Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Benoît est parti étudier un an au Chili, dans le cadre de son école d'ingénieur :



Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Benoît, étudiant au Chili pendant un anJe m’appelle Benoit, j’ai 30 ans. J’ai fait une école d’ingénieur à l’INSA de Lyon, école post-bac, l’une des seules écoles à prépa intégrées publiques. Je me suis ensuite spécialisé en ingénierie mécanique.

Aujourd’hui, je travaille en tant qu’acheteur chez Airbus, dans le secteur de l’aéronautique. Durant mon cursus, je suis parti au Chili en 4ième année de mon cursus pendant une année entière (12 mois).

Quand es-tu parti au Chili ? Dans quelles conditions ?

Je suis parti en Juillet 2005 dans la ville de Val Paraiso au Chili pour une durée de 12 mois à l’âge de 22 ans, dans le cadre d’un échange avec l’école d’ingénieur. J’ai eu la chance d’obtenir une bourse de la région Rhônes Alpes qui me couvrait entre 400 et 600 par mois. C’était plus qu’agréable mais cela ne couvrait pas toutes mes dépenses.

Qu’est ce qui t’as incité à partir en Amérique du Sud?

Je n’étais pas encore parti à l’étranger, et j’avais vraiment envie de partir. J’ai vu mon frère partir à Leipzig en Allemagne pendant un an, et son expérience m’inspirait. Au départ, je voulais partir dans un pays anglophone, vu que je ne parlais pas espagnol à l’époque.

Je me suis rendu compte qu’il était facile de partir au Chili, et j’avais des amis qui en revenaient et ils m’avaient dit que c’était génial. L’Australie m’attirait aussi, mais j’ai changé d’avis en cours de route.

Globalement, je voulais que ça soit loin, je n’avais pas envie d’être en Europe. Je connaissais très peu de choses sur le Chili, et je suis parti serein malgré tout.

Les démarches afin de partir en échange au Chili :


 
Benoît, étudiant en échange international en Amérique Latine

Quelles ont été tes démarches avant et une fois sur place ?

Dans l’école, il y avait pas mal de monde qui voulait partir, environ 30 % de la promo. J’avais choisi ma spécialité pour pouvoir partir un an alors que les autres cursus n’autorisait un départ que sur 6 mois.

J’ai du monter un dossier de candidature en interne, et la sélection se faisait sur le classement entre les élèves de l’école. Le Chili était relativement peu demandé à l’époque, et il y avait beaucoup de places. Pas très difficile de partir donc.

Pour le visa, les démarches sont faciles si tu es attentifs. Le moindre papier manquant te fait ajouner le dépôt de quelques jours mais sinon pas de problème particulier. J’ai du aussi faire mes dossiers pour la bourse, chose relativement aisée. L’école m’a soutenu pour la candidature, et j’ai fais les démarches avec eux sans difficultés particulières.

Une fois sur place, l’université nous a conseillé pour l’ensemble des démarches. L’accueil était parfait et super bien organisé. On a du faire la carte d’identité chilienne et ma carte étudiant. Cela s’est fait rapidement en deux semaines à l’arrivée avec le support de l’école.

As-tu trouvé les formalités au sein de ton école d'ingénieur difficiles?

Non, car j’ai été bien aidé par mon école à Lyon pour le départ et une fois sur place l’université chilienne a pris le relai. C’est beaucoup de démarches et d’organisation, mais ce n’est pas difficile.

consultez notre forum