Les cookies permettent de personnaliser le contenu et les annonces afin d'améliorer votre expérience. En naviguant sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Votre source d'informations pour partir étudier à l'étranger

Menu

Les bourses d'études délivrées en France pour partir étudier à l'étranger


Pour en savoir plus sur les bourses d'études à l'étranger

 

Cette article a pour but de vous décrire les bourses délivrées par l'état français hors programme particulier, pour les étudiants de nationalité française. Pour les bourses des pays d'acceuil, rendez-vous sur les articles des pays correspondant.

 

Comment obtenir une bourse de la part de l'état français?Si les études à l’étranger sont de plus en plus attirantes, les coûts engendrés par ce type d’études freinent souvent une partie des étudiants. Dans le cadre des différents programmes, tel qu’Erasmus, Leonardo ou Lavoisier, la participation vous donne automatiquement le droit à une aide de la part de l’État. Mais quand est-il des autres étudiants ?

 

L’état a mis en place différentes bourses accessibles aux étudiants français partant hors programme, bien que leur obtention ne soit pas garantie :

 

Les bourses du Conseil Général (Département) :


 

Délivrée par le département de résidence de l’étudiant. Elle diffère selon le département, voir n'est pas proposée. Vous pouvez vous renseigner sur le site internet de votre département. L’État propose un moyen simple et rapide d’y accéder via la carte des départements.

 

Les dossiers de bourse doivent être retirés dans votre établissement d’études actuel. Gardez à l’esprit que même si une bourse de mobilité internationale peut être délivrée par votre département, son attribution se fait au cas par cas avec en priorité les étudiants en ayant le plus besoin. Le nombre d’attributions dépend des fonds dont dispose le département et à quels établissements il les distribue. Ainsi, en 2010, le Val d’Oise (95), n’offrait pas de bourse aux étudiants de l’université de Cergy-Pontoise, par manque de moyens.

 

La bourse du Conseil Régional : aides la mobilité internationale



Les bourses d'études délivrées par les Conseils Régionaux de chaque région ne doivent pas être confondus avec l'Aide à la mobilité internationale du CROUS. En effet, alors que le CROUS s'intéresse principalement aux étudiants boursiers sur critères sociaux, les aides régionales peuvent avoir des conditions d'admission beaucoup plus vastes.

Chaque Région dispose généralement de un ou plusieurs programmes à destination des étudiants souhaitant étudier ou partir en stage à l'étranger. Les critères mis en place prennent généralement en compte les élements suivants :

  • Durée du séjour sur place (avec une durée minimum)
  • Quotient familial du foyer par part
  • Autres aides à la mobilité obtenues par l'étudiant (souvent non cumulables)
  • Lieu d'études de l'étudiant en France
  • Destination d'études de l'étudiant à l'étranger
  • Niveau de formation au moment du départ
  • Âge de l'étudiant partant à l'étranger


La réforme de la carte des régions en 2016 a de fortes chances d'impacter le fonctionnement de ces programmes, et certains peuvent être amenés à évoluer ou disparaître. Pour plus d'informations, vous pouvez retrouver les programmes de bourses régionales dans notre guide dédié.

Les bourses sur critères sociaux du CROUS:


 

Les bourses dîtes « classiques », c'est-à-dire qui ne nécessitent pas de partir étudier à l’étranger et qui sont octroyées sur critères sociaux, sont toujours valables pour les étudiants boursiers qui partent à l’étranger. De plus, le CROUS propose un échelon zéro pour les étudiants partant étudier à l'étranger mais ne pouvant bénéficier des bourses sur critères sociaux. L'échelon zéro permettant de bénéficier d'un soutien financier malgré tout.  Rendez vous sur le portail du CNOUS pour plus d’informations.

  

Cumuler les bourses lors de votre départ :


 

Selon la région ou le département de l’étudiant, il peut être possible de cumuler plusieurs bourses, avec souvent certaines limites de montant. Renseignez vous auprès de votre conseil régional ou départemental pour obtenir plus d’informations.