir, j’ai rencontré celle qui sera ma future coloc ainsi que sa « buddy », l’étudiante hongroise qui l’accompagnait durant mon semestre sur place. La belle-mère de sa buddy louait un appartement pour trois personnes et il lui restait deux personnes à trouver, j’ai donc rejoint la colocation juste après la visite !

L’appartement était de 130 m2 pour trois personnes, 2 salles de bains / toilettes, une cuisine, une grande entrée, 2 grandes chambres et une petite chambre en mode boudoir. Au total, pour trois personnes avec charges comprises et internet, on payait 600 euros tout compris (soit 200€ par personne). J’avais donc un appartement le 27 au soir, et j’ai emménagé le 28.

Pendant la première semaine, on avait rendez-vous tous les soirs dans un bar afin de rencontrer les autres étudiants internationaux, et prendre un verre. On pouvait sortir en club par la suite entre nous. La journée, on avait des évènements d’organisés, et on se retrouvait parfois dans des colocs pour regarder un film.

Que peux-tu me dire sur l’université de Corvinus ?



Corvinus, université de BudapestC’est l’une des 3 grandes universités de Budapest, avec la BME, et le Central Business University.

L’avantage de Corvinus c’est que c’est la fac la plus reconnue du pays pour le business et l’économie. Elle a gardé une architecture typiquement hongroise du 15ième / 16ième siècle, refait à neuf quand c’était nécessaire. On retrouve de nombreux vitraux, des escaliers en marbre, et une architecture qui donne une ambiance assez classe.

Au niveau de la vie étudiante, ESN organisait l’ensemble des évènements pour les étudiants internationaux. Il faisait aussi de très grosses soirées organisées au sein de l’établissement. Toutes les salles de classe étaient fermées, et les étudiants pouvaient déambuler dans l’université, avec des groupes de rock et des DJs à chaque étage.

Il y avait aussi des voyages organisés par ESN. On en a eu deux, un à Prague et Cracovie. Dans la mesure où on voulait être entièrement indépendant, on partait avec des amis en voiture plutôt qu’avec ESN. En revanche, j’aimais bien participer aux évènements ponctuels tels que la visite d’un musée ou d’un monument qui se faisaient de temps en temps.

Comment a évolué ton niveau d’anglais à Budapest ?



J’avais un niveau situé entre B2 et C1 avant de partir à Budapest, et j’avais obtenu 7.0 à l’IELTS. Mon anglais était plutôt académique, mais j’étais déjà capable de communiquer efficacement, et je n’ai pas eu de difficultés sur place pour continuer à l’améliorer et me faire un groupe d’amis.

Je parlais anglais environ 70% du temps, pour le reste, j’étais avec des amis français où je faisais moins d’efforts.

As-tu réussi à voyager durant ton semestre en Hongrie?



J’ai eu l’occasion de beaucoup voyager pendant mon semestre à Budapest ! Les longs weekends de Mercredi après-midi à Dimanche soir aidant beaucoup. Des fois, je partais le jeudi matin très tôt et je rentrais le Dimanche soir. Quand c’était des voyages plus courts, cela pouvait varier.

J’ai eu l’occasion de découvrir :

  • Les alentours de Budapest en Hongrie (notamment le Lac Balaton)

  • Brastislava en Slovaquie

  • Vienne en Autriche

  • Croatie / Parc naturel au nord de la Croatie, à Split, et à Zadar. On est parti vraiment pendant 4 jours.

  • Cracovie pour le nouvel an (voyage réalisé après la fin « officielle » de mon semestre)


Quel a été ton budget à Budapest ?



Loyer : 200 euros par mois pour un appartement en colocation

Nourriture : 45 euros par mois, l’alimentation est vraiment peu chère

Billet d’avion aller-retour : 230 euros avec deux compagnies différentes

Transport : 20 euros par mois avec un accès à tout le réseau de Budapest

Voyages : Environ 90 euros par mois pour les voyages

Loisirs : Environ 40 euros par mois pour les sorties. Pour donner un exemple, la pinte de bière est en moyenne à 2 euros.

Total : environ 1700 euros pour les 4 mois ! C'est vraiment peu au final, d'autant plus que j'ai obtenu 520 euros grâce à la bourse Erasmus. Au final, mon semestre à l'étranger m'aura coûté en tout seulement 1180 euros !

Qu’as-tu pensé de la ville de Budapest ?



J’ai trouvé la ville très sympa. La ville est un assortiment de monuments très beaux assortis avec des bâtiments modernes parfois horribles à cause de l’architecture typique de l’époque communiste.

 

Pour les sorties et évènements nocturnes, il y avait vraiment de tout. Je préférais personnellement les boîtes avec des DJs venus du monde entier, ainsi qu’un bar de jazz très posé. L’offre culturelle à Budapest est très variée, mais cela reste plus quantitatif que qualitatif. Ils préfèrent faire venir des artistes du monde entier peu connus plutôt que des artistes célèbres qui se produisent de manière plus rare.

Au final, la ville est vraiment pas chère, belle, historique, rurale et urbaine à la fois. Côté Buda, on retrouve la partie « très nature » (avec des collines et des parcs naturels) alors que du côté de Pest, on retrouve l’hyper centre où tous les étudiants sortent mais dès que l’on en sort les quartiers font un peu délabrés et pauvres.

Quelle est ta conclusion sur ton séjour Erasmus en Hongrie ?



Globalement positive, j’ai eu un cadre de vie que je ne connaissais pas, un pays où on pouvait parler anglais, une belle ville et une belle ambiance étudiante. Pour le prochain séjour en revanche, j’aimerai plutôt aller dans un pays où le dépaysement est plus important comme la Corée du Sud ou le Japon. Mais Budapest reste une expérience incroyable que je ne regrette pas !

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter nos dossier sur les études en Hongrie !

consultez notre forum